Le Baptême du Seigneur-Année B

Posté par diaconos le 10 janvier 2021

 Tu es mon Fils bien-aimé ; en toi, je trouve ma joie

Le Baptême du Seigneur-Année B dans fêtes religieuses P1050553-1024x683

# Le lieu du Jourdain a une signification particulière dans la Bible : dans l’Ancien Testament, c’est l’une des limites de la Terre promise aux Hébreux menés par Moïse. Moïse n’ayant pas le droit d’entrer dans la Terre promise, il ne put pas franchir le Jourdain. Par ailleurs Jean-Baptiste baptisa dans le Jourdain un baptême de conversion : les Juifs traversaient le Jourdain pour se faire baptiser par Jean-Baptiste, à travers ce baptême ils se reconnaissaient pécheurs, et pouvaient de nouveau entrer dans la Terre Promise après leur baptême. C’est dans ce contexte qu’eut lieu le baptême de Jésus-Christ.

La théologie qui se développa au sein du christianisme vit dans le baptême de Jésus une volonté de prendre en charge le péché du monde. Le récit de ce baptême décrit une théophanie, une manifestation du Dieu de la Trinité : Jésus-Christ, le Fils, se faisant baptiser, une colombe symbolisant l’Esprit Saint et la voix de Dieu le Père. L’Église orthodoxe célèbre cet événement le 19 janvier (calendrier grégorien), notamment l’Église éthiopienne orthodoxe à travers le Timqet ou la Macédoine à travers le Vodici.

lwf0003web.gif

De l’Évangile selon saint Marc

Jean Baptiste proclamait dans le désert : «Voici venir derrière moi celui qui est plus puissant que moi. Je ne suis pas digne de me courber à ses pieds pour défaire la courroie de ses sandales. Moi, je vous ai baptisés dans l’eau; lui vous baptisera dans l’Esprit Saint». Or, à cette époque, Jésus vint de Nazareth, ville de Galilée, et se fit baptiser par Jean dans le Jourdain. Au moment où il sortait de l’eau, Jésus vit le ciel se déchirer et l’Esprit descendre sur lui comme une colombe. Du ciel une voix se fit entendre: «C’est toi mon Fils bien-aimé; en toi j’ai mis tout mon amour». (Mc 1, 7-11

x

+PÈRE MARIE LANDRY C+MPS   ENSEIGNEMENT
Merci, Seigneur, pour le don de la vie. Merci pour le don de ce nouveau jour. Merci surtout pour le don de ton amitié. Merci pour le don de ta grâce, de ton Esprit en moi qui me revêt de ta dignité, de ta lumière, de ta bonté.Seigneur Jésus, je viens à toi assoiffé de ton eau vive. Je me penche sur ton Cœur pour m’abreuver de la vraie vie. Je ne suis qu’un vase qui ne demande qu’à être empli de ta bonté, de ta lumière, de tes pensées, de tes désirs.
x
Aujourd’hui, solennité du Baptême du Seigneur, se termine le cycle des fêtes de Noël. L’Évangile dit que Jean s’était rendu dans le désert et « prêchait un baptême de conversion pour le pardon des péchés (Mc 1,4). Les gens allaient l’écouter, confessaient leurs péchés et se faisaient baptiser par lui dans le fleuve Jourdain. Jésus aussi se présenta parmi ces gens pour se faire baptiser.
x
Pendant les fêtes de Noël, nous avons vu que Jésus s’est fait connaître aux bergers et aux mages qui, venaient d’Orient, l’ont adoré et lui ont fait des offrandes. En fait, la venue de Jésus dans le monde a pour but de montrer l’amour de Dieu qui nous sauve.
x
Et là-bas, dans le Jourdain, s’est produit une nouvelle manifestation de la divinité de Jésus : le ciel s’est ouvert et l’Esprit Saint est descendu sur Lui sous la forme d’une colombe, et on a entendu la voix du Père : « Tu es mon fils bien aimé, en toi j’ai mis tout mon amour » (Mc 1,11). Ici, c’est le Père céleste et l’Esprit Saint qui se manifestent. C’est Dieu Lui-même qui nous révèle qui est Jésus, son Fils bien aimé.
x

Mais ce n’était pas une révélation uniquement pour Jean et pour les juifs. C’en était aussi une pour nous. Jésus Lui-même, le Fils bien aimé du Père, qui s’est manifesté aux juifs dans le Jourdain, se manifeste continuellement à nous chaque jour. Dans l’Église, dans la prière, dans nos frères, dans le Baptême que nous avons reçu et qui nous a transformés en enfants du même Père.

xx
Alors, demandons-nous : Est-ce que je reconnais sa présence, son amour dans ma vie ? Est-ce que je vis réellement une relation d’amour filial avec Dieu ? Le pape François dit : « Ce que Dieu veut de l’homme est une relation « papa-enfant », le cajoler et lui dire « Je suis avec toi ». Au milieu de nos luttes et nos difficultés, le Père céleste nous dit à nous aussi   « Tu es mon Fils bien-aimé, en toi j’ai mis tout mon amour ».
Seigneur Jésus, je t’ouvre mon cœur et te donne toutes mes faiblesses. Je veux renoncer aux œuvres du péché et accueillir ton Esprit dans ma vie. Car je veux vivre de ta vie.  Seigneur Jésus. Je t’offre mes mains pour faire ton travail. Je t’offre mes pieds pour suivre ton chemin. Je t’offre mes yeux pour voir comme toi. Je t’offre ma langue pour dire tes paroles. Je t’offre mon intelligence pour que tu penses en moi. Je t’offre mon esprit pour que tu pries en moi.
x
Surtout je t’offre mon cœur pour qu’en moi tu aimes le Père et tous les hommes. Je t’offre tout ce que je suis pour que tu grandisses en moi,Que ce soit toi le Christ, qui vives, travailles et pries en moi. Se repentir d’un défaut et demander pardon à Dieu et à un proche si cela est opportun. Ou s’ouvrir à une inspiration du Saint-Esprit qui demande un acte de charité ou une action bien concrète pour modeler notre cœur sur celui du Christ.
BONNE MÉDITATION
x
Contact  Père Marie Landry Bivina  Écrivez un commentaire…

Compléments

◊ Diacre Michel Houyoux : cliquez ici pour lire l’article →  Le Baptême du Seigneur — Année B

Paroisse de Griselles : « Le Baptême du Seigneur »

Image de prévisualisation YouTube

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS