• Accueil
  • > Archives pour novembre 2021

PRIMA DOMENICA DI AVVENTO DELL’ANNO C

Posté par diaconos le 23 novembre 2021

Preparate la via del Signore

PREMIER DIMANCHE DE L'AVENT DE L'ANNEE C dans Catéchèse

Giovanni Battista è un uomo importante nel cristianesimo e nell’Islam. Storicamente, la sua esistenza è attestata da un passaggio in Flavio Giuseppe, ed era un predicatore ebreo al tempo di Gesù di Nazareth. Il Vangelo secondo Giovanni localizza l’attività del Battista sulle rive del Giordano e a Betania al di là del Giordano. Gesù visse lì per un certo periodo nel suo entourage e reclutò i suoi primi apostoli. I Vangeli sinottici sincronizzano l’inizio dell’attività di Gesù con l’imprigionamento di Giovanni. Il pubblico di questo profeta apocalittico crebbe costantemente, fino a provocare la reazione di Erode Antipa che, vedendolo riunire i suoi seguaci, temeva che avrebbe suscitato una rivolta.

Nei Vangeli sinottici, il Battista fu messo a morte perché criticava il matrimonio di Antipa con Erodiade. Nel cristianesimo, Giovanni Battista è il profeta che ha annunciato la venuta di Gesù di Nazareth. Lo battezzò sulle rive del fiume Giordano, lasciando che alcuni dei suoi discepoli si unissero a lui. Un precursore del Messia, è presentato nei sinottici come se condividesse molte caratteristiche con il profeta Elia. Il cattolicesimo romano lo fece santo e gli dedicò due feste: il 24 giugno, che commemora la sua nascita, fissata sei mesi prima di Natale per conformarsi al racconto dell’infanzia nel Vangelo secondo Luca, e il 29 agosto, che celebra il ricordo della sua decapitazione o decollazione.

La religione mandanese ne fa il suo principale profeta. È considerato dall’Islam un profeta discendente di ‘Imrān. Il personaggio di Giovanni Battista appare fortuitamente nel diciottesimo libro delle Antichità Giudaiche, che si riferisce a una guerra tra il re Aretas IV di Petra (re dei Nabatei) ed Erode Antipa che risultò da una disputa di successione dopo la morte di Filippo il Tetrarca nel 33-34. Secondo Flavio Giuseppe, Giovanni Battista fu giustiziato per motivi politici : figura popolare, Giovanni metteva in ombra Erode Antipa e poteva usare la sua influenza sulla folla per provocare una rivolta contro il potere dominante: Per Peter Geoltrain, questo breve resoconto colloca il movimento di Giovanni Battista nella storia, quella delle rivolte provocate da ribelli, come Giuda il galileo alla morte di Erode il Grande (padre di Erode Antipa e Filippo il Tetrarca), o da profeti illuminati che suscitavano folle in attesa di prodigi, o anche da oscuri pretendenti alla regalità.

Il Vangelo di Giovanni testimonia che c’era rivalità tra il movimento dei discepoli di Gesù e i battisti54 che non lo riconoscevano come Messia quando fu scritto negli anni 90-100. « Molteplici fonti attestano che gruppi che venerano il Battista e che lo considerano, per alcuni, come il Messia, hanno persistito e continuato la controversia: chi, Gesù o Giovanni, è il più grande? 54  » La comunità mandinese, composta dai battisti, fu la prima ad essere chiamata in prima linea nel dibattito. La comunità mandeana, composta da seguaci di Giovanni Battista, lo vedrà come il nemico di Gesù Cristo.

Dal Vangelo secondo Luca

25 « Ci saranno segni nel sole, nella luna e nelle stelle. Sulla terra, le nazioni saranno angosciate e confuse dal rumore del mare e delle onde. 26 Gli uomini moriranno di paura in attesa di ciò che accadrà al mondo, perché le potenze dei cieli saranno scosse. 27 Allora il Figlio dell’Uomo sarà visto venire in una nuvola, con potenza e grande gloria. 28 Quando questi eventi avranno inizio, raddrizzatevi e alzate il capo, perché la vostra redenzione sta arrivando ». 28 Quando questi eventi avranno inizio, raddrizzatevi e alzate il capo, perché la vostra redenzione si avvicina ».

35 Come una rete; anzi, cadrà su tutti gli abitanti di tutta la terra. 36 State svegli e pregate in ogni momento; così avrete la forza di sfuggire a tutto ciò che verrà e di stare davanti al Figlio dell’uomo ». 37 Egli passava i suoi giorni nel Tempio a insegnare; ma le sue notti usciva all’aperto, nel luogo chiamato il Monte degli Ulivi.38 E tutto il popolo veniva da lui nel Tempio all’alba per ascoltarlo. (Lc 21,25-28.34-36)

La venuta del Figlio dell’Uomo

Dopo che i tempi dei gentili furono compiuti, apparvero in tutta la natura quei fenomeni temuti, precursori della venuta del Figlio dell’Uomo. Luca li ha descritti in modo ancora più impressionante di Matteo e Marco; ne ha dato i terribili effetti : « L’angoscia delle nazioni che non sanno cosa fare, conseguenza ed emblema degli sconvolgimenti cosmici; le anime degli uomini sono terrorizzate all’avvicinarsi dei giudizi di Dio. L’evento che ha causato il terrore del mondo è stato per il popolo di Dio oggetto di una gioia ineffabile.

In alto, questi occhi abbassati sulla terra, queste teste piegate sotto il peso dell’afflizione; ecco la liberazione ! Invece di questa esortazione incoraggiante, propria di Luca, Matteo e Marco menzionano l’invio degli angeli di Dio per raccogliere gli eletti sparsi su tutta la terra. Da questi grandi eventi futuri, Gesù rivolse i pensieri dei discepoli a se stessi e alla vita morale e religiosa che li preparava. Due trappole sono state preparate per loro : i piaceri carnali che appesantiscono il cuore e le preoccupazioni della vita.

In quel giorno, il grande giorno della venuta di Gesù, che fu annunciato e che nella Scrittura è rappresentato come oggetto di sorpresa universale, Gesù rivolse queste parole ai suoi discepoli di tutti i tempi. Voleva che aspettassero quel giorno in santa vigilanza, come se potesse sorprenderli in qualsiasi momento; da qui l’ignoranza in cui Gesù li lasciò sull’ora della sua venuta. La Chiesa primitiva viveva nell’attesa dell’imminente ritorno di Cristo, e questa attesa rimane la vera disposizione del cristiano, tanto più che egli è incerto sull’ora della sua morte.

 Nei giorni in cui Gesù insegnava nel tempio, di notte si ritirava con i suoi discepoli sul monte degli Ulivi, sia per trovare raccoglimento e riposo, sia perché non era più sicuro in città, dove i suoi nemici, che avevano già deciso la sua morte, lo spiavano o cercavano di prenderlo.

Diacono Michel houyoux

Link ad altri siti cristiani

Maràn athà : clicca qui per leggere l’articolo Liturgia I Domenica di Avvento Anno C

◊ Qumran Net  : clicca qui per leggere l’articolo Testi – 1a domenica Tempo di Avvento (anno C)

Padre Fernando Armellini  : « La venuta del Figlio dell’Uomo« 

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans articles en Italien, Catéchèse, Page jeunesse, Religion, Tempo di Avvento, Temps de Noël | Pas de Commentaire »

Lunedì della trentaquattresima settimana del Tempo Ordinario – Anno B

Posté par diaconos le 22 novembre 2021

L

L’offerta della vedova

Dal Vangelo di Gesù Cristo secondo San Luca

In quel momento, mentre Gesù stava insegnando nel Tempio, alzò lo sguardo e vide i ricchi che mettevano le loro offerte nel tesoro.   Vide anche una povera vedova che metteva due piccole monete.   Poi disse : « In verità vi dico che questa povera vedova ha messo più di tutti gli altri. Perché tutte queste persone, per fare la loro offerta, hanno preso dal loro superfluo, ma lei ha preso dalla sua povertà : ha messo tutto quello che aveva per vivere ». (Lc 21,1-4)

 L’offerta della vedova

Gesù vide persone ricche che mettevano le loro offerte nel tesoro del tempio. Vide anche una vedova bisognosa che mise due monete. Ha detto che questa vedova, che ha messo tutte le sue ricchezze nel tesoro, ha dato più degli altri che hanno messo il loro surplus. Luca riferisce che insieme a questi ricchi, c’era una folla di persone che, uscendo dal tempio, mettevano le loro offerte nel tesoro; in mezzo a questa folla, lo sguardo di Gesù penetrava le disposizioni dei cuori. Dio ha un modo di contare diverso dagli uomini, perché guarda il cuore. L’amore non calcola; la fede conta su Dio per il futuro. Una tale condotta non può essere imitata, Dio la ispira.

Diacono Michel houyoux

Link ad altri siti cristiani

◊  Sacrocueriboli  (Italia)) : clicca qui per leggere l’articolo →  Lunedì della Trentaduesima Settimana del Tempo Ordinario, anno B

◊ Il Popolo  : clicca qui per leggere l’articolo → L’obolo della vedova

◊ Qumran : GIOVEDÌ DELLA XXXIV SETTIMANA DEL TEMPO ORDINARIO

L’obolo troppo generoso della vedova (

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Catéchèse, Histoire, Page jeunesse, Religion, TEMPO ORDINARIO, Temps ordinaire | Pas de Commentaire »

Lundi de la trente-quatrième semaine du Temps Ordinaire — Année B

Posté par diaconos le 22 novembre 2021

 L

L’offrande de la veuve

De l’Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là, comme Jésus enseignait dans le Temple, levant les yeux, il vit les gens riches qui mettaient leurs offrandes dans le Trésor.    Il vit aussi une veuve misérable y mettre deux petites pièces de monnaie.    Alors il déclara : « En vérité, je vous le dis : cette pauvre veuve a mis plus que tous les autres. Car tous ceux-là, pour faire leur offrande, ont pris sur leur superflu mais elle, elle a pris sur son indigence : elle a mis tout ce qu’elle avait pour vivre.» (Lc 21, 1-4)

 L’offrande de la veuve

Jésus vit des riches qui déposèrent leurs offrandes dans le trésor du temple. Il vit aussi une veuve indigente qui y mit deux pites.. Il déclara, alors que cette veuve qui mit dans le tronc tout son avoir donna plus que les autres qui y mirent leur superflu. Luc rapporta qu’avec ces riches, il y avait une foule de gens qui, en sortant du temple, mettaient leurs offrandes dans le trésor ; au milieu de cette foule, le regard de Jésus pénétra les dispositions des cœurs. Dieu a une autre manière de compter que les hommes, parce qu’il regarde au cœur. L’amour ne calcule pas ; la foi compte sur Dieu pour l’avenir. Une telle conduite ne s’imite pas, Dieu l’inspire.

Diacre Michel houyoux

Compléments

Diacre Michel Houyoux : cliquez ici pour lire l’article Lundi de la trente-quatrième semaine du Temps Ordinaire — Année B

◊ Fête de sainte Cécile :  cliquez ici pour lire l’article → La musique liturgique nous aide à aller vers Dieu

◊ Sainte Cécile :  cliquez ici pour lire l’article → Sainte Cécile – Homélie pour la fête de la chorale paroissiale

◊   Père Daniel Sonveaux s.j. :  cliquez ici pour lire l’article → Fête de sainte Cécile : « Bien chanter, c’est prier deux fois ! »

Liens avec d’autres sites chrétiens

◊ Père Gilbert Adam  :  cliquez ici pour lire l’article → Lundi de la 34e semaine, année impaire

◊ Diocèse catholique de Valleyfield :  cliquez ici pour lire l’article → piécette de la veuve.

Prédication du pasteur Richard Cadoux : « Cette pauvre veuve a jeté tout ce qu’elle avait pour vivre »

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Catéchèse, comportements, Histoire, Page jeunesse, Religion, Temps ordinaire | Pas de Commentaire »

PREMIER DIMANCHE DE L’AVENT DE L’ANNEE C

Posté par diaconos le 22 novembre 2021

 Préparez le chemin du Seigneur

 PREMIER DIMANCHE DE L'AVENT DE L'ANNEE C dans Catéchèse

Jean le Baptiste est un homme important fu christianisme et de l’islam. Sur le plan historique, son existence fut attestée par un passage de Flavius Josèphe, ilfut un prédicateur juif du temps de Jésus de Nazareth. L’Évangile selon Jean localise l’activité du Baptiste sur les rives du Jourdain et à Béthanie au-delà du Jourdain. Jésus y , vécut un temps dans son entourage et y t recruta ses premiers apôtres. Les Évangiles synoptiques synchronisent le début de l’activité de Jésus avec l’emprisonnement de Jean. L’audience de ce prophète apocalyptique ne cessa de croître, au point de susciter la réaction d’Hérode Antipas, qui, le voyant rassembler ses partisans, craignit qu’il ne suscita une révolte.

Dans les Évangiles synoptiques, le Baptiste fut mis à mort, parce qu’il critiqua le mariage d’Antipas avec Hérodiade. Dans le christianisme, Jean le Baptiste est le prophète qui annonça la venue de Jésus de Nazareth. Il le baptisa sur les bords du Jourdain, laissant certains de ses disciples se joindre à lui. Précurseur du Messie, il est présenté dans les synoptiques comme partageant beaucoup de traits avec le prophète Élie. Le catholicisme romain en a fait un saint et lui a consacré deux fêtes : le 24 juin qui commémore sa naissance, fixée six mois avant Noël pour se conformer au récit d’enfance de l’Évangile selon Luc, et le 29 août qui célèbre la mémoire de sa décapitation ou sa décollation.

La religion mandéenne en fait son prophète principal. Il est considéré par l’islam comme un prophète descendant de ‘Imrān. Le personnage de Jean le Baptiste apparaît fortuitement dans le XVIIIe livre des Antiquités judaïques qui évoque une guerre entre le roi Arétas IV de Pétra (roi des Nabatéens) et Hérode Antipas qui résulte d’un conflit de succession après la mort de Philippe le Tétrarque en 33-34. Selon Flavius Josèphe Jean le Baptiste a été exécuté pour des raisons politiques : personnage populaire, Jean faisait de l’ombre à Hérode Antipas et pouvait user de son influence sur la foule pour provoquer une révolte contre le pouvoir en place : Pour Pierre Geoltrain, ce bref récit replace le mouvement de Jean Baptiste dans l’histoire, celle des soulèvements provoqués par des révoltés, tel Judas le Galiléen à la mort d’Hérode le Grand (père d’Hérode Antipas et de Philippe le Tétrarque), ou par des  prophètes illuminés qui ameutaient des foules dans l’attente de prodiges, ou encore par d’obscurs prétendants à la royauté.

L’Évangile selon Jean témoigne lors de son écriture dans les années 90-100 qu’il y eut rivalité entre le mouvement des disciples de Jésus et les baptistes54 ne l’ayant pas reconnu comme Messie. « De multiples sources attestent que des groupes vénérant le Baptiste et le considérant, pour certains, comme le Messie, ont perduré et poursuivi la polémique : qui, de Jésus ou de Jean, est le plus grand54 ? » La communauté des mandéens, composée de fidèles de Jean le Baptiste, verra en lui l’ennemi de Jésus-Christ.

De l’évangile selon Luc

25 Il y aura des signes dans le soleil, la lune et les étoiles. Sur terre, les nations seront affolées et désemparées par le fracas de la mer et des flots. 26 Les hommes mourront de peur dans l’attente de ce qui doit arriver au monde, car les puissances des cieux seront ébranlées. 27 Alors, on verra le Fils de l’homme venir dans une nuée, avec puissance et grande gloire. 28 Quand ces événements commenceront, redressez-vous et relevez la tête, car votre rédemption approche. » 28 Quand ces événements commenceront, redressez-vous et relevez la tête, car votre rédemption approche.»

35 comme un filet ; il s’abattra, en effet, sur tous les habitants de la terre entière. 36 Restez éveillés et priez en tout temps : ainsi vous aurez la force d’échapper à tout ce qui doit arriver, et de vous tenir debout devant le Fils de l’homme. » 37 Il passait ses journées dans le Temple à enseigner ; mais ses nuits, il sortait les passer en plein air, à l’endroit appelé mont des Oliviers.38 Et tout le peuple, dès l’aurore, venait à lui dans le Temple pour l’écouter. (Lc 21, 25-28.34-36)

L’avènement du Fils de l’homme

Après que les temps des nations fussent accomplis, on vit apparaître, dans toute la nature, ces redoutables phénomènes, précurseurs de l’avènement du fils de l’homme. Luc les décrivit d’une manière plus saisissante encore que Matthieu et Marc ; il en donna les effets terribles : « L’angoisse des nations qui ne savent que faire, conséquence et emblème des bouleversements cosmiques ; les hommes rendant l’âme de frayeur à l’approche des jugements de Dieu. L’événement qui causa la terreur du monde fut pour le peuple de Dieu le sujet d’une ineffable joie.

En haut ces regards abaissés vers la terre, ces têtes courbées sous le poids de l’affliction ; voici la délivrance ! Au lieu de cette exhortation encourageante, propre à Luc, Matthieu et Marc mentionnèrent l’envoi des anges de Dieu pour rassembler les élus dispersés sur toute la terre. De ces grands événements futurs, Jésus ramena la pensée des disciples sur eux-mêmes et sur la vie morale et religieuse qui les y prépara. Deux pièges leur furent tendus : les voluptés charnelles qui appesantissent le cœur et les soucis de la vie.

Ce jour-là, le grand jour de l’avènement de Jésus qui fut annoncé et qui dans l’Écriture est représenté comme un objet d’universelle surprise .Jésus adressa ces paroles à ses disciples de tous les temps. Il voulut qu’ils attendent ce jour-là dans une sainte vigilance, comme pouvant les surprendre à chaque instant ; de là l’ignorance dans laquelle Jésus les laissa sur le temps de sa venue. L’Église primitive vivait dans l’attente du prochain retour de Christ et cette attente demeure la vraie disposition du chrétien, d’autant plus qu’il est dans l’incertitude de l’heure de sa mort.

 Les jours ou Jésus enseignait dans le temple, les nuits), il se retirait avec ses disciples sur la montagne des Oliviers, soit pour y trouver du recueillement et du repos, soit parce qu’il n’était plus en sûreté dans la ville, où ses ennemis, qui déjà avaient résolu sa mort, l’épiaient ni pour se saisir de lui.

Diacre Michel houyoux

Compléments

◊ Diacre Michel Houyoux : cliquez ici pour lire l’article  → Préparez le chemin du Seigneur et rendez droits ses sentiers

◊ Diacre Michel Houyoux : cliquez ici pour lire l’article  → A.D.A.L. pour le premier dimanche de l’Avent, année C

A.D.A.L pour le premier dimanche de l’Avent, année C Premier dimanche de l’Avent, année C

◊ Diacre Michel Houyoux : cliquez ici pour lire l’article  →  Archive 2012  AD.A.L pour le premier dimanche de l’Avent, année C

◊ Diacre Michel Houyoux : cliquez ici pour lire l’article  →  Homélie pour le premier dimanche de l’Avent : « Préparez le chemin du Seigneur ! « (Lc 3, 1-6)

 Liens avec d’autres sites chrétiens

◊ Curcillos  : cliquez ici pour lire l’article  → Premier dimanche de l’Avent, Année C

◊ L’Abbé de Somme : cliquez ici pour lire l’article  →   Homélie du 1er dimanche de l’Avent – année C

Paroisse de Griselles

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Catéchèse, La messe du dimanche, Page jeunesse, Religion, Temps de l'Avent | Pas de Commentaire »

1...34567...18
 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS