• Accueil
  • > Catéchèse
  • > N’est-il pas le fils du charpentier ? Alors, d’où lui vient tout cela ?

N’est-il pas le fils du charpentier ? Alors, d’où lui vient tout cela ?

Posté par diaconos le 17 août 2022

jesussynagogue

De l’Évangile de Jésus Christ selon Matthieu

En ce temps-là, Jésus se rendit dans son lieu d’origine, et il enseignait les gens dans leur synagogue, de telle manière qu’ils étaient frappés d’étonnement et disaient : « D’où lui viennent cette sagesse et ces miracles ?   N’est-il pas le fils du charpentier ? Sa mère ne s’appelle-t-elle pas Marie, et ses frères : Jacques, Joseph, Simon et Jude ? Et ses sœurs ne sont-elles pas toutes chez nous ? Alors, d’où lui vient tout cela ? » Et ils étaient profondément choqués à son sujet. Jésus leur dit : « Un prophète n’est méprisé que dans son pays et dans sa propre maison. » Et il ne fit pas beaucoup de miracles à cet endroit-là, à cause de leur manque de foi.  (Mt 13, 54-58)

Jésus méprisé dans sa patrie

À Na­za­reth, ap­pelé sa patrie parce que c’é­tait celle de sa fa­mille et qu’il y avait été élevé. rap­porte cette vi­site à Na­za­reth après la ré­sur­rec­tion de la fille de Jaï­rus, avant l’en­voi des dis­ciples. Mat­thieu pa­raît lui as­si­gner une époque plus tar­dive. Quant au ré­cit que Luc place au com­men­ce­ment du mi­nis­tère de Jé­sus, et que plu­sieurs in­ter­prètes iden­ti­fièrent avec ce­lui de Mat­thieu et de Marc, il en dif­fère beau­coup trop par les traits es­sen­tiels pour que cette iden­ti­fi­ca­tion soit pro­bable.

Ces puissances, actes ac­com­plis par la puis­sance di­vine. C’est un des termes les plus fré­quents pour dé­si­gner les miracles. Ainsi, ce qui éton­na les ha­bi­tants de Na­za­reth, ce fut la sagesse de Jé­sus, dans son en­sei­gne­ment, et sa puissance, dans l’ac­tion. Cet éton­ne­ment put, chez quelques-uns, être ac­com­pa­gné de confiance et de foi, chez d’autres, il fut char­nel : c’est ce que prouve ce mot mé­pri­sant : « Celui-ci » Ce scandale vint de ce que Jé­sus leur pa­rut trop pauvre, trop pe­tit, trop connu à Na­za­reth dès son en­fance pour être un en­voyé de Dieu, le Mes­sie. C’est là l’é­ter­nel scan­dale de la rai­son hu­maine en pré­sence de Jésus.

Que sera-ce quand il fau­dra ad­mettre la fo­lie de la croix ? Dans le ré­cit de Marc, Jé­sus lui-même est ap­pelé le charpentier, et sû­re­ment avec rai­son ; il pra­ti­qua ce tra­vail ma­nuel dans sa jeu­nesse. Ici et dans Marc, les sœurs de Jé­sus sont nom­mées avec ses frères, comme ap­par­te­nant à la fa­mille du charpentier et de Marie. Com­ment donc ad­mettre que ces frères et ces sœurs ne le fussent pas en ef­fet.

Jé­sus avait guéri là quelques ma­lades, et ces gué­ri­sons pro­dui­sirent l’im­pres­sion dé­crite ci-des­sus, mais l’incrédulité des gens qui l’en­tou­raient mit fin à cette ac­tion puis­sante. Marc ob­serva même que Jé­sus ne put plus faire d’autres mi­racles ; terme qui doit s’en­tendre dans son sens mo­ral. L’in­cré­du­lité se ferme à elle-même la source des grâces di­vines que la foi seule re­çoit. Mul­ti­plier dans un tel mi­lieu ses œuvres de puis­sance et d’a­mour n’eût été de la part de Jé­sus que rendre plus cou­pables ceux qui en au­raient été les té­moins.

Diacre Michel Houyoux

Liens avec d’autres sites web chrétiens

◊ Cardinal Louis-Marie Billet, archevêque de Lyon : cliquez ici pour lire l’article →  N’est-il pas le fils du charpentier ?

◊  Au large biblique  : cliquez ici pour lire l’article → Messie et prophète rejetés (Mt 13,53-14,12) 

♥ Prédication par le pasteur Simon Wiblé  : « N’est-ce pas le charpentier, le fils de Marie ? » 

Image de prévisualisation YouTube

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS