Quatrième dimanche de l’Avent de l’année B

Posté par diaconos le 15 décembre 2020

 La royauté de David subsistera toujours devant le Seigneur

David... Né dans l'iniquité

Nathan le prophète vint chez le Roi David

# Nathan, qui signifie « Yahweh a donné », est, selon la Bible, l’un des principaux prophètes à la cour du roi David. Lorsque David envoya Urie le Hittite à la guerre, afin de séduire son épouse Bethsabée, Nathan vint le rappeler à ses devoirs, lui annonçant aussi qu’en châtiment, ce n’est pas le fils aîné de David qui héritera du trône, mais le fruit de la semence que David planta en Bethsabée, au terme de luttes qui décimèrent la famille royale. Il lui annonçae les guerres intestines qui eurent lieu dans la famille royale pour sa succession. Au cours de celles-ci, il soutint Yedidia fils de David et Bethsabée qui prit après son accession au trône le nom de Salomon. Ses actions furent décrites dans le Deuxième livre de Samuel (principalement 2Samuel 7, 2-17 et 12, 1-25), le Premier livre des Rois, les Chroniques et dans le traité talmudique Horayot. Par la suite, Nathan continua à conseiller David, l’avertissant sur son lit de mort des intrigues que nourrit Adonias à l’encontre de Salomon, ce qui précipita le couronnement de celui-ci. Nathan joua également un rôle dans la musique du Premier Temple de Jérusalem. Un livre perdu appelé Livre de Nathan le prophète est mentionné dans la Bible.

Du deuxième livre de Samuel

Le roi David habitait enfin dans sa maison. Le Seigneur lui avait accordé la tranquillité en le délivrant de tous les ennemis qui l’entouraient. Le roi dit alors au prophète Nathan : « Regarde ! J’habite dans une maison de cèdre, et l’arche de Dieu habite sous un abri de toile ! » Nathan répondit au roi : « Tout ce que tu as l’intention de faire, fais-le, car le Seigneur est avec toi. »

Mais, cette nuit-là, la parole du Seigneur fut adressée à Nathan : « Va dire à mon serviteur David : Ainsi parle le Seigneur : Est-ce toi qui me bâtiras une  maison pour que j’y habite ? C’est moi qui t’ai pris au pâturage, derrière le troupeau, pour que tu sois le chef de mon peuple Israël. J’ai été avec toi partout où tu es allé, j’ai abattu devant toi tous tes ennemis. Je t’ai fait un nom aussi grand que celui des plus grands de la terre.

Je fixerai en ce lieu mon peuple Israël, je l’y planterai, il s’y établira et ne tremblera plus, et les méchants ne viendront plus l’humilier, comme ils l’ont fait autrefois, depuis le jour où j’ai institué des juges pour conduire mon peuple Israël.

Oui, je t’ai accordé la tranquillité en te délivrant de tous tes ennemis. Le Seigneur t’annonce qu’il te fera lui-même une maison. Quand tes jours seront accomplis et que tu reposeras auprès de tes pères, je te susciterai dans ta descendance un successeur, qui naîtra de toi, et je rendrai stable sa royauté. Moi, je serai pour lui un père ; et lui sera pour moi un fils. Ta maison et ta royauté subsisteront toujours devant moi, ton trône sera stable pour toujours. »  (2 S 7, 1-5.8b-12.14a.16)

Promesse d’un règne éternel faite à la maison de David

Le désir de David de bâtir un temple à l’Éternel, au lieu de l’ancien sanctuaire qui tomba en désuétude et de la tente provisoire qu’il éleva à Jérusalem, se rattacha naturellement à la nouvelle situation créée par l’établissement de sa résidence et par le transport de l’arche dans cette ville. Ce fut ce désir, exprimé au prophète Nathan, qui provoqua l’une des scènes les plus importantes de sa vie.

On peut dire que toutes les promesses messianiques prononcées plus tard par les prophètes reposent sur le message divin adressé à David en cette circonstance par le prophète. La famille de David fut installée par l’Éternel comme dépositaire irrévocable de la royauté messianique par laquelle dut être réalisée cette promesse faite à Abraham : « Toutes les nations de la terre seront bénies en ta postérité. »

En même temps la série des antiques promesses messianiques  arriva à son terme. En dedans de la famille de Noé fut choisie la descendance de Sem, dans le sein de celle-ci, la famille d’Abraham, en dedans de cette dernière, la famille d’Isaac, puis celle de Jacob ; au milieu de celle-ci la tribu de Juda fut mise au premier rang, et maintenant, en dedans de la tribu de Juda, fut désignée, comme élue à toujours, la famille de David.

Au milieu de celle-ci la tribu de Juda fut mise au premier rang, et maintenant, en dedans de la tribu de Juda, fut désignée, comme élue à toujours, la famille de David. Un prophète lui-même put se tromper lorsqu’il parla avant d’avoir entendu : « Je ne puis rien faire de moi-même: selon que j’entends, je juge; et mon jugement est juste, parce que je ne cherche pas ma volonté, mais la volonté de celui qui m’a envoyé. » (Jn 5, 30)

Dieu fut celui qui le prévint de toutes manières et qui l’eut gratuitement béni dans l’élévation merveilleuse qu’il lui accorda jusqu’à ce moment, et ce fut  gratuitement qu’il y ajouta le dernier bienfait qu’il lui réserva et qu’il lui annonça par la bouche de Nathan. La promesse se rapporta avant tout à l’élévation du fils sur le trône de son père ; mais en même dans la personne de Salomon fut comprise sa descendance tout entière.

« Je serai pour lui un père, et il sera pour moi un fils ; s’il fait mal, je le châtierai avec une verge d’hommes et des plaies de fils d’homme »  Si cette postérité de David, à partir de Salomon lui-même, devint infidèle, elle sera châtiée, mais non retranchée tout à fait, comme le fut Saül et sa famille. La relation de père et fils comprit non seulement la protection, mais aussi l’éducation, par conséquent les châtiments.

L’homme ne peut aller jusqu’à supprimer de son chef une famille, comme cela fut l’insuccès de Saül avec la famille d’Ahimélec ou celui d’Athalie avec celle de Joram.

 Diacre Michel Houyoux

Compléments

◊ Diacre Michel Houyoux : cliquez ici pour lire l’article → Je te salue, Comblée-de-grâce, le Seigneur est avec toi

◊ Diacre Michel Houyoux : cliquez ici pour lire l’article →  Voici que la vierge est enceinte (Is 7, 10-16)

◊ Diacre Michel Houyoux : cliquez ici pour lire l’article →   Quatrième dimanche de l’Avent, année B

Liens avec d’autres sites Web chrétiens

◊ Diocèse de Papeete : cliquez ici pour lire l’article →   Quatrième dimanche de l’Avent Année B

◊ Service de la catéchèse (Toulon)  : cliquez ici pour lire l’article → Quatrième dimanche de l’Avent, année B

Pasteur Marc Pernot : « Prière de David pour demander à Dieu 
le pardon »

 Image de prévisualisation YouTube

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS