PREMIER DIMANCHE DE L’AVENT DE L’ANNEE C

Posté par diaconos le 22 novembre 2021

 Préparez le chemin du Seigneur

 PREMIER DIMANCHE DE L'AVENT DE L'ANNEE C dans Catéchèse

Jean le Baptiste est un homme important fu christianisme et de l’islam. Sur le plan historique, son existence fut attestée par un passage de Flavius Josèphe, ilfut un prédicateur juif du temps de Jésus de Nazareth. L’Évangile selon Jean localise l’activité du Baptiste sur les rives du Jourdain et à Béthanie au-delà du Jourdain. Jésus y , vécut un temps dans son entourage et y t recruta ses premiers apôtres. Les Évangiles synoptiques synchronisent le début de l’activité de Jésus avec l’emprisonnement de Jean. L’audience de ce prophète apocalyptique ne cessa de croître, au point de susciter la réaction d’Hérode Antipas, qui, le voyant rassembler ses partisans, craignit qu’il ne suscita une révolte.

Dans les Évangiles synoptiques, le Baptiste fut mis à mort, parce qu’il critiqua le mariage d’Antipas avec Hérodiade. Dans le christianisme, Jean le Baptiste est le prophète qui annonça la venue de Jésus de Nazareth. Il le baptisa sur les bords du Jourdain, laissant certains de ses disciples se joindre à lui. Précurseur du Messie, il est présenté dans les synoptiques comme partageant beaucoup de traits avec le prophète Élie. Le catholicisme romain en a fait un saint et lui a consacré deux fêtes : le 24 juin qui commémore sa naissance, fixée six mois avant Noël pour se conformer au récit d’enfance de l’Évangile selon Luc, et le 29 août qui célèbre la mémoire de sa décapitation ou sa décollation.

La religion mandéenne en fait son prophète principal. Il est considéré par l’islam comme un prophète descendant de ‘Imrān. Le personnage de Jean le Baptiste apparaît fortuitement dans le XVIIIe livre des Antiquités judaïques qui évoque une guerre entre le roi Arétas IV de Pétra (roi des Nabatéens) et Hérode Antipas qui résulte d’un conflit de succession après la mort de Philippe le Tétrarque en 33-34. Selon Flavius Josèphe Jean le Baptiste a été exécuté pour des raisons politiques : personnage populaire, Jean faisait de l’ombre à Hérode Antipas et pouvait user de son influence sur la foule pour provoquer une révolte contre le pouvoir en place : Pour Pierre Geoltrain, ce bref récit replace le mouvement de Jean Baptiste dans l’histoire, celle des soulèvements provoqués par des révoltés, tel Judas le Galiléen à la mort d’Hérode le Grand (père d’Hérode Antipas et de Philippe le Tétrarque), ou par des  prophètes illuminés qui ameutaient des foules dans l’attente de prodiges, ou encore par d’obscurs prétendants à la royauté.

L’Évangile selon Jean témoigne lors de son écriture dans les années 90-100 qu’il y eut rivalité entre le mouvement des disciples de Jésus et les baptistes54 ne l’ayant pas reconnu comme Messie. « De multiples sources attestent que des groupes vénérant le Baptiste et le considérant, pour certains, comme le Messie, ont perduré et poursuivi la polémique : qui, de Jésus ou de Jean, est le plus grand54 ? » La communauté des mandéens, composée de fidèles de Jean le Baptiste, verra en lui l’ennemi de Jésus-Christ.

De l’évangile selon Luc

25 Il y aura des signes dans le soleil, la lune et les étoiles. Sur terre, les nations seront affolées et désemparées par le fracas de la mer et des flots. 26 Les hommes mourront de peur dans l’attente de ce qui doit arriver au monde, car les puissances des cieux seront ébranlées. 27 Alors, on verra le Fils de l’homme venir dans une nuée, avec puissance et grande gloire. 28 Quand ces événements commenceront, redressez-vous et relevez la tête, car votre rédemption approche. » 28 Quand ces événements commenceront, redressez-vous et relevez la tête, car votre rédemption approche.»

35 comme un filet ; il s’abattra, en effet, sur tous les habitants de la terre entière. 36 Restez éveillés et priez en tout temps : ainsi vous aurez la force d’échapper à tout ce qui doit arriver, et de vous tenir debout devant le Fils de l’homme. » 37 Il passait ses journées dans le Temple à enseigner ; mais ses nuits, il sortait les passer en plein air, à l’endroit appelé mont des Oliviers.38 Et tout le peuple, dès l’aurore, venait à lui dans le Temple pour l’écouter. (Lc 21, 25-28.34-36)

L’avènement du Fils de l’homme

Après que les temps des nations fussent accomplis, on vit apparaître, dans toute la nature, ces redoutables phénomènes, précurseurs de l’avènement du fils de l’homme. Luc les décrivit d’une manière plus saisissante encore que Matthieu et Marc ; il en donna les effets terribles : « L’angoisse des nations qui ne savent que faire, conséquence et emblème des bouleversements cosmiques ; les hommes rendant l’âme de frayeur à l’approche des jugements de Dieu. L’événement qui causa la terreur du monde fut pour le peuple de Dieu le sujet d’une ineffable joie.

En haut ces regards abaissés vers la terre, ces têtes courbées sous le poids de l’affliction ; voici la délivrance ! Au lieu de cette exhortation encourageante, propre à Luc, Matthieu et Marc mentionnèrent l’envoi des anges de Dieu pour rassembler les élus dispersés sur toute la terre. De ces grands événements futurs, Jésus ramena la pensée des disciples sur eux-mêmes et sur la vie morale et religieuse qui les y prépara. Deux pièges leur furent tendus : les voluptés charnelles qui appesantissent le cœur et les soucis de la vie.

Ce jour-là, le grand jour de l’avènement de Jésus qui fut annoncé et qui dans l’Écriture est représenté comme un objet d’universelle surprise .Jésus adressa ces paroles à ses disciples de tous les temps. Il voulut qu’ils attendent ce jour-là dans une sainte vigilance, comme pouvant les surprendre à chaque instant ; de là l’ignorance dans laquelle Jésus les laissa sur le temps de sa venue. L’Église primitive vivait dans l’attente du prochain retour de Christ et cette attente demeure la vraie disposition du chrétien, d’autant plus qu’il est dans l’incertitude de l’heure de sa mort.

 Les jours ou Jésus enseignait dans le temple, les nuits), il se retirait avec ses disciples sur la montagne des Oliviers, soit pour y trouver du recueillement et du repos, soit parce qu’il n’était plus en sûreté dans la ville, où ses ennemis, qui déjà avaient résolu sa mort, l’épiaient ni pour se saisir de lui.

Diacre Michel houyoux

Compléments

◊ Diacre Michel Houyoux : cliquez ici pour lire l’article  → Préparez le chemin du Seigneur et rendez droits ses sentiers

◊ Diacre Michel Houyoux : cliquez ici pour lire l’article  → A.D.A.L. pour le premier dimanche de l’Avent, année C

A.D.A.L pour le premier dimanche de l’Avent, année C Premier dimanche de l’Avent, année C

◊ Diacre Michel Houyoux : cliquez ici pour lire l’article  →  Archive 2012  AD.A.L pour le premier dimanche de l’Avent, année C

◊ Diacre Michel Houyoux : cliquez ici pour lire l’article  →  Homélie pour le premier dimanche de l’Avent : « Préparez le chemin du Seigneur ! « (Lc 3, 1-6)

 Liens avec d’autres sites chrétiens

◊ Curcillos  : cliquez ici pour lire l’article  → Premier dimanche de l’Avent, Année C

◊ L’Abbé de Somme : cliquez ici pour lire l’article  →   Homélie du 1er dimanche de l’Avent – année C

Paroisse de Griselles

Image de prévisualisation YouTube

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS