Il ne convient pas qu’un prophète périsse en dehors de Jérusalem

Posté par diaconos le 29 octobre 2020

FR-Evangile-Illustre-2015-10-29-2019-10-31.jpg

# Hérode le Grand fut l’un des personnages les plus importants de l’histoire de l’époque du Second Temple de Jérusalem, édifice auquel il conféra son aspect monumental qui subsiste encore. Son histoire est surtout connue par les écrits de Flavius Josèphe, lesquels, inspirés dans un premier ouvrage par les écrits du secrétaire d’Hérode Nicolas de Damas, lui furent particulièrement favorables. Un second ouvrage corrigea ensuite le premier, peut-être sous l’influence de ses relations avec les juifs de Rome. Hérode fut placé sur le trône de Jérusalem par les Romains. Pour consolider sa souveraineté, il retira le pouvoir politique aux prêtres qui dirigèrent la Judée depuis le début de l’époque du Second Temple. Pour écarter toute rivalité politique susceptible de menacer son pouvoir, il fit assassiner son épouse Mariamne ainsi que plusieurs de ses enfants. Mais sa réputation de cruauté fut surtout due à un passage de l’Évangile selon Matthieu (2, 16-18) connu sous le nom de massacre des Innocents. Afin de limiter le pouvoir des familles sacerdotales attachées au Temple de Jérusalem, Hérode nomma des grands prêtres d’origine égyptienne ou babylonienne, tels que Hananel, Josué ben Phabi ou Simon ben Boëthus.

De l’Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce jour-là, quelques pharisiens s’approchèrent de Jésus pour lui dire : « Pars, va-t’en d’ici : Hérode veut te tuer. » Il leur répliqua : « Allez dire à ce renard : voici que j’expulse les démons et je fais des guérisons aujourd’hui et demain, et, le troisième jour, j’arrive au terme. Mais il me faut continuer ma route aujourd’hui, demain et le jour suivant, car il ne convient pas qu’un prophète périsse en dehors de Jérusalem.

Jérusalem, Jérusalem, toi qui tues les prophètes et qui lapides ceux qui te sont envoyés, combien de fois ai-je voulu rassembler tes enfants comme la poule rassemble ses poussins sous ses ailes, et vous n’avez pas voulu ! Voici que votre temple est abandonné à vous-mêmes.
Je vous le déclare : vous ne me verrez plus jusqu’à ce que vienne le jour où vous direz : Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur ! »   (Lc 13, 31-35)

Les desseins d’Hérode

Quelqu’un apporta à Jésus la nouvelle que Pilate fit massacrer des Galiléens. Jésus déclara que ceux-ci ne furent pas plus coupables que les autres, et que la repentance fut pour tous la condition du salut. Il ajouta la mention des victimes de la tour de Siloé, et réitéra son affirmation de la nécessité de la repentance.

Jésus illustra cette vérité et l’appliqua au peuple d’Israël dans son ensemble par la parabole du figuier planté dans la vigne, qui, durant trois ans, ne donna aucun fruit, et qui fut menacé d’être coupé. Sur l’intercession du vigneron, le propriétaire consentit à le laisser une année encore.

Des pharisiens invitèrent Jésus à s’éloigner en lui annonçant qu’Hérode en voulut à sa vie. Jésus fit dire à Hérode, en lui montrant qu’il pénétra ses ruses, que son ministère approcha de son terme, mais qu’il n’en continuerait pas moins à agir tranquillement, allant à Jérusalem, où il convint qu’un prophète mourut. Dans une apostrophe douloureuse, Jésus rappela à Jérusalem, meurtrière des prophètes, toutes les tentatives qu’il  fit pour l’attirer à lui.

Elle serait désormais privée de sa présence, jusqu’au jour où elle le saluerait du cri : « Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur !  Quel mo­tif les pha­ri­siens eurent-ils pour don­ner à Jé­sus cet aver­tis­se­ment ?  La ré­ponse de Jé­sus s’a­dres­sant di­rec­te­ment à Hé­rode prouva qu’il consi­déra les pa­roles des pha­ri­siens comme un mes­sage de la part de ce prince. Et il n’y eut pas lieu de dou­ter de la réa­lité de ce mes­sage.

Hé­rode, qui eut une crainte su­per­sti­tieuse de Jé­sus, ne vou­lut pas réel­le­ment le faire mou­rir, d’au­tant moins que sa conscience lui re­pro­cha en­core le meurtre de Jean-Bap­tiste ; mais comme les mi­racles de Jésus lui ins­pi­rèrent de la crainte, il em­ploya les pha­ri­siens, dont il connais­sait la haine contre Jé­sus, pour l’é­loi­gner des contrées qu’il gou­ver­nait.

Pré­cé­dem­ment, les hé­ro­diens s’u­nir aux pha­ri­siens pour com­plo­ter contre Jésus : « Les pharisiens sortirent, et aussitôt ils se consultèrent avec les hérodiens sur les moyens de le faire périr. » (Mc 3, 6)  Le renard est le type de la ruse dans toutes les langues. En dé­si­gnant de la sorte Hé­rode, Jé­sus mon­tra à ses en­voyés qu’il pé­né­trait fort bien ses des­seins. Dans le mes­sage dont il les chargea, il com­mença par ras­su­rer Hé­rode : son mi­nis­tère toucha à son terme.

Chasser des démons et achever de guérir quelques pauvres ma­lades,  telle fut l’œuvre in­of­fen­sive qu’il fit après un temps très court : « Il sera consommé ou accompli. Jé­sus fit eépondre à Hé­rode, que bien­tôt il ne sera plus pour lui un su­jet de crainte, mais que, pour sa vie sur la terre, tout sera accompli.

Seulement il fallut en vertu de la vo­lonté su­pé­rieure de Dieu que je marche, que je conti­nue ma route, pen­dant le court temps qui me reste, m’a­van­çant vers la ca­pi­tale de la Ju­dée ; car, mal­gré la me­nace d’­Hé­rode de tuer Jésus ; ce fut à Jérusalem qui eut  le triste pri­vi­lège de tuer les prophètes , que Jésus fut exécuté.

Diacre Michel Houyoux

Liens avec d’autres sites chrétiens sur Internet

◊ Regnum Christi: cliquez ici pour lire l’article → Il ne convient pas qu’un prophète périsse en dehors de Jérusalem

◊ Diacre Jean-Yves Fortin   : cliquez ici pour lire l’article → Il ne convient pas qu’un prophète périsse en dehors de Jérusalem

KTOTV -La foi prise au mot :  » Le Roi Hérode »

Image de prévisualisation YouTube

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS