Bienvenue à toi, partageons notre foi en Dieu.

Posté par diaconos le 16 mars 2010

Bonjour, c’est votre première visite sur ce blog catholique, voici quelques conseils pour vous aider…

loupe Cliquez ici → Parcours découverte

Dans les archives : 1435 articles à votre disposition !

Pour trouver rapidement ce que vous cherchez, utilisez le moteur « Rechercher » situé dans la colonne de droite ( sous le logo “Administrateur”)

lwf0003web.gif

Visites sur ce site ces derniers jours

le 20 octobre : 470 visiteurs

le 19 octobre : 310 visiteurs

le 18 octobre : 580 visiteurs

le 17 octobre : 605 visiteurs

le 16 octobre : 750 visiteurs

le 15 octobre : 500 visiteurs

le 14 octobre  : 250 visiteurs

lwf0003web.gif

 Bienvenue à toi, partageons notre foi en Dieu. dans A.D.A.L. cadeau            ♥  Idée cadeau

    Aux éditions Croix du Salut

  Cliquez ici →   Rencontre avec la Parole de vie

                                                       →     Les deux voies   →   Amazon.fr : Michel Houyoux : Livres

Avec mes salutations amicales et fraternelles en Christ

 lwf0004.gif Michel Houyoux, diacre permanent

Publié dans A.D.A.L., L'Église, Messages, Religion | Pas de Commentaire »

A.D.A.L. pour le trentième dimanche du temps ordinaire, année B

Posté par diaconos le 22 octobre 2018

 Célébration animée par une équipe de laïcs

Lorsque Jésus quita Jéricho pour aller à Jérusalem, il rencontra un aveugle qui mendiait au bord du chemin. Bartimée fut guérit par Jésus.

Lorsque Jésus quitta Jéricho pour aller à Jérusalem, il rencontra un aveugle qui mendiait au bord du chemin. Bartimée fut guérit par Jésus.

Rappel  : Il ne peut y avoir d’assemblée sans prêtre dans l’église où est célébrée la messe le même dimanche ( y compris le samedi soir) ! L’assemblée dominicale est  animée par une équipe de laïcs en lien avec le prêtre chargé de la paroisse.

Références bibliques → Jr. 31, 7-9 psaume 125He. 5, 1-6 ; Jn 2, 13-25 ; Mc 10,46-52

Proposition pour le chant d’entréeOuvre mes yeux ( G 79-7) – Ne crains pas (G 139) – Lumière des hommes ( G 128-2) ou un autre chant de  votre répertoire.

Animateur de la célébration → Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit.

Animateur de la célébration → Si nous sommes ici rassemblés au nom du Seigneur, c’est parce que nous sommes convaincus que sa Parole construit notre vie, que sa loi nous libère et nous permet de mieux aimer. Ouvrons nos cœurs à la Parole exigeante que Dieu nous adresse aujourd’hui ; elle nous fait vivre.    Soyons dans la joie ! Dieu rassemble autour de lui tous ceux que la vie a malmenés. Il les conduira aux eaux courantes par un bon chemin où ils ne trébucheront pas. Car il est un père pour nous et nous sommes ses enfants !

Que la grâce de Jésus notre Seigneur, l’amour de Dieu le Père et la communion de l’esprit Saint soient toujours avec vous.

Tous : Et avec votre esprit.

 Par un membre de l’équipe liturgique………………………………………………………………… :
Jésus nous appelle à mettre en lui notre confiance , à écouter sa parole qui fait vivre. nous savons qu’il n’est pas toujours facile  de le suivrfe et dez mettre zen pratique ce qu’il nous demande. Que sa lumière vienne éclairer notre chemin, pour nous permettre de le suivre avec confiance.

Préparation pénitentielle

Animateur de la célébration → Conscients de tous les germes de mort à l’œuvre aujourd’hui, mais aussi, éveillés au travail de l’Esprit, tournons-nous, pleins de foi et d’espérance, vers Celui qui est la Résurrection et la Vie…

  • Seigneur Jésus, envoyé par le Père pour nous libérer du péché et de la mort… Béni sois-tu et prends pitié de nous. (Chant du Kyrie ou selon votre sélection)

  • Ô Christ, venu dans le monde donner la vie à ceux qui croient en toi… Béni sois-tu et prends pitié de nous. (Chant du Kyrie ou selon votre sélection)

  •  Seigneur, élevé dans la gloire du Père, d’où tu nous appelles à vivre déjà de la vie des ressuscités… Béni sois-tu et prends pitié de nous.  (Chant du Kyrie ou selon votre sélection

Animateur de la célébration → Que Dieu tout-puissant nous délivre de l’emprise de la chair et nous fasse vivre sous celle de l’Esprit; qu’il nous pardonne nos péchés et nous conduise à la vie éternelle.

Tous AMEN !    

Gloire à Dieu (Chant de louange)

Animateur de la célébration Dieu notre Père, tu ne cesses de rassembler tes enfants dispersés : écoute la prière de ton peuple, relève notre confiance. À l’appel de ton Fils, donne-nous de nous redresser et de bondir à sa rencontre pour devenir de ses disciples, chaque jour, nous laissant enseigner par lui, afin de tenir dans les difficultés et d’être en toi pour les siècles des siècles .

Tous AMEN !

Liturgie de la Parole

◊ Dans une célébration animée par des laïcs, le siège de la présidence ne sera pas occupé !

 Par un membre de l’équipe liturgique………………………………………………………………… : en terre d’exil, quand le peuple se désolait d’être si,loin de sa patrie, les prophètes lui révélaient que Dieu ne l’oubliait pas et ils annonçaient unn prochain retour pour nous dans la joie.

Lecteur ou lectrice : ……………………………………………………………………………………………………………………. (Jr 31 1-9)

 Par un membre de l’équipe liturgique………………………………………………………………… : dans le psaume 125, il est question du rassemblement des déportés annoncé par Jérémie, le psalmiste l’a vu et il  le célèbre. Nous-mêmes, nous sommes libérés et rassemblés par le Christ, partageons la joie du psalmiste.

Ce psaume est lu ou chanté par la chorale

 Deuxième lecture par un membre de l’équipe liturgique………………………………………………………………… : (He 5, 1-6)

Acclamation  par un lecteur, une lectrice ou chantée par la chorale : Alléluia, Alléluia.

Reprise de l’Acclamation.

L’animateur de la célébration dit alors :  De l’Évangile de Jésus Christ selon saint Marc Cette personne lit ensuite l’Évangile du jour  à Mc 10, 46-52

♦ Si c’est une personne laïque qui proclame l’Évangile, elle omet la salutation initiale et aussi l’acclamation finale .

 Homélie à téléchargerAucune infirmité ne doit faire obstacle

PRIÈRE UNIVERSELLE

 Animateur de la célébration → Unis par une même foi et une même charité, frères et sœurs, faisons monter vers le Seigneur l’espérance des hommes

Écoute nos prières

Intentions par :…………………………………………………………………………….

  • Pour que l’Église soit vraiment la maison où Dieu le Père accueille tous ses enfants, Seigneur, nous te prions ! (refrain)

  • Pour que les jeunes, en quête de sens pour leur vie, soient soutenus par des communautés chrétiennes vivantes et heureuses de croire, Seigneur, nous te prions ! (refrain)

  • Pour les personnes injustement condamnées pour leurs opinions religieuses ou politiques, Seigneur, Assiste-les de ton amour, nous t’en supplions ! (refrain)

  • Pour les personnes seules et désabusées qui ont faim et soif de ton amour et de ta bonté, Seigneur, nous te prions ! (refrain)

 Animateur de la célébration     Père, quand tu nous envoies semer dans les larmes, tu nous promets des moissons de joie. Comble nos attentes pour que toute notre vie devienne louange et action de grâce en Jésus, le Christ, notre Seigneur.

Tous : Amen.

 Action de grâce et le Notre Père

Animateur de la célébration → Frères et sœurs, la Parole de Dieu a touché notre cœur et elle a fait de nous, le peuple qui écoute son Dieu. Rendons-lui maintenant grâce pour grâce, en son nom et en union avec toute l’ Église.

Ici, nous plaçons un chant en l’honneur de Dieu
Suggestion → Que tes œuvres sont belles (A 219) — Peuple de prêtres (C 49) — Tenons en éveil

(C243) — Terre entière (I 33) — Peuple de Dieu, marche joyeux (K 180) — Louange au Dieu vivant (L 80) ; Peuples, criez de joie (29) — Louange au Dieu vivant (L 80) ou un autre chant de louange de votre répertoire.

Animateur de la célébration → Dieu de l’alliance nouvelle et éternelle, béni sois-tu pour ta fidélité et ton amour ! Depuis toujours tu as voulu nouer entre les hommes et toi une alliance de paix que rien ne puisse abolir. Et quand les temps furent accomplis, tu as donné ton Fils qui a versé son sang afin de rassembler dans l’unité tes enfants dispersés. Pour le mystère de sa croix et de sa Pâques, Dieu de l’Alliance fidèle, nous te rendons grâce.

Chant par la Chorale

Prière de louange

 Un membre de l’équipe liturgique

Seigneur notre Dieu, nous te rendons grâce de tout cœur car ton Esprit travaille au cœur des hommes et par lui tu fais toutes choses nouvelles.

Dieu très haut qui fait merveilles, béni soit ton nom

Par ton esprit, tu nous libères et tu nous donnes les uns aux autres pour vivre ensemble, en un seul corps, dans le rayonnement de ta lumière.

Refrain :Dieu très-haut qui fais merveille, béni soit ton nom! (MNA 46.17)

 Béni sois-tu pour tout ce qui est généreux, pour les solidarités nouées entre les frères, pour les efforts vers un monde meilleur et pour l’espérance qui sans cesse renaît.

Refrain : Dieu très-haut qui fais merveille, béni soit ton nom! (MNA 46.17)

Ton esprit est à l’œuvre et nous te bénissons pour toute paix, toute Justice, pour le respect des plus petits et pour ceux qui pardonnent sans compter.

Refrain :Dieu très-haut qui fais merveille, béni soit ton nom! (MNA 46.17)

Que ton amour, Seigneur, soit sur nous comme toujours notre espoir est en toi ! Béni sois-tu et béni soit ton nom !

Refrain :Dieu très-haut qui fais merveille, béni soit ton nom! (MNA 46.17)

Animateur de la célébration → Confions maintenant à Dieu notre Père nos intentions particulières  et les mains levées vers Dieu, prolongeons notre louange en redisant la prière que nous avons reçue du Seigneur…

Notre Père… chanté ou récité

◊ L’animateur de la célébration introduit ici le signe de paix →   Soyons unis les uns aux autres dans le Christ et partageons la paix qui vient de lui.

La liturgie de la Parole animée par des laïcs s’achève ainsi. On passe ensuite à la prière de conclusion (voir plus loin), à moins que l’on ait prévu une liturgie de communion.

Le cadre normal et habituel de la communion doit rester celui d’une célébration eucharistique. Une A.D.A.L. n’est en aucune manière une messe.

La personne qui a été désignée va après  le geste de paix au tabernacle chercher le pain consacré et il l’apporte sur l’autel. Elle s’incline ensuite profondément ou fait une génuflexion. Il est bon de prévoir à ce moment un temps de recueillement qu’on introduira ainsi…

Animateur de la célébration → Recueillons-nous dans le silence. Préparons-nous à accueillir le corps du Christ ; qu’il nous rassemble aussi en un seul corps !

Animateur de la célébration→Le Christ Jésus nous a livré son corps et chaque messe en fait mémoire. Aujourd’hui, en attente d’une célébration eucharistique, recevons dans la foi le corps du Christ, l’Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde.

Heureux les invités au Repas du Seigneur ! … “Saisi de pitié” pour les pécheurs que nous sommes, il est allé jusqu’au bout de l’amour : Voici l’Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde.

Tous : Seigneur, je ne suis pas digne de te recevoir, mais, dis seulement une parole et je serai guéri.

Chant pour la communion

Suggestions : Vienne la paix (T 150) ; Pain des merveilles (D103) ; le pain que tu nous donnes (D 83) ; Tu es le Dieu fidèle ( D 163) ; Qui mange ma chair ( D 290) ; La Sagesse a dressé une table (F 502) ; Dieu a tant aimé le monde ( D 369) ; Pain de Dieu, pain de vie (D 381) ; Pain rompu pour un monde nouveau (D 283) ; Dieu nous invite à son festin (Signes musique n° 70) ; laisserons-nous à notre table… (E 161); Pour amer du plus grand amour (D 386) ou selon votre choix.

◊ Distribution de la communion en disant:  Le corps du Christ

Prière de conclusion

Par un membre de l’équipe liturgique…………………………………………………………………………..

Tu nous invites, Seigneur à avancer toujours plus profondément sur les chemins de ton Alliance éternelle avec les hommes. Donne-nous de la redécouvrir avec des yeux neufs. Tu nous as donné, dans ce moment passé en ta présence, une nouvelle joie de vivre, un feu à communiquer. Aide-nous à amener nos frères à te rencontrer pour qu’ils découvrent que tu es vraiment le Sauveur du monde.

 Toi qui vis et règnes pour les siècles des siècles.       Tous: Amen !

Après la prière de conclusion ou après le chant final s’il y en a un,  l’animateur de la célébration ajoute…  Ouvrez vos oreilles et vos cœurs aux appels des pauvres, soyez pour eux des témoins de l’appel de Dieu à nous aimer les uns et les autres. Et que Dieu nous bénisse  (Pas de bénédiction à donner ici !)  le Père, le Fils, et le Saint Esprit. Amen ! (Chaque fidèle fait le signe de la croix)

Animateur de la célébration → Allons, dans la paix du Christ !

Tous : nous rendons grâce à Dieu.

Ce texte tient compte des  directives  des évêques des diocèses francophones de notre pays pour les liturgies de la Parole animées par des laïcs (guide liturgique pour les assemblées dominicales   animées par des laïcs aux éditions C.I.P.L. 40, rue  des Prémontrés B 4000 Liège). 

lwf0003web.gif

Jeunes talents…(dessins bibliques)

Tu es jeune, tu aimes dessiner et tu souhaites montrer ton dessin dans la rubrique “Page jeunesse” … il te suffit de me le faire parvenir par mail en “document attaché” à l’adresse : “michel.houyoux@outlook.fr” . Fais-toi aider par un membre de ta famille si tu n’en sors pas. Tu peux y mentionner ton prénom, ton âge, ta localité (pays ?) et aussi un petit commentaire en rapport avec le thème proposé. Avec un peu d’imagination, tu peux réaliser de jolis dessins.

En cliquant sur la catégorie « dessins et Bible » (Colonne de droite de cette page), tu trouveras des propositions de dessins à réaliser pour la publication dans cet article. Clique deux fois sur le dessin pour l’agrandir.

La liturgie de la Parole n’est pas une messe modifiée. Elle a son rite propre.

  1. Première partie : ouverture de la célébration (mot d’accueil, prière pénitentielle, gloria ou non, prière d’ouverture)

  2. Deuxième partie : la liturgie de la Parole (extrait de A.T., un psaume, extrait d’une épître et évangile ; tous étant introduits (mots clés de lecture) – Un partage de la Parole et profession de foi.

  3. Troisième partie : Une action de grâce en deux temps (chant de louange à Dieu et une prière de louange alternée) se terminant par le Notre Père.

  4. La liturgie de communion (éventuellement)

croix diaconaleMichel Houyoux, diacre permanent

Publié dans A.D.A.L., Liturgie, Religion, Rencontrer Dieu, Temps ordinaire | Pas de Commentaire »

Aucune infirmité ne doit faire obstacle

Posté par diaconos le 21 octobre 2018

n apprécie le récit de la guérison de l'aveugle Bartimée pour son style vivant, concret et parsemé de symboles qui nous parlent.

n apprécie le récit de la guérison de l’aveugle Bartimée pour son style vivant, concret et parsemé de symboles qui nous parlent.

Références bibliques → Jr 31, 7-9 ; Ps 125 ; Hé 5, 1-6 et Mc 10,46-52

Les lectures de ces six derniers dimanches nous ont montré l’incompréhension des disciples et le caractère totalement impossible humainement de marcher à la suite de Jésus. Dans la page d’Évangile de ce jour nous voyons Jésus à la sortie de Jéricho, la plus vieille ville du monde selon les archéologues et c’est là que Jésus va faire son dernier signe : il va rendre la vue à un pauvre aveugle : il s’appelait Bartimée. C’était un homme connu dans la région : le miraculé de Jésus. Savez-vous que Dieu connaît votre Nom, et êtes-vous conscient qu’il vous aime d’un amour personnel, non anonyme ?

Bartimée est assis au bord de la route, il entend la rumeur d’un groupe qui passe devant lui, sur le chemin. On lui dit que c’est Jésus : il n’a jamais vu son visage, mais ceux qui connaissent Jésus lui en ont parlé et depuis ce jour, il espérait son passage.

Nous aussi, nous sommes exactement dans la situation de cet aveugle : nous n’avons jamais vu le visage de Jésus. Par la foi, nous avons cru au témoignage de ceux qui l’ont connu, nous attendons ce passage de Jésus : nous le verrons un jour !

Un espoir fou naît dans le cœur de cet aveugle ; le voici qu’il hurle sa prière « Jésus Fils de David, aie pitié de moi ! »

Jésus s’arrête et dit : « Appelez-le ! »

Cette petite phrase, nous révèle que Jésus fait transmettre son message par ses disciples. Dieu a besoin des hommes. Oui, Dieu s’adresse aux hommes par le moyen de son Église…et l’Église, c’est l’ensemble des baptisés.

Répercutons-nous à nos frères l’appel de Jésus ?…pour les conduire au seul Sauveur ?

On appelle donc l’aveugle, et on lui dit : « Confiance, lève-toi ; il t’appelle. »

« Confiance, lève-toi ; il t’appelle », c’est aussi le message de l´Église, au nom de Jésus.

Jésus lui dit : « Que veux-tu que je fasse pour toi ? » La question de Jésus est pleine de tendresse et de bonté : L’aveugle veut voir. Quoi de plus naturel ? Jésus l’exauce. Celui qui rêvait de voir, non seulement retrouve la vue, mais se trouve envoyé : « Va, ta foi t’a sauvé. »

Cette page de l’Évangile de Marc nous invite, nous aussi à entendre cette question de Jésus.

« Que veux-tu que je fasse pour toi ? » Notre prière pourra s’inspirer de la demande de l’aveugle. Demandons à Jésus, avec la même persévérance que cet aveugle a manifestée, de voir le chemin où la volonté de Dieu nous appelle…

Voici une suggestion pour cette semaine qui commence, ne cessons pas de nous interroger : où en sommes-nous de notre amour de Dieu et de nos frères ?

croix diaconaleMichel Houyoux, diacre

Publié dans Religion | Pas de Commentaire »

Saint Paul VI (1897-1978)

Posté par diaconos le 20 octobre 2018

Giovanni Battista Enrico Antonio Maria Montini     Naissance 26 septembre 1897     Concesio (Italie)     Ordination sacerdotale 29 mai 1920     Décès 6 août 1978 (à 80 ans)     Castel Gandolfo (Italie) Élection au pontificat 21 juin 1963 (65 ans)     Intronisation 30 juin 1963     Fin du pontificat 6 août 1978     (15 ans, 1 mois et 16 jours)

Giovanni Battista Enrico Antonio Maria Montini nacquit le 26 septembre 1897 àConcesio (Italie). Ordonné prêtre le 29 mai 1920. Il mourut le  6 août 1978 au Castel Gandolfo (Italie). Son élection au pontificat eut lieu le 21 juin 1963 au Vatican.  Intronisation 30 juin 1963 au Vatican où il décida de s’appeler Paul VI. Son pontificat se termina le  6 août 1978, jour de son décès.

Giovanni Battista Montini naquit le 26 septembre 1897 à Concesio, près de Brescia en Italie, et mourut le six août 1978 à Castel Gandolfo. Il fut ordonné prêtre le 29 mai 1920. Il célébra sa première messe le lendemain en l’église Santa Maria delle Grazie de Brescia. Son état de santé ne lui permettant pas de lui voir confier la charge d’une paroisse, son évêque qui avait repéré ses qualités intellectuelles et spirituelles décida de l’envoyer à Rome pour compléter ses études.

Il y étudia dans deux universités : à la Grégorienne (chez les jésuites) et à la Sapienza (université d’État, laïque). Cette double formation coïncida avec la ligne directrice qui orientera son pontificat : l’ouverture vers le monde laïc. Il passa son doctorat en droit canon le neuf décembre 1922. En 1924, Montini reçut une lettre de Monseigneur Pizzardo l’informant que le pape Pie XI l’autorise à le faire entrer à la secrétairerie d’État.  Il y commença sa fonction le vingt-quatre octobre de la même année en tant que préposé, le poste le plus modeste. Après plusieurs mois d’apprentissage, on le nomma minutante le neuf avril 1925 à la section des Affaires ordinaires.

Lors du consistoire du 13 décembre 1937, le pape Pie XI lui confia la charge de substitut aux affaires ordinaires. Cette promotion importante, fit connaître Montini au-delà du Vatican et s’accompagna d’autres promotions annexes. Une fois élu, Pie XII nomma le cardinal Luigi Maglione secrétaire d’État, mais garda les deux substituts. Montini et le pape se virent tous les jours avant la guerre et pendant celle-ci, multipliant les audiences et les productions de documents. Dès le début de la guerre, Montini se vit confier la responsabilité du Bureau d’informations, organe de liaison entre les prisonniers de guerre ou internés civils et leurs familles. En janvier 1940, Pie XII demanda à Montini de diffuser des messages via Radio Vatican pour dénoncer le sort réservé par les nazis au clergé et aux civils polonais.

 En novembre 1941, le substitut présida la nouvelle « Commission pour les secours », chargée d’envoyer des aides financières et des médicaments aux prisonniers, alliés ou non. À partir de septembre 1942, Montini fut témoin des différents événements qui touchèrent Rome, notamment l’occupation de la ville par les Allemands à partir du 10 septembre 1943, puis sa libération par les forces alliées le 4 juin 1944. Montini se trouva au cœur d’un complot visant à renverser Musolini. Jusqu’à la fin de la guerre.

Après la guerre, Monseigneur Montini eut un rôle important dans les relations diplomatiques entre le Saint-Siège et les États sortant de la guerre. Le pape Pie XII n’ayant pas pris de secrétaire d’État depuis la mort de Monseigneur Luigi Maglione, Monseigneur Montini devint donc le subalterne direct du Saint-Père aux affaires ordinaires. En 1950, Pie XII chargea Monseigneur Montini de la préparation matérielle de l’Année Sainte. En novembre 1952, Monseigneur Montini et Monseigneur Tardini obtinrent le titre de pro-secrétaires d’État, distinction purement honorifique.

Monseigneur Montini obtint la charge d’archevêque de Milan le douze décembre 1954, au cours d’une messe  célébrée en la basilique Saint-Pierre à Rome. Le diocèse de Milan,  le plus important d’Italie avec plus de trois millions d’habitants, était, à cette époque,  en proie à la déchristianisation et à la libéralisation des mœurs. Le nouvel évêque prit donc la charge d’un diocèse difficile à gérer, lui qui n’eut jamais à diriger de paroisse en tant que prêtre.

Monseigneur Montini fut nommé cardinal au titre de Santi Silvestro e Martino ai monti  lors du concistoire du 15 décembre 1958. À la fin de l’année 1961, Jean XXIII nomma le cardinal Montini membre de la commission centrale. Le concile Vatican II s’ouvrit à Rome le 11 octobre 1962 ; plus de 2 000 évêques et supérieurs du monde entier, ainsi qu’une trentaine d’observateurs non catholiques, se rassemblèrent pour l’occasion dans la basilique Saint-Pierre. Monseigneur Montini y participa, et il fit inviter son ami Jean Guitton parmi les observateurs. Monseigneur Montini, outre ses activités au concile et à Milan, prit des positions publiques et fit des voyages qui en firent un papabile de plus en plus vraisemblable après Jean XXIII.

Après cinq scrutins infructueux, le cardinal Montini fut élu pape au sixième tour, le 21 juin 1963, avec quelque 60 voix : il a 65 ans. À la question portant sur le nom choisi, il répondit « Vocabor Paulus » (Je m’appellerai Paul : le nouveau pape se nomme donc Paul VI, en hommage à saint Paul et Paul V,  pape qui avait mis en œuvre les décisions du concile de Trente et canonisa Charles Borromée. En qualité d’évêque de Rome, il fut le 262ème pape de l’Église catholique, et son pontificat s’étendit de 1963 à sa mort en 1978.

Il a été béatifié le 19 octobre 20104, puis canonisé le 14 octobre 2018, et fêté le 26 septembre.

Il est le quatrième pape du XXe siècle à devenir saint, le troisième en moins de cinq ans. Paul VI fut un modèle, un guide spirituel pour tous durant toute sa vie. Il fut un référent pour ses contemporains. Paul VI est le quatrième pape contemporain à être canonisé.

Paul VI fut le pape qui mena à bien le Concile Vatican II convoqué par son prédécesseur Saint Jean XXIII, décédé en 1963 après la première session de ce Concile. Il dirigea le profond travail d’aggiornamento (mise à jour) opéré par le Concile. Ce pape nous a laissé des écrits marquants. Il continue à marquer l’Église de son empreinte au travers du pape François qui le cite énormément.

Le jour de sa mort, le public réclamait déjà la canonisation de  Paul VI. il n’était pas très charismatique mais c’était un grand théologien. Devenu Pape après Vatican II, il a déçu les partisans de plus de réformes alors que la société vivait des bouleversements importants (Mai 68). Son pontificat n’a pas été facile.

Pour être saint, deux miracles sont nécessaires. Le premier pour la béatification, le second pour la canonisation. Mais ce n’est pas une obligation absolue. En définitive, le pape a le dernier mot sur toutes ces règles. La condition sine qua non pour devenir saint, c’est de rendre son dernier souffle.

Liens externes

◊ Question de ie : cliquez ici → Paul VI : pourquoi le canoniser ?

◊ Le troisième secret de Fatima → La survie de Paul VI et son retour à Rome

Canonisation de Paul VI, Mgr Romero, Nunzio Sulpicio et 4 autres bienheureux

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Catéchèse, Enseignement, L'Église, Liturgie, Messages, Page jeunesse, Religion | Pas de Commentaire »

Ne plus prendre de bain

Posté par diaconos le 18 octobre 2018

  J’ai cherché l’Eternel et Il m’a répondu, Il m’a délivré de toutes mes peurs. Ceux qui tournent leurs yeux vers Lui ont le visage rayonnant !    Psaume 34.5-6

J’ai cherché le Seigneur et Il m’a répondu, Il m’a délivré de toutes mes peurs. Ceux qui tournent leurs yeux vers Lui ont le visage rayonnant ! (Psaume 34.5-6)

Un curé nord-américain ayant un grand sens de l’humour, lassé des mille et une excuses que ses paroissiens lui donnaient pour ne pas assister à la messe, publia dans sa feuille paroissiale dix motifs pour justifier de ne pas prendre de bain.

  1. Je ne prend pas de bain parce qu’on m’y a obligé lorsque j’étais enfant.
  2. Les gens qui prennent des bains sont des hypocrites, parce qu’ils pensent qu’ils sont plus propres que les autres.
  3. Il existe tant de marques et de classes de savon que je ne sais pas lequel choisir.
  4. J’ai eu la coutume de prendre un bain, mais, il y a un moment où je l’ai interrompu.
  5. Je prend le bain uniquement en des occasions spéciales , comme Noël ou Pâques.
  6. Aucun de mes amis ne prend de bain.
  7. Je reprendrai un bain lorsque je serai plus vieux ou plus sale.
  8. Je ne puis gaspiller mon temps à prendre un bain.
  9. La salle de bain n’est jamais accommodée au climat : en hiver, elle est trop froide et, en été, elle est trop chaude.
  10. Les gens qui fabriquent les savons ne le font que pour gagner de l’argent. C’est à eux qu’il importe le fait que je prenne un bain ou non.

Vida nueva, Madrid

Source de l’image → au commencement – Centerblog

J’ai cherché Dieu dans les être humains de mon village, puis dans les livres, dans les idées et les symboles. Mais cela ne me donnait ni paix ni amour. Un jour j’ai découvert, dans les écrits des Pères de l’Église, qu’il est possible de rencontrer Dieu, réellement, par la prière. Alors, patiemment, je me suis mis au travail.

Ainsi j’ai progressivement compris que Dieu est proche, qu’Il m’aime, et qu’en me laissant remplir par Son amour, mon cœur s’ouvrait aux autres. J’ai compris que l’amour est la communion, avec Dieu, et avec l’autre, toi. Et que, sans cette communion, le monde n’est que tristesse, ruine, désolation, massacres. Si seulement le monde voulait vivre dans cet amour, il connaîtrait la vie éternelle.

Père Dimitru Staniolae – Église orthodoxe de Roumanie

Voilà, c’est résolu, je veux faire silence pour prier. Mais le silence, ce n’est pas facile à faire. pour y arriver, je peux regarder attentivement une seule chose, je peux aussi fermer les yeux. Si un bruit se fait entendre, je ne bouge pas, je ne tourne pas la tête. Ainsi je devient responsable de mon silence.

Le silence est fragile: mais c’est décidé, je veux faire durer mon silence pour moi et pour les autres. un beau silence en présence de Dieu est déjà une prière. J’accepte de ne rien sentir Seigneur, de ne rien voir, de ne rien entendre, vide de toute idée, de toute image. Dans la nuit, me voici simplement pour te rencontrer sans obstacle : dans le silence de la foi, devant toi, Seigneur.

Le Christ est en mesure de comprendre notre humanité puisqu’il a pris notre condition humaine : il est donc en mesure de comprendre nos souffrances, nos inquiétudes, nos difficultés, nos interrogations. Il est en mesure de comprendre parce qu’il est homme et de nous sauver parce qu’il est Dieu. Voilà pourquoi nous pouvons avoir  en lui une totale confiance et obtenir de lui notre salut.  Lui faire confiance, c’est ouvrir notre cœur à son amour et lui dire : « Fais que j’aime comme tu aimes. »

« Que veux-tu que je fasse pour toi » dit Jésus à l’aveugle qui mendiait sur la route, pas loin de Jéricho (Lc 18, 35-43). Ne craignons pas de dire à Jésus : « Rabbouni, que je voie. » La joie du Christ qui nous aime, c’est cette foi, cette confiance en lui : n’ayons pas peur de la lui dire souvent.  Ne craignons donc pas de lui demander son aide. Cette efficacité de la confiance, nous en faisons régulièrement l’expérience dans notre entourage : vivre une relation de confiance procure beaucoup de force, de joie et développe nos capacités de vivre, d’aimer et d’affronter les difficultés quand elles se présentent.

La bible nous dit que la joie a sa source dans le cœur. Elle est faite de bien-être, de contentement, d’harmonie. Un cœur joyeux rend le visage serein. Le cœur joyeux fait du bien à la santé. (Pr 15,13)  Un cœur joyeux est un bon remède. (Pr 17,22) La joie trouve son origine véritablement en Dieu : « Il y a d’abondantes joies devant sa face » (Ps 16)  Il rend ta bouche joyeuse, et comme l’aigle tu seras toujours jeune. (Ps 103, 5)

La bible nous dit que la joie a sa source dans le cœur. Elle est faite de bien-être, de contentement, d’harmonie. Un cœur joyeux rend le visage serein. Le cœur joyeux fait du bien à la santé. (Pr 15,13)  Un cœur joyeux est un bon remède. (Pr 17,22) La joie trouve son origine véritablement en Dieu : »Il y a d’abondantes joies devant sa face » (Ps 16)  Il rend ta bouche joyeuse, et comme l’aigle tu seras toujours jeune. (Ps 103, 5)

À qui serait-il bon de donner cette semaine un signe de confiance ? Prendre des nouvelles de quelqu’un, le susciter à nouveau, le remettre en route par un mot d’encouragement , une parole qui redonne confiance en soi, cela peut être précieux.

Compléments

◊ Le pardon est un acte de liberté, un acte créateur: clique ici →  Jésus rend libre

◊ L’Espérance est tellement indispensable pour vivre ! Cliquez ici pour lire → Métamorphose

Liens externes

◊ La vérité du Christ rend libre: cliquez ici pour entrer → Les méditations (catholique.org.

 

◊ De Psychologies.com : cliquez ici pour entrer → Renouer avec le silence

◊  Cénacle de Sauges : cliquez ici pour entrer → Le pardon acte recréateur

Jésus est source de vie pour qui lui fait confiance

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Catéchèse, comportements, Enseignement, Foi, Page jeunesse, Religion, Rencontrer Dieu | Pas de Commentaire »

12345...358
 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS