Lundi de la troisième semaine du Temps ordinaire -Année C

Posté par diaconos le 24 janvier 2022

Afficher l’image source

Comment Satan peut-il expulser Satan ?

De l’Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

En ce temps-là, les scribes, qui étaient descendus de Jérusalem, disaient : «  Ce Jésus est possédé par Béelzéboul ; c’est par le chef des démons qu’il expulse les démons. » Les appelant près de lui, Jésus leur dit en parabole : «  Comment Satan peut-il expulser Satan ? Si un royaume est divisé contre lui-même, ce royaume ne peut pas tenir.  Si les gens d’une même maison se divisent entre eux, ces gens ne pourront pas tenir.  Si Satan s’est dressé contre lui-même, s’il est divisé, il ne peut pas tenir ; c’en est fini de lui. Mais personne ne peut entrer dans la maison d’un homme fort et piller ses biens, s’il ne l’a d’abord ligoté.

Alors seulement il pillera sa maison. Amen, je vous le dis : Tout sera pardonné aux enfants des hommes : leurs péchés et les blasphèmes qu’ils auront proférés. Mais si quelqu’un blasphème contre l’Esprit Saint, il n’aura jamais de pardon. Il est coupable d’un péché pour toujours.  » Jésus parla ainsi parce qu’ils avaient dit : « Il est possédé par un esprit impur. »   (Mc 3, 22-30)

Jésus en butte à l’opposition des siens et des scribes

L’accusation des scribes fut introduite par Marc sans que le fait qui en fut l’occasion fut raconté, tandis que Matthieu et Luc le montrèrent dans la guérison d’un démoniaque. Marc attribua l’accusation aux scribes, tandis que Matthieu la nota chez des pharisiens. Différence de peu d’importance, car ces deux classes d’hommes qui avaient beaucoup d’affinités (la plupart des scribes étaient des pharisiens toujours opposés à Jésus. L’hostilité qui se manifesta contre Jésus eut ses inspirateurs à Jérusalem, d’où des émissaires furent envoyés en Galilée pour combattre l’influence du prophète de Nazareth.

Marc appela paraboles les diverses images si frappantes dont Jésus se servit dans ce discours pour réfuter l’accusation impie de ses adversaires. Jésus les appela à lui. Sans attendre une attaque directe de leur part, il provoqua lui-même l’occasion de leur montrer l’absurdité de leur accusation.

Les arguments de Jésus furent les mêmes que dans Matthieu, mais l’ordre en fut plus clair ; d’abord une question directe :  »Comment Satan peut-il chasser Satan ?  » Puis les deux images d’un royaume et d’une maison divisés contre eux-mêmes. Ensuite la conclusion introduite par cette simple particule et, ce qui donne au discours un caractère oratoire. enfin la comparaison de Satan avec l’homme fort dont nul ne put piller le bien, si d’abord il ne l’eut pas lié.

Marc motiva la déclaration sévère que Jésus fit contre quiconque blasphéma l’Esprit-Saint. Il n’y aura pas pour lui de pardon, parce qu’il fut coupable d’un péché éternel, qui durera toujours, qui ne put être effacé, ayant sa cause permanente dans l’endurcissement. Marc ne fit pas mention, comme Matthieu et Luc, du blasphème contre le fils de l’homme.

 

Diacre Michel Houyoux

Liens avec d’autres sites chrétiens

◊ Dieu nous a tous appelés :♥cliquez ici pour lire l’article :   L’Évangile du jour: 01/20/22

◊  Sondez les écritures : cliquez ici pour lire l’article →Malheur aux scribes et aux pharisiens

♥ Un mystère de la délivrance

Image de prévisualisation YouTube

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS