Samedi de la quatrième semaine du Carême

Posté par diaconos le 20 mars 2021

Est-ce de Galilée que vient le Christ ?

Aucun texte alternatif pour cette image

# Jésus de Nazareth est un Juif de Galilée, né entre l’an 7 et l’an 5 av. J.-C. Il suscita engouement et ferveur, s’attirant la méfiance des autorités politiques et religieuses, avant d’être arrêté, condamné et crucifié vers l’an 30 à Jérusalem pendant la fête juive de la Pâque, sous l’administration du préfet Ponce Pilate. L’annonce de sa résurrection par ses disciples, qui le reconnurent comme le Messie et transmirent son histoire et ses enseignements, donna naissance au christianisme.
x
Pour les chrétiens, Jésus-Christ est le Fils de Dieu, le Messie annoncé dans l’Ancien Testament et envoyé aux hommes pour les sauver. Dans l’islam, Jésus de Nazareth, est considéré comme un prophète majeur. Le retentissement de son message, transmis par les différentes Églises chrétiennes, et les interprétations auxquelles il donna lieu, influencèrent différentes cultures et civilisations au cours de l’Histoire. La brièveté de sa prédication et le peu de traces historiques conservées à son sujet, se trouvent essentiellement au travers de la littérature néotestamentaire. Ainsi, lorsqu’il aborda la question de Jésus de Nazareth, l’historien sait qu’il n’est nullement en mesure de révéler ce qui a vraiment été fait ou ce qui a vraiment été dit par Jésus.
lwf0003web.gif

De l’Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

En ce temps-là, Jésus enseignait au temple de Jérusalem. Dans la foule, on avait entendu ses paroles, et les uns disaient : « C’est vraiment lui, le Prophète annoncé ! » D’autres disaient : « C’est lui le Christ ! » Mais d’autres encore demandaient : « Le Christ peut-il venir de Galilée ? L’Écriture ne dit-elle pas que c’est de la descendance de David et de Bethléem, le village de David, que vient le Christ ? »

C’est ainsi que la foule se divisa à cause de lui. Quelques-uns d’entre eux voulaient l’arrêter, mais personne ne mit la main sur lui. Les gardes revinrent auprès des grands prêtres et des pharisiens, qui leur demandèrent : « Pourquoi ne l’avez-vous pas amené ? » Les gardes répondirent : « Jamais un homme n’a parlé de la sorte ! »

Les pharisiens leur répliquèrent : « Alors, vous aussi, vous vous êtes laissé égarer ? Parmi les chefs du peuple et les pharisiens, y en a-t-il un seul qui ait cru en lui ? Quant à cette foule qui ne sait rien de la Loi, ce sont des maudits ! » Nicodème, l’un d’entre eux, celui qui était allé précédemment trouver Jésus, leur dit : « Notre Loi permet-elle de juger un homme sans l’entendre d’abord pour savoir ce qu’il a fait ? »

Ils lui répondirent : « Serais- tu, toi aussi, de Galilée ? Cherche bien, et tu verras que jamais aucun prophète ne surgit de Galilée ! » Puis ils s’en allèrent chacun chez soi. (Jn 7, 40-53)

Complot contre Jésus

Des gens de la foule dirent :  » Celui-ci est véritablement le prophète. » Des huissiers envoyés par le sanhédrin pour se saisir de Jésus  reculèrent devant l’exécution de leur mandat. Ils auraient cru commettre un sacrilège en mettant la main sur lui. Ils ne cherchèrent même pas la moindre excuse pour avoir manqué à leur devoir. Tout remplis de ce qu’ils entendirent, ils se contentèrent de cette réponse, qui fut un beau témoignage rendu à la puissance de la parole de Jésus.

C’est un puissant discours une parole énergique qu’ils prononcent dans leur humilité. ( Luther) C’est là un caractère de la vérité, de convaincre des hommes simples, plutôt que leurs maîtres. (Bengel)

Le sanhédrin était assemblé pour recevoir le prisonnier que les huissiers devaient amener. Des pharisiens, parmi les rigoureux gardiens de l’orthodoxie, prirent la parole, ils citèrent les hommes de leur parti comme les seuls modèles que les huissiers auraient dû imiter. Aveuglés par leur orgueil, ils prétendirent qu’aucun des chefs ni des pharisiens n’eut cru en Jésus.

Ce fut là, de la part des chefs le langage d’un souverain mépris et de la haine pour la foule ignorante. Cette malédiction qu’ils prononcèrent sur elle dans leur colère devint officielle, sous la forme de l’excommunication prononcée contre tous ceux qui crurent en Jésus : « Ses parents dirent cela parce qu’ils craignaient les Juifs; car les Juifs étaient déjà convenus que, si quelqu’un reconnaissait Jésus pour le Christ, il serait exclu de la synagogue. » (Jn 9, 22)

Il y eut, présent à la séance, un pharisien qui  leur prouver le contraire  :  » Même parmi les chefs, plusieurs crurent en lui; mais, à cause des pharisiens, ils n’en faisaient pas l’aveu, dans la crainte d’être exclus de la synagogue. » (Jn 12 42)

Trois fois cet Évangile fit mention de Nicodème, (Luthardt) – Souvent ceux qui ont été timides hors du danger deviennent les défenseurs de la vérité dans le danger même. (Bengel)

Ce mot de Jean : « qui était l’un d’entre eux », donna plus de poids au témoignage de Nicodème et démentit la parole des pharisiens. Au lieu de répondre à la question de Nicodème, ces hommes passionnés et endurcis se contentèrent de lui dire une injure, car c’en fut pour eux ; que d’appeler Galiléen un membre du sanhédrin. Et, en même temps, ils insinuèrent que Nicodème eut des sympathies pour Jésus, le Galiléen.

La colère aveugla ces savants docteurs, car Jonas était Galiléen, et peut-être aussi Élie et Nahum. Ils oublièrent que selon Isaïe, ce fut de la Galilée que resplendit la lumière des temps évangéliques: « Puis il regardera vers la terre, Et voici, il n’y aura que détresse, obscurité et de sombres angoisses: Il sera repoussé dans d’épaisses ténèbres.’ (Is 8, 22)  Mais, pour la passion, tous les arguments furent bons.

Diacre Michel Houyoux

Complément

◊ Diacre Michel Houyoux : cliquez ici pour lire l’article → Le Royaume de Dieu est tout proche

Liens avec d’autres sites web chrétiens

◊ Père Gilbert Adam  : cliquez ici pour lire l’article → Samedi de la quatrième semaine de Carême

◊ Communauté Ain Karem   : cliquez ici pour lire l’article → Quatrième semaine de Carême

Un ajout de votre part sera apprécié. Rédigez-le dans le cadre sous l’article

Homélie pour le jeudi de la quatrième semaine de Carême

Image de prévisualisation YouTube

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS