La gloire du Seigneur s’est levée sur toi

Posté par diaconos le 28 décembre 2020

La gloria del Signore è sorta su di voi dans Religion pentecoste-630x336

# Épiphanie : Le terme était déjà utilisé par les Grecs anciens pour indiquer l’action ou la manifestation d’une divinité. C’est la manifestation de la lumière, de la grande Lumière de Dieu manifestée à travers une étoile. Rêve et adoration des mages, portail de l’abbaye de San Mercuriale, Forlì (XI-XIIe siècle) Retable du maître-autel de l’église paroissiale d’Ortisei, consacré à l’épiphanie et à l’évêque de Saint-Hildegoric. Peinture de Josef Moroder-Lusenberg vers 1880 Titus Flavius Clement d’Alexandrie, père de l’église écrivant à la fin du 2e siècle, atteste que les communautés chrétiennes d’Alexandrie ont été formées par les Basilides gnostiques À partir du 3e siècle environ, les communautés chrétiennes du Proche-Orient ont associé le terme d’Épiphanie aux trois signes révélateurs de Jésus-Christ, à savoir : l’adoration des Mages, le baptême de Jésus adulte dans le Jourdain et le premier miracle de Jésus à Cana. Cependant, la séparation entre la récurrence de l’adoration des Mages dans la Nativité et la récurrence du Baptême de Jésus a probablement été faite afin de ne pas chevaucher les dates des pèlerinages qui partaient pour le Jourdain et en même temps pour Bethléem.

Debout, Jérusalem, resplendis !

Elle est venue, ta lumière, et la gloire du Seigneur s’est levée sur toi. Voici que les ténèbres couvrent la terre, et la nuée obscure couvre les peuples. Mais sur toi se lève le Seigneur, sur toi sa gloire apparaît. Les nations marcheront vers ta lumière, et les rois, vers la clarté de ton aurore.

Lève les yeux alentour, et regarde : tous, ils se rassemblent, ils viennent vers toi ; tes fils reviennent de loin, et tes filles sont portées sur la hanche. Alors tu verras, tu seras radieuse, ton cœur frémira et se dilatera. Les trésors d’au-delà des mers afflueront vers toi, vers toi viendront les richesses des nations.

En grand nombre, des chameaux t’envahiront, de jeunes chameaux de Madiane et d’Épha. Tous les gens de Saba viendront, apportant l’or et l’encens ; ils annonceront les exploits du Seigneur. (Is 60, 1-6)

La gloire de la nouvelle Jérusalem

 Jérusalem fut assise dans les ténèbres comme une captive en deuil : « Descends, et assieds-toi dans la poussière, Vierge, fille de Babylone! Assieds-toi à terre, sans trône, Fille des Chaldéens! On ne t’appellera plus délicate et voluptueuse » (Is 47, 1)

Soudain, la lumière jaillit, le salut parut : ce fut l’apparition de Jéhovah lui-même en Sion. Il se leva sur elle comme un soleil éternel. Toute resplendissante de cette lumière, Sion devint un phare vers lequel se dirigèrent tous les peuples, plongés jusqu’alors dans l’obscurité ; elle fut le foyer de la révélation divine ; les enfants de Dieu, dispersés dans toutes les nations, se rassemblèrent autour d’elle ; la vision fut accomplie. Jérusalem fut représentée comme une mère privée de ses enfants, mais qui les recouvra.

Ce fut spirituellement que se réalisa cette prophétie. Jéhovah apparut en Sion en la personne du Christ, et de Jérusalem sortit, avec les apôtres, la lumière qui éclaire les nations :  » Car mes yeux ont vu le salut que tu préparais à la face des peuples : lumière qui se révèle aux nations et donne gloire à ton peuple Israël. » (Lc , 2, 30-32) La gloire de Dieu, qui plana autrefois sur le sanctuaire, illumina la communauté tout entière.

Les peuples apportèrent à Sion leurs offrandes et lui ramenèrent ses enfants. Cette prophétie s’accomplit par la conversion d’Israël à l’Évangile et par son rétablissement glorieux à la fin des temps. Les peuples païens christianisés furent les instruments de cette double restauration spirituelle et politique du peuple de Dieu

En Orient, on voit souvent les mères porter leurs enfants à cheval sur leur hanche. Isaïe vit accourir les peuples de l’Orient (représentés par diverses tribus de l’Arabie), puis ceux de l’Occident (les îles, les navires de Tarsis). Ce concours des peuples eutun but religieux : faire des offrandes à l’Éternel et apporter leurs trésors.

Madian (issu d’Abraham et de Kétura) et Epha (fils de Madian, habitèrent au nord de l’Arabie, sur la rive orientale de la mer Rouge. L’Yémen fut une contrée très riche en or, en encens et en pierres précieuses, dont elle fit un commerce étendu.

Diacre Michel Houyoux

Complément

◊ Diacre Michel Houyoux : cliquez ici pour lire l’article → Épiphanie : Jésus, Lumière pour toute l’humanité !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS