Mardi de la troisième Semaine de l’Avent — Année C

Posté par diaconos le 14 décembre 2021

Afficher l’image source

De l’Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

Un jour, Jésus disait aux grands prêtres et aux anciens :  » Quel est votre avis ? »Un homme avait deux fils. Il vint trouver le premier et lui dit : “Mon enfant, va travailler aujourd’hui à la vigne.” Celui-ci répondit : “Je ne veux pas.” Mais ensuite, s’étant repenti, il y alla. Puis le père alla trouver le second et lui parla de la même manière. Celui-ci répondit : “Oui, Seigneur !” et il n’y alla pas. Lequel des deux a fait la volonté du père ? »

Ils lui répondent : « Le premier. » Jésus leur dit : « Amen, je vous le déclare :les publicains et les prostituées vous précèdent dans le royaume de Dieu. Car Jean le Baptiste est venu à vous sur le chemin de la justice, et vous n’avez pas cru à sa parole ; mais les publicains et les prostituées y ont cru. Tandis que vous, après avoir vu cela, vous ne vous êtes même pas repentis plus tard pour croire à sa parole.  » (Mt 21, 28=32)

Parabole des deux fils envoyés travailler à la vigne du Seigneur 

«  Un homme avait deux enfants ; et s’adressant au premier, il dit : Mon enfant, va travailler aujourd’hui dans ma vigne. » (Mt 21, 28) Matthieu seul raconta cette courte mais frappante parabole par laquelle Jésus, après avoir contraint ses adversaires à avouer qu’ils furent incompétents pour le juger, les obligea à se juger eux-mêmes et à prononcer leur propre condamnation.

Il y a dans ces termes choisis : deux enfants, mon enfant, l’expression de la tendresse du père comme aussi du droit qu’il a d’être obéi. Ce fut par amour qu’il les invita à aller travailler à sa vigne, qui est le royaume de Dieu Le premier, d’abord insensible à cet amour, refusa nettement, franchement. Mais, bientôt, pénétré d’une sincère repentance, il y alla et travailla avec ardeur.

L’autre, au contraire, répondit sans hésiter :  »Oui, seigneur, moi, bien différent de mon frère, j’y vais » ; malgré ce mot respectueux de Seigneur il n’y alla pas. Quelle psychologie profonde dans ce contraste ! Une première résistance à la volonté de Dieu laisse beaucoup plus d’espoir pour le salut d’une âme que cette lâche indifférence, toujours prête à dire oui, mais qui n’a aucune énergie pour obéir Jésus, par la question qui termina son récit, tira de ses interlocuteurs la confession de cette vérité.

Jésus fit brusquement l’application de cette parabole à ses auditeurs. Le premier des deux fils représenta ces grands pécheurs qui avaient d’abord résisté aux commandements de Dieu, mais qui, à la voix puissante de Jean-Baptiste, s’étaient repentis et convertis. Le second fils est l’image de ces pharisiens qui paraissaient accepter toute la loi de Dieu et s’y soumettre, mais qui, par leur formalisme, n’en vivaient pas moins pour le monde et ses convoitises. Même la prédication de Jean-Baptiste ne put vaincre leur endurcissement et leur orgueil.

Bien plus, l’exemple de tant de pécheurs repentants resta sans influence sur eux. Une telle prédication est dans tous les temps le seul moyen de réveiller les consciences et d’amener les pécheurs à se repentir.

Liens avec d’autres sites web chrétiens

◊ Père Gilbert Adam : cliquez ici pour lire l’article  → Mardi de la 3e semaine de l’Avent

◊ Idées -Caté   : cliquez ici pour lire l’article  →  BRICOLAGES AVENT et NOËL

♥  Christian Beaulieu : Les « non » qui préparent les « oui »

Image de prévisualisation YouTube

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS