Un être humain naît. Il vit sa vie. Il attend l’appel

Posté par diaconos le 7 novembre 2021

Un être humain naît. Il vit sa vie. Il attend l’appel dans Accueil sur mon blog

Post de Richard Rouleau

Un être humain naît. Il vit sa vie. Il attend l’appel.Sa communauté le déclare saint ou sainte
Exemple comme Saint Charbel :  cliquez ici pour lire  → https://www.facebook.com/1325261768/posts/10224896301097869/

 Dieu seul suffit (Auteur : Sainte Thérèse d’Avila)

Que rien ne te trouble. Que rien ne t’effraie. Tout passe.Dieu ne change pas. La patience. Tout obtient. Qui possède Dieu ne manque de rien.
✝️   UNE MERVEILLE PAR JOUR  Saint Charles Borromée guérit Catherine, paralysée
x
La réputation de sainteté du cardinal Charles Borromée (1538-1584), archevêque de Milan, est connue à travers la péninsule italienne dès avant sa canonisation en 1610.Catherine de Bignoni, habitante de Crémone (Italie, Lombardie), fut convaincue de l’authenticité des miracles que les fidèles lui attribuèrent. En août 1601, cette femme, pieuse et charitable, âgée de soixante ans,  fit peu auparavant une lourde chute qui  entraîna la paralysie de ses membres inférieurs. Son bassin fut touché également.
x
Aucun médecin n’eut réussi à lui apporter la moindre amélioration. Elle passa ses journées allongée sur son lit ou parvint parfois à se déplacer sur de très courtes distances grâce à des béquilles. On dut la porter jusqu’à l’église la plus proche pour qu’elle assista à la messe. Elle décidae de prier ardemment le saint archevêque. Son entourage, informé des merveilles que Dieu opéra en Charles Borromée, l’encouragea.
x
Catherine sut que son aide fut d’une efficacité sans pareille. Un jour, quelqu’un lui donna un petit médaillon à l’effigie du saint qu’elle tint continuellement à portée de main. Un matin, elle fut résolue : elle voulut aller jusqu’à la paroisse Saint-Vincent de Crémone, située à quelques centaines de mètres de chez elle. Appuyée sur ses béquilles, elle atteignit cette église après un effort qu’elle crut le dernier de sa vie.
x
Don Giovanni Gabuti, curé, la confessa. Puis  Catherine lui demanda de lui donner la bénédiction avec son médaillon.Aussitôt, elle ressentit une paix  inconnue, comme si le paradis lui ouvrait ses portes, déclara-t-elle. Son corps ne la fit plus souffrir. Ses jambes retrouvèrent leur force. Elle se leva, seule, donna ses béquilles au prêtre qui n’en revint pas, puis fit deux fois le tour de l’église en action de grâce.
x
L’équipe Marie de Nazareth  Source : d’après Giovanni Pietro Juissano, La Vie de saint Charles Borromée,
x
Cliquez ici pour voir la vidéo → https://m.youtube.com/watch?time_continue=44…
Les saints et les saintes de Dieu s’avancèrent vers le Roi des cieux,par leurs hymnes de joie, ils célébrèrent sans fin celui qui donne vie ! .Je vis la gloire de Dieu revêtue de sa puissance.Devant lui se tint une louange éternelle : Saint, Saint, Saint, le Seigneur ! Je vis paraître son Fils resplendissant de lumière.Il est le Seigneur,
Le Sauveur de tous les hommes : Saint, Saint, Saint, le Seigneur !Je vis descendre des Cieux L´Esprit qui rend témoignage.Par ce don gratuit, Nous devenons fils du Père : Saint, Saint, Saint, le Seigneur !Les saints et les saintes de Dieu s’avancent vers le Roi des cieux. Par leurs hymnes de joie, Ils célèbrent sans fin celui qui donne vie !
x

✝️ Évangile selon Luc

x« Il y aura de la joie dans le ciel .En ce temps-là, les publicains et les pécheurs venaient tous à Jésus pour l’écouter.Les pharisiens et les scribes  récriminaient contre lui :« Cet homme fait bon accueil aux pécheurs, et il mange avec eux ! »Alors Jésus leur dit cette parabole :« Si l’un de vous a cent brebis et qu’il en perd une,n’abandonne-t-il pas les 99 autres dans le désert pour aller chercher celle qui est perdue,jusqu’à ce qu’il la retrouve ?Quand il l’a retrouvée, il la prend sur ses épaules, tout joyeux, et, de retour chez lui,il rassemble ses amis et ses voisins pour leur dire :“Réjouissez-vous avec moi, car j’ai retrouvé ma brebis, celle qui était perdue !”Je vous le dis

xC’est ainsi qu’il y aura de la joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se convertit,plus que pour 99 justes qui n’ont pas besoin de conversion.Ou encore, si une femme a dix pièces d’argent et qu’elle en perd une, ne va-t-elle pas allumer une lampe, balayer la maison, et chercher avec soin jusqu’à ce qu’elle la retrouve ?Quand elle l’a retrouvée, elle rassemble ses amies et ses voisines pour leur dire :“Réjouissez-vous avec moi, car j’ai retrouvé la pièce d’argent que j’avais perdue !” Ainsi je vous le dis :Il y a de la joie devant les anges de Dieu pour un seul pécheur qui se convertit.» (Lc 15, 1-10)

Contact   Richard Rouleau

 Parabole de la brebis perdue

Image de prévisualisation YouTube

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS