Est-il permis, le jour du sabbat, de sauver une vie ou de tuer ?

Posté par diaconos le 26 juin 2022

Afficher l’image source

Seigneur, qu’est-ce qui est permis de faire le jour du Sabbat ? 

De l’Évangile de Jésus Christ selon Marc

En ce temps-là, Jésus entra dans une synagogue ; il y avait là un homme dont la main était atrophiée. On observait Jésus pour voir s’il le guérirait le jour du sabbat. C’était  afin de pouvoir l’accuser. Il dit à l’homme qui avait la main atrophiée : « Lève-toi, viens au milieu. »  Et s’adressant aux autres :   »Est-il permis, le jour du sabbat, de faire le bien ou de faire le mal ? de sauver une vie ou de tuer ?  »

Mais eux se taisaient. Alors, promenant sur eux un regard de colère, navré de l’endurcissement de leurs cœurs, il dit à l’homme : « Étends la main. »  Il l’étendit, et sa main  redevint normale. Une fois sortis, les pharisiens se réunirent en conseil avec les partisans d’Hérode contre Jésus, pour voir comment le faire périr. » (Mc 3, 1-6)

lwf0003web.gif

Prépondérance de la conscience sur le règlement

 Dans cet extrait de l’Évangile de Jésus-Christ, selon Marc, ce qui est mis en valeur, c’est l’attitude de Jésus vis à vis du sabbat. Pour les pharisiens, il était autorisé de ne pas respecter le repos du sabbat pour sauver quelqu’un en danger de mort. Jésus alla plus loin en élargissant cette règle : ne pas faire du bien, pour lui, c’est faire du mal, ne pas guérir, c’est tuer !

Le silence pesant des pharisiens fut révélateur : ils comprirent que Jésus eut raison ; mais dans leur amour-propre, ils refusèrent de le reconnaître et se turent. Leur accord avec les Hérodiens pour perdre Jésus le confirma, car en Galilée, on ne put obtenir la condamnation de quelqu’un sans sans l’autorisation d’Hérode. Il était donc capital pour les pharisiens qu’ils  se fussent assurés de l’appui des partisans d’Hérode, pour faire arrêter Jésus.

Ce jour là, dans l’assistance, il y eut les adversaires habituels de Jésus : ils  attendirent que Jésus fasse une erreur, un geste inhabituel défendu par la Loi. Jésus s’adressa à cet homme à la main paralysée :  « Pour toi, ce n’est pas la Loi, même la Loi du Sabbat, qui est primordiale »  Jésus affirma la prépondérance de la conscience sur le règlement. Sur le fond, Jésus ne détruisit pas la Loi sur le sabbat, il en indiqua le sens prophétique : le sabbat devrait être un jour de liberté, le jour de la vie, un jour de fête, où Dieu est honoré.

Le sabbat devrait être un jour où l’on sauve quelqu’un. La guérison de cet homme secoua entièrement la conception étroite des pharisiens au sujet de la Loi du sabbat. Dans leur interprétation rigide de la Loi du sabbat, ils refusèrent de répondre à la question de Jésus. Ils furent convaincus qu’ils étaient dans la vérité. Lorsque les gens ne veulent pas changer leur point de vue, quand ils s »enferment dans leurs jugements légalistes, ils durcissent leur cœur, et cela, irrite le Seigneur. Prions le Seigneur de nous guérir de nos sectarismes , de nos étroitesses d ‘esprit..

Liens avec d’autres sites web chrétiens

◊  Regnum Christi  : cliquez ici pour lire l’article →  Est-il permis, le jour du sabbat, de sauver une vie ou de tuer ?

◊ Histoire biblique : cliquez ici pour lire l’article → David triompha du Philistin avec une fronde et un  cailloux

♥ Est-il permis, le jour du sabbat, de sauver une vie.?

Image de prévisualisation YouTube

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS