L’ami de l’époux est tout joyeux d’entendre la voix de l’époux

Posté par diaconos le 11 janvier 2020

Résultat de recherche d'images pour "L’ami de l’époux est tout joyeux d’entendre la voix de l’époux""

De l’Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

En ce temps-là, Jésus se rendit en Judée, ainsi que ses disciples ; il y séjourna avec eux, et il baptisait. Jean, quant à lui, baptisait à Aïnone, près de Salim, où l’eau était abondante. On venait là pour se faire baptiser. En effet, Jean n’avait pas encore été mis en prison.

Or, il y eut une discussion entre les disciples de Jean et un Juif au sujet des bains de purification. Ils allèrent trouver Jean et lui  dirent : « Rabbi, celui qui était avec toi de l’autre côté du Jourdain, celui à qui tu as rendu témoignage, le voilà qui baptise, et tous vont à lui ! »

Jean répondit  : « Un homme ne peut rien s’attribuer, sinon ce qui lui est donné du Ciel. Vous-mêmes pouvez témoigner que j’ai  dit : Moi, je ne suis pas le Christ, mais j’ai été envoyé devant lui. Celui à qui l’épouse appartient, c’est l’époux ; quant à l’ami de l’époux, il se tient là, il entend la voix de l’époux, et il en est tout joyeux.

Telle est ma joie : elle est parfaite. Lui, il faut qu’il grandisse ; et moi, que je diminue. » (Jn 3, 22-30)

La préparation de la mission de Jésus

Jean le Baptiste  était habité par une très grande joie : « Celui à qui l’épouse appartient, c’est l’époux; quant à l’ami de l’époux, il se tient là, il entend la voix de l’époux, et il en est tout joyeux. Telle est ma joie : elle est parfaite. Lui, il faut qu’il grandisse; et moi, que je diminue. » (Jn 3, 29-30). Dans ce texte, l’époux est Jésus ; l’ami de l’époux est Jean le Baptiste. Jean se réjouissait d’entendre le message de Jésus.
Jésus a dit de son cousin Jean : « Jean était la lampe qui brûle et qui brille, et vous avez voulu vous réjouir un moment à sa lumière. » (Jn 5, 35) Au contact de Jean le Baptiste, tous se réjouissaient. Celui qui donne de la joie, ne peut qu’être joyeux.

Dans le bréviaire, à chaque année nous lisons en deuxième lecture, un très beau texte de saint Augustin. C’est ma joie aujourd’hui de vous le partager.

Cliquez ici pour lire ce texte → Voix et parole. Sermon 293 sur la Nativité de Jean-Baptiste

lwf0003web.gif

Jean le Baptiste était le cousin de Jésus et nous le trouvons  présenté dans un texte au début de l’Évangile de Jean dans une situation tout à fait originale. Comme tous les prophètes, sa mission fut de préparer la venue du Messie et de mettre le peuple dans les meilleures dispositions pour accueillir Jésus.

Contrairement à tous les prophètes avant lui, Jésus arriva et Jean fut là dans son travail de prédication de la conversion. L’attitude de Jean fut remarquable. . Jean le Baptiste prépara les chemins du Seigneur et petit à petit s’effaça et même encouragea ses propres disciples à aller vers le Christ.I

il réalisa quelque chose qui coûta beaucoup à notre nature humaine. Il abandonna son projet et se mit totalement au service de Jésus, d’une façon toute nouvelle. Ses propres disciples virent en Jésus de la concurrence et lui vit la réalisation du plan de Dieu. Jean  apprit à vivre en fonction du plan de Dieu et non en fonction de son plan personnel.

Notre vie est pleine de ces moments où le plan de Dieu nous gêne un peu aux entournures ; ses commandements et ses lois sont souvent pour nous des motifs de plainte et d’ennui. Nous devons être des chrétiens engagés et témoigner dans notre entourage de l’existence de Dieu et de son amour sans restriction pour tous.

 Au lieu d’être heureux d’accomplir la loi du Seigneur, nous la subissons souvent comme un fardeau. Jean nous indique le chemin de la joie parfaite. En recherchant dans notre vie à accomplir sans relâche la volonté divine nous accomplissons ce pour quoi nous avons été créés : « Tu nous as faits pour toi, Seigneur, et notre cœur est sans repos tant qu’il ne repose pas en toi. »  (Saint Augustin) .

Ma volonté doit toujours diminuer et le Christ doit toujours grandir en moi, voilà le chemin du vrai bonheur.

Diacre Michel Houyoux

Liens avec d’autres sites chrétiens

◊  hozana.org : cliquez ici pour lire l’article →  l’ami de l’époux est tout joyeux d’entendre la voix de l’époux

◊ Le blogue de Jacques Gauthier   : cliquez ici pour lire l’article →  Les noces de l’Époux

Devons-nous en attendre un autre ?

◊ Vidéos du Pasteur Marc Pernot : cliquez ici pour choisir → Devons-nous en attendre un autre ? – Youtube

Publié dans conversion, Page jeunesse, Religion, Temps de Noël | Pas de Commentaire »

Jésus, debout, menaça les vents et la mer, et il se fit un grand calme

Posté par diaconos le 2 juillet 2019

Mardi 02 juillet 2019

Comme Jésus montait dans la barque, ses disciples le suivirent. Et voici que la mer devint tellement agitée que la barque était recouverte par les vagues. Mais lui dormait. Les disciples s’approchèrent et le réveillèrent en disant : « Seigneur, sauve-nous ! Nous sommes perdus

Comme Jésus montait dans la barque, ses disciples le suivirent. Et voici que la mer devint tellement agitée que la barque était recouverte par les vagues. Mais lui dormait. Les disciples s’approchèrent et le réveillèrent en disant : « Seigneur, sauve-nous ! Nous sommes perdus…

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là, comme Jésus montait dans la barque, ses disciples le suivirent. Et voici que la mer devint tellement agitée que la barque était recouverte par les vagues. Mais lui dormait. Les disciples s’approchèrent et le réveillèrent en disant : « Seigneur, sauve-nous ! Nous sommes perdus. »

Mais il leur dit : « Pourquoi êtes- vous si craintifs, hommes de peu de foi ? » Alors, Jésus, debout, menaça les vents et la mer, et il se fit un grand calme. Les gens furent saisis d’étonnement et disaient : « Quel est donc celui-ci, pour que même les vents et la mer lui obéissent ? » (Mt 8, 23-27)

Homélie 

  »Pourquoi êtes-vous si craintifs, hommes de peu de foi ?  »

Les disciples, épouvantés par les vagues secouant la barque  se dirigèrent vers Jésus plus dans la crainte que dans la foi. La présence de Jésus ne leur suffit pas : il leur fallut l’intervention directe et musclée de Jésus pour croire que sa grâce fut effective.

Et nous, avons-nous la sérénité de la foi ou l’inquiétude du monde ? Reconnaissons -nous la puissance de Jésus déposée en moi par le baptême et active dans ma prière quotidienne ? Le Christ présent dans le Saint-Sacrement me dirait-il  : «  Pourquoi es-tu  si craintifs, homme de peu de foi ? « 

 » Alors, debout, Jésus interpella vivement les vents et la mer, et il se fit un grand calme. Les gens furent saisis d’étonnement et disaient : « Quel est donc celui-ci, pour que même les vents et la mer lui obéissent « . L’action de Jésus nous donne un modèle de foi qui ouvre à une confiance indestructible.  Créateur du monde, Jésus nous invite sur un chemin de confiance et d’espérance.

C’est vers Lui qui nous sommes invités à nous tourner : nous devrons agir avec une grande confiance. Nos peurs ne sont-elles pas dues au fait de rester attachées à nos habitudes ? Avons-nous peur de nous engager ?  » Il se fit un grand calme. » (Mt 8, 26) : la paix que Jésus réalise est un don messianique. Elle est un don de l’Esprit qui renouvelle le monde et nos âmes.

Pour l’accueillir, dépossédons-nous d’une foi rationaliste qui produit le vent des grands discours : celui qui sème le vent récolte la tempête ( Os 8, 7) au lieu de mener à la paix. L’Esprit Saint veut prendre le relais de la tempête des idées et idéologies pour susciter un élan de prière et de vie spirituelle.

Prions

Merci, Seigneur Jésus, de nous donner la paix dans l’Esprit et de nous guider tout au long de la vie par ta Parole qui résonne dans ton Église et dans le temple que nous sommes, chacune de nos familles. Je veux me disposer à écouter et à intérioriser ta Parole qui sera, dans la foi, vivante et efficace, plus tranchante qu’un glaive ( He 4, 12).

Compléments

◊  Cliquez ici pour lire l’Article →    Qui vous accueille, m’accueille (Mt 10,40a)

◊ Cliquez ici pour lire l’Article → N’ayons pas peur ! (Mc 4, 35-41)

Liens externes

◊ Interbible : cliquez ici pour lire l’Article →   La tempête apaisée (Luc 8,22-25)

◊ Du site Idées-caté : cliquez ici pour lire l’Article →  La tempête apaisée

La tempête apaisee

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Catéchèse, Disciples de Jésus, Enseignement, évangiles, Foi, Nouveau Testament, Page jeunesse, Religion, Temps ordinaire | Pas de Commentaire »

XIV domenica del tempo ordinario – anno C della Ferie

Posté par diaconos le 1 juillet 2019

Luca è l'unico evangelista a parlare dell'invio dei settantadue discepoli in missione e questo probabilmente non è un caso. I Dodici morirono quando scrisse il suo Vangelo, e da Pentecoste la Buona Novella si è diffusa oltre i confini ebraici. Il numero settantadue del libro della Genesi (cap. 10) elenca e designa tutti i popoli della terra.

Luca è l’unico evangelista a parlare dell’invio dei settantadue discepoli in missione e questo probabilmente non è un caso. I Dodici morirono quando scrisse il suo Vangelo, e da Pentecoste la Buona Novella si è diffusa oltre i confini ebraici. Il numero settantadue del libro della Genesi (cap. 10) elenca e designa tutti i popoli della terra.

Dal Vangelo secondo Luca

In quel tempo, il Signore designò altri settantadue e li inviò a due a due davanti a sé in ogni città e luogo dove stava per recarsi. Diceva loro :  » La messe è abbondante, ma sono pochi gli operai! Pregate dunque il signore della messe, perché mandi operai nella sua messe ! Andate : ecco, vi mando come agnelli in mezzo a lupi ; non portate borsa, né sacca, né sandali e non fermatevi a salutare nessuno lungo la strada. In qualunque casa entriate, prima dite : “Pace a questa casa !”. Se vi sarà un figlio della pace, la vostra pace scenderà su di lui, altrimenti ritornerà su di voi. Restate in quella casa, mangiando e bevendo di quello che hanno, perché chi lavora ha diritto alla sua ricompensa.

Non passate da una casa all’altra. Quando entrerete in una città e vi accoglieranno, mangiate quello che vi sarà offerto, guarite i malati che vi si trovano, e dite loro : “È vicino a voi il regno di Dio”. Ma quando entrerete in una città e non vi accoglieranno, uscite sulle sue piazze e dite : “Anche la polvere della vostra città, che si è attaccata ai nostri piedi, noi la scuotiamo contro di voi ; sappiate però che il regno di Dio è vicino”. Io vi dico che, in quel giorno, Sòdoma sarà trattata meno duramente di quella città » .

IL settantadue tornarono pieni di gioia, dicendo : « Signore, anche i demòni si sottomettono a noi nel tuo nome ». Egli disse loro : « Vedevo Satana cadere dal cielo come una folgore. Ecco, io vi ho dato il potere di camminare sopra serpenti e scorpioni e sopra tutta la potenza del nemico: nulla potrà danneggiarvi. Non rallegratevi però perché i demòni si sottomettono a voi ; rallegratevi piuttosto perché i vostri nomi sono scritti nei cieli ». ( Lc 10, 1-12.17-20)

Omelia    Testimoni di Cristo  

Tra i suoi discepoli, il Signore ne nominò altri settantadue, e li mandò a due a due a due davanti a lui in tutte le città e città dove lui stesso doveva andare.  Luca è l’unico dei quattro evangelisti a raccontare questo episodio della vita di Gesù e a riferire questa missione dei discepoli, gli altri ricordano solo l’invio dei dodici. Luca vuole presentare l’evangelizzazione come un’opera alla quale tutti coloro che sono discepoli di Gesù devono contribuire.

Questa missione è l’opera di Cristo che manda. Non propone ricette missionarie, ma mostra in quale spirito dovrebbe essere fatto l’annuncio evangelico. Nella Bibbia, Settantadue è un numero simbolico per una globalità. Questo numero si riferisce a tutte le nazioni della terra ricostituita dopo il diluvio. In altre parole, Gesù manda in missione tutte le persone di buona volontà.

Ogni cristiano è inviato a testimoniare il Vangelo nel suo ambiente familiare, professionale e sociale. Sono davvero questo lavoratore del Regno di Dio ? C’è un’urgente necessità di agire. Non abbiamo alcun diritto di stare a guardare quando, nonostante gli incoraggianti segni di rinnovamento (molti catecumeni, l’impegno di molti laici formati), la maggior parte degli indicatori della salute della Chiesa oggi sono in rosso.

Ha detto loro : « Il raccolto è grande e gli operai sono pochi. Pertanto, chiedete al padrone del raccolto di mandare i lavoratori per il suo raccolto. Di fronte a questa mancanza di lavoratori, Gesù suggerisce la preghiera come unica soluzione…..! Per lui, l’apostolato è un’opera divina, una grazia. Prego che ci saranno molti lavoratori al raccolto ? Prima di tutto, laici….. ma anche sacerdoti, religiosi e religiose.

E io ? Sono uno di quei lavoratori che lavorano per la salvezza ? Per esempio, puoi fare mille servizi nella tua parrocchia. Invece di essere depressi durante il vostro ritiro, potete assumere un compito come Chiesa. Ma soprattutto, tutti possiamo cominciare da questa attività che Cristo chiede nel Vangelo : la preghiera per le vocazioni. Non illudetevi: avremo i sacerdoti che ci meritiamo !

Gesù disse ancora : « Ti mando come agnelli tra i lupi ». Gesù non nasconde la difficoltà della missione. Egli ha avvertito la sua Chiesa: lei è costantemente in pericolo! Dall’inizio ad oggi, l’evangelizzazione ha sempre comportato rischi per i messaggeri. Quando Luca stava scrivendo il suo vangelo, quasi tutti gli apostoli avevano dato la vita e i cristiani erano perseguitati.

Quindi non sorprendiamoci, se a volte dobbiamo soffrire un po’ a causa della nostra fede… scherno, ostilità o violenza insidiosa. Continuiamo il buon lavoro ! Gesù lo ha promesso : « Rallegratevi perché i vostri nomi sono scritti in cielo.  » È notevole che Gesù non dà istruzioni dottrinali : non parla del contenuto della fede… ma dei comportamenti concreti dei predicatori. È innanzitutto attraverso il suo stile di vita che il discepolo di Cristo annuncia il Regno di Dio, un modo di vita che si incarna in incontri e gesti di pace e di amore. È a questa condizione che l’annuncio del Regno di Dio può essere ascoltato.

Questo vangelo è molto concreto: il Regno di Dio, il piano di Dio, è molto vicino a voi, dice Gesù. E ‘nella vostra vita più ordinaria, ma non sai come scoprire la sua vicinanza ! Con Gesù, Dio regna. In Gesù è già scoppiata la realizzazione del mondo. Concretamente, il Regno di Dio significa fare la sua volontà. Abbiamo il coraggio di andare controcorrente rispetto all’ambiente circostante e al nostro ambiente per rimanere fedeli all’amore universale che Cristo ci chiede.

Diacono  Michel Houyoux

Collegamenti esterni

◊ Qumran.net  : communicare il Sorriso di Dio →   Testi – XIV Domenica del Tempo Ordinario (Anno C)

XIV Domenica del Tempo Ordinario (Anno C)

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans articles en Italien, Catéchèse, Enseignement, Foi, Homélies, Nouveau Testament, Page jeunesse, TEMPO ORDINARIO, Temps ordinaire | Pas de Commentaire »

Tout ce que vous voudriez que les autres fassent pour vous, faites-le pour eux.

Posté par diaconos le 25 juin 2019

Mardi 25 juin 2019

Entre par la porte étroite.png 200x200Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples :  » Ne donnez pas aux chiens ce qui est sacré ; ne jetez pas vos perles aux pourceaux, de peur qu’ils ne les piétinent, puis se retournent pour vous déchirer. Tout ce que vous voudriez que les autres fassent pour vous, faites-le pour eux, vous  aussi : voilà ce que disent la Loi et les Prophètes. Entrez par la porte étroite. Elle est grande, la porte, il est large, le chemin  qui conduit à la perdition ; et ils sont nombreux, ceux qui s’y engagent. Mais elle est étroite, la porte, il est resserré, le chemin qui conduit à la vie ; et ils sont peu nombreux, ceux qui le trouvent.  » (Mt 7, 6.12-14)

Homélie

Ne donnez pas aux chiens ce qui est sacré : le devoir de ne pas juger a ses limites, il n’exclut pas celui de discerner. Tel est le seul rapport admissible entre cette parole et celles qui précèdent dans ce chapitre de l’Évangile selon Mathieu. Plusieurs interprètes pensèrent qu’il n’en fallut chercher aucun et prétendirent que ce verset six, très authentique d’ailleurs, fut  intercalé ici par Matthieu.

Ce qui est saint ce sont les vérités de la Parole de Dieu, les expériences produites dans l’âme par l’Évangile et que Jésus compara à des perles précieuses. Il ne faut pas les présenter à des hommes si corrompus que Jésus put les comparer à des animaux impurs. Ils ne pourraient que les profaner (fouler aux pieds) et elles ne feraient qu’exciter leur haine et leurs violentes persécutions.

La loi et les prophètes, cette loi que Jésus a si longuement interprétée dans toute sa spiritualité, elle est accomplie dans ce devoir de faire aux autres, par amour, tout le bien que nous aimerions qu’ils nous fissent. N’oublions pas que le grand commandement de l’amour du prochain a sa source dans l’amour pour Dieu, et que celui-ci, à son tour, n’est inspiré  à notre cœur  que par l’amour de Jésus.

Large et spacieux est le chemin qui mène à la perdition, étroit et resserré est le chemin qui mène à la vie. Entrez par la porte étroite dit Jésus ; où ? évidemment dans le royaume de Dieu. Mais quel contraste ! Il y a une porte large, un chemin spacieux, facile suivi par la multitude, où chacun peut entrer et marcher avec ses convoitises et ses péchés, mais qui conduit à la perdition, c’est-à-dire à la mort, à la destruction. (Ph 3,19 ; He 10,39 ; (1Th 6,9)

Et il y a une porte étroite, très étroite, où l’on ne peut entrer qu’en devenant petit, que par la repentance et le renoncement. Elle introduit dans un chemin resserré, difficile, image des fatigues et des souffrances morales de la vie chrétienne ; mais il conduit à la vie ! Mais Jésus plaça la porte avant le chemin :  c’est dès ici-bas qu’il faut entrer dans son royaume par la conversion et il faut persévérer jusqu’à la fin par une sanctification constante.

 Diacre Michel Houyoux

Compléments

◊  Jésus accueille toutes les personnes : cliquez ici pour lire l’article → Soyez miséricordieux comme le Père

◊ Faire ce qu’il faut pour   entrer dans le Royaume de Dieu → Efforcez-vous d’entrer par la porte étroite… (Lc 13, 24a)

◊ Question importante  : cliquez ici pour lire l’article → Que faut-il faire pour avoir la Vie éternelle ? (Lc 10, 25)

Liens externes

◊  La voix de l’Évangile : cliquez ici pour lire l’article → Comment avoir la vie éternelle

ENTREZ PAR LA PORTE ÉTROITE AVEC LE PASTEUR MARCELLO

Image de prévisualisation YouTube


Publié dans Catéchèse, comportements, conversion, Enseignement, Histoire du Salut, Messages, Nouveau Testament, Religion, Temps ordinaire | 1 Commentaire »

12345...41
 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS