Fête de l’Épiphanie du Seigneur

Posté par diaconos le 2 janvier 2013

Ce dimanche, nous fêterons l’Épiphanie du Seigneur. Nous y commémorerons  l’ouverture au monde entier du projet de Salut de Dieu; ce Salut est epiphanie.gifsans frontières et les païens sont aussi associés au même héritage (deuxième lecture). Les mages représentent traditionnellement les différentes nations. En venant se prosterner devant cet enfant et l’offrande des cadeaux qu’ils firent sont le témoignage de leur reconnaissance  de la divinité et de la royauté de Jésus.  L’Évangile de ce dimanche nous invite à faire nôtres les attitudes et les sentiments de ces mages : se prosterner, adorer et offrir. Il ne nous est pas demandé d’offrir de l’or, de l’encens et de la myrrhe, mais de nous offrir nous-mêmes à chaque eucharistie.

Pour la semaine qui vient, levons les yeux et acceptons de nous mettre en route…

« Ils ont levés les yeux » (Première lecture) Lever les yeux, c’est peut-être ce qui nous fait défaut, souvent, et nous entraîne au pessimisme, à la fatalité, voire au désespoir. Lever les yeux, telle est l’invitation qui nous est faite ce dimanche. Lever les yeux, c’est porter son regard vers les autres, c’est chercher  l’aide de quelqu’un, de Dieu et puis c’est accepter de se mettre en route.

Jésus, Lumière pour toute l’humanité

Après la naissance de Jésus à Bethléem de Judée, sous le règne d’Hérode, des mages venus d’Orient se présentèrent à Jérusalem et demandèrent : « Où est le roi des Juifs, qui vient de naître? Nous avons vu son étoile en Orient, et nous sommes venus lui rendre hommage. » Le prophète païen Balaam avait prononcé, douze siècles auparavant cet oracle : « Je le vois, mais pas en ce temps. Je le contemple, mais non de près. Une étoile est en marche issue de Jacob : un sceptre s’élève d’Israël » (Nb 24, 17)

Nous trouvons ici deux mots clés, étoile (lumière) et sceptre (signe de royauté) Aujourd’hui, nous commémorons la naissance du Christ dans la splendeur de la gloire royale, à la lumière de toutes les nations. Si la fête de Noël rappelle la pauvreté de l’étable de Bethléem, celle de l’Épiphanie par contre nous fait penser à cette manifestation de la gloire de Dieu qui eut lieu lors de cet hommage rendu à Jésus par ces mages venus de l’Orient.
La royauté de ce roi n’est pas de ce monde ; elle ne se dévoilera que dans sa passion et dans l’Évangile, la Gloire de Dieu est toujours liée à Jésus- Christ et à sa mission de Sauveur. Jésus offre le Salut à tous, c’est ce qu’affirme la lettre de Paul aux Éphésiens : grâce à l’Évangile, les païens sont associés au même héritage, au même corps et au partage de la même promesse, dans le Christ Jésus.

Source → Rencontre avec la Parole de Vie _ ISBN : 978-3-8416-9807

par (auteur) :  cliquez ici → Michel Houyoux

 Fête de l'Épiphanie du Seigneur dans Catéchèse croix-diaconaleReçois cher ami, chère amie dans le Christ, mes salutations amicales et fraternelles

Michel Houyoux, diacre permanent

PREMIÈRE LECTURE – Isaïe 60, 1 – 6

Debout, Jérusalem ! Resplendis : elle est venue ta lumière, et la gloire du Seigneur s’est levée sur toi. Regarde : l’obscurité recouvre la terre, les ténèbres couvrent les peuples ; mais sur toi se lève le Seigneur, et sa gloire brille sur toi. Les nations marcheront vers ta lumière, et les rois, vers la clarté de ton aurore. Lève les yeux, regarde autour de toi : tous, ils se rassemblent, ils arrivent ; tes fils reviennent de loin, et tes filles sont portées sur les bras. Alors tu verras, tu seras radieuse, ton coeur frémira et se dilatera. Les trésors d’au-delà des mers afflueront vers toi avec les richesses des nations. Des foules de chameaux t’envahiront, des dromadaires de Madiane et d’Epha. Tous les gens de Saba viendront, apportant l’or et l’encens et proclamant les louanges du Seigneur.

PSAUME – 71 (72)  

Notes : (v1-v2) Cette invocation présente la royauté comme un don de Dieu ; (v11) Le roi, figure du messie à venir, jouïra d’une domination universelle ; (v12-v13) Ce roi idéal, figure du messie à venir, portera secours à tous les affligés :  les pauvres, les malheureux, les faibles et il les délivrera de l’oppression.

1  Dieu, donne au roi tes pouvoirs,   à ce fils de roi ta justice.
2  Qu’il gouverne ton peuple avec justice,  qu’il fasse droit aux malheureux !

7  En ces jours-là, fleurira la justice,  grande paix jusqu’à la fin des lunes !
8  Qu’il domine de la mer à la mer, et du Fleuve jusqu’au bout de la terre !

10  Les rois de Tarsis et des Iles apporteront des présents. Les rois de Saba et de Seba feront leur offrande.
11 Tous les rois se prosterneront devant lui, tous les pays le serviront.

12 Il délivrera le pauvre qui appelle et le malheureux sans recours.
13 Il aura souci du faible et du pauvre, du pauvre dont il sauve la vie.

DEUXIÈME LECTURE – Ephésiens 3 , 2…6  

Frères, 2 vous avez appris en quoi consiste la grâce que Dieu pour réaliser son plan, m’a donnée pour vous : 3 par révélation, il m’a fait connaître le mystère du Christ. 5 Ce mystère, il ne l’avait pas fait connaître aux hommes des générations passées, comme il l’a révélé maintenant par l’Esprit à ses saints Apôtres et à ses prophètes.
6 Ce mystère, c’est que les païens sont associés au même héritage, au même corps, au partage de la même promesse, dans le Christ Jésus, par l’annonce de l’Évangile.

De l’Évangile selon Matthieu, au chapitre deux

1 Jésus était né à Bethléem en Judée, au temps du roi Hérode le Grand. Or, voici que des mages venus d’Orient arrivèrent de Jérusalem 2 et demandèrent : « Où est le roi des Juifs qui vient de naître ? Nous avons vu se lever son étoile et nous sommes venus nous prosterner devant lui. » 3 En apprenant cela, le roi Hérode fut pris d’inquiétude, et tout Jérusalem avec lui. 4 Il réunit tous les chefs des prêtres et tous les scribes d’Israël, pour leur demander en quel lieu devait naître le Messie. Ils lui répondirent : 5 « A Bethléem en Judée, car voici ce qui est écrit par le prophète :  6 Et toi, Bethléem en Judée, tu n’es certes pas le dernier parmi les chefs-lieux de Judée ; car de toi sortira un chef, qui sera le berger d’Israël mon peuple. » 7 Alors Hérode convoqua les mages en secret pour leur faire préciser à quelle date l’étoile était apparue ; 8 Puis il les envoya à Bethléem, en leur disant :
« Allez vous renseigner avec précision sur l’enfant. Et quand vous l’aurez trouvé, avertissez-moi pour que j’aille, moi aussi, me prosterner devant lui. » 9 Sur ces paroles du roi, ils partirent. Et voilà que l’étoile qu’ils avaient vue se lever les précédait ; elle vint s’arrêter au-dessus du lieu où se trouvait l’enfant. 10 Quand ils virent l’étoile, ils éprouvèrent une très grande joie. 11 En entrant dans la maison, ils virent l’enfant avec Marie sa mère ; et, tombant à genoux, ils se prosternèrent devant lui. Ils ouvrirent leur coffrets, et lui offrirent leurs présents : de l’or, de l’encens et de la myrrhe. 12 Mais ensuite, avertis en songe de ne pas retourner chez Hérode, ils regagnèrent leur pays par un autre chemin.

Complément

♦ Catéchèse  →  Les mages païens viennent se prosterner devant Jésus (Mt 2, 1-12)


Publié dans Catéchèse, DESSINS ET BIBLE, fêtes religieuses, La messe du dimanche, Liturgie, Temps de Noël | Pas de Commentaire »

Vivons pleinement le temps de l’Avent

Posté par diaconos le 6 novembre 2012

Du site :  Idées- Caté (France)

 

Vivons pleinement le temps de l'Avent dans Accueil sur mon blog avent

Images et coloriages pour le temps de l’Avent et de Noël   → Noël.

Chants conseillés« Viens dans mon coeur, Seigneur », Cécile Klinguer« Noël a mille couleurs », Danielle Sciaky et Michel Wackenheim – « Rêve d’un monde » – « Marie » (Voudrais-tu Marie…)
« Allume un feu d’amour ». C et JN Klinguer -

Chants de Noël → Chants de Noël de tous les pays à écouter en ligne

Prévoir avec les enfants de la catéchèse de réfléchir à une action de partage dans laquelle ils pourraient investir un peu en ce temps de préparation à la fête de Noël…

AUTOUR DU MOT AVENT

Le temps de l’Avent est la période qui précède Noël. Ce temps commence un dimanche (le premier dimanche de l’Avent) et se poursuit jusqu’à la fête de Noël. Chez les orthodoxes, le temps de l’Avent est plus long.

Voici une image à compléter au fur et à mesure de la marche en Avent

Cliquez sur les miniatures pour agrandir l’image.

La première image est à compléter avec les différents dimanches d’Avent; une phrase tirée de l’évangile du dimanche; un dessin illustrant la phrase; un effort personnel à vivre durant la semaine.

avent40 Accueil dans Catéchèse

calendrier%20avent couronne de l'Avent dans DESSINS ET BIBLE


Seconde image → quelques propositions.
Troisième image: exemple terminé.

avent46 Jean Baptiste dans Page jeunesse

avent47 liturgie dans Temps de l'Avent

avent48 Marie

 

L’AVENT DANS NOS VIES

Ci-dessous, deux pages au format PDF ou .doc (Attention! Le format PDF ne bouge pas à  l’enregistrement. Par contre les documents doc peuvent être décalés.

Pour constituer le calendrier de l’Avent, il faut photocopier deux pages PDF ou deux pages doc. Prendre ensuite la page avec les dates et les dessins. Avec un cutter ouvrir tous les bords des rectangles (correspondant à un jour) en haut, en bas et sur le côté droit. Ensuite, coller les deux pages l’une au-dessus de l’autre (page dessin sur le dessus).En soulevant les images du calendrier, un petit texte apparaît.

Format PDF—->

calendrier%20avent1 partage

calendrier%20avent1 Temps de l'Avent

Format .doc—->

calendrier%20avent1

calendrier%20avent1

Donner ce calendrier aux parents au début du temps de l’Avent. Chaque jour, les enfants colorieront une image. Avec leurs parents, ils liront ensuite le petit texte au-dessous de l’image et y réfléchirons ensemble.

Les dimanches : on allumera une ou plusieurs bougies . Les phrases proposées nous parlent de Dieu. Les lundis : on relira  la première lecture du dimanche. Les mardis : on placera cette première lecture dans nos vies. Les mercredis : on relira la seconde lecture du dimanche. Les jeudis : on placera cette seconde lecture dans nos vies. Les vendredis : on relira l’évangile du dimanche.Les samedis :  on placera cet évangile dans nos vies.

Quelques pistes pour aider les parents

calendrier%20avent1

EN ROUTE VERS NOËL

Idée animation envoyée par Laure.

Pour te mettre en route sur le chemin de Noël, tu vas grâce au calendrier ci-dessous, découvrir que tu es un semeur de bonheur. Dans « images pour l’Avent » tu découvriras quelques petites graines! Tu peux aussi en inventer d’autres… En fin de journée, choisis une image en fonction de ce que tu as fait dans ta journée et colle-la sur le calendrier. Il y a des graines de : plaisir, sagesse,  obéissance, sourire, partage, politesse, aide,pardon, prière, gentillesse, patience, effort…
La veille de Noël, en regardant ton calendrier, tu verras combien tu es enfant de Dieu !
Bonne Route !

avent31 avent32 avent33

BOUGIES DE L’AVENT

img_large_watermarked-267x300

Temps de l'Avent : préparons le chemin du Seigneur.

Durant le temps de l’Avent, nous pouvons allumer, chaque dimanche, une bougie.
–>La première bougie est symbole du pardon.
«Dieu pardonne depuis le commencement … et toujours!»
–>La seconde bougie est le symbole de la foi.
«Depuis le premier croyant, c’est un peuple immense qui nous précède dans la foi!»
–>La troisième bougie est le symbole de la joie de l’Alliance.
«Avec David, l’Alliance est joie! Aujourd’hui, Dieu désire toujours notre bonheur.»
–>La quatrième bougie est le symbole d’un règne de justice et de paix annoncé par les prophètes.
«Jésus vit ce règne de justice et de paix! Que faisons-nous pour lui ressembler?»

avent41

Plus on avance vers Noël, plus la lumière grandit……
L’Avent est un temps d’attente, de veille. Un temps pour préparer son coeur à accueillir, un temps pour laisser une place à Celui qui va venir, un temps pour s’ouvrir, pour se laisser illuminer par une vie plus Belle, plus Grande, plus Généreuse!
L’Avent est un temps pour se poser la question: « A-t-on vraiment envie d’accueillir celui qui veut naître en tous?

Chez les orthodoxes :
Dans la liturgie orthodoxe, le premier dimanche nous invite à nous réveiller, à veiller, à nous mettre en route, à produire des fruits.
Le second dimanche est la présentation de Marie au temple: Marie est charnière entre les deux Testaments; elle nous conduit à Jésus.
Le troisième dimanche, «L’été éternel», nous élevons nos âmes vers Dieu. Saurons-nous faire mûrir en nous et autour de nous l’éternel été de son Esprit?
Le quatrième dimanche, «Les signes de celui qui vient»: lumière, purification, résurrection, paix…
Le cinquième dimanche, dimanche de la joie.
Le sixième dimanche, «Les quatre temps d’hiver», une Vivante Lumière marche vers nous. Réveillons-nous et marchons à sa rencontre…

QUELQUES TEXTES

AVENT

Seigneur,
En ce temps de l’Avent
Je veux me préparer à t’accueillir.
Aide-moi à marcher dans la joie et la confiance
Sur le chemin qui mène jusqu’à toi.
Inspire-moi les gestes de partage
De pardon et de paix
Pour annoncer autour de moi
La Bonne Nouvelle de ta venue parmi les hommes.

Sylvie Candès

NAÎTRE

Aujourd’hui, Jésus, tu ne nais plus dans une étable…
Mais Tu veux naître, dire le secret de Dieu,
Dans toutes les maisons, dans tous les coeurs.

Tu veux déposer le baiser de Dieu sur tous les visages.
Tu veux des millions de crèches pour habiter le monde.
Tu veux des millions de coeurs pour donner ta paix sur la terre.
Tu veux des millions de visages pour donner la paix de Dieu.
Tu veux des millions de Noëls pour donner ton Noël.

Jésus, viens ouvrir nos maisons et nos coeurs pour dire avec Toi :
Gloire à Dieu, notre Père !

changement

A L’AFFÛT

Se préparer, c’est accueillir en nous
Tout ce qui peut advenir dans notre vie,
Et l’accepter
En essayant d’en découvrir le sens.

Se préparer, c’est se laisser bousculer
Par les appels nous venant des autres
Et nous invitant à changer,
A repenser nos manières de sentir et d’agir.

Se préparer, c’est faire le vide
En apprenant le discernement,
En abandonnant l’inutile et le superflu,
Pour donner une place plus grande à l’essentiel.

Se préparer, c’est mettre son coeur en éveil,
A l’affût de tout ce qui peut nous convertir
En profondeur.

Se préparer, c’est se risquer à Dieu
Avec tout ce que cela signifie de bouleversements
D’étrangetés, de surprises
Pour aller au bout de la rencontre.

D’après un texte de Robert Riber.

(Pour aller vers le plan, les chants et prières, les images et coloriages, ne fermez pas! Remontez tout simplement au début de cette rencontre).

Compléments

◊ Cliquez ici →  Vivre l’Avent avec Marie

◊ Cliquez ici → Vivre l’Avent avec Jean-Baptiste

◊ Cliquez ici → Préparer l’Avent avec les lectures des quatre dimanches de l’Avent: Année C


♥  Découvrez la richesse du site Idées-Caté en cliquant sur le titre ci-dessous …

→  Idées-Caté : plein d’idées pour le caté, la catéchèse, le catéchisme

À voir aussi dans la colonne de gauche de cette page… →  catéchèse

Contactideescate@gmail.com

images1

Merci Guillemette

Merci à Guillemette (catéchiste en Bretagne – Diocèse de saint Brieuc)  et à toute son équipe pour cette magnifique leçon de catéchèse.
Salutations amicales et fraternelles en Christ.

 lwf0004.gif Michel Houyoux, diacre permanent

Publié dans Accueil sur mon blog, Catéchèse, DESSINS ET BIBLE, Page jeunesse, Temps de l'Avent | Pas de Commentaire »

Jésus s’approche de nous pour illuminer nos rencontres.

Posté par diaconos le 31 janvier 2012

Fête de la Chandeleur

Jésus s'approche de nous pour illuminer nos rencontres

Emportons un cierge chez nous. Emportons surtout le Christ vivant dans notre coeur.

 Siméon avait salué l’enfant Jésus comme étant la lumière du monde (Lc 2, 22-29). En souvenir de cette parole, l’Église célèbre, le deux février de chaque année,  une liturgie en deux temps.

Premier temps :   Une procession

  Les fidèles se rassembleront soit à l’extérieur de l’église,  soit à l’entrée. Des cierges seront allumés et pendant ce temps on chantera  : « Voici le Seigneur Dieu qui vient avec puissance ; il vient illuminer notre regard, alléluia. » (Is 34, 4-5)

Le célébrant rejoindra l’assemblée  et la saluera en utilisant le dialogue suivant :

Célébrant  : Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit.     Tous : Amen
Célébrant : La grâce de Jésus notre Seigneur, l’amour de Dieu le Père et la communion de l’esprit Saint soient toujours avec vous.

Tous : Et avec votre esprit.

Le célébrant exposera ensuite le sens de la cérémonie, dans les ternes suivants, ou en des termes semblables.

Frères et soeurs bien-aimés, il y a quarante jours, nous célébrions dans la joie la fête de la Nativité du Seigneur. Voici maintenant  arrivé le jour où Jésus  fut présenté au temple par Marie et Joseph ; ils se conformaient ainsi à la Loi juive.  Le vieillard Siméon et la prophétesse Anne étaient venus au Temple, sous l’impulsion de l’Esprit Saint ; éclairés par ce même Esprit, ils reconnurent leur Seigneur dans ce petit enfant et ils l’annoncèrent à tous avec enthousiasme.

Il en va de même pour nous : rassemblés par l’Esprit, nous allons nous mettre en marche vers l’autel du Seigneur à la rencontre du Christ ; nous le trouverons et nous le reconnaîtrons à la fraction du pain en attendant sa venue dans la gloire.

Puis le célébrant bénira les cierges en disant → Dieu qui est la source et l’origine de toute lumière , toi qui as montré au vieillard Siméon la lumière qui éclaire les nations, nous te supplions humblement : que ta bénédiction (+) sanctifie ces cierges ; exauce la prière de ton peuple qui s’est ici rassemblé pour les recevoir et les porter à la louange de ton Nom et qu’en avançant dans le droit chemin, nous arrivions à découvrir et accueillir la Lumière que ne s’éteint jamais. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur et notre Dieu qui vit et règne avec Toi et le Saint Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles.

Tous : Amen.

Le célébrant ajoutera : Avançons maintenant dans la paix, à la rencontre du Seigneur.

Pendant la procession l’on chantera . « Lumière pour éclairer les païens et gloire d’Israël ton peuple » ou « Lumière pour l’homme aujourd’hui »  (E 61-3)

Deuxième temps : La messe

Antienne d’ouverture → Nous rappelons ton amour, Seigneur, au milieu de ton Temple. Ta louange parvient, comme ton Nom, jusqu’au bout de la terre, tu exerces la force avec justice. (psaume 47, 10-11)

* On chante immédiatement le Gloria.

Prière d’ouverture → Dieu éternel et tout puissant, nous t’adressons cette humble prière : puisque ton Fils unique, ayant revêtu notre chair, fut en ce jour présenté dans le Temple, fais que nous puissions aussi, avec une âme purifiée, nous présenter devant toi. Par Jésus Christ.

◊ Au coeur des textes liturgiques… 

Références bibliques et commentaires →  Mal. 3, 1-4  ;   Psaume 23  ;  He. 2, 14-18  ;  Lc 2, 22-40

Compléments

◊ Homélie →  La présentation de Jésus au temple

◊ Archive →  Fête de la Chandeleur ou fête de la lumière (2 février)

Lien externe

Publié dans DESSINS ET BIBLE, fêtes religieuses, Messages, Paroisses | Pas de Commentaire »

L’Épiphanie du Seigneur

Posté par diaconos le 1 janvier 2012

Bonjour  chers amis, chères amies dans le Christ.

Fête de l'piphanie du Seigneur

Venez tous adorer votre Dieu

Ce dimanche 8 janvier 2011, nous fêterons l’épiphanie du Seigneur. Nous y commémorerons  l’ouverture au monde entier du projet de Salut de Dieu ; ce Salut est sans frontières et les païens sont aussi associés au même héritage (deuxième lecture). Les mages représentent traditionnellement les différentes nations. En venant se prosterner devant cet enfant et l’offrande des cadeaux qu’ils firent sont le témoignage de leur reconnaissance  de la divinité et de la royauté de Jésus.  La page d’Évangile  choisie pour ce dimanche nous invite à faire nôtres les attitudes et les sentiments de ces mages : se prosterner, adorer et offrir. Il ne nous est pas demandé d’offrir de l’or, de l’encens et de la myrrhe, mais de nous offrir nous-mêmes à chaque eucharistie.

Pour la semaine qui vient, levons les yeux et acceptons de nous mettre en route…
« Ils ont levés les yeux » (Première lecture) Lever les yeux, c’est peut-être ce qui nous fait défaut, souvent, et nous entraîne au pessimisme, à la fatalité, voire au désespoir.
Lever les yeux, telle est l’invitation qui nous est faite ce dimanche. Lever les yeux, c’est porter son regard vers les autres, c’est chercher  l’aide de quelqu’un, de Dieu et puis c’est accepter de se mettre en route.

En complément de cet article une catéchèse sur l’Épiphanie. Et mon homélie que je vous offre bien volontiers.
Recevez chers amis, chères amies,  mes salutations amicales et fraternelles-

 L'Épiphanie du Seigneur dans Catéchèse lwf0004.vignette2Michel Houyoux, diacre permanent

—————————————————————————————————————–
PREMIÈRE LECTURE – Isaïe 60, 1 – 6

Commentaire     Quelle image fantastique présentée par Isaïe ! En de magnifiques images, Isaïe décrit Jérusalem comme la plaque tournante du monde.Dans cet extrait, le prophète proclame la fin de l’exil : debout, Jérusalem ! Les exilés reviendront au pays. Les ennemis qui étaient venus pour la détruire, reviendront pour la reconnaître comme la lumière des nations.

Debout, Jérusalem ! Resplendis : elle est venue ta lumière, et la gloire du Seigneur s’est levée sur toi. Regarde : l’obscurité recouvre la terre, les ténèbres couvrent les peuples ; mais sur toi se lève le Seigneur, et sa gloire brille sur toi. Les nations marcheront vers ta lumière, et les rois, vers la clarté de ton aurore. Lève les yeux, regarde autour de toi : tous, ils se rassemblent, ils arrivent ; tes fils reviennent de loin, et tes filles sont portées sur les bras. Alors tu verras, tu seras radieuse, ton coeur frémira et se dilatera. Les trésors d’au-delà des mers afflueront vers toi avec les richesses des nations. Des foules de chameaux t’envahiront, des dromadaires de Madiane et d’Épha. Tous les gens de Saba viendront, apportant l’or et l’encens et proclamant les louanges du Seigneur.
« Copyright AELF – Paris – 1980 – Tous droits réservés ».

PSAUME 71

Commentaire  L’espérance d’ Isaïe viendra d’un roi, ami des malheureux. Les représentants des nations viendront le reconnaître.
(v1-v2) Cette invocation présente la royauté comme un don de Dieu. (v11) Le roi, figure du messie à venir, jouira d’une domination universelle.
(v12-v13) Ce roi idéal, figure du messie à venir, portera secours à tous les affligés :  les pauvres, les malheureux, les faibles et il les délivrera de l’oppression.

1 Dieu, donne au roi tes pouvoirs,à ce fils de roi ta justice.

2 Qu’il gouverne ton peuple avec justice, qu’il fasse droit aux malheureux !

7  En ces jours-là, fleurira la justice, grande paix jusqu’à la fin des lunes !
8  Qu’il domine de la mer à la mer, et du Fleuve jusqu’au bout de la terre !

10  Les rois de Tarsis et des Iles apporteront des présents. Les rois de Saba et de Seba feront leur offrande.
11 Tous les rois se prosterneront devant lui, tous les pays le serviront.

12 Il délivrera le pauvre qui appelle et le malheureux sans recours.
13 Il aura souci du faible et du pauvre, du pauvre dont il sauve la vie.
« Copyright AELF – Paris – 1980 – Tous droits réservés ».

DEUXIÈME LECTURE – Éphésiens 3 , 2…6

Commentaire Le mystère dont il est question ici, c’est ce que Dieu a dévoilé et accompli en son fils Jésus. Par l’attention portée à toutes les personnes, par la délicatesse et la vérité de son amitié pour elles, par sa volonté de les sauver toutes , jusqu’au prix de sa mort, Jésus nous a révélé que Dieu nous aime pour nous faire valoir.

Frères, 2 vous avez appris en quoi consiste la grâce que Dieu pour réaliser son plan, m’a donnée pour vous : 3 par révélation, il m’a fait connaître le mystère du Christ. 5 Ce mystère, il ne l’avait pas fait connaître aux hommes des générations passées, comme il l’a révélé maintenant par l’Esprit à ses saints Apôtres et à ses prophètes.
6 Ce mystère, c’est que les païens sont associés au même héritage, au même corps, au partage de la même promesse, dans le Christ Jésus, par l’annonce de l’Évangile.
« Copyright AELF – Paris – 1980 – Tous droits réservés ».

De l’Évangile de saint Matthieu au chapitre 2 , 1 – 12

Commentaire   Les Juifs et leurs chefs religieux possédaient la vérité sur le Sauveur, mais ils ne la cherchaient pas ; les mages, des paiëns, ne savaient rien du sauveur, mais ils le recherchaient. le chrétiens ont appris beaucoup de choses sur le Christ, mais Lui, le cherchent-ils vraiment ?  Les personnes qui ne croient pas ne sont-elles pas souvent, malgré leur ignorance, plus avides que nous, de le trouver ?

1 Jésus était né à Bethléem en Judée, au temps du roi Hérode le Grand. Or, voici que des mages venus d’Orient arrivèrent de Jérusalem 2 et demandèrent : « Où est le roi des Juifs qui vient de naître ? Nous avons vu se lever son étoile et nous sommes venus nous prosterner devant lui. » 3 En apprenant cela, le roi Hérode fut pris d’inquiétude, et tout Jérusalem avec lui. 4 Il réunit tous les chefs des prêtres et tous les scribes d’Israël, pour leur demander en quel lieu devait naître le Messie. Ils lui répondirent : 5 « A Bethléem en Judée, car voici ce qui est écrit par le prophète :  6 Et toi, Bethléem en Judée, tu n’es certes pas le dernier parmi les chefs-lieux de Judée ; car de toi sortira un chef, qui sera le berger d’Israël mon peuple. » 7 Alors Hérode convoqua les mages en secret pour leur faire préciser à quelle date l’étoile était apparue ; 8 Puis il les envoya à Bethléem, en leur disant :
« Allez vous renseigner avec précision sur l’enfant. Et quand vous l’aurez trouvé, avertissez-moi pour que j’aille, moi aussi, me prosterner devant lui. » 9 Sur ces paroles du roi, ils partirent. Et voilà que l’étoile qu’ils avaient vue se lever les précédait ; elle vint s’arrêter au-dessus du lieu où se trouvait l’enfant. 10 Quand ils virent l’étoile, ils éprouvèrent une très grande joie. 11 En entrant dans la maison, ils virent l’enfant avec Marie sa mère ; et, tombant à genoux, ils se prosternèrent devant lui. Ils ouvrirent leur coffrets, et lui offrirent leurs présents : de l’or, de l’encens et de la myrrhe. 12 Mais ensuite, avertis en songe de ne pas retourner chez Hérode, ils regagnèrent leur pays par un autre chemin.
« Copyright AELF – Paris – 1980 – Tous droits réservés ».

Compléments

◊ Catéchèse → Épiphanie du Seigneur -Solennité

◊ Homélie → Épiphanie : Jésus, Lumière pour toute l’humanité ! …

—————

Liens externes

◊   Catéchèse →  l’histoire de l’Etoile de Balaam et des Mages

◊ Une lumière pour tous →   Épiphanie, Rois Mages : origine, signification

Publié dans Catéchèse, DESSINS ET BIBLE, Enseignement, fêtes religieuses, Histoire, homélies particulières | Pas de Commentaire »

12345...26
 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS