Jeudi de la troisième Semaine du Temps Ordinaire — Année Paire

Posté par diaconos le 27 janvier 2022

Afficher l’image source

De l’évangile de Jésus Christ selon saint Marc

En ce temps-là,    Jésus disait à la foule : « Est-ce que la lampe est apportée pour être mise sous le boisseau ou sous le lit ? N’est-ce pas pour être mise sur le lampadaire ?   Car rien n’est caché, sinon pour être manifesté ; rien n’a été gardé secret, sinon pour venir à la clarté.    Si quelqu’un a des oreilles pour entendre, qu’il entende ! » Il leur disait encore : « Faites attention à ce que vous entendez ! La mesure que vous utilisez sera utilisée aussi pour vous, et il vous sera donné encore plus.    Car celui qui a, on lui donnera ; celui qui n’a pas, on lui enlèvera même ce qu’il a. » (Mc 4, 21-25)

Apporte-t-on la lampe pour la placer sous le boisseau ou sous le lit ?

Jésus leur disait : « Apporte-t-on la lampe pour la placer sous le boisseau ou sous le lit ? N’est-ce pas pour la placer sur le pied de lampe ?«  Cette image, riche en significations diverses, revient fréquemment dans les évangiles parce que Jésus l’employait souvent dans ses discours, et cela, dans des applications différentes. Ici il voulut enseigner à ses disciples que la connaissance des vérités de son royaume, qu’il leur communiqua par ses paraboles, ils ne devaient pas la cacher à d’autres mais la publier au grand jour. Et tel est le devoir de chaque chrétien.

Une parole semblable se trouve ailleurs (Mt 10, 26), dans une application différente. Jésus confirma en d’autres termes ce qu’il déclara ici.  « Ne pensez pas que ce que je vous confie maintenant en secret, doive rester toujours caché ; j’allume en vous la lumière, afin que, par votre ministère, elle dissipe les ténèbres dans le monde entier. »  (Erasme) Cette parole a même une portée plus générale. Tout ce qui nous reste caché dans ce monde ne nous est voilé que pour nous être un jour pleinement révélé. Cela a lieu graduellement dans le siècle présent et s’accomplira pleinement quand la lumière éclairera toutes choses. » (t1 Co 4, 5) Bengel 

  « Prenez garde comment vous écoutez avec quelles dispositions d’esprit et de cœur. » (Lc 8, 18) Jésus attira l’attention sur les choses entendues, sur leur immense importance. Et cette exhortation fut motivée par ces mots :  à vous qui écoutez. Cette parole de Jésus se retrouve dans l’évangile de Matthieu (Mt 7, 2) Dans la même mesure où vous mettez tous vos soins à écouter, à retenir, à pratiquer la parole divine, dans la même mesure Dieu vous accordera plus de lumières, plus de grâces ; et il en ajoutera davantage. Si au contraire, satisfaits de ce que vous avez, vous ne recherchez plus aucun accroissement dans la connaissance et dans la vie intérieure, cela même que vous avez, vous le perdrez, il vous sera ôté, par la force des choses et par un juste jugement de Dieu.

Jésus, après les exhortations qui précèdent et auxquelles a donné lieu la parabole du semeur, reprit son enseignement par d’autres paraboles.

Diacre Michel Houyoux

Liens avec d’autres sites chrétiens

◊ Père Gilbert Adam : cliquez ici pour lire l’article → Lundi de la 3e semaine, année paire

◊ Communauté Ain Karem  cliquez ici pour lire l’article →  Troisième semaine du temps ordinaire - Communauté Ain Karem

 Vivre au quotidien -Joyce  Meyer : « Attention à vos paroles »

Image de prévisualisation YouTube

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS