• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 20 novembre 2021

Samedi de la trente-troisième semaine du Temps Ordinaire — Année B

Posté par diaconos le 20 novembre 2021

Samedi de la trente-troisième semaine du Temps Ordinaire — Année B dans Catéchèse 180528-Screen-Shot-2017-02-02-at-12.54.18-PM

Le Roi Antiochus Epiphanes

Du premier livre des Martyrs d’Israël

En ces jours-là, le roi Antiocus parcourait le haut pays. Il apprit alors qu’il y avait en Perse une ville, Élymaïs, fameuse par ses richesses, son argent et son or ; son temple, extrêmement riche, contenait des casques en or, des cuirasses et des armes, laissés là par Alexandre, fils de Philippe et roi de Macédoine, qui régna le premier sur les Grecs.

   Antiocos arriva, et il tenta de prendre la ville et de la piller, mais il n’y réussit pas, parce que les habitants avaient été informés de son projet.    Ils lui résistèrent et livrèrent bataille, si bien qu’il prit la fuite et battit en retraite, accablé de chagrin, pour retourner à Babylone.

   Il était encore en Perse quand on vint lui annoncer la déroute des troupes qui avaient pénétré en Judée ; Lysias, en particulier, qui avait été envoyé avec un important matériel, avait fait demi-tour devant les Juifs ; ceux-ci s’étaient renforcés grâce aux armes, au matériel et au butin saisis sur les troupes qu’ils avaient battues ;    ils avaient renversé l’Abomination qu’Antiocos avait élevée à Jérusalem sur l’autel ; enfin, ils avaient reconstruit comme auparavant de hautes murailles autour du sanctuaire et autour de la ville royale de Bethsour.

Quand le roi apprit ces nouvelles, il fut saisi de frayeur et profondément ébranlé. Il s’écroula sur son lit et tomba malade sous le coup du chagrin, parce que les événements n’avaient pas répondu à son attente.    Il resta ainsi pendant plusieurs jours, car son profond chagrin se renouvelait sans cesse. Lorsqu’il se rendit compte qu’il allait mourir, il appela tous ses amis et leur dit : « Le sommeil s’est éloigné de mes yeux ; l’inquiétude accable mon cœur,    et je me dis : À quelle profonde détresse en suis-je arrivé ?

Dans quel abîme suis-je plongé maintenant ? J’étais bon et aimé au temps de ma puissance.  Mais maintenant je me rappelle le mal que j’ai fait à Jérusalem : tous les objets les ai pris ; j’ai fait exterminer les habitants de la Judée sans aucun motif.    Je reconnais que tous mes malheurs viennent de là, et voici que je meurs dans un profond chagrin sur une terre étrangère.» (1 M 6, 1-13)

Histoire et lieux

La Bible présente la fin d’Antiochos Epiphane comme l’exemple de la mort des persécuteurs. La Palestine fut à nouveau envahie net à la bataille de Beth Zacharia, l’armée de Judas, très inférieure à celle du roi, dut abandonner le rterrain à ses ennemis. . Deux années plus tard, le roi fit la paix et confirma la liberté religieuse des Juifs. Les hostilités prirent fin au moment le plus inespéré. La résistence d’une poignée de héros obtint ce premier résultat ert changea l’histoire du peuple juif.

Antiochos Ier  fut le deuxième souverain de la dynastie seleucide ; il régna de 281 à 261 av. J.-C. Il chercha en vain à maintenir l’intégrité territoriale de son empire en luttant contre la sécession des royaumes d’Anatolie et en se heurtant aux Lagides et àç Pergame.  Il fut l’un des principaux Epigones, les héritiers des Diadogues. L’Élymaïde est une région antique dont le territoire correspondait à la Susiane, au Sud de l’actuelle province du Kouzistan, en Iran. À l’époque parthe arsacide (141 av. J.-C. / 224 apr. J.-C.),  une principauté, du nom d’Élymaïs  Lysias, mort en 162 av. J;-C.fut un vizir (préposé aux affaires, du roi S’Eleucide Antiochos IY.

La bataille de Beth Zur eut lieu en 164 av. J.C dans la région de Hébron (Cisjordanie),  entre les Juifs révoltés pour leur liberté et l’armée seleucide commandée par le général Lysias.. Alexandre le Grand, roi de Macédoine à partir de 336,  devint l’un des plus grands conquérants de l’histoire en prenant possession de l’immense empire perse et en s’avançant jusqu’aux rives de l’Indus.

 Complément

◊ Diacre Michel Houyoux : cliquez ici pour lire l’article → Il n’est pas le Dieu des morts, mais des vivants.

Liens avec d’autres sites chrétiens

◊ Père Gilbert Adam  : cliquez ici pour lire l’article →    ♦ Samedi de la 33e semaine, année impaire

◊ Iwofr  : cliquez ici pour lire l’article →     Antiochus Epiphanes-Le méchant le plus notoirement oublié

La petite histoire de la Bible (42) – Livre des Martyrs d’Israël (1/3)

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Catéchèse, Histoire, Religion, Temps ordinaire | Pas de Commentaire »

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS