• Accueil
  • > Carême
  • > Mercredi de la première semaine du Carême de l’année C

Mercredi de la première semaine du Carême de l’année C

Posté par diaconos le 9 mars 2022

Afficher l’image source

Jonas fut un signe pour les habitants de Ninive

De l’Évangile de Jésus Christ selon Luc

En ce temps-là, comme les foules s’amassaient, Jésus se mit à dire :  » Cette génération est une génération mauvaise : elle cherche un signe, mais en fait de signe il ne lui sera donné que le signe de Jonas. Car Jonas a été un signe pour les habitants de Ninive ; il en sera de même avec le Fils de l’homme pour cette génération. Lors du Jugement, la reine de Saba se dressera en même temps que les hommes de cette génération, et elle les condamnera.

En effet, elle est venue des extrémités de la terre pour écouter la sagesse de Salomon, et il y a ici bien plus que Salomon. Lors du Jugement, les habitants de Ninive se lèveront en même temps que cette génération, et ils la condamneront ; en effet, ils se sont convertis en réponse à la proclamation faite par Jonas, et il y a ici bien plus que Jonas.  » (Lc 11, 29-32)

 Le signe de Jonas

# Jonas fut un prophète des trois religions abrahamiques que sont le judaïsme, le christianisme et l’islam. Dans le judaïsme, Jonas fut le cinquième des douze petits prophètes de la Bible. C’est le personnage principal du Livre de Jonas, qui fait partie du Tanakh hébraïque (Ancien Testament chrétien). Dans le Coran, Jonas est mentionné dans six sourates, dont la dixième, qui porte son nom. Dieu envoie Jonas à Ninive, capitale de l’empire assyrien.

Jonas désobéit à Dieu et se rend à Jaffa pour prendre la fuite sur un bateau en direction de Tarsis. Durant le voyage, le bateau sur lequel se trouvait Jonas essuya une tempête due à la colère divine consécutive à sa désobéissance. Les marins décidèrent alors de tirer au sort pour connaître le responsable de ce malheur. Le sort désigna Jonas. Ils le prirent, le jetèrent par-dessus bord, et à l’instant même, la mer s’apaisa.

Il fut recueilli dans le ventre d’un grand poisson durant trois jours et trois nuits. Le gros poisson le recracha ensuite sur le rivage. De là, Jonas gagna Ninive et y remplit sa mission, en annonçant puis en attendant la destruction prophétisée. C Les habitants de Ninive tentèrent de se repentir, ils décidèrent entre autres de jeûner. « Dieu vit ce qu’ils faisaient pour se détourner de leur mauvaise conduite.

Aussi Dieu se repentit du mal dont il les avait menacés, il ne le réalisa pas. Jonas en fut affligé et désespéré. Que Dieu puisse revenir sur sa menace l’amena à se retirer, à s’isoler et à même souhaiter offrir sa vie. Il dit : « Ah ! Éternel, n’est-ce pas ce que je disais quand j’étais encore dans mon pays ? C’est ce que je voulais prévenir en fuyant à Tarsis. Car je savais que tu es un Dieu compatissant et miséricordieux, lent à la colère et riche en bonté, et qui te repens du mal. »

Jonas se retira alors sur une montagne pour observer la ville et voir ce qui lui arriva. Dieu fit alors pousser un ricin qui fit de l’ombre à Jonas. Puis, il fit mourir la plante, et Jonas fut fâché et accablé et exprima à nouveau le souhait de mourir : « ma mort sera meilleure que ma vie ». Dieu reprocha alors à Jonas de se plaindre de la mort d’un simple ricin pour lequel tu n’eut pas peiné, et que tu n’eut pas fait grandir».

Pourquoi Dieu n’aurait-il pas pitié, lui, d’une ville entière ? Dieu n’est-il pas libre à tout moment de pardonner au plus de douze myriades d’humains qui ne connaissent ni leur droite ni leur gauche ? Le thème central du livre de Jonas est donc interprété comme marquant l’importance du repentir, du pardon et de la justice. Le personnage de Jonas est parfois rapproché de celui de Job.

Jonas est mentionné dans le Deuxième Livre des Rois, comme auteur d’une prophétie selon laquelle Jéroboam II, roi d’Israël, rétablirait les frontières du royaume d’Israël. Dans le judaïsme, le Livre de Jonas est lu à l’occasion de Yom Kippour, « Jour du Grand Pardon » où le fidèle prie l’Éternel afin qu’il lui soit pardonné.

 De l’évangile selon Luc

29 Comme les foules s’amassaient, Jésus se mit à dire : « Cette génération est une génération mauvaise : elle cherche un signe, mais en fait de signe il ne lui sera donné que le signe de Jonas. 30 Car Jonas a été un signe pour les habitants de Ninive ; il en sera de même avec le Fils de l’homme pour cette génération.

31 Lors du Jugement, la reine de Saba se dressera en même temps que les hommes de cette génération, et elle les condamnera. En effet, elle est venue des extrémités de la terre pour écouter la sagesse de Salomon, et il y a ici bien plus que Salomon. 32 Lors du Jugement, les habitants de Ninive se lèveront en même temps que cette génération, et ils la condamneront ; en effet, ils se sont convertis en réponse à la proclamation faite par Jonas, et il y a ici bien plus que Jonas..» (Lc 11, 29-32)

Heureux plutôt ceux qui écoutent la parole de Dieu et qui la gardent !

«  Heureux plutôt ceux qui écoutent la parole de Dieu et qui la gardent ! » (Lc 11, 28)   Cette femme, probablement une mère, qui proclama ainsi bienheureuse la mère d e jésus, saisit ce que Jésus donna à entendre dans le discours précédent ; elle eut compris que Jésus fut le Messie ; cette vérité pénétra dans son esprit comme un trait de lumière. Dans l’émotion qu’elle en ressentit, elle pensa aussitôt à celle qui donna le jour à Jésus. L’admiration qu’elle exprima trahit son sentiment maternel, plutôt qu’une foi religieuse bien éclairée et affermie.

« Son sentiment est bon, mais elle parle comme une femme. » (Bengel).  Il est inconcevable que malgré la réponse de Jésus les interprètes catholiques s’appuyèrent des paroles de cette femme pour sanctionner le culte de la Vierge. Jésus saisit avec bienveillance ce mouvement d’un cœur sincère, mais ce fut pour l’élever jusqu’à son vrai objet, la parole de Dieu écoutée et gardée comme une semence de vie divine. Il fat sentir à cette femme qu’elle-même put être heureuse comme celle dont elle vint de célébrer le bonheur.

« Comme Jonas fut un signe pour les Ninivites, le fils de l’homme en sera un pour cette génération. » (Lc 11, 30) Jésus répondit à la requête qui lui fut faite d’un signe venant du ciel et il la repoussa, parce que ceux qui la présentèrent furent des hypocrites, qui ne voulurent que lui tendre un piège. Il attendit pour cela que la foule se fût assemblée autour de lui, afin de rendre publique la répréhension sévère qu’il adressa à toute la génération d’alors.

 Les reproches de Jésus, d’abord adressés aux seuls pharisiens, se généralisèrent et s’étendirent à tout le peuple. Matthieu cita en premier lieu l’exemple des Ninivites, auquel la mention du signe de Jonas amenait naturellement et en second lieu, l’exemple de la reine du Midi. Monsieur Godet défendit l’ordre de Luc par cette considération : « il présente une meilleure gradation morale. Il est plus grave de rester insensible au mal qu’on a commis que de ne pas être avide de nouvelles révélations. »

Ainsi le signe de Jonas, que Jésus donna à sa génération, ce fut sa propre mission, infiniment supérieure à celle du prophète, et la repentance des habitants de Ninive opposée à l’endurcissement de son peuple. Dans Matthieu, ce que Jésus appela le signe de Jonas, ce fut le séjour du prophète pendant trois jours et trois nuits dans le ventre du poisson. Il fut de même enseveli trois jours et trois nuits dans le sein de la terre. Sa mort et sa résurrection furent le vrai et grand signe donné à sa génération. Luc passa entièrement sous silence cette pensée.

Diacre Michel Houyoux

Compléments

◊ Diacre Michel Houyoux : cliquez ici pour lire l’article → Lors du jugement, la reine de Saba se dressera en même temps que cette génération

◊ Diacre Michel Houyoux : cliquez ici pour lire l’article → Toi, tu as pitié de ce ricin. Et moi, comment n’aurais-je pas pitié de Ninive ?

Liens avec d’autres sites web chrétiens

◊ Histoire d’une foi : cliquez ici pour lire l’article → Heureux plutôt ceux qui entendent la parole de Dieu, et la garde

◊ Père Gilbert Adam : cliquez ici pour lire l’article → Mercredi de la 1re semaine de Carême de l’année C

♥ Quel est le signe de Jonas ?

Image de prévisualisation YouTube

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS