Cinquième dimanche de Pâques dans l’année C

Posté par diaconos le 9 mai 2022

Afficher l’image source

Accomplis-tu pleinement ton ministère ?

Évangile de Jésus Christ selon Jean

Au cours du dernier repas que Jésus prenait avec ses disciples,  quand Judas fut sorti du cénacle, Jésus déclara : « Maintenant le Fils de l’homme est glorifié, et Dieu est glorifié en lui.     Si Dieu est glorifié en lui, Dieu aussi le glorifiera ; et il le glorifiera bientôt. Petits enfants, c’est pour peu de temps encore que je suis avec vous. Je vous donne un commandement nouveau : c’est de vous aimer les uns les autres., comme je vous ai aimés, vous aussi aimez-vous les uns les autres. À ceci, tous reconnaîtront que vous êtes mes disciples : si vous avez de l’amour les uns pour les autres.  » (Jn 13, 31-33a.34à)

Entretien de Jésus avec ses disciples

 Judas sortit pour accomplir son œuvre de ténèbres, causa à Jésus un immense soulagement. Maintenant le Fils de l’homme a été glorifié,  cette vie de renoncement, de souffrances, d’obéissance, de dévouement efficace, d’activité puissante, par laquelle Jésus fut glorifié dans le cœur des personnes qui le reconnurent comme l’envoyé de Dieu. (Jn 11, 4 ; Jn 12, 28).

Cette gloire qu’il a ainsi acquise par l’humilité et la charité resplendira encore de l’éclat le plus pur dans ses humiliations et ses souffrances, en Gethsémané et sur la croix, où il pourra s’écrier de sa voix mourante :  « out est accompli ! »  Son œuvre achevée, il sauva un monde perdu.

 Mais par une telle vie Dieu a été glorifié en lui. La gloire de Dieu, ce sont ses perfections, sa Justice et sa sainteté, sa miséricorde et son amour ; jamais elles n’ont été manifestées d’une manière plus lumineuse qu’en Jésus-Christ, qui nous les révèle dans leur pleine harmonie.

Le sentiment profond d’avoir ainsi glorifié Dieu par sa parfaite obéissance , mais qui, malgré ces témoignages, fuent maintenus par Tischendorf, MM. Weiss et Godet donna à Jésus la victorieuse assurance que Dieu aussi l’admit dans la gloire qui est son essence divine.

Ce fut ainsi que bientôt Jésus dit dans sa dernière prière : « « Je t’ai glorifié sur la terre, j’ai achevé l’œuvre que tu m’as donnée à faire et maintenant glorifie-moi, toi, Père, auprès de toi, de la gloire que j’avais auprès de toi avant que le monde fût » (Jean 17.4-5). Paul indiqua de même l’abaissement et l’obéissance de Jésus comme le chemin qui le conduisit à la gloire divine (Ph 2, 5-11 ; comparez Ép 1.20-23). Et il le glorifia, ajouta Jésus, faisant allusion à sa résurrection, qui fut le premier degré de sa glorification.

Enfin, Jésus ne dit pas : le Fils de Dieu, mais le Fils de l’homme est glorifié  ; car c’est comme Fils de l’homme, membre et chef de notre humanité qu’il  embrassa dans les étreintes de son amour pour la sauver, ce fut comme Fils de l’homme qu’il eut accompli son œuvre et qu’il monta dans sa gloire.  Ainsi, il  rouvrit à notre humanité sauvée le chemin de cette gloire.

De ces hauteurs de sa gloire, Jésus revint à ses pauvres disciples qu’il  quitta bientôt : « Je suis peu de temps encore avec vous » et sympathisant à leur tristesse, c’est avec une effusion de tendresse qu’il leur parla : « petits enfants !  »(C’est le seul passage dans les évangiles où Jésus employa ce terme.

Il sentit le vide immense et douloureux qu’il laissa dans leur cœur et dans leur vie : « Vous me chercherez, avec un ardent désir de retrouver nos relations actuelles (Jean 20.15.) Mais le moment de la réunion éternelle n fut pas’ venu ; il leur resta à accomplir une tâche importante.

 Dans cette tristesse de la séparation, Jésus fit à ses disciples, comme première compensation de son absence, un don infiniment précieux : l’amour fraternel. Il s’agissait  d’un commandement ; mais ce commandement Jésus se chargea lui-même d’accomplir dans leur cœur et dans leur vie.

Il est nouveau parce qu’il renferme tous les autres commandements de la loi (Luther), parce que Jésus l’a renouvelé (Calvin), parce qu’il renouvelle l’homme (Augustin), parce qu’il est toujours nouveau (Olshausen), parce qu’il est le principe d’une vie nouvelle (de Wette), parce qu’il établit la différence qu’il y a entre l’amour fraternel (les uns les autres) et la charité pour le prochain (Grotius et d’autres).

Diacre Michel Houyoux

Liens avec d’autres sites web chrétiens

◊  Grand séminaire de  Toulon : cliquez ici pour lire l’article  → Cinquième dimanche de Pâques Année C

◊  : cliquez ici pour lire l’article  →  Cinquième dimanche de Pâques – Année C

♥ Jésus et ses enseignements secrets

 Image de prévisualisation YouTube

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS