• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 28 mai 2022

Que devons-nous faire pour avoir la vie éternelle ?

Posté par diaconos le 28 mai 2022

Afficher l’image source

De l’évangile de Jésus Christ selon Matthieu

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples :  » Amen, je vous le dis : un riche entrera difficilement dans le royaume des Cieux.Je vous le répète : il est plus facile à un chameau de passer par un trou d’aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume des Cieux » Entendant ces paroles, les disciples furent profondément déconcertés, et ils disaient : « «Qui donc peut être sauvé ? Jésus posa sur eux son regard et dit : « «Pour les hommes, c’est impossible,  mais pour Dieu tout est possible.

Alors Pierre prit la parole et dit à Jésus : « «Voici que nous avons tout quitté pour te suivre : quelle sera donc notre part ? » Jésus leur déclara : «  Amen, je vous le dis : lors du renouvellement du monde, lorsque le Fils de l’homme siégera sur son trône de gloire, vous qui m’avez suivi, vous siégerez vous aussi sur douze trônes pour juger les douze tribus d’Israël. Et celui qui aura quitté, à cause de mon nom, des maisons, des frères, des sœurs, un père, une mère, des enfants, ou une terre, recevra le centuple, et il aura en héritage la vie éternelle. Beaucoup de premiers seront derniers, beaucoup de derniers seront premiers. »  (Mt 19, 23-30)

Que devons-nous faire pour avoir la vie éternelle ?

Voilà l’histoire d’un homme qui avat tout ce qu’il faut pour être heureux : il était riche et possédait beaucoup de biens. De plus, il était honnête et consciencieux ;  il observai soigneusement la loi de Moïse. Mais il aurait voulu avoir plus, beaucoup plus  : il voudrait avoir en héritage la vie éternelle. Et le voici à genoux face à Jésus : « Bon maître que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle ? » (Mc 10, 17 ; Mt 19, 16 ; Lc 18, 18)

Quelle fut la réponse de Jésus ?

Jésus lui dit : « Il te manque une chose  pour avoir la vie éternelle : Va, vends tout ce que tu as, et donne-le  aux pauvres, et tu auras un trésor dans le ciel ; puis viens, suis-moi.» (Mc 10, 21b) Ainsi donc, il ne suffirait pas seulement  d’être honnête et d’observer tous les commandements pour avoir part au Royaume des cieux. Jésus lui demanda de faire un choix radical : il demanda tout pour le suivre ! À ces mots, il devint tout triste et il s’en alla. Voilà donc quelqu’un qui nous ressemble. Ne sommes-nous pas aussi désireux de la vie éternelle mais peu décidés à y mettre le prix ?

Jésus, qui aima cet homme, ne fit pas un geste pour le récupérer. Non, il le laissa partir. Il respecta sa liberté. Cet homme ne fut pas damné pour autant, il rata une occasion. Ce récit d’une vocation manquée nous rappelle que, nous aussi, nous refusons des appels de Dieu. nous comprenons la tristesse de cet homme : il a beaucoup d’argent et de bien, et, avec tout cela, il n’est pas heureux. Viens nous libérer Seigneur Jésus et nos mains s’ouvriront devant toi pour accueillir ce qui manque à notre amour..

Pour pouvoir entrer dans le Royaume des cieux, cela implique, de notre part, un radical dépouillement de nos richesses. La porte d’entrée  dans ce Royaume est le Christ lui-même ; et nous avons accès à lui dans la mesure où nous nous sommes mis à sa suite. Suivre le Christ pour être son disciple implique concrètement de quitter maisons, frères, sœurs, père, mère, enfants, une terre. Un riche entrera difficilement dans le royaume des Cieux. L’abandon progressif de toute possession est à entendre sur le plan moral : sur ce plan, l’égoïsme ne mène à rien. Par contre, sur le plan administratif, la possession peut être un service généreux pour le bien commun.

Qu’est-ce que la richesse selon Dieu ? La véritable richesse se trouve dans les biens éternels, dans lesquels nous sommes appelés à investir. Jésus parla plus des relations sociales que des biens matériels. De nos jours, notre richesse, en soi, n’est pas un obstacle pour pouvoir entrer dans le Royaume des cieux Pour autant, que nous partagions généreusement quelques largesses aux personnes qui vivent dans la précarité. En fait, qui peut être sauvé ? Richesse et pauvreté ne sont pas une question de quantité, mais de cœur. Jésus nous entraîne à passer d’une logique de réserve à une logique de flux. Spirituellement, où en sommes-nous ? Avons-nous les mains fermées ou le cœur ouvert ?

Un des signes distinctifs de toute personne qui croit en Dieu est qu’elle a tout à gagner. Suis-je en mesure d’affirmer avec saint Paul : « La croix de notre Seigneur Jésus Christ reste ma seule fierté» ? (Ga 6, 14) 

Michel Houyoux, diacre permanent

Liens avec d’autres sites web chrétiens

Une chronique d’Eric de Beukelaer : cliquez ici pour lire l’article →  Soif spirituelle… et christianisme

◊ Communauté spirituelle   : cliquez ici pour lire l’article → Chameau et trou d’aiguille

Joël Sprinks : « Avez-vous l’assurance de la vie éternelle ? – Vie de Foi »

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Catéchèse, Page jeunesse, Religion, Temps pascal | Pas de Commentaire »

Mercredi de la douzième semaine du Temps Ordinaire -Année paire

Posté par diaconos le 28 mai 2022

Afficher l’image source

De l’Évangile de Jésus Christ selon Matthieu

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Méfiez-vous des faux prophètes qui viennent à vous déguisés en brebis, alors qu’au-dedans ce sont des loups voraces. C’est à leurs fruits que vous les reconnaîtrez. Va-t-on cueillir du raisin sur des épines, ou des figues sur des chardons ? C’est ainsi que tout arbre bon donne de beaux fruits, et que l’arbre qui pourrit donne des fruits mauvais. Un arbre bon ne peut pas donner des fruits mauvais, ni un arbre qui pourrit donner de beaux fruits. Tout arbre qui ne donne pas de beaux fruits est coupé et jeté au feu. Donc, c’est à leurs fruits que vous les reconnaîtrez. »  (Mt 7, 14-

 Marcher dans le chemin de la Vérité

Pour marcher sûrement dans le chemin de la vérité, il faut se garder des séductions de l’erreur. Ils furent, dans la pensée de Jésus, les faux prophètes ? Ils étaient, en première ligne, les docteurs de la loi, les pharisiens, les chefs des prêtres, qui, semblables à leurs devanciers , entraînèrent le peuple à sa ruine. .Jésus vit plus loin encore que le moment présent ; il savait que dans son Église aussi se lèveraient de faux docteurs prétendant parler au nom de Dieu. En vêtements de brebis, avec l’apparence de la douceur, de l’innocence, de la vérité, mais au dedans selon leur vraie nature, ils furent des loups ravissants ou rapaces, qui enlevèrent et dévorèrent les brebis.

Publié dans Catéchèse, Page jeunesse, Religion, Temps ordinaire | Pas de Commentaire »

Que pourra donner l’homme en échange de sa vie ?

Posté par diaconos le 28 mai 2022

Afficher l’image source

Vivre l’aventure de la foi à la suite de Jésus

De l’Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Si quelqu’un veut marcher à ma suite, qu’il renonce à lui-même, qu’il prenne sa croix et qu’il me suive.     Car celui qui veut  sauver sa vie la perdra, mais qui perd sa vie à cause de moi la trouvera. Quel avantage, en effet, un homme aura-t-il à gagner le monde entier, si c’est au prix de sa vie ? Et que pourra-t-il donner en échange de sa vie ? Car le Fils de l’homme va venir avec ses anges dans la gloire de son Père ; alors il rendra à chacun selon sa conduite. Amen, je vous le dis : parmi ceux qui sont ici, certains ne connaîtront pas la mort avant d’avoir vu le Fils de l’homme venir dans son Règne. «  (Mt 16, 24-28)

Donner notre vie

  Donner notre vie, selon l’Évangile, c’est offrir aux personnes que nous aimons ce qui fait notre bonheur intérieur, proposer nos convictions, exprimer ce qui nous fait vivre. Toute personne qui propose à d’autres ce à quoi  elle tient le plus, cette personne aime vraiment : elle fait preuve du plus grand amour.  Jésus donna sa vie durant toute son existence terrestre et publique. Il parla, enseigna, transmit ses convictions, sa sagesse, en particulier son amour du Père de toutes les personnes, et cela gratuitement, librement. Pour rendre service, pour aider, pour guérir, soyons  à la disposition des autres. Donnons  à notre entourage du temps pour  répondre aux questions vitales .

Jésus fit preuve envers ses disciples, envers les foules, envers les personnes malades, envers ses amis et envers ses adversaires, du plus grand amour qui fut. Pour chacun, en toutes circonstances, il se livra gratuitement. « Si quelqu’un veut marcher à ma suite, qu’il renonce à lui-même, qu’il prenne sa croix et qu’il me suive. »  Marcher à la suite de Jésus Jésus entraîne deux conditions exigeantes : renoncer à soi-même et prendre sa croix. Sainte Élisabeth de la Trinité développa ce renoncement qui est oubli de soi : « Une âme qui discute avec son moi, qui s’occupe de ses sensibilités, qui poursuit une pensée inutile, un désir quelconque, cette âme disperse ses forces, elle n’est pas tout ordonnée à Dieu. « 

Renoncer à soi-même, c’est utiliser toute notre énergie pour l’utiliser au service de l’amour de Dieu et du prochain. « Si quelqu’un veut marcher à ma suite, qu’il prenne sa croix «  La croix, c’est le plus grand amour. Porter notre croix, c’est aller vers le plus grand amour. Lorsque l’épreuve survient, notre réaction logique  consiste à chercher des solutions pour la surmonter. Par contre, Jésus nous demande de nous saisir de cette épreuve, de la prendre, d’une manière volontaire et virile, avec un grand amour.

« Et que pourra-t-il donner en échange de sa vie ? » Quel est le sens du mot vie ? Pour Jésus, il s »agit de la vie de notre âme. Notre vie est plus précieuse que tout. Elle doit être gardée précieusement. Jésus Christ est le chemin, la vérité et la vie, et quiconque croit en lui aura la vie éternelle. Jésus nous garantit une vie de qualité et après notre mortà. Mourir sans connaître Jésus nous conduira dans des souffrances et des tourments atroces et éternels.

Diacre Michel Houyoux

Compléments

◊    Cliquez ici pour lire l’article → Qui perd sa vie à cause de moi la gardera !

◊ Catéchèse  : cliquez ici pour lire l’article →  Vous ne pouvez pas servir à la fois Dieu et l’argent.

Liens avec d’autres sites web chrétiens

◊ À toi, de voir  : cliquez ici pour lire l’article →  Changer de vie : c’est possible grâce à Jésus

◊ Regnum christi    : cliquez ici pour lire l’article →   Que pourra donner l’homme en échange de sa vie ?

 ♥ Celui qui perdra sa vie à cause de moi la sauvera

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Catéchèse, Page jeunesse, Religion, Temps pascal | Pas de Commentaire »

Si quelqu’un me sert, mon Père l’honorera

Posté par diaconos le 28 mai 2022

Afficher l’image source

Jésus dit : « Si le grain de blé tombé en terre ne meurt pas, il reste seul ; mais s’il meurt, il porte beaucoup de fruit. »

De l’Évangile de Jésus Christ selon Jean

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Amen, amen, je vous le dis : si le grain de blé tombé en terre ne meurt pas, il reste seul ; mais s’il meurt, il porte beaucoup de fruit. Qui aime sa vie la perd ; qui s’en détache en ce monde la gardera pour la vie éternelle. Si quelqu’un veut me servir, qu’il me suive ; et là où moi je suis, là aussi sera mon serviteur. Si quelqu’un me sert, mon Père l’honorera. » (Jn 12, 24-26) 

Il faut une foi solide pour suivre Jésus

Les  disciples vinrent  dire à Jésus que des Grecs souhaitent le voir ; il répondit : « L’heure est venue pour le Fils de l’Homme d’être  révélé comme Dieu. » Pour nous, la gloire, c’est le prestige, l’auréole qui entoure une vedette, sa célébrité. Dans la Bible, la gloire de Dieu, c’est une Présence rayonnante comme le feu du Buisson Ardent où Dieu se révéla à Moïse, Jésus nous appelle à changer notre regard sur Dieu et sur le sens que nous donnons à notre vie.

Le plus important ce n’est pas notre réussite matérielle, la promotion reçue, la mise en valeur du moi. Jésus voudrait nous orienter vers une autre logique, celle de l’amour vrai, du don de soi, de la gratuité. C’est sur ce chemin que nous sommes appelés à le suivre. En choisissant le Christ, nous choisissons la Vie. Il faut une foi solide pour accepter le mystère de Jésus, sauveur du monde par la croix. Jésus nous appelle tous à le suivre : « Si quelqu’un veut venir à ma suite, qu’il renonce à lui-même, qu’il prenne sa croix et qu’il me suive. Car celui qui veut sauver sa vie la perdra, mais qui perd sa vie à cause de moi la gardera. «  Quel avantage aurions-nous à  gagner le monde entier, si nous le payions de notre vie ?

Quelle somme pourrions- nous verser en échange de notre vie  ? Le Fils de l’homme viendra avec ses anges dans la gloire de son Père ; alors il rendra à chacun selon sa conduite. Renoncer à soi-même, cette demande de Jésus  nous concerne tous. Jésus nous demande de renoncer à ce que nous sommes devenus ! Dans les faits, ce que nous sommes est fondamentalement bon.

Dieu nous a créé à son image et à sa ressemblance. Nous portons l’empreinte de cette marque divine. Elle fonde notre dignité. Par contre nous sommes mauvais quant à ce que nous avons fait de la liberté que Dieu nous a donnée. Dieu est amour, et son amour est le secret de notre bonheur. Pour entrer dans ce mystère d’amour, il n’y a pas d’autre chemin que celui de se perdre, de se donner, il faut renoncer à soi-même, il n’y a pas d’amour vrai sans ce renoncement.

Aimer vraiment, coûte cher, très cher parfois : pardonner à un quelqu’un, avoir le courage de s’afficher croyant dans un milieu hostile, aimer fidèlement son conjoint, continuer à s’occuper d’enfants qui semblent se moquer de vous, garder le sens du partage, rester honnête dans les affaires.

Pour aimer en vérité, il faut y mettre le prix ! Selon Jésus, il faut perdre pour gagner : « Celui qui veut sauver sa vie, la perdra, mais qui perds sa vie à cause de moi, la gardera. » (Mt 16, 25) Suivre le Christ c’est aussi purifier notre prière. Trop souvent, nous nous tournons vers lui quand tout va mal. Et nous voulons qu’il fasse quelque chose pour que tout aille mieux.

Nous n’avons pas à dicter à Dieu ce qu’il doit faire. Dieu n’est pas attaché à notre service. Il n’est pas notre boy. Certains ne prient plus ou ne vont plus à la messe parce que, disent-ils, cela ne sert à rien. Et c’est là que nous nous trompons. Nous ne prions pas, nous n’allons pas à la messe pour nous-mêmes mais pour Dieu. Quand on aime, on ne pense pas d’abord à soi mais à l’autre. Celui qui aime vraiment est prêt à se sacrifier pour l’autre.

Nous avons parfois tendance à vouloir évacuer la croix de notre vie. Vouloir être disciple du Christ, c’est marcher par les mêmes voies que lui, qui ne sont pas celles des honneurs et de la gloire terrestre, mais de la vie donnée par amour, voire des persécutions. Certains endurent des persécutions violentes. Nous le constatons avec tristesse pour les chrétiens d’Irak en ce moment.

Jésus  propose un chemin de vraie vie pour qui veut le suivre, c’est ainsi qu’il accomplit notre salut. Il ne s’agit pas de se renier soi-même ou de nier la beauté de la vie  qui est déjà donnée par Dieu, il s’agit de mettre Dieu à la première place dans notre vie. Vivre en Dieu signifie lui laisser prendre définitivement la première place. Qu’il soit au début et à la fin de toutes les pensées, les paroles et les actions de notre vie. Cela implique une mort à notre « moi « qui s’oppose toujours à Dieu et aux autres pour vivre de l’Esprit Saint.

Diacre Michel Houyoux

  Compléments

◊ Le Christ, le chemin qui mène à la vraie vie : cliquez ici pour lire l’article →  Le grain de blé qui tombe en terre doit mourir pour porter du fruit (Jn 12, 24)

◊  Le vocabulaire du langage johannique est distinct de celui des évangiles synoptiques  : cliquez ici pour lire l’article → Le langage johannique

Liens avec d’autres sites web chrétiens

Catholique.org.  : cliquez ici pour lire l’article →  Si quelqu’un veut me servir… – Les méditations …

◊ Notes bibliques  : cliquez ici pour lire l’article →  Suivre Jésus – bible-notes.org

◊  vidéo  : cliquez ici pour voir la vidéo  → Évangile selon Jean chapitre 12ème partie 1 de Top Chrétien

Publié dans Catéchèse, Page jeunesse, Religion, Temps pascal | Pas de Commentaire »

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS