• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 17 juin 2022

D’où m’est-il donné que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ?

Posté par diaconos le 17 juin 2022

Afficher l’image source

Marie rendit visite à sa cousine Élisabeth

De l’Évangile de Jésus Christ selon Luc

Marie se mit en route et se rendit avec empressement  vers la région montagneuse, dans une ville de Judée.  Elle entra dans la maison de Zacharie et salua Élisabeth. Or, quand Élisabeth entendit la salutation de Marie, l’enfant tressaillit en elle. Alors, Élisabeth fut  remplie d’Esprit Saint, et s’écria d’une voix forte : « Tu es bénie entre toutes les femmes, et le fruit de tes entrailles est béni. D’où m’est-il donné que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ? Car, lorsque tes paroles de salutation sont parvenues à mes oreilles, l’enfant a tressailli d’allégresse en moi. » Heureuse celle qui a cru à l’accomplissement des paroles qui lui furent dites de la part du Seigneur.  (Lc 1, 39-45)

 Le Magnificat désigne le cantique chanté par la Vierge Marie après l’Annonciation, lors de la visite qu’elle rendit à sa cousine Élisabeth, plus âgée qu’elle et enceinte. Cet épisode est couramment appelé la Visitation. La salutation de Marie à sa cousine  fut  Shalom !  (mot hébreu utilisé pour se dire bonjour)

Il y a dans ce récit l’extraordinaire reconnaissance des deux enfants encore dans le ventre de leur mère. Ces deux femmes furent tellement présentes l’une à l’autre que ce dont elles furent porteuses  participa à la rencontre (Lc 1, 41-42) .  Pour Luc, cette profondeur d’accueil réciproque fut un don de l’Esprit Saint (Lc 1, 41b). Élisabeth remplie de l’Esprit Saint perçut tout le mystère qui habitait Marie : la présence du Messie et la foi de Marie (Lc 1, 45).

Marie fut déclarée heureuse parce qu’elle eut la foi. Elle cru .  Plus tard, quand on parla à Jésus de sa mère, il a dit :  « Heureux ceux qui écoutent la parole de Dieu et la mettent en pratique. »» (Lc 11, 28)

Marie entra dans la maison de Zacharie et salua Élisabeth. Quand Élisabeth entendit la salutation de Marie, son enfant remua dans son ventre. Alors, Élisabeth fut remplie de l’Esprit Saint et s’écria d’une voix forte : « Marie, tu es bénie entre toutes les femmes, et le fruit de tes trailles est béni. »

Écoutons et recevons pour nous cette visite. Ces deux femmes nous apprennent que notre ouverture aux autres passe par l’intérieur de nous. Ce n’est pas parce que nous rencontrons beaucoup de gens que nous sommes ouverts aux autres.

lwf0003web.gif

Liens avec d’autres sites web chrétiens

◊ Regnum Christi : cliquez ici pour lire l’article →  D’où m’est-il donné que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ?

◊   Écoute, Partage et Parole : cliquez ici pour lire l’article →  Comment m’est-il donné que vienne à moi la mère de mon Seigneur ?

En voici un extrait : clique ici → La Visitation de Marie à sa cousine.

 Vidéo  Visitation de Marie à Élisabeth

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Catéchèse, Page jeunesse, Religion, Temps ordinaire | Pas de Commentaire »

Fest des Allerheiligsten Sakraments im Jahr C

Posté par diaconos le 17 juin 2022

Afficher l’image source

Jesus vermehrt die Brote und gibt sich als Prophet zu erkennen

Nach Evangelium von Jesus Christus nach Lukas

Zu dieser Zeit sprach Jesus zu den Menschenmengen über das Reich Gottes und heilte die, die es brauchten. Es wurde schon dunkel. Da traten die Zwölf zu ihm und sagten : « Schickt diese Menschenmenge weg, damit sie in die umliegenden Dörfer und auf das Land gehen und dort Unterkunft und Nahrung finden; wir sind hier an einem verlassenen Ort.  »Er aber sagte zu ihnen :  » Gebt ihnen selbst etwas zu essen. »  Sie sagten :  » Wir haben nicht mehr als fünf Brote und zwei Fische, es sei denn, wir gehen hin und kaufen selbst etwas zu essen für all diese Menschen. » Es waren etwa fünftausend Menschen. Jesus sagte zu seinen Jüngern : « Sie sollen sich in Gruppen von etwa fünfzig Personen setzen. « 

Sie taten es und setzten sich alle. Jesus nahm die fünf Brote und die zwei Fische, blickte zum Himmel auf, segnete sie, brach sie und gab sie seinen Jüngern, damit sie sie an die Menge verteilten. Sie aßen und wurden alle satt; dann sammelten sie die übrig gebliebenen Brote ein und machten zwölf Körbe daraus. ( Lk 9, 11b-17)

Das Wunder der Brotvermehrung

Als Jesus hinausging und eine große Menschenmenge sah, hatte er Mitleid mit ihnen ; denn sie waren wie Schafe, die keinen Hirten haben, und er begann, sie viel zu lehren. Als es schon spät war, kamen seine Jünger zu ihm und sagten: « Dieser Ort ist verlassen, und es ist schon spät; schick sie weg, damit sie auf das Land und in die umliegenden Dörfer gehen und sich etwas zu essen kaufen. Jesus sagte zu ihnen :  » Gebt ihnen selbst etwas zu essen. »  Sie antworteten :   » Oder sollen wir hingehen und Brot für zweihundert Denare kaufen und ihnen zu essen geben? Woher kamen diese fünf Brote und zwei Fische? « Johannes berichtete mit der Genauigkeit eines Augenzeugen, was er auf diese Frage antwortete.

Gebackene Brote und Fische und ♥hartgekochte Eier waren die übliche Verpflegung derer, die sich auf den Weg machten. Markus beendete die Beschreibung der Szene mit dem Hinweis, dass alle diese Gruppen im Gras saßen. Dort wollte der Herr Jesus in seiner Macht und Liebe die Menschen, die er durch sein Wort mit dem Brot des Lebens gesättigt hatte, mit wundersamen Speisen sättigen.

Diakon Michel Houyoux

Links zu anderen christlichen Websites

◊ De Knowlegr : klicken Sie hier, um den Artikel zu lesen → Fest des Allerheiligsten Sakraments

◊ katolischglauben  : klicken Sie hier, um den Artikel zu lesen → Was die heiligen Sakramente sind – Mystici Corporis

♥ Video   Blessed Sacrament Procession-Westminster Cathedra

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Catéchèse, fêtes religieuses, La messe du dimanche, Page jeunesse, Religion, Temps ordinaire | Pas de Commentaire »

Samedi de la onzième semaine du Temps Ordinaire dans l’année C

Posté par diaconos le 17 juin 2022

Afficher l’image source

De Évangile de Jésus Christ selon Matthieu

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Nul ne peut servir deux maîtres : ou bien il haïra l’un et aimera l’autre, ou bien il s’attachera à l’un et méprisera l’autre. Vous ne pouvez pas servir à la fois Dieu et l’Argent. C’est pourquoi je vous dis : ne vous souciez pas, pour votre vie, de ce que vous mangerez,  ni, pour votre corps, de quoi vous le vêtirez. La vie ne vaut-elle pas plus que la nourriture, et le corps plus que les vêtements ? Regardez les oiseaux du ciel : ils ne font ni semailles ni moisson, ils n’amassent pas dans des greniers, et votre Père céleste les nourrit.

Vous-mêmes, ne valez-vous pas beaucoup plus qu’eux ? Qui d’entre vous, en se faisant du souci, peut ajouter une coudée à la longueur de sa vie ? Et au sujet des vêtements, pourquoi se faire tant de souci ? Observez comment poussent les lis des champs : ils ne travaillent pas, ils ne filent pas. Or je vous dis que Salomon lui-même, dans toute sa gloire, n’était pas habillé comme l’un d’entre eux. Si Dieu donne un tel vêtement à l’herbe des champs, qui est là aujourd’hui, et qui demain sera jetée au feu, ne fera-t-il pas bien davantage pour vous, hommes de peu de foi ?

    Ne vous faites donc pas tant de souci ; ne dites pas : “Qu’allons-nous manger ?” ou bien : “Qu’allons-nous boire ?” ou encore : “Avec quoi nous habiller ?”  Tout cela, les païens le recherchent. Mais votre Père céleste sait que vous en avez besoin.    Cherchez d’abord le royaume de Dieu et sa justice, et tout cela vous sera donné par surcroît.     Ne vous faites pas de souci pour demain : demain aura souci de lui-même ; à chaque jour suffit sa peine. » ( Mt 6, 24-34)

Ne vous faites pas de souci pour demain

Dans une relation entre deux personnes, il est important de s’écouter, de laisser l’autre exprimer ce qu’il a envie de vivre dans la relation. Ainsi, dans la relation avec Dieu, il est important d’exprimer nos désirs et d’écouter ceux de Dieu. Dans l’Évangile, Jésus nous fait part de ses désirs pour nous : «  Ne vous souciez pas, ne vous faites pas de souci pour demain ! « . Le message est clair, la difficulté arrive au moment de le vivre. C’est peut-être l’une des raisons pour lesquelles Jésus répéta son souhait jusqu’à trois fois ! Jésus nous invite à prendre un peu de temps pour contempler la création : regarder les oiseaux, observer les lys des champs : les oiseaux ne font ni semailles ni moisson, et ils trouvent de quoi manger, et les lys resplendissent de beauté.

Ce que Jésus veut nous montrer, c’est que son Père, le Créateur, a pris soin, en créant la nature, de s’assurer que les plantes et les animaux pourraient avoir à leur disposition ce dont ils auraient besoin. Dieu a pensé à tout pour leurs besoins, combien plus aura-t-il pensé à accomplir les choses de telle manière que nous puissions  avoir ce dont nous avons vraiment besoin ! Cet extrait de l’Évangile  nous invite à la confiance, Dieu ne nous abandonne jamais, il prend soin de nous. Nos besoins ne sont pas les mêmes que ceux des animaux ou des plantes. Sinon, quelle différence y aurait-il entre eux et nous ? Nous avons a besoin de vérité et d’amour. Dieu nous a donné la possibilité de le rechercher librement.

C’est ce qui nous différencie du reste de la création. Nous devons rechercher en priorité : la justice, la vérité, l’amour. Et le reste, nous dit Jésus, viendra aussi. Qu’est-ce qui est le plus important pour toute personne : avoir le plus de biens matériels possible, ou vivre dans la vérité, la justice et l’amour ?  Seigneur, apprends-moi à vivre avec toi. Il y a beaucoup de choses que je ne peux pas contrôler dans ma vie, mais le plus important est que tu me donnes toujours la possibilité de le choisir : choisir de vivre dans la vérité, choisir d’aimer. Aide-moi à m’abandonner à toi.  Vivons ve jour en ne pensant pas au lendemain, mais en essayant d’aimer le plus possible, aujourd’hui.

Complément

◊ Catéchèse  : cliquez ici pour lire l’article → Aucun domestique ne peut servir deux maîtres à la fois (Lc 16, 1-13)

◊ Bravo pour l’esprit de décision !  : cliquez ici pour lire l’article → Vous ne pouvez pas servir à la fois Dieu et l’argent.

Liens avec d’autres sites web chrétiens

◊   Diocèse de  Poitiers   : cliquez ici pour lire l’article  →  Ne vous faites pas de souci pour demain

◊ Regnum Christi    : cliquez ici pour lire l’article  →  Ne vous faites pas demain

♥ Ne vous faites pas de souci pour demain

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Catéchèse, Page jeunesse, Religion, Temps ordinaire | Pas de Commentaire »

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS