• Accueil
  • > Catéchèse
  • > Samedi de la vingt-septième semaine du Temps Ordinaire – Année A

Samedi de la vingt-septième semaine du Temps Ordinaire – Année A

Posté par diaconos le 29 septembre 2023

 

Samedi de la vingt-septième semaine du Temps Ordinaire – Année A dans Catéchèse

De l’Évangile de Jésus Christ selon Luc

En ce temps-là, comme tout le monde était dans l’admiration devant tout ce qu’il faisait, Jésus dit à ses disciples : «Ouvrez bien vos oreilles à ce que je vous dis maintenant : le Fils de l’homme va être livré aux mains des hommes.»

Mais les disciples ne comprenaient pas cette parole, elle leur était voilée, si bien qu’ils n’en percevaient pas le sens, et ils avaient peur de l’interroger sur cette parole. (Lc 9, 43b-45)

Humilité et tolérance

Jésus déclara avec insistance à ses disciples qu’il dut être livré. Ils ne comprirent pas et redoutèrent de le questionner. Les disciples se demandèrent lequel d’entre eux fut le plus grand. Jésus leur présenta un petit enfant et affirma que quiconque reçut cet enfant le reçut et reçut Dieu. Le plus petit fut le plus grand.

Jean confessa qu’ils empêchèrent un homme de chasser les démons au nom de Jésus parce qu’il ne fut pas des leurs. Jésus dit qu’ils n’auraient pas dû l’empêcher, car celui qui n’est pas contre eux est pour eux.

Pour vous, mes disciples, qui devez vous distinguer de la multitude et ne pas partager son enthousiasme charnel,mettez dans vos oreilles ces paroles ; des paroles dans lesquelles Jésus annonça ses prochaines souffrances, au moment même où tous furent dans l’admiration de ce qu’il fit.

Luc mit ainsi cette nouvelle prédiction des souffrances de Jésus dans un rapport immédiat avec ce qui précède ; Mattieu et Marc la firent coïncider avec le retour de Jésus en Galilée, qui eut lieu peu de temps après la transfiguration.

Celui qui vint de révéler avec autant de puissance que d’amour la grandeur de Dieu, livré entre les mains des hommes ! Quel contraste ! Quelle preuve que son sacrifice sera parfaitement volontaire !

La parole de la croix est toujours pour nous un mystère, si elle ne nous est pas folie ou scandale. Ici, non seulement les disciples ne la comprirent pas, mais elle leur fut cachée par une dispensation de Dieu, afin qu’ils ne la saisirent pas.

Leur aveuglement entraîna une sorte de jugement de Dieu. Car, leur ignorance ne fut pas purement intellectuelle, elle eut des causes morales ; ils comprirent assez les paroles de Jésus pour en être  fort attristés, mais dans leur peur de la souffrance, ils craignirent de l’interroger au sujet de cette parole. S’ils eurent eu le courage de l’interroger, Jésus les aurait instruits plus complètement.

Diacre Michel  Houyoux

Liens avec d’autres sites web chrétiens

Regnum Christi : cliquez ici pour lire l’article → Le Fils de l’homme va être livré aux mains des hommes.

Catholique.og.: cliquez ici pour lire l’article → Toute souffrance renferme une promesse de salut

 

VidéoLe brigand sur la croix → https://youtu.be/oSHMbz__gXI

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Passion Templiers |
CITATIONS de Benoît XVI |
La pastorale Vauban |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | chrifsossi
| La Mosquée de Méru
| Une Paroisse virtuelle en F...