Saint Simon et Saint Jude, apôtres — Fête

Posté par diaconos le 28 octobre 2021

Intégrés dans la construction qui a pour fondations les Apôtres

Aucune description de photo disponible.

# L’histoire de l’Église catholique commence, selon sa propre perspective, dès la Révélation christique, et selon la perspective de l’Église orthodoxe, avec la séparation entre elle et les quatre autres patriarcats de la Pentarchie, en 1054. Telle que la conçoivent les catholiques, pour lesquels l’histoire de l’Église primitive est la leur, cette histoire peut être articulée sur quelques périodes charnières où se modifie la manière dont l’Église entend accomplir sa mission : la conversion de Constantin, la réforme grégorienne, le conflit entre Boniface VIII et Philippe le Bel, le concile de Trente, le pontificat de Léon XIII et le concile Vatican II.
x
Les douze apôtres sous la conduite de Pierre jouèrent un rôle particulier pour s’acquitter de la triple mission dont ils furent investis par le Christ : témoigner de la résurrection, agréger, baptiser ceux qui croient à leur parole et servir la communauté. Les premiers chrétiens » furent des Juifs qui reconnurent en Jésus le Messie annoncé par les prophètes. Dans la Palestine du premier siècle, les chrétiens se heurtèrent à l’hostilité des grands prêtres, jaloux de leur autorité et des sadducéens résolument conservateurs.
x
Rapidement deux tendances apparurent dans la communauté chrétienne : le parti des hébreux groupé autour de Jacques, un cousin du Christ, resta attaché aux observances juives, et un parti des hellénistes composé de juifs, mais qui parlèrent le grec fit preuve de plus de détachement vis-à-vis de la communauté juive. Le parti des hébreux fut influent à Jérusalem. Le parti des hellénistes recruta en Palestine et dans la Diaspora. Ses grandes figures furent Étienne et Barnabé. Les hellénistes furent expulsés de Jérusalem vers l’an 37, après le martyre d’Étienne et, dès lors, le christianisme se répand en dehors de la Judée et de la Galilée, et tout d’abord à Antioche.
x
Après vingt années l’Église s’échappa du milieu juif et cette nouvelle orientation tint beaucoup à l’influence de Paul de Tarse, un juif de la Diaspora, de culture grecque, dans la mouvance des pharisiens. Paul qui participa aux persécutions des premiers chrétiens se fit baptiser après une apparition du Christ sur le chemin de Damas. IL y eut trois persécutions successives : la première a surtout touché les hellénistes. La troisième, qui est sûrement de l’année 43 ou 44, entraîna le martyre de Jacques, le frère de Jean, et l’arrestation de Pierre.
x
En 49, des débats parfois violents opposèrent Paul et Barnabé et des personnages venus de Judée à propos des rapports avec les païens. . Ces débats portèrent sur l’obligation faite aux païens convertis de se faire circoncire, et attesta l’existence de deux communautés, l’une judéo-chrétienne, l’autre pagano-chrétienne. En 49, un concile, rassemblé à Jérusalem trancha en faveur de Paul : À ce concile, Pierre chef des apôtres apparut comme le chef de la jeune église, aux côtés de Jacques doté lui aussi d’un statut spécial, celui de chef des anciens.

  De la lettre aux Éphésiens

19 Ainsi donc, vous n’êtes plus des étrangers ni des gens de passage, vous êtes concitoyens des saints, vous êtes membres de la famille de Dieu,  20 car vous avez été intégrés dans la construction qui a pour fondations les Apôtres et les prophètes ; et la pierre angulaire, c’est le Christ Jésus lui-même. 21 En lui, toute la construction s’élève harmonieusement pour devenir un temple saint dans le Seigneur. 22 En lui, vous êtes, vous aussi, les éléments d’une même construction pour devenir une demeure de Dieu par l’Esprit Saint. » (Ep 2, 19-22)

Le fondement de l’Église

L’idée d’une  maison de Dieu conduisit Paul à dire comment les croyants en font partie et quel en est le fondement et la nature.  Cette image, si fréquente dans les saintes Écritures, fut empruntée au temple de Jérusalem, qui était un type de ce que l’Église du Dieu vivant devait être en réalité. Les croyants y furent bâtis comme autant de pierres vives Ils reposèrent plus sur les apôtres, mais sur le fondement qu’ils  posèrent, la Parole et le témoignage de Dieu dont la pierre angulaire, celle sur laquelle s’appuya tout l’édifice, fut Jésus-Christ.

Tel fut l’unique fondement de l’Église, Jésus-Christ mort pour nos offenses, ressuscité pour notre justification, vivant pour achever son œuvre jusqu’à la perfection ; en un mot, Jésus-Christ tel que l’annoncèrent  les apôtres et prophètes. Il était l’objet de toute leur prédication et son esprit fut la vérité et la vie de leur parole. Mais qui furent les prophètes dont Paul parla ? À cette question, les interprètes  donnèrent trois réponses diverses : les anciens, y compris Calvin, entendirent par là les prophètes de l’Ancien Testament ; la plupart des modernes admirent qu’il s’agissait des prophètes du Nouveau Testament, de ceux des chrétiens qui avaient le don de prophétie ; enfin plusieurs interprètes rapportèrent ces noms d’apôtres et prophètes aux apôtres seuls, qui réunissaient les deux caractères.

 Mais quoi qu’il en fut, le point essentiel auquel Paul voulut tout ramener, sur lequel il voulut tout fonder, ce fut la PIERRE ANGULAIRE, Jésus-Christ. L’ordre, l’accroissement, la sainteté de l’Église est en proportion de ce qu’elle s’appuie exclusivement sur Jésus-Christ. Poursuivant et développant son image, Paul aima à redire à ses lecteurs qu’eux aussi faisaient partie de ce saint temple, étant édifiés sur le Seigneur,et que là Dieu daigna faire son habitation. Si chaque chrétien est son temple, combien plus tout l’ensemble de l’Église qu’il remplit de sa présence Diacre Michel Houyoux

 Complément

◊ Diacre Michel Houyoux : cliquez ici pour lire l’article → Mardi de la vingt-troisième Semaine du Temps Ordinaire — Année Impaire

Liens avec d’autres sites chrétiens

◊ Réflexion Chrétienne : cliquez ici pour lire l’article →  Saint Simon et Saint Jude, Apôtres (Ier s.)

◊ Père Gilbert Adam  : cliquez ici pour lire l’article → Jeudi de la 31e semaine, année impaire

Monseigneur Cattenoz : « Intégrés dans la construction qui a pour fondations les Apôtres »

Image de prévisualisation YouTube

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS