• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 13 novembre 2022

Rappelle-toi d’où tu es tombé, convertis-toi

Posté par diaconos le 13 novembre 2022

 Leçon 12 pour le 19 Mars, 2016 Verset à mémoriser : « Voici : je me tiens à  la porte et je frappe. Si quelqu'un entend ma voix et ouvre la porte,  j'entrerai. - ppt télécharger

De  l’Apocalypse de Jean

Révélation de Jésus Christ, que Dieu lui a confiée pour montrer à ses serviteurs ce qui doit bientôt advenir ; cette révélation, il l’a fait connaître à son serviteur Jean par l’envoi de son ange. Jean atteste comme parole de Dieu et témoignage de Jésus Christ tout ce qu’il a vu.  Heureux celui qui lit, heureux ceux qui écoutent les paroles de la prophétie et gardent ce qui est écrit en elle, car le temps est proche. Jean, aux sept Églises qui sont en Asie mineure :  à vous, la grâce et la paix, de la part de Celui qui est, qui était et qui vient, de la part des sept esprits qui sont devant son trône. ’ai entendu le Seigneur qui me disait : À l’ange de l’Église qui est à Éphèse, écris : Ainsi parle celui qui tient les sept étoiles dans sa main droite, qui marche au milieu des sept chandeliers d’or : Je connais tes actions, ta peine, ta persévérance, je sais que tu ne peux supporter les malfaisants ; tu as mis à l’épreuve ceux qui se disent apôtres et ne le sont pas ; tu as découvert qu’ils étaient menteurs. Tu ne manques pas de persévérance, et tu as tant supporté pour mon nom, sans ménager ta peine. Mais j’ai contre toi que ton premier amour, tu l’as abandonné. Eh bien, rappelle-toi d’où tu es tombé, convertis-toi, reviens à tes premières actions. .(Ap 1, 1-4 ; 2, 1-5a)

Prologue

 Apocalypse ou Révélation de Jésus-Christ, ce titre signifie que la révélation a des choses qui doivent arriver bientôt  fut faite directement par Jésus-Christ à son disciple (Ga 1, 12 ; 2 Co 12, 1). Les manuscrits ont divers titres : Apocalypse de Jean (Sinaiticus, A, C) ou Apocalypse de Jean le théologien et l’évangéliste (B), ce qui ne doit pas porter à croire que Jean serait l’auteur de la Révélation. La révélation est nommée parmi les dons extraordinaires du Saint-Esprit ; (, 1 Co 14,  26, 2 Co 12, 1) le verbe formé de la même racine sert à désigner les manifestations directes accordées aux prophètes par le Saint-Esprit. ; (1 Pierre 1.12 ; Amos 3.7 ; Daniel 2.19) C’est dans ce second sens que le mot est employé dans cet ectrait.

Dieu a donné à son Fils toute puissance au ciel et sur la terre, pour y établir et y gouverner son royaume : (Matthieu 28.18 ; Jean 17.2) il lui a donné aussi la révélation des destinées futures de ce règne ( Ap5, 1-10) pour les montrer aux serviteurs de Christ (Ap 2, 20), aux croyants en général. Le Fils n’agit qu’en parfaite harmonie de connaissance et de volonté avec son Père : il est Celui à qui la révélation est donnée et qui la donne à son tour (Mc 13, 32 ; Jn 5, .20 ; Jn 7, 16)

Les choses qui doivent arriver, parce qu’elles sont ordonnées de Dieu (Dn 2, 28-29 ; Mt 24, 6).  Bientôt  car la première venue de Christ a inauguré les derniers temps (He 1, 1 ; 1 Co 10, 11 ; 1 Jn 2, 18) et dès lors les développements successifs et non interrompus du règne de Dieu répètent tous : bientôt. L’Église, dans l’ignorance où son Chef a voulu la laisser sur l’accomplissement des temps (Ac 1, 7), n’a d’autre sagesse et d’autre devoir que d’attendre avec vigilance le retour du Seigneur et le triomphe de son règne ( 1 Th 4, 15,). Tandis que le serviteur infidèle dit : «  Mon Maître tarde longtemps à venir »  (Lc 12.45), le disciple qui aime son Sauveur ne cesse de l’attendre et va au-devant de lui (Mt 25, 1), parce que le Seigneur lui en a donné l’ordre (Mt 25, 13) et qu’il lui a promis une prompte délivrance.  (Lc 18.7-8).

Jean se désigna comme  le disciple que Jésus aimait». Maintenant que le Seigneur est dans la gloire et va revenir pour le jugement du monde, Jean s’appela son serviteur, titre qui caractérisait son rôle de prophète et de porteur du message divin (Ap 22, 9 ; Am 3, 7 ; Jc 1, 1). Nous avons  une révélation dont Dieu même est la source, dont Jésus-Christ est le Médiateur, qui est donnée par le ministère d’un ange au disciple que Jésus aimait.  La plupart des interprètes pensèrent qu’il s’agissait du livre même de l’Apocalypse ; l’auteur parlant au passé , en se plaçant au point de vue de ses lecteurs qui  reçurent son témoignage  par écrit :  Dieu  donna la révélation à Jésus-Christ ; Jésus-Christ  le fit  connaître à Jean ; cette parole de Dieu et ce témoignage de Jésus-Christ, Jean, à son tour, les transmit à l’Église, attestant  toutes les visions décrites dans l’Apocalypse. i qui lit, c’est celui qui préside l’assemblée et fait, à haute voix, lecture du livre (Colossiens 4.16), ceux qui écoutent sont les auditeurs qui constituent l’assemblée. Heureux sont-ils, s’ils gardent dans leur cœur (Luc 2.19, Luc 2.51) les choses qui y sont dites. Ils en recueilleront les enseignements.

Publié dans Catéchèse, DESSINS ET BIBLE, Religion, Temps ordinaire | Pas de Commentaire »

Trente-troisième dimanche du Temps Ordinaire de l ‘année C

Posté par diaconos le 13 novembre 2022

Peut être une image de ciel

De l’Évangile selon  Luc

En ce temps-là, comme certains disciples de Jésus parlaient du Temple, des belles pierres et des ex-voto qui le décoraient, Jésus leur déclara : « Ce que vous contemplez, des jours viendront où il n’en restera pas pierre sur pierre : tout sera détruit. » Ils lui demandèrent : « Maître, quand cela arrivera-t-il ? Et quel sera le signe que cela est sur le point d’arriver ? » Jésus répondit : « Prenez garde de ne pas vous laisser égarer, car beaucoup viendront sous mon nom, et diront : ‘C’est moi’, ou encore : ‘Le moment est tout proche.’ Ne marchez pas derrière eux ! Quand vous entendrez parler de guerres et de désordres, ne soyez pas terrifiés : il faut que cela arrive d’abord, mais ce ne sera pas aussitôt la fin. »

Alors Jésus ajouta : « On se dressera nation contre nation, royaume contre royaume. Il y aura de grands tremblements de terre et, en divers lieux, des famines et des épidémies ; des phénomènes effrayants surviendront, et de grands signes venus du ciel. Mais avant tout cela, on portera la main sur vous et l’on vous persécutera ; on vous livrera aux synagogues et aux prisons, on vous fera comparaître devant des rois et des gouverneurs, à cause de mon nom. Cela vous amènera à rendre témoignage. Mettez-vous donc dans l’esprit que vous n’avez pas à vous préoccuper de votre défense. C’est moi qui vous donnerai un langage et une sagesse à laquelle tous vos adversaires ne pourront ni résister ni s’opposer.

Vous serez livrés même par vos parents, vos frères, votre famille et vos amis, et ils feront mettre à mort certains d’entre vous. Vous serez détestés de tous, à cause de mon nom. Mais pas un cheveu de votre tête ne sera perdu. C’est par votre persévérance que vous garderez votre vie. »  Luc 21, 5-19) 

Auteur  + PÈRE MARIE LANDRY C +MPS

Seigneur, la vie chrétienne est une lente transformation de notre être en Jésus-Christ. Pour être ton disciple, il faut savoir porter sa croix et renoncer à soi-même. Donne-moi, Seigneur, cette grâce de pouvoir saisir un peu plus la valeur de la souffrance et du sacrifice. Que la croix ne soit pas synonyme de rejet dans ma vie. : «Prenez garde de ne pas vous laisser égarer»

ENSEIGNEMENT

Aujourd’hui, l’Évangile nous parle de la dernière venue du Fils de l’Homme. La fin de l’année liturgique est proche et l’Église nous présente la parousie, et en même temps, elle veut que nous pensons aux fins dernières de l’homme: mort, jugement, enfer et gloire. La fin d’un voyage détermine sa réalisation. Si tu veux aller en enfer, tu peux procéder d’une certaine façon d’accord avec l’aboutissement de ton voyage. Si tu choisis le ciel, tu devras être cohérent avec la Gloire que tu veux atteindre. Toujours, librement. Personne ne va en enfer s’il ne le veut; ni au ciel, d’ailleurs.

Dieu est juste et Il donne à chacun ce dont il mérite, ni plus ni moins. Il ne punit ni récompense arbitrairement, incité par des sympathies ou des antipathies. Il respecte notre liberté. Cependant, il ne faut pas oublier qu’en abandonnant ce monde, nous ne pourrons plus choisir. L’arbre restera allongé du côté où il aura été abattu. «Mourir en péché mortel sans s’en être repenti et sans accueillir l’amour miséricordieux de Dieu, signifie demeurer séparé de Lui pour toujours par notre propre choix» (Catéchisme de l’Église n. 1033).

Peux-tu imaginer l’éclat du spectacle? Hommes et femmes de toutes les races et de tous les temps, avec leur corps ressuscité et leur âme, comparaissant devant Jésus-Christ, qui va présider l’acte avec grand pouvoir et majesté, lorsqu’Il viendra nous juger en présence de tout le monde. L’entrée ne fût-elle gratuite, cela en vaudrait la peine… On connaîtra alors la vérité de tous nos actes intérieurs et extérieurs. Nous verrons, alors, à qui sont l’argent, les fils, les libres, les projets et tout le reste: «il n’en restera pas pierre sur pierre: tout sera détruit» (Lc 21,6). Jour de joie et de gloire pour certains; jour de tristesse et de honte pour d’autres.

Ce que tu ne veux pas qu’apparaisse publiquement, tu peux l’éliminer des maintenant par une confession bien faite. Tu ne peux pax improviser un acte si solennel et vulnérable. Jésus nous avertit: «Prenez garde de ne pas vous laisser égarer» (Lc 21,8). Es-tu préparé maintenant ?  Seigneur, viens changer mon cœur. Donne-moi une foi vivante qui sache avoir une confiance profonde en toi et qui sache contempler la croix et les épreuves de la vie en voyant plus loin que la souffrance et en enveloppant d’amour surnaturel mes croix de tous les jours.  Offrez consciemment un petit sacrifice par pur amour gratuit au Seigneur aujourd’hui.

Contact  Père Marie Landry Bivina

Vidéo Ijambo Méditation de la Parole de Dieu

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Accueil sur mon blog, Enseignement, La messe du dimanche, Nouveau Testament, Page jeunesse, Temps ordinaire | Pas de Commentaire »

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS