• Accueil
  • > Catéchèse
  • > Samedi de la quatrième semaine du Temps Ordinaire — Année Impaire

Samedi de la quatrième semaine du Temps Ordinaire — Année Impaire

Posté par diaconos le 6 février 2021

Ils étaient comme des brebis sans berger

  Samedi de la quatrième semaine du Temps Ordinaire — Année Impaire dans Catéchèse brebis_sans_berger

# La multiplication des pains est le nom donné à deux miracles réalisés par Jésus de Nazareth selon les textes des évangiles : Matthieu, chapitre 14, versets 14 à 21, puis à nouveau 15, 32-38 ; Marc 6, 34-44, puis à nouveau Marc 8, 1-9 ; Luc 9, 12-17 ; Jean 6, 5-14. La première multiplication des pains intervint après la mort de Jean-Baptiste sur ordre d’Hérode Antipas pour répondre au désir de sa fille Salomé, et de guérisons de malades. Une seconde multiplication des pains eut lieu ultérieurement qui impliqua un nombre différent de gens. Matthieu et Marc furent les seuls deux évangélistes à la relater.

Certains exégèses pensèrent qu’il s’agit du même événement raconté deux fois. Toutefois, les deux miracles ne se déroulèrent pas au même endroit, dans un cas il y eut cinq mille hommes, dans l’autre cas il y en a quatre mille. Le nombre de corbeilles de pains en surplus fut aussi différent. Par la suite, Jésus évoqua les deux miracles en les distinguant clairement (Mt 16:9-11). Pour le docteur de l’Église Jean Chrysostome, Jésus lors de ce miracle se posa comme le créateur du ciel et de la Terre. Il incita par ce geste à prier avant tout repas, et il voulut montrer l’importance du partage.

lwf0003web.gif

De l’Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

En ce temps- là, les Apôtres se réunirent auprès de Jésus, et lui annoncèrent tout ce qu’ils avaient fait et enseigné. Il leur dit : « Venez à l’écart dans un endroit désert, et reposez-vous un peu. » De fait, ceux qui arrivaient et ceux qui partaient étaient nombreux, et l’on n’avait même pas le temps de manger. Alors, ils partirent en barque pour un endroit désert, à l’écart.
Les gens les virent s’éloigner, et beaucoup comprirent leur intention. Alors, à pied, de toutes les villes, ils coururent là-bas et arrivèrent avant eux. En débarquant, Jésus vit une grande foule. Il fut saisi de compassion envers eux, parce qu’ils étaient comme des brebis sans berger. Alors, il se mit à les enseigner longuement. (Mc 6, 30-34)

Retour de mission

 Les disciples, de retour de leur mission, s’assemblèrent auprès de Jésus pour lui en rendre compte. Jésus les invita à traverser le lac pour se rendre avec lui dans un lieu désert, afin d’y trouver un peu de repos ; car ils furent tellement pressés par les foules, qu’ils n’eurent pas le temps de prendre leurs repas. La multitude les ayant vus partir, les suvit à pied, afin de les retrouver sur l’autre bord du lac. Jésus, touché de compassion, leur adressa des enseignements prolongés.

Comme l’heure fut avancée, les disciples invitèrent Jésus à congédier la multitude, qui neut rien à manger dans ce lieu désert. Jésus leur répondit : Donnez-leur vous-mêmes à manger. Les disciples, étonnés, lui firent observer qu’il faudrait pour plus de deux cents deniers de pain. Jésus leur dit de s’assurer combien ils eurent de pains. Ils constatèrent qu’ils n’eurent que cinq pains et deux poissons.

Jésus ordonna de faire asseoir la foule par groupes sur l’herbe verte. Puis il prit les pains et les poissons et prononça la bénédiction ; et il les donna à ses disciples pour les distribuer à tous. Tous furent rassasiés, et l’on emporta douze paniers pleins de ce qui restait. Or il y eut là cinq mille personnes. D’après Marc l’intention de Jésus pour lui-même et pour ses disciples fut d’échapper pour un temps au bruit et aux fatigues que leur occasionnèrent tous ces nombreux allants et venants, afin de se reposer un peu.

Ce repos dans la solitude et dans la communion de Jésus fut nécessaire aux apôtres, après leur premier voyage de mission. Il ne fut pas moins nécessaire à tous les serviteurs de Dieu, que trop d’activité extérieure put épuiser de corps et d’âme, de manière à paralyser cette activité même. Marc fit pour la seconde fois cette observation : que Jésus et ses disciples n’eurent pas le temps de manger : « Alors Jésus revient à la maison, où de nouveau la foule se rassemble, si bien qu’il n’était même pas possible de manger. » (Mc 3, 20)

Un grand nombre de ceux qui entourèrent Jésus et ses disciples, les ayant vus s’embarquer et sachant qu’ils se rendaient sur l’autre rive, y accoururent à pied et les devancèrent. Pour atteindre ce but, ils durent contourner l’extrémité septentrionale du lac. La courbe de la rive se rapproche sensiblement de la ligne droite, de sorte qu’ils purent arriver en même temps que la barque et même avant elle. De toutes les villes, qui se trouvèrent sur leur chemin, plusieurs les accompagnèrent.

D’après Matthieu, Jésus sortit de la solitude de la montagne, où il passa quelques heures avec ses disciples, selon son intention rapportée par Marc lui-même. La foule accourue à pied avait devancé Jésus sur l’autre rive, parait vouloir indiquer que Jésus ne put trouver la solitude et le repos qu’il cherchait.

Diacre Michel Houyoux

Compléments

◊ Diacre Michel Houyoux : cliquez ici pour lire l’article → Miracles de la multiplication des pains

◊ Au service de Jésus : cliquez ici pour lire l’article  →  Saint Paul Miki et ses compagnons, martyrs (5 février 1597)

Liens avec d’autres sites web chrétiens

◊ Gloire à Dieu : cliquez ici pour lire l’article →  Ils étaient comme des brebis sans berger

◊ Catholique.org.  : cliquez ici pour lire l’article → Les brebis sans berger – Les méditations

Ils étaient comme des brebis sans berger

Image de prévisualisation YouTube

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS