Lundi de la première semaine après Noël

Posté par diaconos le 27 décembre 2021

 Afficher l’image source

 Jésus téest ressuscité

De l’évangile de Jésus Christ selon Jean

2 Elle court donc et vient vers Simon Pierre, et vers l’autre disciple que Jésus aimait, et elle leur dit : Ils ont enlevé du sépulcre le Seigneur, et nous ne savons où ils l’ont mis. 3 Pierre sortit donc, ainsi que l’autre disciple, et ils allaient au sépulcre. 4 Ils couraient tous deux ensemble ; et l’autre disciple courut en avant, plus vite que Pierre, et arriva le premier au sépulcre. 5 Et s’étant baissé, il voit les linges gisant ; cependant il n’y entra pas.

 Simon Pierre, qui le suivait, arrive donc, et il entra dans le sépulcre, et il voit les linges gisant, 7 et le suaire qui avait été sur sa tête, et qui n’était pas gisant avec les linges, mais à part plié dans un lieu. 8 Alors donc l’autre disciple, qui était arrivé le premier au sépulcre, entra aussi, et il vit, et il crut.

09 Jusque-là, en effet, les disciples n’avaient pas compris que, selon l’Écriture, il fallait que Jésus ressuscite d’entre les morts. 0 Ensuite, les disciples retournèrent chez eux. 11 Marie Madeleine se tenait près du tombeau, au-dehors, tout en pleurs. Et en pleurant, elle se pencha vers le tombeau.  (Jn 20, 2-11)

L’émotion de Marie Madeleine

 Marie Madelaine ne vint pas seule au sépulcre. L’émotion et l’effroi de Marie Madelaine fut grande. L’idée que Jésus put être ressuscité n’eut pas encore abordé son esprit, puisqu’elle ne pensa qu’à un enlèvement de son corps. L’autre disciple que Jésus aimait fut Jean, qui aima à se désigner ainsi, sans jamais se nommer.

es deux disciples, remplis de la plus vive émotion à l’écoute des paroles de Marie Madelaine s’élancèrent hors de la ville ; et ils allaient au sépulcre, ils couraient ensemble vers le lieu où Jésus était enseveli. Jean, plus jeune et plus agile, devança son condisciple et arriva le premier au sépulcre.

S’étant baissé pour regarder dans la grotte, il y vit les linges dont le corps avait été enveloppé ; mais retenu par la crainte instinctive que lui inspirèrent le mystère de la mort et l’incertitude de la situation, il n’osa pas y pénétré. Pierre arriva en ce moment, et, plus résolu que Jean, il entra dans le sépulcre et il vit d’une part, les linges gisant à terre, et, d’autre part, le suaire qui avait recouvert la tête de Jésus,  soigneusement plié à part en un lieu, tandis que les linges avaient été jetés çà et là.

Qu’est-ce qu’il crut ?

Jean ne voulut pas dire qu’il crut les paroles de Marie Madelaine ; car l’ordre remarquable que le Seigneur avait voulu laisser dans son sépulcre excluait absolument l’idée d’un enlèvement opéré à la hâte par ses ennemis. Non, il crut que Jésus était ressuscité et cette conviction l’affermit dans sa foi que Jésus était le Christ, le Fils de Dieu.

 Comme Thomas; Matthieu et Marc eurent besoin de voir pour croire. Jean marqua& en s’humiliant la cause de leur lenteur à croire : ils ne comprenaient pas encore, même alors, l’Écriture qui dit que Jésus devait ressusciter d’entre les morts. Ils auraient pu trouver la résurrection de Jésus annoncée dans des passages tels que Psaumes 16 ; Psaumes 22 ; Psaumes 110 ; Ésaïe 53 etc.

Outre les révélations de l’Ancien Testament, les disciples avaient entendu les déclarations claires et nombreuses de Jésus sur sa mort et sa résurrection. On est donc étonné que Jean ne les mentionna pas et la critique négative n’e manqua d’en inférer que ces prédictions avaient été inventées après l’événement.

Mais les évangélistes eux-mêmes dirent avec une candeur et une humilité inimitables, que les disciples n’avaient pas mieux compris ces prédictions de Jésus que les Écritures.  Ils les entendaient dans un sens figuré parce que, selon leurs préjugés messianiques, les souffrances et la mort de Jésus leur paraissaient impossibles et sa résurrection un événement tellement inouï, que jamais il n’avait pénétré dans leur esprit.

Marie, après avoir annoncé aux deux disciples qu’elle avait vu le tombeau vide , y revinrent à leur suite et lorsqu’ils s’éloignèrent, elle y restèrent  pour pleurer. Son amour la retint près de ce sépulcre vide ; elle pleura, parce qu’aucune espérance ne pénétra pas encore dans son cœur.

 Diacre Michel Houyoux

Archives à  consulter

◊ Diacre Michel Houyoux : cliquez ici pour lire l’article  →  L’autre disciple courut plus vite que Pierre et arriva le premier au tombeau

◊ Diacre Michel Houyoux : cliquez ici pour lire l’article  →  Ce que nous avons vu et entendu, nous vous l’annonçons

◊ Diacre Michel Houyoux : cliquez ici pour lire l’article  → Sainte Marie Madeleine

Liens avec d’autres sites web chrétiens

◊ Croire :   cliquez ici pour lire l’article  →  Saint Jean : notre dossier sur cet apôtre et évangéliste

◊  Histoire :   cliquez ici pour lire l’article  →  Supplice de Saint Jean l’Evangéliste

  Jésus est ressuscité

Image de prévisualisation YouTube

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS