Que devons-nous faire pour avoir la vie éternelle ?

Posté par diaconos le 28 mai 2022

Afficher l’image source

De l’évangile de Jésus Christ selon Matthieu

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples :  » Amen, je vous le dis : un riche entrera difficilement dans le royaume des Cieux.Je vous le répète : il est plus facile à un chameau de passer par un trou d’aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume des Cieux » Entendant ces paroles, les disciples furent profondément déconcertés, et ils disaient : « «Qui donc peut être sauvé ? Jésus posa sur eux son regard et dit : « «Pour les hommes, c’est impossible,  mais pour Dieu tout est possible.

Alors Pierre prit la parole et dit à Jésus : « «Voici que nous avons tout quitté pour te suivre : quelle sera donc notre part ? » Jésus leur déclara : «  Amen, je vous le dis : lors du renouvellement du monde, lorsque le Fils de l’homme siégera sur son trône de gloire, vous qui m’avez suivi, vous siégerez vous aussi sur douze trônes pour juger les douze tribus d’Israël. Et celui qui aura quitté, à cause de mon nom, des maisons, des frères, des sœurs, un père, une mère, des enfants, ou une terre, recevra le centuple, et il aura en héritage la vie éternelle. Beaucoup de premiers seront derniers, beaucoup de derniers seront premiers. »  (Mt 19, 23-30)

Que devons-nous faire pour avoir la vie éternelle ?

Voilà l’histoire d’un homme qui avat tout ce qu’il faut pour être heureux : il était riche et possédait beaucoup de biens. De plus, il était honnête et consciencieux ;  il observai soigneusement la loi de Moïse. Mais il aurait voulu avoir plus, beaucoup plus  : il voudrait avoir en héritage la vie éternelle. Et le voici à genoux face à Jésus : « Bon maître que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle ? » (Mc 10, 17 ; Mt 19, 16 ; Lc 18, 18)

Quelle fut la réponse de Jésus ?

Jésus lui dit : « Il te manque une chose  pour avoir la vie éternelle : Va, vends tout ce que tu as, et donne-le  aux pauvres, et tu auras un trésor dans le ciel ; puis viens, suis-moi.» (Mc 10, 21b) Ainsi donc, il ne suffirait pas seulement  d’être honnête et d’observer tous les commandements pour avoir part au Royaume des cieux. Jésus lui demanda de faire un choix radical : il demanda tout pour le suivre ! À ces mots, il devint tout triste et il s’en alla. Voilà donc quelqu’un qui nous ressemble. Ne sommes-nous pas aussi désireux de la vie éternelle mais peu décidés à y mettre le prix ?

Jésus, qui aima cet homme, ne fit pas un geste pour le récupérer. Non, il le laissa partir. Il respecta sa liberté. Cet homme ne fut pas damné pour autant, il rata une occasion. Ce récit d’une vocation manquée nous rappelle que, nous aussi, nous refusons des appels de Dieu. nous comprenons la tristesse de cet homme : il a beaucoup d’argent et de bien, et, avec tout cela, il n’est pas heureux. Viens nous libérer Seigneur Jésus et nos mains s’ouvriront devant toi pour accueillir ce qui manque à notre amour..

Pour pouvoir entrer dans le Royaume des cieux, cela implique, de notre part, un radical dépouillement de nos richesses. La porte d’entrée  dans ce Royaume est le Christ lui-même ; et nous avons accès à lui dans la mesure où nous nous sommes mis à sa suite. Suivre le Christ pour être son disciple implique concrètement de quitter maisons, frères, sœurs, père, mère, enfants, une terre. Un riche entrera difficilement dans le royaume des Cieux. L’abandon progressif de toute possession est à entendre sur le plan moral : sur ce plan, l’égoïsme ne mène à rien. Par contre, sur le plan administratif, la possession peut être un service généreux pour le bien commun.

Qu’est-ce que la richesse selon Dieu ? La véritable richesse se trouve dans les biens éternels, dans lesquels nous sommes appelés à investir. Jésus parla plus des relations sociales que des biens matériels. De nos jours, notre richesse, en soi, n’est pas un obstacle pour pouvoir entrer dans le Royaume des cieux Pour autant, que nous partagions généreusement quelques largesses aux personnes qui vivent dans la précarité. En fait, qui peut être sauvé ? Richesse et pauvreté ne sont pas une question de quantité, mais de cœur. Jésus nous entraîne à passer d’une logique de réserve à une logique de flux. Spirituellement, où en sommes-nous ? Avons-nous les mains fermées ou le cœur ouvert ?

Un des signes distinctifs de toute personne qui croit en Dieu est qu’elle a tout à gagner. Suis-je en mesure d’affirmer avec saint Paul : « La croix de notre Seigneur Jésus Christ reste ma seule fierté» ? (Ga 6, 14) 

Michel Houyoux, diacre permanent

Liens avec d’autres sites web chrétiens

Une chronique d’Eric de Beukelaer : cliquez ici pour lire l’article →  Soif spirituelle… et christianisme

◊ Communauté spirituelle   : cliquez ici pour lire l’article → Chameau et trou d’aiguille

Joël Sprinks : « Avez-vous l’assurance de la vie éternelle ? – Vie de Foi »

Image de prévisualisation YouTube

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS