Première mission de Paul en Pamphilie et en Syrie

Posté par diaconos le 21 mai 2019

ACTES DES APÔTRES

Paul et Barnabé, revenus à Iconium et à Antioche de Pisidie affermissaient le courage des disciples ; ils les exhortaient à persévérer dans la foi, en disant : «Il nous faut passer par bien des épreuves pour entrer dans le royaume de Dieu.»

Paul et Barnabé, revenus à Iconium et à Antioche de Pisidie affermissaient le courage des disciples ; ils les exhortaient à persévérer dans la foi, en disant : «Il nous faut passer par bien des épreuves pour entrer dans le royaume de Dieu.»

Paul et Barnabé, revenus à Iconium et à Antioche de Pisidie, affermissaient le courage des disciples ; ils les exhortaient à persévérer dans la foi, en disant : « Il nous faut passer par bien des épreuves pour entrer dans le royaume de Dieu. »  Ils désignèrent des Anciens pour chacune de leurs Églises et, après avoir prié et jeûné, ils confièrent au Seigneur ces hommes qui avaient mis leur foi en lui.

Ils traversèrent la Pisidie et se rendirent en Pamphylie. Après avoir annoncé la Parole aux gens de Pergé, ils descendirent vers Attalia, 26 et prirent le bateau jusqu’à Antioche de Syrie, d’où ils étaient partis ; c’est là qu’ils avaient été remis à la grâce de Dieu pour l’oeuvre qu’ils venaient maintenant d’accomplir. 27 A leur arrivée, ayant réuni les membres de l’Église, ils leur racontaient tout ce que Dieu avait fait avec eux, et comment il avait ouvert aux nations païennes la porte de la foi. (Ac 14, 21b-27)

Commentaire  Paul et Barnabé, revenus de leur premier voyage missionnaire, racontent aux fidèles de Syrie comment Dieu a ouvert aux nations païennes la porte de la foi.

Note 1 : Barnabé († v. 60) est un personnage du Nouveau Testament. Il est considéré comme un saint par les catholiques romains (fêté le 11 juin) et les orthodoxes. Né dans l’île de Chypre, Barnabé ne fait pas partie des douze apôtres, mais l’Église lui en attribue le titre pour la part prise par lui dans la diffusion de la parole du Christ. Il est le cousin de Marc l’évangéliste. Il met tous ses biens à la disposition des apôtres. Barnabé accompagne Paul de Tarse dans ses premières missions chez les païens. Il est mentionné dans les Actes des Apôtres au chapitre 15 concernant ce que l’on a appelé le concile de Jérusalem.

Note 2 : Konya est une ville de Turquie, préfecture de la province du même nom. C’est l’ancienne Iconium

Note 3 : La Pisidie est une ancienne région de l’Asie Mineure, bordée au nord par la Lycaonie, à l’est par la Cilicie, au sud par la Pamphylie et à l’ouest par la Phrygie.

Note 4 : Antalya, nom moderne d’Attalia.

Compléments

HistoirePremière mission de Paul en Pamphilie et en Syrie (Ac 14, 21-27)

◊ Prends au sérieux les paroles de Jésus : cliquez ici pour lire → Si quelqu’un m’aime, il restera fidèle à ma parole. (Jn 14, 23)

 Liens externes

◊ Saint Merry : cliquez ici pour lire l’article →  Comme je vous ai aimés, vous aussi.

◊ Église du Québec  : cliquez ici pour lire l’article → JE VOUS DONNE MA PAIX

Je vous donne ma Paix

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Catéchèse, Enseignement, Histoire, Nouveau Testament, Page jeunesse, Religion, Rencontrer Dieu, Temps pascal | Pas de Commentaire »

If anyone loves me, they will stay true to my word.

Posté par diaconos le 20 mai 2019

Homily for the sixth Sunday of Easter, year C

If Anyone Loves Me He Will Keep My Word 200If anyone loves me, they will stay true to my word

« If any man love me, he will remain faithful to my word; my Father will love him, we will come to him, we will go and stay with him. » (Jn 14, 23) – Jesus promises us that God will come to dwell in the hearts of the people who welcome him and believe in him. In other words, it will only be recognized as a gift by those who really love it.

In our current world, we admire Jesus as a model, we have nothing against him but we leave him aside by professing : « I am a believer not practicing » It is just as absurd as saying : « I am hungry but I do not eat. » Jesus is alive and well and he is always active in the world. His message should make us think. Christ affirms that he is present through the true believers in whom he dwells.

« If anyone loves me, they will stay true to my word » – Between people who love each other, there is listening, dialogue, speech, communication. Nothing worse in a couple than not listening, not talking. Communication allows for adaptation. It is essential to live together! If we talk to each other, we can adjust, know our new desires and respond to them.

The words of Jesus are Words of Love – Actions are not enough : a sacrament is only valid if there has been a gesture (water of baptism) and a word (I baptize you). In love it’s the same! It is up to each of us to find these happy words that spring from our hearts.  Jesus speaks to us of a Word to which we are faithful, a word put into practice : « Love one another as I have loved you. »

Jesus speaks to us of a Word that, when lived, makes it truly present : « Whoever welcomes one of these little ones welcomes me » (Mt 18,5). The presence of the risen and living Christ can be seen concretely in the lives of the true disciples. To do this, let us lead ourselves as friends of Jesus, the Christ, through the witness of our obedient life to the Father’s calls. Let us lead ourselves as friends of God through true brotherly love for one another, through a prayer that manifests our joy in spending time with our friend.
Amen
Michel Houyoux, permanent deacon

External links

◊ Click here → The Sixth Sunday of Easter in Year C

If Anyone Loves Me He Will Keep My Word

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Enseignement, évangiles, Homélies, Religion, Rencontrer Dieu, Temps pascal | Pas de Commentaire »

Je vous ai dit cela pour que ma joie soit en vous, et que vous soyez comblés de joie

Posté par diaconos le 19 mai 2019

Demeurez dans mon amour  En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples :     « Comme le Père m’a aimé, moi aussi je vous ai aimés.     Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez dans mon amour, comme moi, j’ai gardé les commandements de mon Père, et je demeure dans son amour.     Je vous ai dit cela pour que ma joie soit en vous, et que votre joie soit parfaite.

Mon commandement, le voici : Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés. Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime. Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande.  Je ne vous appelle plus serviteurs, car le serviteur ne sait pas ce que fait son maître ; je vous appelle mes amis, car tout ce que j’ai entendu de mon Père, je vous l’ai fait connaître.

Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis et établis afin que vous alliez, que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure. Alors, tout ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donnera.  Voici ce que je vous commande : c’est de vous aimer les uns les autres. »«Je vous ai dit cela pour que ma joie soit en vous, et que vous soyez comblés de joie» ((Jn 15, 9-17)

Source de l’image → Courrier de Rome

Compléments

◊ Étude du texte Jn 15, 9-7 : cliquez ici pour lire → Amis de Jésus Christ (Jn 15, 9-17)

◊  Donner sa vie pour ceux qu’on aime : cliquez ici pour lire → Fais confiance au Christ, il t’est proche.

◊ Cinquième dimanche de Pâques : cliquez ici → L’Amour fraternel. (Jn 13, 31-35)

Envoi de Eauderose De Jésus

L’Église nous rappelle le jour où les Apôtres choisirent ce disciple de Jésus qui devait remplacer Judas Iscariote. Comme Saint Jean Chrysostome nous le dit avec justesse dans l’une de ses homélies, lorsqu’il s’agit de choisir des personnes qui doivent assumer une certaine responsabilité il se peut que nous devions faire face a des rivalités ou à des discussions. C’est la raison pour laquelle Saint Pierre «se désintéressant de possibles jalousies», abandonne l’affaire au sort et à l’inspiration divine.

Et ce Père de l’Église ajoute : «Car les décisions importantes engendrent trop souvent les rancœurs».Dans l’Évangile de ce jour, le Seigneur parle aux Apôtres de la joie qui doit être la leur : «que ma joie soit en vous, et que vous soyez comblés de joie» (Jn 15,11). En effet, le chrétien, comme Mathias, vivra heureux et avec une joie sereine s’il assume les différents événements de la vie à partir de la grâce de la filiation divine.

Autrement, il finira par se laisser emporter par les fausses rancœurs, d’absurdes jalousies ou toute autre sorte de préjugés. La joie et la paix sont toujours les fruits de l’exubérance du dévouement apostolique et de notre lutte pour parvenir à la sainteté. Elles sont le résultât logique et surnaturel de l’amour de Dieu et de l’esprit de service au prochain. Romano Guardini écrivait : «La source de la joie est une source qui jaillit au plus profond de nous-mêmes.

C’est là où demeure Dieu. Alors la joie se déploie en nous rendant lumineux. Et tout ce qui est beau est perçu dans toute sa splendeur». Quand nous ne sommes pas heureux nous devons prier comme le faisait Saint Thomas More : «Seigneur, donne-moi le sens de l’humour pour que je tire quelque bonheur de la vie et que j’en fasse part aux autres». N’oublions pas non plus ce que Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus disait aussi : «Dieu, écartez moi des saints au visage triste, car un saint triste est un triste saint». Puisse le Seigneur accorder à chacun la grâce de vivre des moments de joie: en famille, au travail, en service, au foyer, en route, à l’hôpital… Que toutes vos tristesses soient transformées en grande joie.

Liens externes

◊ Demeurez dans mon amour : cliquez ici → Demeurez en mon amour

Donner sa vie

https://youtu.be/Qm9kggoT-E8[/youtube

Publié dans Catéchèse, Enseignement, La messe du dimanche, Page jeunesse, Religion, Temps pascal | Pas de Commentaire »

HYMNE AU SANG PRÉCIEUX de Jésus

Posté par diaconos le 18 mai 2019

Envoi de Eauderose de Jésus

HYMNE AU SANG PRÉCIEUX

L’image contient peut-être : une personne ou plus

Toi qui, d’une tendresse immense fus le gage si précieux , Sang de Jésus, mon espérance, à toi s’adressent tous mes vœux. Rien ne résiste à ta puissance, par toi je puis tout obtenir ; Sous ta salutaire influence, je  veux vivre, je veux mourir.

Tu consoles toute tristesse, Tu soulages toute douleur, par ta vertu, toute faiblesse se change en céleste vigueur. Ô Sang, que tes flots ont de charmes, ils calment les ennuis du cœur ; les maux qui font couler nos larmes disparaissent à ta douceur.

Si, contre moi, gronde l’orage, sang de Jésus, sois mon soutien ; viens chasser le sombre nuage et rends mon Ciel pur et serein. De tes flots, inonde mon âme quand elle voudra défaillir, et rallume en elle la flamme qui fait dire : ou vaincre ou mourir !

Quand luira ma dernière aurore, quand mes yeux voudront se fermer, viens dans mon cœur, sang que j’adore, oh ! Viens encore me ranimer. Prête – moi ton onde bénie pour guider ma nacelle au port. Sang de Jésus, soutiens ma vie, sang de Jésus , bénis ma mort !

  ContactEauderose DE Jésus

Compléments

Histoire de la relique du Précieux-Sang (Basilique de Neuvy-Saint-Sépulcre)

 Saint Louis avait acquis, dès 1249, à grands frais, la couronne d’épines du Sauveur en l’honneur de laquelle il édifia la Sainte Chapelle à Paris. Le cardinal Eudes mit à profit son séjour pour acquérir, lui aussi, des reliques de la Passion.

A son retour, en 1254, il rapportait une pierre du Saint Sépulcre et trois gouttes de sang du Christ. Il résidait en Italie, évêque de Tusculum, aux environs de Rome (Frascati). C’est là, en juillet 1257, qu’il envoya ses reliques en Berry : « Voulant honorer, dit-il, autant que nous le pouvons, notre terre d’origine et lui donner une sauvegarde inappréciable contre les ennemis visibles et invisibles…. Nous vous envoyons le Très Précieux Sang de Notre Sauveur par lequel nous avons été rachetés et lavés de nos fautes.  » Désormais Neuvry-Saint-Sépulcre méritait vraiment son nom.

Les siècles passèrent, avec parfois de sombres jours : Guerre de cent ans, guerres de religion, Révolution…. L’église de Neuvry a connu des embellissements et des vicissitudes. Les reliques aussi. La pierre du Saint Tombeau et une des trois gouttes ont disparu dans la tourmente. Puis des temps plus favorables sont revenus, la piété des fidèles s’est ravivée….

Au XIXe siècles, l’ancienne Confrérie du Précieux Sang fut relevée par Mgr de la Tour d’Auvergne, archevêque de Bourges, en 1865. En 1910 Mgr Dubois obtint du Saint-Siège que l’église accède au rang de Basilique; leurs différents successeurs n’ont pas manqué de s’intéresser au Pèlerinage et à la dévotion au Précieux Sang pour le plus grand bien spirituel de tous.

◊ Office sans prêtre, dirigé par des laïcs : cliquez ici pour lire ou télécharger →  A.D.A.L. pour le cinquième dimanche de Pâques, année C

◊ Homélie  : cliquez ici pour lire ou télécharger →  Je vous donne un commandement nouveau : c’est de vous aimer les uns les autres (Jn 13,34a)

◊  Cliquez ici pour lire ou télécharger → Avoir foi en Jésus Christ et nous aimer les uns les autres. (1Jn 3,1-24)

Liens externes

◊ Du site « Idées-Caté : cliquez ici pour lire →    AIMEZ-VOUS LES UNS LES AUTRES ! (Jn 13, 31-35)

◊Interprétation biblique : cliquez ici pour lire →   Que signifie s’aimer les uns les autres

◊ Diocèse de Marseilles : cliquez ici pour lire →     Bonne nouvelle du dimanche 12 mai 2019 – Diocèse de Marseille

CD du TRES PRECIEUX SANG DE JESUS CHRIST

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Accueil sur mon blog, Catéchèse, La messe du dimanche, Liturgie, Page jeunesse, Religion, Temps pascal | Pas de Commentaire »

12345...59
 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS