• Accueil
  • > Foi
  • > Mercredi après l’Epiphanie, — Année B

Mercredi après l’Epiphanie, — Année B

Posté par diaconos le 6 janvier 2021

Ils le virent marcher sur la mer

jesus-marche-eaux

# Pour Origène, la barque représente nos vies confrontées aux vents et aux flots tumultueux imposés par le Mal. Le Christ veut que tous tiennent bien le cap des vertus ; et lorsque ils se trouvent en danger, Jésus vient les sauver en leur apportant deux de ses symboles : la foi et la lumière. Pour le théologien dans son commentaire, tout comme pour un autre miracle intitulé la Pièce dans la bouche d’un poisson, saint Pierre est mis en avant car il sera le successeur du Christ.

Le père Joseph-Marie Verlinde dit que les disciples avec leur barque s’enfoncèrent dans la nuit, qui est le symbole des problèmes que l’Église aura à traverser mais aussi les difficultés de nos vies personnelles. Pour ce prédicateur, Jésus n’a pas peur de marcher dans les tempêtes de nos vies. Cette apparition sur l’eau est le symbole de sa résurrection, de son retour parmi les vivants. La multiplication des pains et la marche sur l’eau nous invite à découvrir au cœur du Pain partagé, la présence mystérieuse de celui qui se révèle en marchant sur les eaux. La lumière de l’Esprit, qui luit dans les ténèbres de notre ignorance, éclaire la divinité de celui qui est le Pain de Vie descendu du ciel.

lwf0003web.gif

De l’Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

Aussitôt après avoir nourri les cinq mille hommes, Jésus obligea ses disciples à monter dans la barque et à le précéder sur l’autre rive, vers Bethsaïde, pendant que lui-même renvoyait la foule. Quand il les eut congédiés, il s’en alla sur la montagne pour prier. Le soir venu, la barque était au milieu de la mer
et lui, tout seul, à terre.
Voyant qu’ils peinaient à ramer, car le vent leur était contraire, il vient à eux vers la fin de la nuit en marchant sur la mer, et il voulait les dépasser. En le voyant marcher sur la mer, les disciples pensèrent que c’était un fantôme et ils se mirent à pousser des cris. Tous, en effet, l’avaient vu et ils étaient bouleversés.
Mais aussitôt Jésus parla avec eux et leur dit : « Confiance ! c’est moi ; n’ayez pas peur ! » Il monta ensuite avec eux dans la barque et le vent tomba ; et en eux-mêmes ils étaient au comble de la stupeur, car ils n’avaient rien compris au sujet des pains : leur cœur était endurci. (Mc 6, 45-52)

Jésus marcha sur la mer et opéra des guérisons

 Comme Jésus, faisant une visite à Nazareth, enseigna dans la synagogue, beaucoup de gens s’étonnèrent de sa sagesse et de sa puissance ; mais ce qui les empêcha de recevoir sa parole, ce fut que son humble position et celle de sa famille leur fut trop bien connue. Jésus leur rappela ce proverbe : « Un prophète n’est méconnu que dans sa patrie ». À cause de leur incrédulité, il ne fit là que peu de miracles.

Jésus contraignit ses disciples d’entrer dans la barque pour repasser le lac, congédia la multitude et se retira sur une montagne pour prier. La nuit étant venue, il fut là seul, tandis que les disciples se trouvèrent vers le milieu du lac. Jésus, voyant qu’ils eurent beaucoup de peine à ramer par un vent contraire, vint à eux, marchant sur les eaux. Le prenant pour un fantôme, ils poussèrent des cris d’effroi.Mais Jésus les rassura ; il monta dans la barque et le vent cessa. Tous en éprouvèrent le plus extrême étonnement.

Jésus, ayant débarqué dans la contrée de Génézareth, se vit aussitôt entouré de gens qui, le reconnurent, lui apportèrent alors des malades. Dans quelque lieu qu’il entra, dans les villes et dans les campagnes, on mit devant lui les malades sur les places publiques, et tous ceux qui touchèrent la frange de son vêtement furent guéris.

De sa retraite sur la montagne, Jésus aperçut ses disciples en danger, et sa tendre sollicitude le porta à leur secours. La quatrième veille de la nuit commença à trois heures du matin. Comme ils s’embarquèrent la veille au soir, on trouva étrange que les disciples eussent lutté toute la nuit contre les flots. Mais Marc,

Diacre Michel Houyoux

Liens avec d’autres sites web chrétiens

◊ Regnum Christi : cliquez ici pour lire l’article →  Ils virent Jésus qui marchait sur la mer

◊ Hozana : cliquez ici pour lire l’article →  « Ils le virent marcher sur la mer » – Hozana

Ils le virent marcher sur le lac

Image de prévisualisation YouTube

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS