Fête des saints Innocents, martyrs — Fête

Posté par diaconos le 28 décembre 2021

Hérode envoya tuer tous les enfants de Bethléem

Afficher l’image source

De l’évangile selon Matthieu

Après le départ des mages, voici que l’ange du Seigneur apparaît en songe à Joseph et lui dit : «  Lève-toi ; prends l’enfant et sa mère, et fuis en Égypte. Reste là-bas jusqu’à ce que je t’avertisse, car Hérode va rechercher l’enfant pour le faire périr. »

Joseph se leva ; dans la nuit, il prit l’enfant et sa mère, et se retira en Égypte, où il resta jusqu’à la mort d’Hérode, pour que soit accomplie la parole du Seigneur prononcée par le prophète : « D’Égypte, j’ai appelé mon fils. »  Alors Hérode, voyant que les mages s’étaient moqués de lui, entra dans une violente fureur.

Il envoya tuer tous les enfants jusqu’à l’âge de deux ans à Bethléem et dans toute la région, d’après la date qu’il s’était fait préciser par les mages. Alors fut accomplie la parole prononcée par le prophète Jérémie : « Un cri s’élève dans Rama, pleurs et longue plainte : c’est Rachel qui pleure ses enfants et ne veut pas être consolée, car ils ne sont plus. (Mt 2, 13-18)

Le massacre des innocents

Joseph, averti par un ange partit en Égypte avec Marie et l’enfant Jésus et y séjourna jusqu’à la mort d’Hérode. Son retour eut accompli une parole de l’Écriture. Hérode se voyant trompé, fit mettre à mort les petits enfants de Bethléhem. Les lamentations que provoquèrent ce massacre accomplirent une parole symbolique de Jérémie.

Il n’ignorait pas que cette parole concernait Israël, que Dieu, par amour, appela son Fils aussi ne fut-ce la qu’une application symbolique et non l’accomplissement d’une prophétie directe. Hérode, pour ne pas manquer son but, étendit à deux ans le laps de temps qui d’après le récit des mages put s’écouler depuis l’apparition de l’étoile. On a révoqué en doute ce meurtre des enfants de Bethléhem, parce que l’historien Josèphe n’en parla pas.

On révoqua en doute ce meurtre des enfants de Bethléhem, parce que l’historien Josèphe n’en parla pas. Dans le petit bourg de Bethléhem et ses environs, ne comprenant que quelques maisons isolées autour de ce lieu, il pouvait, selon le calcul de Winer, se trouver dix ou douze enfants mâles au-dessous de deux ans.

Or le meurtre de ces enfants, quelque horrible qu’il fut se perdit dans le nombre des crimes d’Hérode qui, après avoir sacrifié à sa haine soupçonneuse sa femme et deux de ses fils, en fit périr un troisième, Antipater, peu avant de mourir ; qui faisait conduire au supplice des conjurés avec toute leur famille, qui atteignit de sa dernière maladie, possédé de fureur contre le peuple de Jérusalem parce qu’il allait se réjouir de sa mort, ordonna de rassembler dans le cirque de Jéricho tous les principaux de la ville et de les y faire périr.

 Le terme de deux ans fixé par Hérode supposa que les mages lui avaient dit que l’étoile leur était apparue depuis plus d’un an déjà. Si cette apparition avait coïncidé avec la naissance de Jésus, un intervalle de plus d’une année se serait écoulé entre cette naissance et la visite des mages. D’après Luc, le domicile habituel de Joseph et Marie était Nazareth et qu’ils ne furent à Bethléhem qu’en passant. Hérode mourut avant la Pâque de 750 et l’on estima que Jésus naquit né dans l’année qui précéda la mort de ce prince.

Le   massacre de Bethléhem exécuté quelques semaines après la naissance du Sauveur, a été l’un des tout derniers actes du règne d’Hérode. Il faut donc admettre que l’étoile apparut aux mages un an ou deux avant l’événement qu’elle devait leur signaler, de manière à leur permettre d’arriver de leur lointain pays en Judée vers le temps de son accomplissement.

Telle fut la pensée que Matthieu rappela en faisant à son tour de Rachel le type des mères bethléhémites qui pleurèrent leurs enfants égorgés par le tyran. Ces enfants étaient réellement ceux de Rachel, mère de toute la tribu de Benjamin et morte à Bethléhem où elle fut enterrée.  Aucune prophétie ne s’accomplit, hélas ! Plus rigoureusement que la voix de nos douleurs qui retentit de siècle en siècle.

Diacre Michel Houyoux

Liens avec d’autres sites chrétiens

◊ Eglise catholique de Martinique : cliquez ici pour lire l’article →  Fête des saints Innocents, martyrs

◊ Maison de Marie d’Ardouane   : cliquez ici pour lire l’article → Fête des saints Innocents, martyrs

Le massacre des innocents

Image de prévisualisation YouTube

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS