Quatrième dimanche du Temps Ordinaire dans l’année B

Posté par diaconos le 31 janvier 2021

Quatrième dimanche du Temps Ordinaire dans l'année B dans Catéchèse La-colline-des-Beatitudes-Israel-1-860x280

# La foi chrétienne est basée sur la Bible. La foi est affaire de confiance en Dieu, avant de concerner une croyance ou un contenu dogmatique. Jésus compare le croyant à un homme qui construit sa maison sur le roc et qui lui confère ainsi un caractère vraiment indestructible. Pour caractériser la relation du croyant à Dieu, la Bible n’utilise pas, dans ses traductions grecques et latines, le mot de religio. Le croyant n’est pas celui qui croit que Dieu existe, mais qui croit EN Dieu, formulation reprise dans les symboles de foi chrétiens.

Cette foi se vérifie dans la vie quotidienne, par l’observation des commandements. Elle donne la certitude de la réalité de Dieu et de sa vérité. . Le Nouveau Testament propose un modèle de croyant : Jésus, dont Paul dit dans la Lettre aux Galates que, par sa foi, il est l’auteur de notre salut. La foi est le lieu du salut de l’humanité. La foi n’est pas innée. L’apôtre Jacques précise que la foi sans œuvres est morte. Un autre modèle de croyante est Marie, mère de Jésus, qui a cru, la première, en la réalisation de la promesse qui lui fut faite par l’ange Gabriel. La foi n’exclut pas la dimension de connaissance des réalités divines.

lwf0003web.gif

Vivre ma foi avec conviction et authenticité

De l’Évangile selon saint Marc
Jésus, accompagné de ses disciples, arrive à Capharnaüm. Aussitôt, le jour du sabbat, il se rendit à la synagogue, et là, il enseignait. On était frappé par son enseignement, car il enseignait en homme qui a autorité, et non pas comme les scribes. Or, il y avait dans leur synagogue un homme tourmenté par un esprit mauvais, qui se mit à crier: «Que nous veux-tu, Jésus de Nazareth? Es-tu venu pour nous perdre? Je sais fort bien qui tu es: le Saint, le Saint de Dieu». Jésus l’interpella vivement: «Silence ! Sors de cet homme». L’esprit mauvais le secoua avec violence et sortit de lui en poussant un grand cri. Saisis de frayeur, tous s’interrogeaient: «Qu’est-ce que cela veut dire? Voilà un enseignement nouveau, proclamé avec autorité! Il commande même aux esprits mauvais, et ils lui obéissent». Dès lors, sa renommée se répandit dans toute la région de la Galilée. (Mc 1, 21-28)
x
Auteur +PÈRE MARIE LANDRY C+MPS
x
Seigneur, aide-moi à vivre ma foi chrétienne avec conviction et authenticité. Donne-moi le courage de témoigner de ton amour par la pureté et la sincérité de mon amour pour chacun de mes frères.
x
Aujourd’hui, le Christ nous adresse son cri énergique, sans doute et avec autorité : « Tais toi et sors de cet homme » (Mc 1, 25). Il le dit aux esprits mauvais qui vivent en nous et qui ne nous laissent pas être libres, tels que Dieu nous a crées et voulus.
Vous avez peut-être remarqué que la première règle que les fondateurs des ordres religieux ont fixée dans la vie communautaire est le silence : dans une maison où on doit prier, le silence et la contemplation doivent régner. Comme le dit le proverbe : «Le bien ne fait pas de bruit, le bruit ne fait pas de bien».
x
C’est pour cela que le Christ ordonne à l’esprit du mal de se taire, car son obligation est de se rendre face à Celui qui est la Parole, qui s’est fait chair, et a habité parmi nous.  (Jn 1, 14). Mais il est certain qu’un sentiment de suffisance peut se mêler à l’admiration que nous éprouvons pour le Seigneur, de telle façon que nous arrivions à penser ce que Saint Augustin disait dans ses propres confessions : «Seigneur, rends-moi chaste, mais pas tout de suite». Car la tentation est forte de laisser notre propre conversion pour plus tard puisque maintenant elle ne cadre pas avec nos plans personnels.
x
L’appel à suivre Jésus-Christ sans concession est pour ici et maintenant, pour que son Règne qui a du mal à se faire un passage parmi nous devienne possible. Il connaît notre tiédeur, il sait que nous ne nous efforçons pas suffisamment pour suivre l’Évangile mais que nous voulons temporiser, aller comme ci comme ça, vivre sans rechigner et sans se presser.
x
Le mal ne peut pas cohabiter avec le bien. La vie sainte n’autorise pas le péché. «Nul ne peut servir deux seigneurs ; car il haïra l’un et aimera l’autre» (Mt, 6, 24) dit Jésus-Christ. Réfugions-nous dans l’arbre saint de la Croix afin que son ombre se projette sur notre vie, et laissons-Le nous consoler, nous faire comprendre le pourquoi de notre existence et nous concéder une vie digne d’Enfants de Dieu.
x
Seigneur, j’ai souvent du mal à vivre ma foi de façon cohérente et sincère. Le monde dans lequel je vis cherche à me tirer sans cesse de l’autre côté, à penser constamment à moi-même, à mon plaisir, mes satisfactions, mon propre bonheur. Aide-moi à ne pas avoir peur de vivre l’Évangile de façon radicale ; à aimer mon prochain comme toi tu nous as aimés. Aide-moi à comprendre que c’est en se donnant que l’on reçoit, c’est en s’oubliant que l’on se retrouve, c’est en pardonnant que l’on est pardonné, c’est en mourant que l’on ressuscite à la vie éternelle. » (Prière de saint François d’Assise)  Vivons de façon authentique ce que nous prêchons aux autres.
x

Complément

Diacre Michel Houyoux : cliquez ici pour lire l’article → Quatrième dimanche du Temps Ordinaire — Année B

Catéchèse : « LORSQUE JÉSUS-CHRIST PARLE »

 Image de prévisualisation YouTube

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS