• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 16 janvier 2024

Terza domenica del Tempo Ordinario – Anno B

Posté par diaconos le 16 janvier 2024

 

DOMENICO, il GHIRLANDAIO - Vocazione dei primi Apostoli - 1481-1482 ...

Vocazione dei primi discepoli

# L’istituzione dei dodici apostoli è un episodio della vita di Gesù che compare nei tre vangeli sinottici: Matteo 10,1-4, Marco 3,13-19, Luca 6,12-16, ma non nel Vangelo secondo Giovanni. La salvezza è un concetto spirituale che significa liberazione e liberazione. Il credente che ha la salvezza è liberato dal peccato, dall’insoddisfazione e dalla condanna eterna (inferno).  Gode di una relazione con Dio e quindi ha accesso al paradiso. La soteriologia è un campo della teologia che studia le diverse dottrine della salvezza. Notando la varietà delle teologie della salvezza, alcuni autori hanno cercato di articolarle.   Poiché è Cristo a salvare l’umanità, una concezione della salvezza avrà conseguenze sulla comprensione dei misteri di Cristo: la soteriologia influenza la cristologia. Bernard Sesboüé ha proposto un modello simile, ma, seguendo Aulen, ha distinto tra una salvezza che viene da Dio e una salvezza che viene attraverso l’uomo. Diversi testi del Nuovo Testamento sottolineano l’importanza vitale della salvezza eterna. Per designare la salvezza vengono usate altre espressioni, come vita eterna o Regno di Dio.

Dal Vangelo di Gesù Cristo secondo Marco

Dopo l’arresto di Giovanni Battista, Gesù partì per la Galilea per annunciare il Vangelo di Dio, dicendo : « Il tempo è compiuto, il regno di Dio è vicino. Pentitevi e credete al Vangelo ». Passando lungo il mare di Galilea, Gesù vide Simone e Andrea, fratello di Simone, che gettavano le reti in mare, perché erano pescatori.  Disse loro : « Venite con me. Vi farò diventare pescatori di uomini ». Subito, lasciate le reti, lo seguirono. Gesù andò un po’ più avanti e vide Giacomo, figlio di Zebedeo, e suo fratello Giovanni, che erano nella barca a riparare le reti. Subito Gesù li chiamò. Così, lasciando il padre Zebedeo e i suoi operai nella barca, si misero a seguirlo. (Mc 1, 14-20)

Vocazione dei primi discepoli


L’imprigionamento di Giovanni riporta Gesù in Galilea. Passando accanto al lago, Gesù chiamò Simone e Andrea a seguirlo, poi Giacomo e Giovanni. Lasciarono il padre Zebedeo con gli operai.  Marco riassume la predicazione di Gesù Cristo come: il Vangelo di Dio, cioè la buona notizia della salvezza il cui autore è Dio : « PAOLO, SERVO di Cristo Gesù, chiamato ad essere apostolo, messo a parte del Vangelo di Dio, a tutti i prediletti di Dio che sono in Roma ». (Rm 1,1) Il tempo che si compie è la grande epoca determinata da Dio, annunciata dai profeti, sperata e desiderata dai credenti dell’Antica Alleanza, il tempo della salvezza : « Ma quando fu giunta la pienezza del tempo, Dio mandò il suo Figlio, nato da donna e sottomesso alla legge di Mosè ».

Poi Gesù iniziò a stabilire il regno di Dio sulla terra : « Convertitevi, perché il regno dei cieli è vicino ». (Mt 3,2) Il modo per entrare in questo regno spirituale è che i peccatori si pentano o si convertano. Questa doppia esperienza della nostra anima: il sentimento profondo e doloroso del peccato e la fede del cuore che abbraccia tutti i tesori di grazia offerti dal Vangelo, è di solito simultanea; è la stessa opera dello Spirito di Dio in essa.  Solo Marco ha conservato questo ricco e completo riassunto della predicazione di Gesù Cristo, che contiene i semi di tutti gli insegnamenti del Vangelo. E subito Gesù li chiamò; e lasciando Zebedeo, loro padre, nella barca con gli operai, lo seguirono. Solo Marco conserva questo dettaglio caratteristico: i due figli di Zebedeo lasciarono il padre nella barca con gli operai.

Il diacono Michel Houyoux

Collegamenti ad altri siti web cristiani

 

Qumran : clicca qui per leggere l’articolo Testi – III Domenica del Tempo Ordinario (Anno B)

Parrochia Don Bosco : clicca qui per leggere l’articolo III Domenica del Tempo Ordinario (Anno B)

 

Vidéo Padre Fernando Armellini : clicca qui per vedere il video → https://youtu.be/bROjzoeC7ZM

◊ Lascia un commento

Publié dans articles en Italien, Catéchèse, comportements, évangiles, L'Église, Paroisses, Religion, TEMPO ORDINARIO, Temps ordinaire | Pas de Commentaire »

Terza domenica del Tempo Ordinario – Anno B

Posté par diaconos le 16 janvier 2024

DOMENICO, il GHIRLANDAIO - Vocazione dei primi Apostoli - 1481-1482 ...

Vocazione dei primi discepoli

 

# L’istituzione dei dodici apostoli è un episodio della vita di Gesù che compare nei tre vangeli sinottici: Matteo 10,1-4, Marco 3,13-19, Luca 6,12-16, ma non nel Vangelo secondo Giovanni. La salvezza è un concetto spirituale che significa liberazione e liberazione. Il credente che ha la salvezza è liberato dal peccato, dall’insoddisfazione e dalla condanna eterna (inferno). Gode di una relazione con Dio e quindi ha accesso al paradiso. La soteriologia è un campo della teologia che studia le diverse dottrine della salvezza. Notando la varietà delle teologie della salvezza, alcuni autori hanno cercato di articolarle. Poiché è Cristo a salvare l’umanità, una concezione della salvezza avrà conseguenze sulla comprensione dei misteri di Cristo: la soteriologia influenza la cristologia. Bernard Sesboüé ha proposto un modello simile, ma, seguendo Aulen, ha distinto tra una salvezza che viene da Dio e una salvezza che viene attraverso l’uomo. Diversi testi del Nuovo Testamento sottolineano l’importanza vitale della salvezza eterna. Per designare la salvezza vengono usate altre espressioni, come vita eterna o Regno di Dio.

Dal Vangelo di Gesù Cristo secondo Marco

Dopo l’arresto di Giovanni Battista, Gesù partì per la Galilea per annunciare il Vangelo di Dio, dicendo : « Il tempo è compiuto, il regno di Dio è vicino. Pentitevi e credete al Vangelo ». Passando lungo il mare di Galilea, Gesù vide Simone e Andrea, fratello di Simone, che gettavano le reti in mare, perché erano pescatori. Disse loro : « Venite con me. Vi farò diventare pescatori di uomini ». Subito, lasciate le reti, lo seguirono. Gesù andò un po’ più avanti e vide Giacomo, figlio di Zebedeo, e suo fratello Giovanni, che erano nella barca a riparare le reti. Subito Gesù li chiamò. Così, lasciando il padre Zebedeo e i suoi operai nella barca, si misero a seguirlo. (Mc 1, 14-20)

Vocazione dei primi discepoli


L’imprigionamento di Giovanni riporta Gesù in Galilea. Passando accanto al lago, Gesù chiamò Simone e Andrea a seguirlo, poi Giacomo e Giovanni. Lasciarono il padre Zebedeo con gli operai. Marco riassume la predicazione di Gesù Cristo come: il Vangelo di Dio, cioè la buona notizia della salvezza il cui autore è Dio : « PAOLO, SERVO di Cristo Gesù, chiamato ad essere apostolo, messo a parte del Vangelo di Dio, a tutti i prediletti di Dio che sono in Roma ». (Rm 1,1)  Il tempo che si compie è la grande epoca determinata da Dio, annunciata dai profeti, sperata e desiderata dai credenti dell’Antica Alleanza, il tempo della salvezza : « Ma quando fu giunta la pienezza del tempo, Dio mandò il suo Figlio, nato da donna e sottomesso alla legge di Mosè ». Poi Gesù iniziò a stabilire il regno di Dio sulla terra : « Convertitevi, perché il regno dei cieli è vicino ». (Mt 3,2) Il modo per entrare in questo regno spirituale è che i peccatori si pentano o si convertano.

Questa doppia esperienza della nostra anima: il sentimento profondo e doloroso del peccato e la fede del cuore che abbraccia tutti i tesori di grazia offerti dal Vangelo, è di solito simultanea; è la stessa opera dello Spirito di Dio in essa. Solo Marco ha conservato questo ricco e completo riassunto della predicazione di Gesù Cristo, che contiene i semi di tutti gli insegnamenti del Vangelo. E subito Gesù li chiamò; e lasciando Zebedeo, loro padre, nella barca con gli operai, lo seguirono. Solo Marco conserva questo dettaglio caratteristico: i due figli di Zebedeo lasciarono il padre nella barca con gli operai.

Il diacono Michel Houyoux

Collegamenti ad altri siti web cristiani

Qumran : clicca qui per leggere l’articolo Testi – III Domenica del Tempo Ordinario (Anno B)

 ◊ Parrochia Don Bosco : clicca qui per leggere l’articolo III Domenica del Tempo Ordinario (Anno B)

 Vidéo Padre Fernando Armellini : clicca qui per vedere il video → https://youtu.be/bROjzoeC7ZM

 ◊ Lascia un commento

Publié dans articles en Italien, Bible, Catéchèse, comportements, Disciples de Jésus, évangiles, L'Église, La messe du dimanche, Nouveau Testament, Page jeunesse, Paroisses, Religion, TEMPO ORDINARIO, Temps ordinaire | Pas de Commentaire »

Mercredi de la troisième Semaine du Temps Ordinaire – Année B

Posté par diaconos le 16 janvier 2024

Série "Les paraboles dans l’évangile de Matthieu" (1/4) : Des images ...

Un semeur est sorti pour semer

# Les paraboles du Nouveau Testament se trouvent dans les trois évangiles synoptiques. Il s’agit de récits allégoriques faits par Jésus de Nazareth et présentant un enseignement moral et religieux. On en dénombre une cinquantaine. Suivant un procédé ancré dans la tradition juive, ces récits entendent présenter des vérités au travers d’éléments de la vie quotidienne ou d’observation de la nature mais s’éloignent chez Jésus de la forme simplement pédagogique d’interprétation de la Loi par les rabbins pour évoquer le Règne de Dieu et les changements qui s’accomplissent au moment de sa venue.

La parabole du semeur est une parabole évangélique racontée dans les trois Évangiles synoptiques: Matthieu XIII, 1-23 ; Marc IV, 1-20 , Luc VIII, 4-15 (ainsi que dans l’Évangile apocryphe selon Thomas. Le semeur, qui représente Jésus, jette les graines dont certaines tombent sur le bord du chemin, sur les roches et dans des buissons d’épines, et la semence est donc perdue; en revanche lorsqu’elles tombent dans de la bonne terre, elles produisent du fruit jusqu’au centuple.

De l’Évangile de Jésus Christ selon Marc

En ce temps-là, Jésus se mit de nouveau à enseigner au bord du lac de Galilée. Une foule très nombreuse se rassembla auprès de lui, si bien qu’il monta dans une barque où il s’assit. Il était sur le lac, et toute la foule était près de la mer, sur le rivage. Il leur enseignait beaucoup de choses en paraboles, et dans son enseignement il leur disait : «Écoutez ! Voici que le semeur sortit pour semer. Comme il semait, du grain est tombé au bord du chemin ; les oiseaux sont venus et ils ont tout mangé. Du grain est tombé aussi sur du sol pierreux, où il n’avait pas beaucoup de terre ; il a levé aussitôt, parce que la terre était peu profonde ; et lorsque le soleil s’est levé, ce grain a brûlé et, faute de racines, il a séché.

Du grain est tombé aussi dans les ronces, les ronces ont poussé, l’ont étouffé, et il n’a pas donné de fruit. Mais d’autres grains sont tombés dans la bonne terre ; ils ont donné du fruit en poussant et en se développant, et ils ont produit trente, soixante, cent, pour un.» Et Jésus disait : «Celui qui a des oreilles pour entendre, qu’il entende !» Quand il resta seul, ceux qui étaient autour de lui avec les Douze l’interrogeaient sur les paraboles. Il leur disait : «C’est à vous qu’est donné le mystère du royaume de Dieu ; mais à ceux qui sont dehors, tout se présente sous forme de paraboles. Et ainsi, comme dit le prophète : «Ils auront beau regarder de tous leurs yeux, ils ne verront pas ; ils auront beau écouter de toutes leurs oreilles, ils ne comprendront pas ; sinon ils se convertiraient et recevraient le pardon.»

Il leur dit encore : «Vous ne saisissez pas cette parabole ? Alors, comment comprendrez vous toutes les paraboles ? Le semeur sème la Parole. Il y a ceux qui sont au bord du chemin où la Parole est semée : quand ils l’entendent, Satan vient aussitôt et enlève la Parole semée en eux. Et de même, il y a ceux qui ont reçu la semence dans les endroits pierreux : ceux-là, quand ils entendent la Parole, ils la reçoivent aussitôt avec joie ; mais ils n’ont pas en eux de racine, ce sont les gens d’un moment ; que vienne la détresse ou la persécution à cause de la Parole, ils trébuchent aussitôt. Et il y en a d’autres qui ont reçu la semence dans les ronces : ceux-ci entendent la Parole, mais les soucis du monde, la séduction de la richesse et toutes les autres convoitises les envahissent et étouffent la Parole, qui ne donne pas de fruit. Et il y a ceux qui ont reçu la semence dans la bonne terre : ceux-là entendent la Parole, ils l’accueillent, et ils portent du fruit : trente, soixante, cent, pour un.» (Mc 4, 1-20)

Jésus prêche en paraboles

Ce livre contient : la bonne nouvelle de Jésus-Christ, qui en est l’objet. Matthieu ouvrit le sien par un titre analogue ; mais, conformément à son but, qui fut d’annoncer aux Juifs la messianité de Jésus-Christ, il l’appela fils de David, fils d’Abraham. Marc donna à son livre une destination plus universelle, nommé Jésus Fils de Dieu, lui attribuant ainsi dès l’abord sa dignité divine.

Tischendorf omit ces mots Fils de Dieu, d’après Codex Sinaiticus Irénée, Origène, etc. ; mais comme ils se lurent dans tous les autres manuscrits et toutes les versions anciennes, il faut les conserver. Plusieurs interprètes modernes, à la suite de Bengel, firent des mots : «Commencement de l’Évangile de Jésus-Christ Fils de Dieu, le titre de tout le livre. L’Église primitive considéra le ministère de Jean-Baptiste comme le point de départ de l’œuvre de notre rédemption : «Depuis le commencement, lors du baptême donné par Jean, jusqu’au jour où il fut enlevé d’auprès de nous. Il faut donc que l’un d’entre eux devienne, avec nous, témoin de sa résurrection» (Ac 1, 22) Jean ne prêcha pas seulement un baptême, il prêcha la loi qui dut réveiller dans les âmes le sentiment du péché et leur faire désirer ce baptême, qui fut pour elles un baptême de repentance, mot qui désigne non seulement la douleur et l’humiliation du péché, mais le changement de dispositions morales qui en résulta : «Convertissez-vous, car le royaume des Cieux est tout proche» (Mt 3, 2)

Ce baptême de repentance eut pour résultat la rémission ou le pardon des péchés. Non que Jean lui-même procurât aux personnes qu’il baptisa le pardon de leurs péchés, mais il annonça la venue très prochaine de Celui qui eut l’autorité de les pardonner et qui baptisa du Saint-Esprit : «Moi, je vous baptise d’eau, pour vous amener à la repentance; mais celui qui vient après moi est plus puissant que moi, et je ne suis pas digne de porter ses souliers. Lui, il vous baptisera du Saint-Esprit et de feu.» (Mt 3, 11) Plus la corruption du siècle est grande, plus il importe que les serviteurs de Dieu donnent l’exemple du renoncement à eux-mêmes. Ils prêchent par leur vie plus encore que par leurs paroles. L’évangile de Mathieu e t de Luc rapportèrent avec plus de détails la prédication de Jean-Baptiste ; le récit de Marc, plus abrégé que le leur et s’en rapprochant beaucoup dans les termes qu’il employa, renferme des traits caractéristiques qui lui sont propres.

Ainsi ce mot : en me baissant, qui peint si bien l’humble attitude de Jean devant Jésus ; ainsi encore, en annonçant qu’il baptisera de l’Esprit Saint. Cette prophétie de Jean, relative au baptême de l’Esprit Saint qu’administra Jésus, montre qu’il fut initié à la nature spirituelle de son règne ; aucun signe extérieur n’en marqua l’avènement. Dans le Jourdain ; Jésus vit les cieux se fendre, expression énergique qui peignit la scène ; enfin, dans Marc comme dans Luc, la voix divine s’adressa directement à Jésus : «Tu es mon Fils bien-aimé, en toi je me complaisMarc raconta en ces quelques lignes l’histoire de la tentation dont Matthieu et Luc donnèrent tous les détails. Ainsi cette expression énergique : l’Esprit le jette dehors au désert ; ainsi encore cette mention des bêtes sauvages, qui donna à toute la scène un caractère unique de solitude, d’abandon et de danger. Marc, de même que Luc, rapporta que Jésus fut tenté durant tout le temps de son séjour au désert, tandis que Matthieu plaça la tentation au terme des quarante jours.

Au cours de ses méditations solitaires Jésus fut assailli de pensées contraires à la volonté divine, de suggestions de Satan, qui se résumèrent et se concentrèrent dans les trois assauts suprêmes que Matthieu et Luc nous ont racontés. Ce temps fut alors accompli, annoncé par les prophètes, espérée et désirée par les croyants de l’ancienne Alliance, le temps du salut : «Mais lorsque vint la plénitude des temps, Dieu envoya son Fils, né d’une femme et soumis à la loi de Moïse» (Ga 4, 4) Ce fut alors que Jésus commença à fonder sur la terre le royaume de Dieu : «Il disait: Repentez vous, car le royaume des cieux est proche. » (Mt 3, 2) Marc seul  conserva ce trait caractéristique, que les deux fils de Zébédée laissèrent leur père dans la barque avec les ouvriers.

Diacre Michel Houyoux

Compléments

Diacre Michel Houyoux : cliquez ici pour lire l’article →Catéchèse sur la parabole du semeur (Mt 13, 1-23)

Diacre Michel Houyoux : cliquez ici pour lire l’article →Celui qui reçoit la Parole de Dieu et la comprend, portera beaucoup de fruits.

Liens avec d’autres sites web chrétiens

Familles chrétienne : cliquez ici pour lire l’article →Évangile : « Voici que le semeur sortit pour semer

Père Curé Jean Paul AKA-BROU (GEISPOLSHEIM) : cliquez ici pour lire l’article →3ème semaine du temps ordinaire 2021 – Année B

Vidéo Lectio Divina ; cliquez ici pour regarder la vidéo → https://youtu.be/QZV4FjdHtng

Publié dans Bible, Catéchèse, comportements, évangiles, L'Église, Page jeunesse, Paroisses, Religion, Temps ordinaire | Pas de Commentaire »

 

Passion Templiers |
CITATIONS de Benoît XVI |
La pastorale Vauban |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | chrifsossi
| La Mosquée de Méru
| Une Paroisse virtuelle en F...