Annonciation du Seigneur

Posté par diaconos le 25 mars 2021

Voici que la vierge concevra

ANNUNCIATINO

Du livre du prophète Isaïe

En ces jours-là, le Seigneur parla ainsi au roi Acaz : « Demande pour toi un signe de la part du Seigneur ton Dieu, au fond du séjour des morts ou sur les  sommets, là-haut. » Acaz répondit : « Non, je n’en demanderai pas, je ne mettrai pas le Seigneur à l’épreuve. » Isaïe dit alors : « Écoutez, maison de David !
Il ne vous suffit donc pas de fatiguer les hommes : il faut encore que vous fatiguiez mon Dieu !
C’est pourquoi le Seigneur lui-même vous donnera un signe : Voici que la vierge est enceinte, elle enfantera un fils, qu’elle appellera Emmanuel, car Dieu est avec nous. »  (Is 7, 10-14 ; 8, 10)

Un signe pour l’accomplissement de la promesse

 Dieu offrit de produire devant Achaz un fait sensible et surnaturel qui fut pour lui et pour son peuple le gage certain de l’accomplissement de la promesse. Il y a des cas où Dieu punit ceux qui lui demandent un signe ; les fidèles doivent savoir s’en passer. Dieu épuisa en faveur d’Achaz toutes les ressources de sa bonté et de son support (il consentit même à s’appeler encore son Dieu). Le choix du signe lui fut laissé, afin qu’il n’eut aucun prétexte pour ne pas le trouver suffisant : « D’autres, pour le mettre à l’épreuve, cherchaient à obtenir de lui un signe venant du ciel. » (Lc 11, 16)

Achaz couvrit sa mauvaise volonté et son incrédulité du manteau de l’hypocrisie. Il feignit de croire en Jéhovah, mais de craindre de l’offenser en lui demandant témérairement de montrer ce qu’il put faire. Acaz connaissait la loi : «  Vous ne mettrez pas le Seigneur votre Dieu à l’épreuve, comme vous l’avez fait à Massa. » (Dt 6, 16)

En réalité, superstitieux comme tant d’incrédules, il eut peur d’entrer en contact trop intime avec le divin ; d’ailleurs, en acceptant le secours de Dieu il s’engagea à renoncer à celui de l’homme. Or, son parti fut déjà pris de recourir à l’assistance du roi d’Assyrie. Achaz fut le représentant de toute la maison de David, qu’il rendit solidaire de son iniquité.

Le refus d’Achaz fut une offense à Dieu, car ce fut lui, non le prophète, qui offrit le signe. La patience de Dieu fut plus difficile à lasser que celle de l’homme ; mais elle cessa au moment où l’endurcissement de l’homme commença, et elle céda alors le pas à la justice. Ésaïe fut le seul représentant de Dieu, en présence de la royauté déchue et du sacrificateur mercenaire.

 Diacre Michel Houyoux

Compléments

◊ Diacre Michel Houyoux : cliquez ici pour lire l’article → Je te salue, Comblée-de-grâce, le Seigneur est avec toi

◊ Père Marie Landry Bivina : cliquez ici pour lire l’article →  Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils

 ◊ Diacre Michel Houyoux : cliquez ici pour lire l’article →  Mon âme exalte le Seigneur

Liens avec d’autres sites web chrétiens

◊ Père Gilbert Adam  : cliquez ici pour lire l’article →  Annonciation du Seigneur

◊ Église catholique de France  : cliquez ici pour lire l’article →Annonciation du Seigneur

   Message Lumière de la Famille Myriam

Image de prévisualisation YouTube

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS