• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 13 juin 2022

Ah ! si toi aussi, tu avais reconnu en ce jour ce qui donne la paix !

Posté par diaconos le 13 juin 2022

Afficher l’image source

De Évangile de Jésus Christ selon Luc

En ce temps-là, lorsque Jésus fut près de Jérusalem, voyant la ville, il pleura sur elle, en disant : « Ah ! si toi aussi, tu avais reconnu en ce jour ce qui donne la paix ! Mais maintenant cela est resté caché à tes yeux. Oui, viendront pour toi des jours où tes ennemis construiront des ouvrages de siège contre toi, t’encercleront et te presseront de tous côtés ; ils t’anéantiront, toi et tes enfants qui sont chez toi, et ils ne laisseront pas chez toi pierre sur pierre, parce que tu n’as pas reconnu le moment où Dieu te visitait. »  (Lc 19, 41-44)

L’amour de Jésus pour son peuple

Les disciples éclatèrent en joyeuses acclamations, tandis que Jésus pleurait ! Les paroles qu’il prononça nous indiquent la cause de ses larmes. Mais ces larmes mêmes nous révèlent, mieux encore que ses paroles, à la fois la tendre compassion de Jésus, son amour pour son peuple dont il prévoyait la ruine, et la certitude des jugements de Dieu que ce peuple attirera sur lui par son endurcissement. Plus tard, au sein même de Jérusalem, Jésus éprouva encore cette profonde et douloureuse émotion. (Mt 23, 37)

Si toi aussi, tu avais connu… Cette exclamation est une phrase inachevée ; l’émotion empêcha Jésus de la finir. Chacun des mots qu’il y accumula a sa signification profonde : « Si tu avais connu… » Ce fut par ignorance que le peuple juif  rejeta Jésus det  combla par sa mise à mort la mesure de ses péchés (1Co,  2, 8) ; cette ignorance fut volontaire : « Vous ne l’avez pas voulu ! » (Mt 23, 37)   Toi aussi, comme mes disciples, ces âmes droites et simples qui se sont ouvertes à la foi. Au moins dans ce jour qui est à toi,  ce jour où Jésus entra à Jérusalem pour offrir une dernière occasion au peuple et à ses chefs de venir se jeter, repentant à ses pieds. Jésus appela ce jour le temps de ta visitation.

Il y a dans le développement des peuples comme des individus des moments qui, mis à profit ou négligés, déterminent leur destinée pour longtemps, peut-être pour toujours ; ce sont des temps de crise, de décision pour le bien ou pour le mal.

Citation  La présence de Jésus provoqua une lutte entre un petit nombre de personnes bien disposées et la masse corrompue du peuple. Tandis que celles-là s’ouvrirent à son influence et trouvèrent en lui la lumière et la vie, celle-ci n’en reçut que l’anéantissement de ses vaines espérances et de ses visées égoïstes. (Olshausen)

Les choses qui regardent ta paix sont importante, ce sont la vérité, le pardon, le salut que Jésus offre à tous. Accueillons Jésus avec foi, nous trouveront alors en lui la paix et la prospérité. « Car des jours viendront sur toi, où tes ennemis t’environneront d’un retranchement et t’enfermeront et te serreront de toutes parts » Ici encore, la phrase est suspendue par l’émotion. Puis les divers traits de la prédiction se succédèrent, liés les uns aux autres par le mot et cinq fois répétés.

Un retranchement, autour d’une ville assiégée, était une sorte de rempart en palissade, élevé par l’ennemi, afin de réduire la ville par la famine. L’historien Josèphe raconte que les Romains élevèrent un tel retranchement autour de Jérusalem, d’abord en bois puis en pierre, quand le premier eut été brûlé par les Juifs.  « Ils te jetteront à terre, toi et tes enfants qui sont chez toi »  C’est à dire : tous les habitants de Jérusalem ; il ne s’agit pas des enfants par opposition aux adultes. La cause de ces malheurs fut clairement indiquée par Jésus à la fin de sa prédiction. ‘Ils te raseront au niveau du sol, de sorte qu’il ne restera pierre sur pierre.«   Toute cette prophétie fut accomplie à la lettre, au milieu de calamités inouïes, quarante ans après, lors de la destruction de Jérusalem par les Romains.

croix-diaconale2 Amour infini de Dieu dans Temps de l'Avent Michel Houyoux, diacre permanent

Liens avec d’autres sites web chrétiens

◊ Regnum Christi : cliquez ici pour lire l’article → Jésus annonce le châtiment de Jérusalem

◊ Opus Déi  : cliquez ici pour lire l’article →En voyant la ville, Jésus pleura sur elle

Vidéo Mgr Joseph de Metz-Noblat, évêque de Langres 

Image de prévisualisation YouTube 

Publié dans Catéchèse, Page jeunesse, Religion, Temps ordinaire | Pas de Commentaire »

Beginnen wir mit Liebe

Posté par diaconos le 13 juin 2022

Afficher l’image source

Jesus hat sich freiwillig dafür entschieden, sein Leben für uns am Kreuz zu opfern, um uns zu retten und unser Leben zu verändern, weil er uns geliebt hat. Jesus hat uns dieses Versprechen hinterlassen, dass er bis zum Ende dieser Welt bei uns sein wird (Mt 28,20) und seine Liebe durch den Heiligen Geist in unsere Herzen ausgießen wird (Röm 5, 5). Jesus ist heute bei Ihnen und möchte Sie mit seiner Liebe erfüllen. wäre, wenn die Erschütterung unserer Familie, unseres Wohnhauses, unserer Nachbarschaft, unserer Stadt oder sogar unseres Landes damit beginnen würde, dass wir mit einer Liebe lieben, die uns zum Geben bewegt? Heute könnten wir unsere Zeit schenken, indem wir für unsere Familie, unsere Nachbarn, unsere Arbeitskollegen und die Menschen, mit denen wir regelmäßig zu tun haben, beten.

Und weil die Liebe, die Gott in unsere Herzen gießt, bedingungslos ist, warum sollten wir nicht auch für diejenigen beten, die uns Unrecht getan haben oder zu denen unsere Beziehung angespannt ist ? Wir können uns nicht auf unsere menschlichen Fähigkeiten und Kräfte verlassen, aber wir können darum beten, dass Gott uns benutzt, so wie er die ersten Christen benutzte, die die Welt erschütterten. « Herr Jesus, hier stehe ich vor dir, so wie ich bin. Ich verlasse mich nicht auf meine Fähigkeiten, sondern vertraue auf dich. Ich gebe dir meinen Tag und ich übergebe dir alle Menschen, die ich treffen werde. Erfülle mich mit deiner Liebe und mache mich zum Licht der Welt und zum Salz der Erde durch den Heiligen Geist, mit dem du mich gekleidet hast. Im Namen von Jesus Christus.

Diaken Michel Houyoux

Links zu anderen christlichen Webseiten

◊ Treu im Glauben  (Deutschland) : klicken Sie hier, um den Artikel zu lesen   → Die überraschende Wahrheit über christusähnliche Liebe

◊ Gottesfragen : klicken Sie hier, um den Artikel zu lesen →  Was sollte die christliche Auffassung von Romantik sein ? 

♥ Weihbischof Rolf Steinhäuser über die unendliche Liebe Gottes

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Catéchèse, Page jeunesse, Religion, Temps pascal | Pas de Commentaire »

Mardi de la onzième semaine du Temps Ordinaire dans l’année C

Posté par diaconos le 13 juin 2022

Afficher l’image source

Évangile de Jésus Christ selon Matthieu

En ce temps-là,  Jésus disait à ses disciples : « Vous avez appris qu’il a été dit : Tu aimeras ton prochain et tu haïras ton ennemi. Eh bien ! moi, je vous dis : Aimez vos ennemis, et priez pour ceux qui vous persécutent, afin d’être vraiment les fils de votre Père qui est aux cieux ; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, il fait tomber la pluie sur les justes et sur les injustes.  En effet, si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense méritez-vous ? Les publicains eux-mêmes n’en font-ils pas autant ?     Et si vous ne saluez que vos frères, que faites-vous d’extraordinaire ? Les païens eux-mêmes n’en font-ils pas autant ?     Vous donc, vous serez parfaits comme votre Père céleste est parfait.  » (Mt 5, 43-48)

Aimez vos ennemis

L’ancienne loi demandait d’aimer son prochain comme soi-même. Mais le Christ est encore plus exigeant :  « Aime tes ennemis et prie pour ceux qui te persécutent. » Lui-même, en croix, supplia son père en disant :   » Père pardonne-leur car ils ne savent pas ce qu’ils font. » Tous ceux qui lisent assidûment la Bible ont déjà été confrontés à ce passage de l’Évangile selon Matthieu où il est question d’aimer nos ennemis. Beaucoup de croyants  abandonnèrent la foi parce que cet objectif leur semblait hors d’atteinte.  La recherche d’une telle pratique s’est avérée infructueuse pour la plupart des gens, car ils  furent hantés par un sentiment de culpabilité.

Dieu nous demandèrent-il d’obéir à une règle que personne ne peut appliquer concrètement ? La plupart des gens arrivent difficilement à s’aimer eux-mêmes. Le défi est encore plus grand quand il s’agit d’aimer les autres. Dès lors, aimer ses ennemis, c’est tout simplement impossible. Pourtant, Jésus dit d’aimer ses ennemis.

Dans la Bible, l’amour est  un don. : « Dieu a tant aimé le monde qu’Il a donné son Fils. » (Jn 3, 16).  Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis. Avant d’être un sentiment, l’amour est un acte. Nous n’avons pas besoin de ressentir une émotion particulière pour aimer nos ennemis. Il suffit tout simplement de poser un geste de générosité à leur égard.

Compléments

Parole de Jésus : cliquez ici pour lire l’article  →  Moi, je vous dis de ne pas riposter au Méchant (Mt 5, 38-48)

Liens avec d’autres sites web chrétiens

Au large biblique   : cliquez ici pour lire l’article    →   Aimez vos ennemis (Lc 6,27-38)

Idées-Caté    : cliquez ici pour lire l’article    → Aimez vos ennemis

 ♥ Vidéo Aimez vos ennemis

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Catéchèse, Page jeunesse, Religion, Temps ordinaire | Pas de Commentaire »

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS