• Accueil
  • > Religion
  • > Mardi de la huitième Semaine du Temps Ordinaire — Année Impaire

Mardi de la huitième Semaine du Temps Ordinaire — Année Impaire

Posté par diaconos le 25 mai 2021

Vous recevrez, en ce temps déjà, le centuple

 Mardi de la huitième Semaine du Temps Ordinaire — Année Impaire dans Religion 120258257

# Jésus-Christ (prononcé [ ʒezykri] ou [ ʒezykrist]2), le Christ ou simplement Christ est le nom donné par l’ensemble des chrétiens à Jésus de Nazareth. Le Petit Larousse le présente ainsi : Palestinien né au début de l’ère chrétienne, il est professé par les chrétiens être le Messie, le Fils de Dieu et le rédempteur des hommes. Dans l’ordre chronologique, il est né avant l’an 4 sous Hérode, il a débuté son activité apostolique vers l’an 28, Il fut arrêté condamné à mort et crucifié sous le procurateur romain Ponce Pilate en avril 30, et, au témoignage de ses apôtres, il fut proclamé être ressuscité trois jours après. Cette résurrection de Jésus est tenue par les chrétiens pour un fait historique transcendant le domaine de l’histoire pour atteindre à celui de la foi3. Le Messie (χριστός / Christos en grec ancien), « l’oint du Seigneur » est annoncé par l’Ancien Testament du judaïsme.

La plupart des chrétiens reconnaissent Jésus-Christ comme le Fils unique de Dieu et comme l’une des trois personnes du Dieu trinitaire. Sa mère est Marie de Nazareth. À partir du XIXe siècle, les recherches critiques des historiens ont peu à peu dissocié méthodologiquement Jésus de Nazareth, le personnage historique, de Jésus-Christ, la figure religieuse. En effet, selon John Meier, cette distinction méthodologique s’enracine dans la distinction faite par de nombreux auteurs germaniques dont Bultmann (1884-1976), entre deux sens en langue allemande du terme historique.

D’une part, historisch, historique, au sens d’évènement correspondant à un simple fait dont l’existence est attestée par l’histoire, et de l’autre, geschichtlich, historique, au sens d’évènement durablement marquant et correspondant à une réalité significative. Le présent chapitre Jésus Christ se situe dans le cadre de cette seconde perspective historique, laissant la première à celui intitulé Quêtes du Jésus historique.

Les musulmans reconnaissent Jésus de Nazareth en tant qu’un éminent prophète de Dieu sous le nom ʿĪsā.

À partir du IVe siècle et jusqu’au VIIIe siècle, sept conciles furent appelés  œcuméniques parce que tous les évêques y furent convoqués, même si peu d’évêques latins ou occidentaux participèrent aux cinq premiers d’entre eux. Tous les conciles œcuméniques n’eurent pas la même importance doctrinale. Selon Bernard Sesboüé, le concile d’Éphèse (que n’acceptent pas certaines Églises, dites des deux conciles, soit les deux premiers : le Concile de Nicée et le Concile de Constantinople) « est le premier concile à être à l’origine d’une division durable. Les catholiques, les orthodoxes des Églises des sept conciles célèbrent Jésus-Christ comme étant à la fois vrai homme et vrai Dieu, deuxième personne de la Trinité. Les Églises protestantes européennes le confessent de même, tout en reconnaissant la liberté de conscience à leurs fidèles.

lwf0003web.gif

De l’Évangile selon Marc

28 Pierre se mit à dire à Jésus : « Voici que nous avons tout quitté pour te suivre. » 29 Jésus déclara : « Amen, je vous le dis : nul n’aura quitté, à cause de moi et de l’Évangile, une maison, des frères, des sœurs, une mère, un père, des enfants ou une terre 30 sans qu’il reçoive, en ce temps déjà, le centuple : maisons, frères, sœurs, mères, enfants et terres, avec des persécutions, et, dans le monde à venir, la vie éternelle. 31 Beaucoup de premiers seront derniers, et les derniers seront les premiers. »  (Mc 10, 28-31)

L’amour pour Jésus objet de tout l’Évangile

 Marc introduisit un discours nouveau et solennel. Pierre  parla au nom de tous. Son observation se rapporta directement au discours qui précéda et surtout à l’exemple du riche qui, loin de tout quitter et de suivre Jésus, s’en était allé tout triste. Nous, dit Marc, nous avons agi différemment. Mais ici il s’arrêta, embarrassé, un peu confus de ce qu’il demanda ; et il n’ajouta pas, comme dans Matthieu : « Que nous en arrivera-t-il ? (Mt 19, 27) Ce qu’il put y avoir de personnel dans ce regard que Pierre jeta avec complaisance sur lui-même, Jésus y répondit !par une miséricordieuse promesse ; puis il termina par un mais… très significatif.

À cause de moi,  à cause de mon nom ;  et à cause de l’Évangile, que Marc seul conserva, répond à celui de Luc : diverses expressions de la même pensée : l’amour pour Jésus objet de tout l’Évangile, centre vivant de tout le royaume de Dieu, tel fut le motif assez puissant pour porter un homme à tout quitter, en se détachant vraiment de tout. Et ceux-là seuls qui le firent par ce mobile purent s’appliquer la promesse qui suivi et y trouver leur bonheur.

En ce temps-ci, et dans le siècle à venir., Jésus ajouta à toutes ces bénédictions promises cette autre bénédiction : des persécutions. La promesse faite aux disciples de recouvrer tout ce qu’ils quittèrent pour l’amour de Jésus, est à comprendre dans un sens spirituel, cette promesse se réalisa : des maisons, où ils furent accueillis avec l’hospitalité de l’amour fraternel ; des frères, des sœurs, des mères, tous membres de la famille de Dieu et qui eurent à cœur vos plus précieux intérêts ; des enfants selon l’Esprit ; des champs à cultiver pour la moisson du grand jour Et cette riche compensation ne fut que celle du temps présent, qui ne  fut pas que la préparation à la vie éternelle : « unité infinie qui embrasse tout, accomplissement, plénitude et profondeur de toute bénédiction. » (Lange)

Dans l’Évangile selon Matthieu,  cette sentence est illustrée par la parabole des ouvriers loués à différentes heures, destinée à montrer que tout est grâce pour ceux qui suivent Jésus et qui travaillent pour son règne. Dans Marc, la note  : « Les derniers seront premiers. »

Diacre Michel Houyoux

Liens avec d’autres sites Web chrétiens

◊ Familles chrétiennes : cliquez ici pour lire l’article →  Le pape donne « trois antidotes » de l’Esprit Saint contre les tentations d’aujourd’hui

◊ CathoBel   : cliquez ici pour lire l’article →  Le pape François au lancement de l’Année Ignatienne

◊ Père Gilbert Adam :Le mardi 25 mai 2021 ♦ Mardi de la 8e semaine, année impaire

  Association Diocésaine Avignon : « Aujourd’hui s’accomplit ce passage de l’Écriture »

Image de prévisualisation YouTube

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS