• Accueil
  • > Catéchèse
  • > Vendredi de la vingt-septième Semaine du Temps Ordinaire — Année Impaire

Vendredi de la vingt-septième Semaine du Temps Ordinaire — Année Impaire

Posté par diaconos le 8 octobre 2021

 Parabole de l'homme fort — Wikipédia

Belzébuth : Seigneur de tout ce qui vole) est un dieu du monde sémite vraisemblablement vénéré à Éqrôn (ou Accaron). Dans des sources principalement bibliques et postérieures aux textes vétéro-testamentaires, Belzébuth est un démon et un des princes couronnés de l’Enfer. Les Philistins anciens l’adoraient sous le nom de « Baal-Zebub ». Il est aussi connu sous le nom de « Enlil », « Bel », ou bien encore comme le Démon goétique « Bael ». Il est représenté sous l’apparence d’une mouche gigantesque .Le culte de Belzébuth est évoqué dans le deuxième livre des Rois dans la querelle qui opposa le roi Ochozias au prophète Élie. Dans cet épisode de la vie d’Élie, Belzébuth fut une divinité païenne adorée à Éqron, et non un démon. Étant tombé du balcon de son palais, Ochozias fit consulter Belzébuth pour savoir s’il guérira ; mais Dieu envoya Elie pour informer celui-ci qu’il sera puni pour avoir adoré un dieu païen. Ochozias envoya à deux reprises un groupe de soldats pour se saisir d’Élie et par deux fois,

x

Dieu les fit périr. À la troisième fois, Dieu épargna les soldats qui s’en retournèrent et confirmèrent au roi Ochozias la sentence prononcée par Élie à son encontre. Ochozias mourut et son frère Joram lui succéda. Le nom de Belzébuth apparaît à plusieurs endroits dans le Nouveau Testament et laisse entendre qu’au premier siècle le monde sémite tient Belzébuth comme le chef des démons. Un glissement sémantique s’est effectué entre les écrits vétéro-testamentaires et les Évangiles ; de divinité païenne, Belzébuth est maintenant considéré comme un démon.

Dans la bible les cultes offerts aux autres divinités furent considérés comme des cultes rendus aux anges déchus (et donc aux démons) qui se font adorer comme des dieux et dissimulent leurs véritables identités aux hommes pour les tromper et les détourner de Dieu. Belzébuth est cité dans deux épisodes de la vie du Christ : le discours apostolique et la guérison d’un démoniaque sourd-muet. Les opinions divergent quelque peu concernant la place exacte de Belzébuth dans l’ordre infernal. Il pourrait être le Prince des démons et le chef suprême de l’empire infernal. Cette notion est reprise par sainte Françoise Romaine dans ses révélations, relatées dans son Traité sur l’Enfer : Belzébuth appartenait avant sa rébellion contre Dieu au chœur des dominations; depuis il a établi son pouvoir sur tous les crimes qu’enfante l’idolâtrie, et préside aux ténèbres infernales.

Pour d’autres, il est un sous-prince, empereur des 666 légions infernales. Pour John Milton, il est premier en pouvoir et en crime après Satan. Le Grand Grimoire le mentionne également, lui attribuant le titre de prince, juste en dessous de Lucifer. Belzébuth appartient à la première hiérarchie des mauvais Anges et fut jadis appelé dans le pays de Canaan « Seigneur des ordures » ou « Seigneur des mouches »

De l’évangile selon Lucbue tout ce dont il l’a dépouillé.

23 Celui qui n’est pas avec moi est contre moi ; celui qui ne rassemble pas avec moi disperse. 24 Quand l’esprit impur est sorti de l’homme, il parcourt des lieux arides en cherchant où se reposer. Et il ne trouve pas. Alors il se dit : “Je vais retourner dans ma maison, d’où je suis sorti.” 25 En arrivant, il

15 Mais certains d’entre eux dirent : « C’est par Béelzéboul, le chef des démons, qu’il expulse les démons. » 16 D’autres, pour le mettre à l’épreuve, cherchaient à obtenir de lui un signe venant du ciel. 17 Jésus, connaissant leurs pensées, leur dit : « Tout royaume divisé contre lui-même devient désert, ses maisons s’écroulent les unes sur les autres. 18 Si Satan, lui aussi, est divisé contre lui-même, comment son royaume tiendra-t-il ? Vous dites en effet que c’est par Béelzéboul que j’expulse les démons.

19 Mais si c’est par Béelzéboul que moi, je les expulse, vos disciples, par qui les expulsent-ils ? Dès lors, ils seront eux-mêmes vos juges. 20 En revanche, si c’est par le doigt de Dieu que j’expulse les démons, c’est donc que le règne de Dieu est venu jusqu’à vous. 21 Quand l’homme fort, et bien armé, garde son palais, tout ce qui lui appartient est en sécurité. 22 Mais si un plus fort survient et triomphe de lui, il lui enlève son armement auquel il se fiait, et il distri

la trouve balayée et bien rangée. 26 Alors il s’en va, et il prend d’autres esprits encore plus mauvais que lui, au nombre de sept ; ils entrent et s’y installent. Ainsi, l’état de cet homme-là est pire à la fin qu’au début.»  (Lc 11, 15-26)

Jésus accusé de chasser les démons par Béelzébul

Ce fut la guérison d’un démoniaque muet, à la suite de laquelle les uns accusèent Jésus de chasser les démons par Béèlzébul, les autres lui demandèrent un signe du ciel. Son Jésus montra que cette accusation fut absurde, puisqu’elle supposait-que Satan fut divisé contre lui-même et qu’elle provint d’une injuste malveillance, puisque les pharisiens furent loin de la porter contre leurs propres exorcistes. Ce fut par la puissance de Dieu que Jésus agit ; le royaume de Dieu fut parvenu à eux.

Satan est semblable à un homme fort qui a été vaincu par un plus fort et dont les biens sont mis au pillage. Sévère avertissement aux contradicteurs : Jésus leur déclara que celui qui ne fut pas avec lui fut contre lui ; il leur représenta, par une parabole, que leur endurcissement devinrent irrémédiable. Jésus fut interrompu par une femme qui célébra le bonheur de celle qui eut porté le Messie dans son sein. Il répliqua qu’un bonheur plus grand fut la part de celui qui écoute et pratique la Parole de Dieu.

Réponse de Jésus à la demande

L’unique signe donné ne fut pas donné à cette génération méchante d’autre signe que celui de Jonas. La reine du Midi et les Ninivites parurent comme témoins à charge contre cette génération, car celui qu’elle repoussa fut plus grand que Salomon et que Jonas. La clarté dont rayonna l’apparition de Jésus fut pleinement suffisante pour que les personnes ;puissent le reconnaître, si seulement leur organe spirituel fut sain. Les gens qui recevront la divine lumière en seront tout pénétrés et transfigurés.

Jésus et les pharisiens

Matthieu rapporta que les foules furent dans l’admiration à la vue de ce miracle, mais qu’elles en prirent occasion de se demander si Jésus n’était pas le Messie.Luc distingua fort bien ensuite deux classes de contradicteurs. D’’après lui, les adversaires demandèrent un signe venant du ciel. Jésus dit que dans la destruction d’un royaume ou d’une ville,  on vit réellement s’écrouler maison sur maison. La pensée de Jésus eut quelque chose de pittoresque et de saisissant.

« Mais si c’est par le doigt de Dieu que je chasse les démons, le royaume de Dieu est donc parvenu jusqu’à vous. » (Lc 11, 20)  Cette parabole, que Luc rapporta en des termes dramatiques confirma que Jésus fut l’instrument de Satan et son puissant adversaire. Ce fut en vain que l’homme fort, bien armé garda à l’entrée de sa maison et sa cour, entourée de mur), crut tout ce qu’il eut en sûreté ; quand un plus fort que lui vint le surprendre, il le désarma et lui enleva ses dépouilles !

Satan, dont Jésus reconnut l’existence et la personnalité, était cet homme fort, confiant dans ses moyens de séduction : il fut surpris et vaincu par Jésus, qui opéra la libération des victimes qu’il avait en sa possession.Attribuer au démon les œuvres de Jésus était la pire manière de se déclarer contre lui. Ce fut aussi disperser le bien qu’il faisait aux personnes en les éloignant de lui.

Dans l’évangile selon Matthieu, cette parabole figurait la condition du peuple juif, qui se fut endurcit dans son incrédulité. Selon Luc, elle fut appliquée plus aux pharisiens qui ’accusèrent Jésus qui réfuta leur accusation blasphématoire. La guérison du démoniaque, que Jésus délivra devant eux, lui fournit l’image sous laquelle il présenta sa pensée.

Michel Houyoux

Complément

◊ Diacre Michel Houyoux : cliquez ici pour lire l’article Ne craignez pas ceux qui tuent le corps

Liens avec d’autres sites web chrétiens

◊ Père Gilbert Adam: cliquez ici pour lire l’article → Le vendredi 8 octobre 2021 ♦ Vendredi de la 27e semaine, année impaire

◊ Inter bible : les Écritures : cliquez ici pour lire l’article → Béelzéboul – Le portail de la pastorale biblique

Pprédication de la pasteure Béatrice Cléro-Mazire : « Jésus et la maison de l’homme fort »

Image de prévisualisation YouTube

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS