Une foi réaliste

Posté par diaconos le 2 avril 2019

Une foi réaliste

Auteur : Derek Prince, ministeries france)

Si vous tergiversez sans cesse, vous passerez votre vie à poursuivre vainement le bonheur et la réussite. Jacques observe : "celui qui doute est semblable à une vague de la mer, que le vent soulève et pousse d'un côté ou de Un tel homme ne doit pas s'imaginer qu'il recevra quelque chose du Seigneur, car il est indécis et incertain dans tout ce qu'il entreprend" (Jacques 1.6).

Si vous tergiversez sans cesse, vous passerez votre vie à poursuivre vainement le bonheur et la réussite. Jacques observe : « celui qui doute est semblable à une vague de la mer, que le vent soulève et pousse d’un côté ou de Un tel homme ne doit pas s’imaginer qu’il recevra quelque chose du Seigneur, car il est indécis et incertain dans tout ce qu’il entreprend » (Jacques 1.6).

La quatrième caractéristique d’une intelligence renouvelée est quelque chose qui n’est pas toujours aisé à comprendre. Reprenons les paroles de Paul dans Romains 12, 3, il dit : « …de revêtir des sentiments modestes, selon la mesure de foi que Dieu a départie à chacun. » L’intelligence renouvelée reste dans les proportions ou dans la mesure de la foi donnée par Dieu. Elle ne se vante pas et ne proclame pas des choses irréalistes ; elle ne proclame pas une foi qu’elle n’a pas.

En tant que pasteur, l’un des grands problèmes rencontré chez les gens, c’est qu’ils pensent avoir beaucoup plus de foi qu’ils en ont en réalité. Ils affirment : « Je crois que Dieu va faire ça et ça » et cela n’arrive pas ; alors ils sont abattus et dépressifs et parfois ils blâment Dieu. Le problème c’est qu’ils sont allés bien au-delà de la mesure de foi que Dieu leur avait donnée.

Je vais vous montrer la raison pour laquelle Dieu nous donne une certaine mesure de foi. Si nous comprenons le raisonnement de Dieu et que nous sommes en accord avec ses desseins, nous verrons que la mesure de foi qu’il nous a donnée est celle dont nous avons en fait besoin. Nous n’avons pas besoin de plus de foi que ce que Dieu lui-même nous a attribué. Il a départi à chacun d’entre nous la mesure de foi qui nous est nécessaire mais il est très courant chez les gens religieux, chez ceux qui sont fiers d’être spirituels, d’essayer de croire plus que ce qu’ils ne peuvent vraiment croire.

Et cela conduit à de nombreux problèmes. Parfois les gens qui devraient légitimement recevoir des soins médicaux s’en passent, parce qu’ils croient avoir la foi pour être guéris, mais ils ne le sont pas. La foi est toujours humble, c’est quelque chose dont nous devons nous souvenir. Habakuk 2:4, le verset clé sur la justification par la foi dit ceci : « Voici, son âme s’est enflée, (ou s’est élevée) elle n’est pas droite en lui mais, le juste vivra par sa foi. »

Quelle que soit la version choisie, nous voyons que l’âme qui s’élève, qui s’enfle, qui fait des déclarations non justifiées, n’est pas dans la foi. La foi est humble, la foi ne présente pas un grand « JE » et un petit « dieu ». La foi a un grand DIEU et un petit « moi » et nous devons rester dans les limites de la foi que Dieu nous a impartie.

L’étape suivante pour trouver le plan de Dieu pour votre vie, que nous commencerons à étudier demain sera comment devenir un membre actif d’un corps actif.

Père, merci pour la foi que tu m’as donnée. J’ai confiance en toi, Seigneur, que c’est exactement la mesure de foi dont j’ai besoin. Je prie cependant que tu augmentes ma foi et que tu m’aides à me tenir, dans la foi, aux promesses de ta Parole. Donne-moi ta sagesse pour discerner les promesses spécifiques que tu as pour moi et aide-moi à garder le bouclier de la foi. Protèges-moi, s’il te plaît, de la présomption ! Au Nom de Jésus, amen !

Derek Prince
Retrouvez les livres de Derek Prince sur Derek Prince Ministries France
Retrouvez le livre ‘Comment trouver le plan de Dieu pour votre vie’ en cliquant sur ce lien.

Compléments

◊ Ce temps de Carême nous est donné pour consolider notre foi →   Bien vivre le temps du Carême

◊  Ce que Dieu attend de nous, c’est l’amour : cliquez ici pour lire l’article → Il faut avoir confiance en Dieu, mon enfant. (Mc 10, 2-16)

Liens externes

◊ missel.free.fr  Le saint fêté aujourd’hui  : cliquez ici pour lire l’article →→  Saint François de Paule 

Comment faire confiance à Dieu dans nos épreuves?

 Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Accueil sur mon blog, Carême, comportements, Foi, Religion | Pas de Commentaire »

Enseignement sur le léopard cité dans les textes bibliques

Posté par diaconos le 15 mars 2019

Auteur : Paul Calzada

Animaux symboles prophétiques : La bible utilise des symboles dans le langage prophétique. Beaucoup de bêtes par exemple y sont décrites dans les prophéties. Le prophète Daniel  au chapitre 7  de son livre décrit des visions prophétiques pour des temps éloignés :

Animaux symboles prophétiques : La bible utilise des symboles dans le langage prophétique. Beaucoup de bêtes  y sont décrites dans les prophéties. Le prophète Daniel au chapitre sept de son livre décrit des visions prophétiques pour des temps éloignés. Toute les bêtes de l’apocalypse et d’autres textes bibliques du même genre sont des incarnations du mal.

« Un Éthiopien peut-il changer sa peau, et un léopard ses taches ? De même, pourriez-vous faire le bien, vous qui êtes accoutumés à faire le mal ? » (Jr 13, 23).

Source de l’image → alliances – delivrances

Voici l’un des textes des plus connus parlant du léopard. Le léopard symbolise l’homme naturel. Ce verset souligne l’impossibilité devant laquelle tout homme se trouve de changer son cœur. L’homme ne peut changer sa nature pécheresse.

Il se trouve des personnes qui, voulant être agréées de Dieu, essayent d’améliorer leur façon de vivre : elles font des œuvres, elles assistent aux services religieux… Mais rien de tout cela ne peut changer l’état de leur cœur. C’est ce que rappelle le prophète : « Quand tu te laverais avec du nitrate et que tu emploierais beaucoup de potasse, ton iniquité resterait marquée devant moi, dit le Seigneur, l’Éternel » (Jr 2, 22).

Nos moyens d’amélioration par nos propres efforts restent limités. Or, ce que Dieu nous propose, c’est une nouvelle nature, une nouvelle vie, un cœur nouveau, et cela par le miracle de sa grâce agissant en nous : « Je vous donnerai un cœur nouveau, et je mettrai au-dedans de vous un esprit nouveau… Je mettrai mon Esprit au-dedans de vous » (Ez 36, 26.27).

Si nous ne pouvons en aucune manière changer notre nature, pas plus qu’un léopard ses taches, Jésus Christ, lui, peut et veut nous changer, nous transformer. Accepter Christ comme notre sauveur, c’est lui permettre de changer nos vies, nos attitudes, nos comportements : « Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle création : les choses anciennes sont passées ; voici, toutes choses sont devenues nouvelles »  (2 Co 5, 17).

Un autre texte nous parle du léopard : « Ses chevaux sont plus rapides que les léopards » (Ha 1, 8).

Normalement la vitesse de pointe des chevaux les plus rapides est de 60 k/h, et la vitesse de pointe des léopards est de 80 k/h. Or, ici il est déclaré que les chevaux vont plus vite que les léopards. Cette rapidité supérieure des chevaux semble être surnaturelle, et surtout visible sur une longue distance. Le léopard est un sprinteur, alors que le cheval gagne sur une longue distance.

Le léopard, qui symbolise l’homme naturel, n’est pas en mesure d’aller loin dans ses élans. Il se lasse vite dans ses bonnes résolutions, alors que l’homme équipé surnaturellement de l’Esprit de Dieu est en mesure de tenir la distance. Le surnaturel prend le dessus sur le naturel.

Encore une fois, Dieu nous rappelle que ce qui est impossible naturellement, devient possible surnaturellement. Tous nos efforts ne pourront jamais nous permettre d’atteindre, ce que seule la grâce de Dieu peut faire en nous.

Ma prière en ce jour :
Seigneur, tu me rappelles en ce jour que ce qui est impossible aux hommes est possible à Dieu. Je mets ma confiance en ta grâce pour que tu changes en moi ce que je ne puis faire par mes efforts. Je crois au surnaturel divin qui m’emmène bien au-delà de mes limites. Amen !

Paul Calzada

Recevez chaque jour un message édifiant de Paul Calzada en vous inscrivant sur Lueurs du Matin.
Retrouvez le livre « Ces animaux qui nous enseignent ! » de Paul Calzada sur la boutique solidaire eXcaléo en cliquant ici.

Compléments

Un Éthio­pien… Jé­ré­mie se servit sans doute d’une ex­pres­sion pro­ver­biale ser­vant à dé­si­gner une chose im­pos­sible : quand un noir chan­gera sa peau, vous pour­rez aussi faire par votre seule force quelque bien.
Le fait de la cor­rup­tion na­tu­relle et in­vé­té­rée de l’­homme ne dé­truit pas, se­lon l’Écri­ture, la culpa­bi­lité du pé­cheur. Car dans toutes les éco­no­mies l’­homme est en pos­ses­sion de cer­taines grâces au moyen des­quelles il peut ré­agir contre sa na­ture corrompue. Jé­sus dé­clara que ce qui est impossible aux hommes, est possible à Dieu.

« Nulle ten­ta­tive de te pu­ri­fier toi-même ne réus­sira. » (Jr 2, 22) : La soude, en hé­breu néther, le car­bo­nate de soude cris­tal­lisé, qui abonde en Égypte, et que les Arabes ap­pellent au­jourd’­hui en­core : nathroun.

Il ne suf­fit pas à la sain­teté di­vine de dé­truire le mal ; elle veut en­core ré­ta­blir le bien. C’est ce qu’elle ne peut opé­rer que par un chan­ge­ment in­té­rieur et ra­di­cal, la créa­tion d’un cœur nou­veau.

Le cœur na­tu­rel de l’­homme est com­paré à un cœur de pierre, c’est-à-dire in­sen­sible aux at­traits di­vins, le cœur nou­veau à un cœur de chair, que les bien­faits et les châ­ti­ments de Dieu touchent pro­fon­dé­ment. C’est ici l’œuvre de l’en­voi du Saint-Es­prit qui ne s’est pas ac­com­plie pour la masse du peuple juif, par sa propre faute.

Ce cœur nou­veau pro­duit une conduite nou­velle, conforme à la vo­lonté di­vine. Toute cette œuvre est at­tri­buée à l’Es­prit de Dieu, qui pourra agir ef­fi­ca­ce­ment dans un peuple rendu do­cile par l’­hu­mi­lia­tion.

« Si donc quelqu’un est en Christ » (2 Co 5, 17) Peut-être l’a­pôtre Paul vit cette créa­tion nou­velle in­té­rieu­re­ment ac­com­plie en chaque croyant. Il y a, ef­fec­ti­ve­ment, dans chaque chré­tien une se­conde créa­tion, il est une nou­velle créa­ture. Sa vie na­tu­relle, sur la­quelle ré­gnait le pé­ché, a péri. Dieu a créé en lui, par son Es­prit, une vie nouvelle, dont toutes les ma­ni­fes­ta­tions sont op­po­sées à celles du vieil homme, pen­sées, af­fec­tions, dé­sirs, be­soins, joies et peines, craintes et es­pé­rances.

Vir­tuel­le­ment, l’a­pôtre peut donc dire que toutes choses ont été faites nouvelles ; car l’œuvre de Dieu, une fois com­men­cée, n’a d’autre terme que la per­fec­tion. Mais pour tout cela il faut être en Christ, c’est-à-dire dans une com­mu­nion vi­vante, in­time avec lui.

◊ Cliquez ici pour télécharger → A.d.a.l. pour le 2ème dimanche du Carême, année C

◊ Lectures et commentaires : cliquez ici pour lire → Deuxième dimanche du carême, année C

◊  Homélie pour le deuxième dimanche de l’année C  : cliquez ici pour lire →  Confiance et fidélité

◊ Fête relieuse de ce jour  : cliquez ici pour lire → Sainte Louise de Marillac (1591-1660)

Liens externes

◊ Symboles dans le langage biblique et prophétique  : cliquez ici pour lire →  Animaux symboles prophétiques et emblèmes des nations

Si donc quelqu’un est en CHRIST

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans A.D.A.L., Accueil sur mon blog, Carême, Enseignement, Foi, Homélies, Religion | Pas de Commentaire »

Jésus fut tenté au désert

Posté par diaconos le 8 mars 2019

Auteur  Père Joël Pralong

HOMÉLIE DU PREMIER DIMANCHE DE CARÊME : LES TENTATIONS

Aucune description de photo disponible.

  » Dans l’Esprit, Jésus fut envoyé au désert, où il fut tenté par le diable ». Mieux : pour être éprouvé (terme grec), c’est-à-dire pour tester ses résistances.

Le désert, comme notre carême, est un temps d’épreuve, de mise à l’épreuve pour nous tester…, pour tester nos résistances face à l’adversité, quand on est en manque, quand on est déstabilisé.

Je prendrai un seul exemple. Voici qu’au lever du matin, quelqu’un vous lance une parole blessante aussi pointue qu’une flèche. Et crac ! vous êtes effondré… Cette personne a littéralement foutu en l’air votre journée… Un gros coup de blues.

Que va-t-il se passer ? Colère et tristesse viennent se loger en vous. Cette parole occupe votre esprit, elle vous fait tourner la tête. Le scénario ne cesse de se répéter, il gonfle comme un gros ballon rempli d’amertume, de rage, de tristesse, jusqu’à l’épuisement.

Ça vous bouffe toutes vos énergies, vous êtes nerveux avec tout le monde… Là se glisse le diable, il augmente votre désarroi, il vous tire en bas. Vous imaginez votre revanche, vous préparez votre parole remplie de fiel. Là, on est dans la tentation, c’est-à-dire qu’on est hypertendu comme l’arc tendu à son maximum, la flèche ajustée à la corde. Et puis le soir, rentré à la maison, ça éclate ! C’est le drame, le péché.

Les tentations surgissent justement dans les moments de faiblesse, de fatigue, de coup de blues. Tentation d’être plus fort que l’autre de le dominer, de l’asservir, de lui prouver que je suis plus fort que lui. Je ne supporte plus les pierres qui jalonnent mon chemin, je les ramasse pour les jeter à la figure de l’autre. Comme j’aimerais que ces pierres soient transformées en pain !

Et me voici dans une boulangerie! Les tentations sont diverses : fuite dans toutes sortes de compensations, colère, attachement à l’avoir, au pouvoir. Le manque, Le désert dévoile nos tentations… Quelles sont celles qui me sont le plus chères quand je suis contrarié ? L’évangile nous dit que Jésus a connu toutes nos tentations parce qu’il veut venir habiter nos tentations, il veut piloter toutes ces énergies négatives qui nous bouffent la vie.

Il veut les réorienter vers la patience, le pardon, le don de soi. Le message de ce premier dimanche de carême est tout simple : laisse Jésus entrer en toi, dans tes tentations. Comme le pilote d’un avion pris dans la bourrasque et qui risque de crasher. Ne laisse pas ton avion sans pilote ! Dans ces moments-là, on est tellement seul, submergés par des bourrasques émotionnelles.

 » La Parole de Dieu est près de toi, elle est là, dans ta bouche et dans ton cœur. » (première lecture) Saint Paul nous dit aussi :  » Nous avons en nous la pensée du Christ… Nous amenons toute pensée mauvaise à l’obéissance du Christ, pour renverser les vains raisonnements !  » Les vains raisonnements ce sont les scénarios que nous gonflons, les dramatisations, les exagérations, les interprétations de la réalité.

Le remède, c’est la prière, l’intimité avec le Christ, le sacrement du pardon, l’exercice de la charité envers les autres. Bref, le combat spirituel avec le Christ.
Comment réagissent les arbres exposés à la tempête ? Ils approfondissent leurs racines, ils vont creuser encore plus profond. Sans cela ils craquent… L’épreuve teste nos racines. Les avons-nous suffisamment enfoncées dans le Christ, dans sa présence ?Alors oui, nous devenons résistants…

Contact → Père Joël Pralong

Compléments

◊ Le démon essaya de le déstabiliser par différentes initiatives  : cliquez ici pour lire l’article →   Jésus est tenté par le démon au désert (Mt 4, 1-11)

◊  Le carême chemin de foi : cliquez ici pour lire l’article → Rends-moi la joie d’être sauvé !

◊ La Parole de Dieu nous fait vivre de la vie d’amour de Dieu →   De ma bouche sort la justice, la parole que rien n’arrête.

Liens externes

◊ Père Gilbert Adam : cliquez ici pour lire l’article →Premier dimanche de Carême, année C 

◊  Catéchèse  du site « idees-cate.com »  : cliquez ici pour entrer →Feuilles dominicales de Carême Année C 

Les tentations de Jésus au désert / Pierre Desroches

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Accueil sur mon blog, Carême, Catéchèse, Foi, Homélies, Religion | Pas de Commentaire »

Lueur d’espoir pour les chrétiens d’Algérie

Posté par diaconos le 31 janvier 2019

Messages envoyés sur ma page Facebook  ce jour

 

Au centre Youssef Ourahmane, cice-président de l'Église prestantz d'Algérie

Au centre Youssef Ourahmane, vice-président de l’Église protestante d’Algérie

Auteur : Youssef Ourahmane -  vice-président de l’Église Protestante d’Algérie.

Alors que l’année 2019 s’annonce décisive pour l’Algérie, Youssef Ourahmane, pasteur et vice-président de l’Église Protestante d’Algérie, affirme que de nombreux Kabyles se sont convertis ces dernières semaines.

Aleteia : En avril 2019, les électeurs algériens sont appelés aux urnes, est-ce que cet évènement intéresse la société algérienne ? Youssef Ourahmane : Oui ! Nous sommes persuadés que l’Algérie vit des semaines décisives. Il y a beaucoup de mouvements au sein de notre société, et en particulier du mouvement en faveur des chrétiens. Alors que depuis 2017, une grande partie de nos temples étaient fermés, ils ont commencé à être rouvert depuis septembre 2018. De toute évidence, le gouvernement algérien sait que la communauté internationale est particulièrement attentive à ses faits et gestes en ce moment. Par ailleurs, et c’est encore bien plus important, nous vivons en ce moment même un nouveau souffle de l’Esprit. Je reçois des témoignages de pasteurs qui m’écrivent que 60% de leurs fidèles sont de nouveaux convertis, qu’ils ne fréquentaient pas le temple il y a seulement quelques semaines !

Lire aussi  → Les 19 martyrs d’Algérie, première béatification en pays musulman

Comment la béatification des martyrs d’Algérie a-t-elle été reçue sur place, par les chrétiens et les musulmans ? C’est un évènement de première importance pour l’Église catholique puisque c’est la première fois qu’il a lieu dans un pays à majorité musulmane. Nous le recevons, nous protestants, très positivement. Mais je dois dire que les Algériens, dans leur ensemble, y voient surtout une manœuvre politique, destinée à donner des gages à la communauté internationale, dans ce contexte électoral.

Pourtant, vous témoignez que l’État algérien continue à faire pression sur les chrétiens, et en particulier les chrétiens convertis,

Lire aussi  → Algérie : des chrétiens bientôt condamnés pour une conversion ?

Comment la béatification des martyrs d’Algérie a-t-elle été reçue sur place, par les chrétiens et les musulmans ? C’est un évènement de première importance pour l’Église catholique puisque c’est la première fois qu’il a lieu dans un pays à majorité musulmane. Nous le recevons, nous protestants, très positivement. Mais je dois dire que les Algériens, dans leur ensemble, y voient surtout une manœuvre politique, destinée à donner des gages à la communauté internationale, dans ce contexte électoral.

Pourtant, vous témoignez que l’État algérien continue à faire pression sur les chrétiens, et en particulier les chrétiens convertis, de quelle façon ? Il existe mille et une façon de nous mettre des bâtons dans les roues. Par exemple en n’accordant jamais de permis de construire, afin que nous n’ayons pas de Temple. En refusant des visas aux algériens chrétiens, qui veulent rentrer au pays pour les fêtes. Nous avons beaucoup de mal à admettre que les musulmans soient libres dans tous les pays, y compris en Occident, alors que nous n’avons pas les mêmes droits qu’eux dans notre pays natal !

Lire aussi → Algérie : des chrétiens bientôt condamnés pour une conversion ?

Pourquoi existe-t-il une telle pression sur les chrétiens algériens ? L’État algérien subit certes l’influence de la communauté internationale, mais il ne peut pas ignorer non plus la parole des pays musulmans. En particulier celle de l’Arabie Saoudite qui lui reproche régulièrement son attitude, concernant sa gestion des convertis chrétiens. Les pays du Maghreb, Maroc, Tunisie et Libye, craignent une contagion du christianisme parmi les Kabyles. À titre personnel, je me suis rendu au Maroc, avec mon épouse, dans le cadre fixé par l’association « Les Algériens pour la mission », mais nous avons été rapidement expulsés. Mais cela ne nous arrêtera pas. Les Kabyles sont un peuple rebelle, qui n’aime pas qu’on lui refuse son droit à chercher Dieu comme il l’entend. Quand des Kabyles pénètrent dans des temples où l’on parle leur langue, cela les aide à faire une rencontre personnelle avec le Christ. Et puis il y a tant de témoignages de miracles, de guérisons, qui confortent les nouveaux croyants… Je suis persuadé qu’à la fin, Dieu est vainqueur !

Algérie : des chrétiens bientôt condamnés pour une conversion ?

Auteur → Fayez Nureldine

Un évêque algérien de l’église protestante Moustapha Krim dans son église. Le procureur de Tiaret, dans l’ouest du pays, a requis une peine de trois ans sans possibilité de libération conditionnelle pour Habiba Kouider, 37 ans, convertie au christianisme et jugée pour pratique illégale d’une religion non musulmane.Partager 2k La rédaction d’Aleteia | 24 décembre 2018

En Algérie, quatre Algériens protestants comparurent devant la justice pour avoir incité un musulman à changer de religion et exercé un culte dans un lieu non autorisé. Ils risquent jusqu’à cinq années de prison et une amende importante.

Après la béatification des martyrs d’Algérie à Oran, c’est un autre visage que donne à voir le pays. Quatre algériens chrétiens protestants, dont trois issus de la même famille ont comparu, devant une cour de justice kabyle, pour avoir incité un musulman à changer de religion et exercé un culte dans un lieu non autorisé, rapporté par Le Figaro.

Ils risquent jusqu’à cinq ans de prison

D’après le quotidien, un conflit familial  opposa une femme, musulmane, à son mari, musulman converti au christianisme. L’épouse porta plainte contre son époux et dénonça une famille chrétienne qui voulut  les aider à calmer ce différend et qu’elle accusa d’avoir fait pression sur elle pour la convertir. Les accusés, originaires de la ville de Bechloul, une ville située dans le nord-est de l’Algérie, risquent entre trois et cinq ans de prison ainsi qu’une amende pouvant aller jusqu’à un million de dinars (l’équivalent de 7.600 euros).

Lire aussi → Les chrétiens, ferment d’unité et lueur d’espérance en Algérie

Liens externes

◊ Stanislas Poyet : cliquez ici pour lire l’article →   Les persécutions envers les chrétiens augmentent dans le monde

◊ De nombreux Kabyles se sont convertis : cliquez ici pour lire l’article → l’Algérie vit des semaines décisives

Karim Arezki, un ex-musulman d’origine kabyle,

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Accueil sur mon blog, Enseignement, Foi, Histoire, Messages, Religion | Pas de Commentaire »

12345...41
 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS