Maintenant mes yeux t’ont vu. C’est pourquoi je peux me rétracter

Posté par diaconos le 1 octobre 2022

Maintenant mes yeux t'ont vu. C'est pourquoi je peux me rétracter dans Ancien testament 761e592d3cdfe30e773c3c4a63355fb1

Du livre de Job

Job s’adressa au Seigneur et dit : « Je sais que tu peux tout et que nul projet pour toi n’est impossible. Quel est celui qui déforme tes plans sans rien y connaître ? De fait, j’ai parlé, sans les comprendre, de merveilles hors de ma portée, dont je ne savais rien. C’est par ouï-dire que je te connaissais, mais maintenant mes yeux t’ont vu. C’est pourquoi je me rétracte et me repens sur la poussière et sur la cendre.  » Le Seigneur bénit la nouvelle situation de Job plus encore que l’ancienne.

Job posséda quatorze mille moutons et six mille chameaux, mille paires de bœufs et mille ânesses. Il eut encore sept fils et trois filles. Il nomma la première Colombe, la deuxième Fleur-de-Laurier, et la troisième Ombre-du-regard. On ne trouvait pas dans tout le pays de femmes aussi belles que les filles de Job. Leur père leur donna une part d’héritage avec leurs frères. Après cela, Job vécut encore cent quarante ans, et il vit ses fils et les fils de ses fils : quatre générations. Et Job mourut âgé, rassasié de jours. (Jb  42, 1-3.5-6.12-17)

La réponse de Job

Le but que l’Éternel se proposa fut atteint : à l’aveu de son incapacité, Job ajouta celui de sa culpabilité. (Job 39, 36-38)  « Je reconnais que tu peux tout : et que par conséquent toi seul peux faire triompher la justice. »  Sa maladie le tourmenta encore au moment où il parla ainsi. Mais, sans comprendre, il crut à la justice d’un Dieu si grand. Il commença à soupçonner, échappant à sa vue, quelque dessein divin dont il parla présomptueusement. La sagesse de Dieu est la sagesse par excellence. Job ajouta : « Tu m’as adressé là un reproche qui n’est que trop fondé. » 

« Mon œil t’a vu  »  est une allusion au résultat spirituel de l’apparition divine. L’Éternel bénit la fin de Job plus que son commencement, et il eut quatorze mille brebis, six mille chameaux, mille couples de bœufs et mille ânesses. Avec un tact digne d’attention, Job comprit que, quand il s’agit d’enfants, le nombre n’est pas une compensation pour les pertes subies ; c’est ici le domaine du cœur, où les chiffres perdent leurs droits. Aussi se borna-t-il à indiquer le même nombre d’enfants qu’avant la catastrophe (Job 1, 2). 

Il en fut même pour le nombre des bestiaux qui se trouva être exactement le double de l’ancien état de choses (Job 1, 3). Job attachait  de l’importance aux liens étroits qui  subsistassent entre tous ses enfants, même après leur mariage.

Diacre Michel Houyoux

Liens avec d’autres sites web chrétiens

◊ Associations des jurnalistes catholique (Côte d’iIvoire) : cliquez ici pout lite l’article →  Textes et méditation du jour

◊   Ragnaro (Canada)   : cliquez ici pout lite l’article →  Qui était le prophète Job ? Pourquoi est-il important ?

♥ Vidéo Geneviève Brou : « Seigneur, je reconnais que tu peux tout »

Image de prévisualisation YouTube

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS