• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 13 février 2021

Samstag der fünften Woche der gewöhnlichen Zeit – Ungerades Jahr

Posté par diaconos le 13 février 2021

Aus dem Evangelium von Jesus Christus nach dem Heiligen Markus.

Lebensmittel, Brot, Holz, Fisch, Körbe, Kokosnuss, Carving, produzieren, Nahansicht, Geschmack, Grasfamilie


Und es geschah in jenen Tagen, als eine große Menschenmenge da war und sie nichts zu essen hatten, dass Jesus seine Jünger zu sich rief und zu ihnen sagte: « Ich habe Mitleid mit dieser Menschenmenge, denn sie sind schon drei Tage bei mir und haben nichts zu essen. Wenn ich sie fastend nach Hause schicke, werden sie auf dem Weg ohnmächtig, und einige von ihnen sind von weit her gekommen. « Seine Jünger antworteten ihm: ‘Wo kann man denn hier in der Wüste Brot finden, um sie zu sättigen?’ »
Er fragte sie: « Wie viele Brote habt ihr? « Sie sagten zu ihm: ‘Sieben.’ » Dann befahl er der Menge, sich auf den Boden zu setzen. Dann nahm er die sieben Brote, dankte und brach sie und gab sie seinen Jüngern, damit sie sie an das Volk verteilten.
Sie hatten auch einige kleine Fische, die Jesus segnete und ebenfalls verteilte. Und das Volk aß und wurde satt. Sie hoben die Stücke auf, die übrig geblieben waren, und es waren sieben Körbe. Jetzt waren es etwa viertausend. Dann schickte Jesus sie weg. Sofort stieg er mit seinen Jüngern in das Boot und fuhr in die Gegend von Dalmanoutha.  » (Mk 8,1-10)

Zweite Vermehrung der Brote

Als Jesus sich an einem Ort in der Wüste wieder von einer großen Menschenmenge umgeben sah, drückte er seinen Jüngern sein Mitleid mit ihnen aus und wünschte, ihnen etwas zu essen zu geben, damit sie auf dem Weg nicht scheitern würden. Wo sollen wir in dieser Wüste Brot hernehmen? », antworteten die Jünger. Als Jesus von ihnen hörte, dass sie sieben Brote hatten, befahl er der Menge, sich zu setzen, nahm die Brote, dankte, brach sie und gab sie seinen Jüngern, die sie der Menge vorlegten. Einige Fische wurden auf die gleiche Weise verteilt.

Als die Anwesenden zufrieden waren, wurden sieben Körbe mit den übrig gebliebenen Stücken zusammengetragen. Jetzt waren es viertausend Menschen. Jesus brach sofort wieder auf und ging in das Gebiet von Dalmanoutha. Als Jesus aus dem Gebiet von Tyrus an den See Genezareth zurückgekehrt war, kam er mit seinen Jüngern am Ostufer an, in der Einsamkeit, die er gerne aufsuchte. Es war wieder eine große Menschenmenge um ihn versammelt.

Jesus ergriff die Initiative, und bei der ersten Vermehrung waren es die Jünger, die ihn auf die Bedürfnisse der Menge hinwiesen: « Die Stunde war schon früh; und als seine Jünger zu ihm kamen, sagten sie: ‘Der Ort ist wüst, und die Stunde ist schon spät.  » (Mk 6,35). Matthäus und Lukas bemerkten das Mitgefühl Jesu. Dieses zärtliche Erbarmen mit einer Schar, die drei Tage lang ausharrte, um sein Wort zu hören, war der Grund für dieses Wunder. Jesu Liebe war die Quelle all seiner Werke der göttlichen Kraft.

Jesus, der diesen Menschenmassen das Wort vom Königreich verkündete, nahm das zärtlichste Interesse an ihren irdischen Bedürfnissen; er wollte sie auf dem Weg nicht dem Versagen aussetzen. Und er war es, der beobachtete, dass einige von ihnen von weit her kamen. Bei der ersten Vermehrung erhoben die Jünger den Einwand, dass zweihundert Denare Brot gekauft werden sollten; aber sie wurden durch die Unmöglichkeit, an diesem wüsten Ort Nahrung zu erhalten, aufgehalten.

Dalmanoutha lag in der Nähe von Magdala, das in Matthäus’ Bericht erwähnt wird: Einige der Ausleger, die sich auf die Tatsache stützen, dass nicht erwähnt wird, dass Jesus den See überquerte, platzierten diese Region südöstlich davon.

Diakon Michel Houyoux

Links zu anderen christlichen Websites

◊  Katholiesche Nachrichten : klicken Sie hier, um den Artikel zu lesen →  Das eucharistische Brot
◊ Christen Gemeinden : klicken Sie hier, um den Artikel zu lesen →   Gib mir deine zwei Fische und fünf Brote

Fünf Brote und zwei Fische (Stunde des Höchsten)

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Catéchèse, Foi, Religion, Temps ordinaire | Pas de Commentaire »

Samedi de la cinquième Semaine du Temps Ordinaire — Année Impaire

Posté par diaconos le 13 février 2021

Les gens mangèrent et furent rassasiés

 Samedi de la cinquième Semaine du Temps Ordinaire — Année Impaire dans Catéchèse slide_1

# La multiplication des pains est le nom donné à deux miracles réalisés par Jésus de Nazareth selon les textes des évangiles : Matthieu, chapitre 14, versets 14 à 21, puis à nouveau 15, 32-38 ; Marc 6, 34-44, puis à nouveau Marc 8, 1-9 ; Luc 9, 12-17 ; Jean 6, 5-14. La première multiplication des pains intervint après la mort de Jean-Baptiste sur ordre d’Hérode Antipas pour répondre au désir de sa fille Salomé, et de guérisons de malades.

Une seconde multiplication des pains eut lieu ultérieurement qui impliqua un nombre différent de gens. Matthieu et Marc furent les seuls évangélistes à la relater. Certains exégèses pensèrent qu’il s’agit du même événement raconté deux fois. Toutefois, les deux miracles ne se déroulèrent pas au même endroit, dans un cas il y eut cinq mille personnes, dans l’autre cas il y en eut quatre mille. Le nombre de corbeilles de pains en surplus fut aussi différent. Par la suite, Jésus évoqua les deux miracles en les distinguant clairement (Mt 16,, 9-11).

lwf0003web.gif

De l’Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

En ces jours-là, comme il y avait une grande foule, et que les gens n’avaient rien à manger, Jésus appelle à lui ses disciples et leur dit : « J’ai de la compassion pour cette foule, car depuis trois jours déjà ils restent auprès de moi, et n’ont rien à manger. Si je les renvoie chez eux à jeun, ils vont défaillir en chemin, et certains d’entre eux sont venus de loin. » Ses disciples lui répondirent : « Où donc pourra- t-on trouver du pain pour les rassasier ici, dans le désert ? »
Il leur demanda : « Combien de pains avez-vous ? » Ils lui dirent : « Sept. » Alors il ordonna à la foule de s’asseoir par terre. Puis, prenant les sept pains et rendant grâce, il les rompit, et il les  donnait à ses disciples pour que ceux-ci les distribuent ; et ils les distribuèrent à la foule.
Ils avaient aussi quelques petits poissons, que Jésus bénit et fit aussi distribuer. Les gens mangèrent et furent rassasiés. On ramassa les morceaux qui restaient : cela faisait sept corbeilles. Or, ils étaient environ quatre mille. Puis Jésus les renvoya. Aussitôt, montant dans la barque avec ses disciples, il alla dans la région de Dalmanoutha. » (Mc 8, 1-10)

Seconde multiplication des pains

 Jésus se voyant de nouveau entouré d’une grande multitude dans un lieu désert, exprima à ses disciples la compassion qu’elle lui inspira et son désir de lui donner à manger, afin qu’elle ne défaillirent pas en chemin. D’où aurions-nous des pains dans ce désert ? répondirent les disciples. Jésus ayant appris d’eux qu’ils eurent sept pains, ordonna à la foule de s’asseoir ; il prit les pains et rendit grâces, les rompit et les donna à ses disciples qui les présentèrent à la multitude. Quelques poissons furent distribués de même.

Quand les assistants furent rassasiés, l’on recueillit sept corbeilles pleines des morceaux qui restèrent. Or il y eut quatre mille personnes. Jésus repartit aussitôt et se rendit dans le territoire de Dalmanoutha. Lorsque Jésus fut revenu du territoire de Tyr vers la mer de Galilée et qu’il fut arrivé avec ses disciples sur la rive orientale, dans les solitudes qu’il aimait à fréquenter. Ce fut là qu’une grande foule se trouva de nouveau réunie autour de lui .

 Jésus prit l’initiative, tandis que, à la première multiplication, ce furent les disciples qui lui firent remarquer les besoins de la foule :  « Déjà l’heure était avancée ; s’étant approchés de lui, ses disciples disaient : « L’endroit est désert et déjà l’heure est tardive. » (Mc 6, 35). Matthieu et Luc remarquèrent la compassion de Jésus. Cette tendre compassion envers une multitude qui persévéra depuis trois jours à entendre sa parole, fut la raison de ce  miracle. L’amour de Jésus fut la source de toutes ses œuvres de puissance divine.

Jésus qui a annonça à ces multitudes la parole du royaume, prit le plus tendre intérêt à leurs besoins terrestres ; il ne voulut pas les exposer à défaillir en chemin. Ce fut encore lui qui observa que quelques-uns d’entre eux sont vinrent de loin. Lors de la première multiplication, les disciples objectèrent qu’il faudrait acheter pour deux cents deniers de pain ; mais, ils furent arrêtés par l’impossibilité de se procurer des aliments dans ce lieu désertique.

 Dalmanoutha se trouvait dans le voisinage de Magdala, qui se trouve mentionné dans le récit de Matthieu : Quelques interprètes, se fondant sur le fait qu’il ne fut pas cité que Jésus traversa le lac, placèrent cette contrée au sud-est de celui-ci.

Diacre Michel Houyoux

Complément

◊ Diacre Michel Houyoux : cliquez ici pour lire l’article →  Tous mangèrent à leur faim ! (Lc 9, 17a)

Liens avec d’autres sites web chrétiens

◊ Jean-Yves Fortin  : cliquez ici pour lire l’article →  Les gens mangèrent et furent rassasiés

◊  Jardinier de Dieu : cliquez ici pour lire l’article → Le ressenti ou le factuel 

   Les gens mangèrent et furent rassasiés.- Lectio Divina

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Catéchèse, comportements, Religion, Temps ordinaire | Pas de Commentaire »

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS