Mercredi de la trente-quatrième semaine du Temps Ordinaire — Année B

Posté par diaconos le 24 novembre 2021

Mercredi de la trente-quatrième semaine du Temps Ordinaire — Année B dans comportements 12535-jesus-ensinando1-702x459

 Vous serez détestés de tous, à cause de mon nom. Mais pas un cheveu de votre tête ne sera perdu

Michel Houyoux

  Michel Houyoux ,Professeu  retraité ( physique, chimie et biologie) du Collège saint Stanislas à Mons Belgique) et diacre permanenr
x
Dans la bible, le témoignage consiste, à l’exemple des apôtres, à aller porter la bonne nouvelle1. Il peut prendre soit la forme de l’évangélisation, soit la forme de récits de conversion où le témoin s’implique personnellement, racontant ce que la foi a changé dans sa vie (voir Mt 24, 14 ; Ac 4, 33 ; 2 Ti 1, 8). Dans les Actes des Apôtres, on lit par exemple : « Avec beaucoup de force les apôtres rendaient témoignage de la résurrection du Sauveur Jésus, et une grande grâce était sur eux tous » (Ac 4, 33).
x
À défaut de preuve empirique, le témoignage, écrit comme oral, est le seul fondement de la véracité des religions. Les textes saints relatent les miracles dont auraient été témoins les auteurs de l’époque, voire sont présentés comme d’origine miraculeuse dans la mesure où ils auraient été dictés par Dieu via l’entremise d’un prophète (exemples de l’Exode et du Coran). Par ailleurs, la réalité de la perception du divin par les croyants actuels repose sur leurs seuls dires, faute d’appareil capable de la mesurer.
x
Dans le décret sur l’apostolat des laïcs, il est souvent fait allusion au témoignage : « Le témoignage même de la vie chrétienne et les œuvres accomplies dans un esprit surnaturel sont puissants pour attirer les hommes à la foi et à Dieu ». Dans l’exhortation apostolique Evangelii gaudium, le pape François appelle les chrétiens à témoigner : « En cette époque précisément, et aussi là où se trouve un « petit troupeau » (Lc 12, 32), les disciples du Seigneur sont appelés à vivre comme une communauté qui soit sel de la terre et lumière du monde (cf. Mt 5, 13-16). Ils sont appelés à témoigner de leur appartenance évangélisatrice de façon toujours nouvelle.
x
» Dans le christianisme, tous les fidèles sont appelés à rendre chaque jour un témoignage cohérent, qui peut aller dans certains cas jusqu’au martyre : « Si le martyre représente le sommet du témoignage rendu à la vérité morale, auquel relativement peu de personnes sont appelées, il n’en existe pas moins un témoignage cohérent que tous les chrétiens doivent être prêts à rendre chaque jour, même au prix de souffrances et de durs sacrifices » . Certains mouvements chrétiens sont structurés selon le principe du témoignage : le Parcours Alpha par exemple.

x

De l’Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « On portera la main sur vous et l’on vous persécutera ; on vous livrera aux synagogues et aux prisons, on vous fera comparaître devant des rois et des gouverneurs, à cause de mon nom.    Cela vous amènera à rendre témoignage. Mettez-vous donc dans l’esprit que vous n’avez pas à vous préoccuper de votre défense. C’est moi qui vous donnerai un langage et une sagesse à laquelle tous vos adversaires ne pourront ni résister ni s’opposer.

   Vous serez livrés même par vos parents, vos frères, votre famille et vos amis, et ils feront mettre à mort certains d’entre vous. Vous serez détestés de tous, à cause de mon nom.    Mais pas un cheveu de votre tête ne sera perdu. C’est par votre persévérance que vous garderez votre vie.» (Lc 21, 12-19)

Rendre témoignage à la vérité

Après l’apparition des faux prophètes les troubles parmi les peuples et les phénomènes effrayants dans la nature, Jésus annonça aux siens la persécution que Mattieu, Marc et Luc décrivirent à peu près dans les mêmes termes. Matthieu en marqua le temps par le mot : alors ; Luc par : avant tout cela. La persécution, surtout de la part des Juifs, commença bien avant la ruine de Jérusalem. Luc ajouta que ce fut pour les disciples l’occasion la plus favorable de rendre témoignage à la vérité, pensée qui fut pour eux un puissant encouragement : ils ne tardèrent pas à en faire l’expérience.

D’autres traduisent : cela vous servira de témoignage ; ils interprétèrent cette idée en disant soit que la fidélité dont les disciples firent preuve confirma leur foi, soit que leur innocence serait reconnue par ces tribunaux.

 » Je vous donnerai une bouche et une sagesse à laquelle tous vos adversaires ne pourront résister ni contredire.  » (Lc 21, 15) Cette promesse que Jésus fit aux disciples, il la leur fit entendre encore dans ce moment solennel, où il ouvrit à leurs regards la douloureuse perspective des persécutions qu’ils auront à subir. La bouche est l’image de la parole dont elle est l’organe, d’une parole rendue puissante par l’Esprit de Dieu. Ce même Esprit leur donna une sagesse à laquelle les adversaires ne résistèrent pas et dont ils ne contredirent pas les déclarations.

« Il parla au point de vue de son exaltation ; il sera donc tout-présent au milieu d’eux. » ( Bengel) Quelle douloureuse aggravation dans les souffrances des témoins de Jésus-Christ, que celle d’être livrés par les membres mêmes de leurs propres familles (les parents sont ici les père et mère) et d’être haïs de tous ! »Pas un cheveu de votre tête ne se perdra. » (Lc 21, 18) Expression proverbiale qui signifie : il ne vous arrivera aucun mal. Comment concilier cette promesse avec la parole « ils en feront mourir d’entre vous ? »

Les uns mirent à la promesse de Jésus quelque restriction telle que celle-ci : « Aucun mal ne vous atteindra sans la volonté de Dieu. » D’autres préférèrent prendre l’image ici employée dans un sens moral : Toutes ces violences ne nuiront pas à votre salut éternel ; rien de ce qui appartient à votre vraie personnalité ne périra.  Aucun mal ne vous arrivera. Pourquoi ? Parce que la puissance de Dieu vous protégera et que vous-mêmes, de votre côté, au milieu des dangers, vous gagnerez vos âmes, et cela, par votre patience, en persévérant jusqu’à la fin.

Diacre Michel Houyoux

Complément

◊ Diacre Michel Houyoux : cliquez ici pour lire l’article →  Saint André Dung Lac (+21.12.1839) et ses compagnons martyrs (1745-1862) – Mémoire

Liens avec d’autres sites chrétiens

◊ Père Gilbert Adam :  cliquez ici pour lire l’article →   Mercredi de la 34e semaine, année impaire

◊ Dom Armand Veilleux   :  cliquez ici pour lire l’article →  MERCREDI DE LA 34ÈME SEMAINE DU TEMPS ORDINAIRE

Pape François : « Le chrétien doit témoigner de la vérité par ses actes »

Image de prévisualisation YouTube

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS