Dimanche de la onzième Semaine du Temps Ordinaire — Année B

Posté par diaconos le 7 juin 2021

La plus petite de toutes les semences, quand elle grandit, elle dépasse toutes les plantes potagères

« C’est la plus petite de toutes les semences, mais quand elle grandit, elle dépasse toutes les plantes potagères »

 

# Le Parabole du semeur (parfois appelé le Parabole des sols) est un parabole de Jésus trouvé dans Matthieu 13: 1–23, Marc 4: 1–20, Luc 8: 4-15 et le Évangile de Thomas, logion 9. Jésus parla d’un fermier qui sème des graines sans discernement. Certaines graines tombent sur le chemin sans terre, certaines sur un sol rocheux avec peu de terre, d’autres sur un sol contenant des épines et d’autres sur un bon sol. Dans le premier cas, la graine est emportée ; dans les deuxième et troisième sols, la graine ne produit pas de récolte; mais quand il tombe sur un bon sol, il pousse et donne trente, soixante ou cent fois.
x
Jésus expliqua à ses disciples que la semence représente l’Évangile, le semeur représente quiconque le proclame, et les différents sols représentent les réponses des gens à cela. Jésus parle d’un fermier qui sème des graines sans discernement. Certaines graines tombent sur le chemin sans terre, certaines sur un sol rocheux avec peu de terre, d’autres sur un sol contenant des épines et d’autres sur un bon sol. Dans le premier cas, la graine est emportée; dans les deuxième et troisième sols, la graine ne produit pas de récolte; mais quand il tombe sur un bon sol, il pousse et donne trente, soixante ou cent fois.
x
Jésus explique plus tard à ses disciples que la semence représente l’Évangile, le semeur représente quiconque le proclame, et les différents sols représentent les réponses des gens à cela. C Dans l’Évangile de Marc et Évangile de Matthieu, cette parabole, l’explication du but des paraboles et l’explication de la parabole elle-même font partie du troisième ou « Parabolique »discours, délivré d’un bateau sur le Mer de Galilée. Dans chaque récit, Jésus a utilisé le bateau pour pouvoir s’adresser à l’immense foule rassemblée au bord du lac. L’évangile de Luc n’utilise pas de bateau pour prononcer le sermon, mais Jésus présente toujours la parabole à une grande foule rassemblée de «  chaque ville  » et suit la parabole avec une question sur le but des paraboles et une explication de la parabole du semeur lui-même.
x
Alors que la parabole était racontée à la multitude, les explications n’étaient données qu’aux disciples. Jésus dit qu’il enseigne en paraboles parce que beaucoup s’opposent à ses enseignements directs. Il cita Ésaïe 6:9–10, qui prêcha à Israël en sachant que son message ne serait ni entendu ni compris, avec pour résultat que les péchés des Israélites ne seraient pas pardonnés et qu’ils seraient punis par Dieu pour eux.. Cette parabole semble être essentielle pour comprendre tout le reste des paraboles de Jésus, car elle montre clairement que ce qui est nécessaire pour comprendre Jésus, c’est la foi en lui, et que Jésus n’éclairera pas ceux qui refusent de croire en lui.
x
lwf0003web.gif
De l’évangile selon Marc

26 Il disait : « Il en est du règne de Dieu comme d’un homme qui jette en terre la semence : 27 nuit et jour, qu’il dorme ou qu’il se lève, la semence germe et grandit, il ne sait comment. 28 D’elle-même, la terre produit d’abord l’herbe, puis l’épi, enfin du blé plein l’épi. 29 Et dès que le blé est mûr, il y met la faucille, puisque le temps de la moisson est arrivé. » 30 Il disait encore : « À quoi allons-nous comparer le règne de Dieu ? Par quelle parabole pouvons-nous le représenter ?

31 Il est comme une graine de moutarde : quand on la sème en terre, elle est la plus petite de toutes les semences. 32 Mais quand on l’a semée, elle grandit et dépasse toutes les plantes  otagères ; et elle étend de longues branches, si bien que les oiseaux du ciel peuvent faire leur nid à son ombre. » 33 Par de nombreuses paraboles semblables, Jésus leur annonçait la Parole, dans la mesure où ils étaient capables de l’entendre. 34 Il ne leur disait rien sans parabole, mais il expliquait tout à ses disciples en particulier. (Mc 4, 26-34)

Une puissance de vie

 À quoi pouvons-nous comparer le règne de Dieu ? Par quelle histoire pourrions -nous le représenter ?  Jésus, en bon pédagogue, nous en donne une idée en nous racontant deux petites histoires. Le règne de Dieu peut être comparé à un semeur qui jette la graine dans  son champ. Cette graine germe et grandit sans qu’il sache comment. La terre elle-même produit la plante, l’épi, le blé et quand il est mûr, on le moissonne. (Mc 4, 26-29.)

 Le champ ayant été préparé et les semis terminés, le cultivateur est confiant quant au résultat, car il sait par expérience que la graine germera et donnera à  terme du fruit. Une belle récolte en perspective après s’être bien occupé de son champ. Le comportement de cet homme nous aide à comprendre le comportement de Dieu à notre égard. Dieu agit comme ce semeur. Il attend patiemment le temps de la moisson, il laisse mûrir la semence qu’il a jetée.

 Le règne de Dieu est comme une graine de moutarde : quand on la sème en terre, elle est la plus petite de toutes les semences du monde. Mais quand on l’a semée, elle grandit et dépasse toutes les plantes potagères ; et elle étend de longues branches, si bien que les oiseaux du ciel peuvent faire leur nid à son ombre. » (Mc 4, 30-32) Ici, cette graine minuscule devient une plante imposante dépassant toutes les plantes potagères. Elle est une belle image de l’action de Jésus qui a pu paraître insignifiante au cours de son ministère. Mais Jésus est toujours présent et actif parmi nous.

 Dans ces deux histoires, la petite graine est l’image de la Parole de Dieu. La Parole divine possède en elle une puissance de vie qui lui permet de porter du fruit d’une manière spontanée. Entre la Parole de Dieu et notre âme il y a la même affinité qu’entre la terre et la semence. Dans les deux cas, il a fallu du temps pour arriver à la maturité. Le semeur a été vigilant et patient.

 Si le règne de Dieu grandit, nous devons en voir les signes révélateurs. Efforçons-nous de les reconnaître dans notre communauté. Seigneur Jésus donne-moi la force d’être patient et d’oser proposer là où je vis ta Parole de vie dans de bonnes conditions.

Diacre Michel Houyoux

Complément

◊ Diacre Michel Houyoux  : cliquez ici pour lire l’article → La Parole de Dieu est créatrice

Liens avec d’autres sites Web chrétiens

◊ Père Gilbert Adam : cliquez ici pour lire l’article →  11e dimanche du temps ordinaire, année B

◊ Abbaye de Wavreumont (Belgique)   : cliquez ici pour lire l’article →  Onzième dimanche du temps ordinaire B – Frère Étienne

  Homélie du Père Paulo Araujo :  » La parabole du semeur »

Image de prévisualisation YouTube

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS