Élie est déjà venu et ils ne l’ont pas reconnu

Posté par diaconos le 14 décembre 2019

48270412_1052550781596911_4279968084791394304_n.jpg-bivina-samedi

 

De l’Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

Descendant de la montagne, les disciples interrogèrent Jésus  :  » Pourquoi donc les scribes disent-ils que le prophète Élie doit venir d’abord ? « Jésus leur répondit : «   Élie va venir pour remettre toute chose à sa place. Mais, je vous le déclare : Élie est déjà venu ; au lieu de le reconnaître, ils lui ont fait tout ce qu’ils ont voulu. Et de  même, le Fils de l’homme va souffrir par eux. Alors les disciples comprirent qu’il leur parlait de Jean le Baptiste.  (Mt 17, 10-13)

Homélie

Du temps de Jésus, les scribes enseignèrent qu’ils attendaient le retour d’Élie, avant que le Seigneur n’envoyât le Messie. Ils en étaient convaincus et prirent comme référence, un extrait du livre de Malachie au chapitre trois pour faire passer ce message :  » Voici que je vais vous envoyer Élie le prophète, avant que vienne le jour du Seigneur, jour grand et redoutable.  » (Ml 3, 23) Ils utilisèrent cet argument pour refuser Jésus. Selon eux, Jésus ne pouvait pas être le Messie puisque Élie n’était pas revenu.

Matthieu rapporta dans son évangile qu’un jour ses disciples l’interrogèrent à ce sujet : «  Pourquoi les scribes disent-ils que Élie doit revenir ?  » Jésus répondit qu’Élie était déjà venu. Malachie a eu raison de dire que Élie eut pour mission de préparer les voies du Messie.

Mais ce rôle d’annoncer que Jésus était arrivé fut remplit par Jean-Baptiste, qui Lui rendit témoignage en proclamant :  «  C’est de lui que j’ai dit : Celui qui vient  derrière moi est passé devant moi, car avant moi il était. La Loi fut donnée par Moïse, la grâce et la vérité sont venues par Jésus Christ.  » (Lc 1, 15.17) Jésus a dit à propos de la fonction du prophète Élie, que Lui, Jésus, était venu l’assumer. Cette fonction est aussi confiée à l’Église et à nous.

Jean-Baptiste prépara le chemin du Seigneur : «  Je suis la voix de celui qui crie dans le désert  de redressez le chemin du Seigneur, comme a dit le prophète Isaïe.  » (Jn 1, 23) C’est encore lui qui prépara les cœurs à recevoir Jésus. Voyant Jésus venir vers lui, il dit : «  Voici l’Agneau de Dieu, qui enlève le péché du monde ; c’est de lui que j’ai dit : Derrière moi vient un homme qui a sa place devant moi, car avant moi il était. Je ne le connaissais pas ; mais, si je suis venu baptiser dans l’eau, c’est pour qu’il soit manifesté au peuple d’Israël.  » (Jn 1, 29-31)

En ce temps de l’Avent, faisons le point. Où en sommes-nous dans notre préparation à Noël ? Quels efforts spirituels as-tu décidés ? Noël, c’est autre chose que ces promotions commerciales proposées par les publicités commerciales distribuées dans nos boîtes aux lettres. Retrouves le vrai sens de la fête de Noël. As-tu prévu de décorer un peu ta maison pour rappeler cet évènement ?

Il y a plus de deux mille ans que Dieu entra dans l’humanité. Il s’incarna  : «  La Parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité, et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père c’est-à-dire Emmanuel, Dieu avec nous.  » (Jn 1, 14)  Nous ne sommes pas seuls. Désormais, Dieu est à nos côtés.  Amen

Diacre Michel Houyoux

Compléments

◊ Catéchèse  : cliquez ici pour lire l’article → Annonce d’un nouveau printemps social (Is 61,1-2.10-11)

◊  Fête religieuse le 14 décembre  : cliquez ici pour lire l’article →  Saint Jean de la Croix, prêtre et docteur de l’Église (1542-1591)

Liens externes

◊ Catholique.org. :  cliquez ici pour lire l’article → Élie est déjà venu » – Les méditations

◊ Le Carmel au Québec :  cliquez ici pour lire l’article → Le Prophète Élie

Pasteur Pascal Denault : Élie est déjà venu et ils ne l’ont pas reconnu

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Homélies, Méditation, Religion, Temps de l'Avent | Pas de Commentaire »

Ils n’écoutent ni Jean ni le Fils de l’homme

Posté par diaconos le 13 décembre 2019

Ils n’écoutent ni Jean ni le Fils de l’homme dans Catéchèse lonsdale-jesus-hd-1024x513

Le Fils de l’homme est venu ; il mange et il boit, et vous dites : “Voilà un glouton et un ivrogne, un ami des publicains et des pécheurs.” (Le Repas chez Simon par Philippe de Champaigne vers 1656)

 De l’Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là, Jésus déclarait aux foules :  » À qui vais-je comparer cette génération  ? Elle ressemble à des gamins assis sur les places, qui en interpellent d’autres en disant : « Nous vous avons joué de la flûte, et vous n’avez pas dansé. Nous avons chanté des lamentations, et vous ne vous êtes pas frappé la poitrine.”

Jean est venu, en effet ; il ne mange pas, il ne boit pas, et l’on dit : “C’est un possédé ! ” Le Fils de l’homme est venu ; il mange et il boit, et l’on dit : “Voilà un glouton et un ivrogne, un ami des publicains et des pécheurs.” Mais la sagesse de Dieu a été reconnue juste à travers ce qu’elle fait. «  (Mt 11, 16-19)

Homélie

 » À qui vais-je comparer cette génération ? «  (Mt 11,16). Jésus est abasourdi par nos cœurs souvent anticonformistes et ingrats. Nous ne sommes jamais contents, nous sommes toujours en train de nous plaindre. Nous osons même l’accuser et le rendre responsable de tout ce qui nous incommode.

La sagesse de Dieu se révèle juste à travers ce qu’elle fait (Mt 11,19) : il suffit de contempler le mystère de Noël. Et nous ? Comment est notre foi ?  Voilà une bonne question à se poser en ce temps de l’Avent ! Dieu vient à notre rencontre, mais certains, comme Hérode ont peur. D’autres, sont, tout simplement, dérangés par sa présence.

Jésus est Dieu qui vient (Benoit XVI) et nous nous ressemblons à l’homme qui part : ‘Il est venu chez les siens, et les siens ne l’ont pas reçu » (Jn 1, 11). Pourquoi fuyons-nous ? À cause de notre manque d’humilité. Saint Jean-Baptiste recommandait de nous diminuer. Et l’Église nous le rappelle chaque année à l’arrivée de l’Avent.

Faisons nous tout petits afin de pouvoir comprendre et accueillir  Jésus.À Noël, il se présente à nous dans l’humilité de ses couches  : et jamais auparavant on n’avait annoncé un Dieu avec des couches ! Nous faisons une piètre image aux yeux de Dieu quand nous prétendons nous cacher derrière des fausses excuses et de faux prétextes.

Déjà au printemps de l’humanité Adam rejeta la faute sur Ève, Ève sur le serpent et… même après tant de siècles, nous n’avons pas changé. Mais Jésus-Dieu arrive dans le froid et la pauvreté extrême de Bethléem et ne nous a fait aucun reproche. Au contraire, il commence déjà à porter sur ses petites épaules toutes nos fautes.

Alors, allons-nous avoir peur de Lui ? Est-ce que nos excuses seront valables face à l’enfant Jésus ?  Le signe de Dieu est cet enfant qui naquit à Bethléem. « Apprenons à vivre avec Lui et à pratiquer comme Lui l’humilité  » (Benoit XVI).

Complément

Jean est cet Élie qui, selon le prophète Malachie (Ml 4.5),  devait venir, (Mt 17, 11-13 ; Lc 1,17) et voilà pourquoi son ministère eut de si grands résultats et pourquoi est-il le plus grand des prophètes ?  Les auditeurs de Jésus  n’eurent pas tous été atteints par la prédication de Jean ; de là cet avertissement en forme de parenthèse, destiné à leur faire sentir leur responsabilité.  De votre volonté dépend qu’il soit pour vous personnellement ce qu’il est en réalité dans le plan de Dieu :  » Celui qui prépare le chemin du Seigneur.  » (Mt 17,12)

Que celui qui a des oreilles, entende ! (Mt 11, 15) Appel à donner une sérieuse attention à cette importante instruction au sujet de Jean-Baptiste. Jésus ne laissa pas échapper cette occasion de faire entendre un sérieux reproche à sa génération, qui ne sut mettre à profit, pour sa vie religieuse et morale, ni le témoignage de Jean, ni celui de Jésus.

Jean vécut dans l’abstinence, avec le rigoureux ascétisme d’un prophète de l’Ancien Testament, et ils le calomnièrent, le disant possédé, attribuant au démon de l’orgueil les exagérations de ses austérités. Au contraire, le fils de l’homme vécut avec la sainte liberté de la nouvelle alliance, accepta les invitations des péagers et pécheurs ; et ils le calomnièrent en l’accusant de violer les prescriptions de la loi et de vivre dans la dissolution.

Ainsi, ni les complaintes sévères de la loi, ni les doux sons de l’Évangile de la grâce, n’ont pu faire impression sur eux. Malgré cette opposition à Jean et à Jésus, la sagesse divine se manifesta d’une manière éclatante dans la loi et l’Évangile. Comment fut reconnue cette sagesse ? Elle le fut de la part de ses enfants, qui non seulement la reconnurent ont reconnue, l’admirent et  prouvèrent par la transformation de leur vie, combien les moyens employés par cette sagesse étaient divins et seuls adaptés aux besoins de la nature humaine.

Liens externes

◊ Questions de vie : cliquez ici pour lire l’article  → Saint Jean-Baptiste

◊ Bible-Archéologie   : cliquez ici pour lire l’article  →  À la recherche de Jean le Baptiste

Jean le Baptiste : Prophète du changement du cœur

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Catéchèse, homélies particulières, Religion, Temps de l'Avent | Pas de Commentaire »

Dritter Adventssonntag im Jahr A

Posté par diaconos le 12 décembre 2019

Bist du derjenige, der kommen wird, oder sollen wir einen anderen erwarten ?

Dritter Adventssonntag im Jahr A dans La messe du dimanche

Aus dem Evangelium von Jesus Christus nach Matthäus

Damals hörte Johannes der Täufer von den Werken Christi in seinem Gefängnis. Er sandte seine Jünger zu ihm und fragte ihn durch sie : « Bist du derjenige, der kommen wird, oder sollen wir einen anderen erwarten ? » Jesus antwortete ihnen : « Geht und sagt Johannes, was ihr hört und seht : Die Blinden gewinnen ihr Augenlicht zurück, und die Lahmen gehen, die Aussätzigen werden gereinigt, und die Tauben hören, die Toten stehen auf, und die Armen erhalten die Gute Nachricht.
Selig ist, für den ich keine Gelegenheit für einen Sturz bin ! »

Als die Gesandten des Johannes aufbrachen, begann Jesus, der Menge von Johannes zu erzählen : « Was habt ihr euch in der Wüste angesehen ? Ein vom Wind erschüttertes Schilf ? Also, was hast du gesehen ? Ein Mann, der auf raffinierte Weise gekleidet ist ? Aber diejenigen, die solche Kleider tragen, leben in den Palästen der Könige.

Also, was hast du gesehen ? Ein Prophet ?
Ja, das sage ich dir, und viel mehr als ein Prophet. Es ist von ihm, dass es geschrieben steht: Siehe, ich sende meinen Boten vor euch, um den Weg vor euch vorzubereiten. Amen, ich sage euch : Unter denjenigen, die von einer Frau geboren wurden, ist niemand größer auferstanden als Johannes der Täufer ; und doch ist das Geringste im Himmelreich größer als er ist. » (Mt. 11,2-11)

Einführung in diese Evangeliumsseite

Johannes der Täufer, der von König Herodes in einer Wüstenfestung gefangen gehalten wird, schickte seine Freunde, um Jesus die Frage des Vertrauens zu stellen. Jesus antwortete mit Beweisen und lobte Johannes.

Kommentar

Johannes der Täufer wurde dann von König Herodes in einem Verlies in der Festung Machaerus, seiner Sommerresidenz, am  Ostufer des Toten Meeres, auf hohen Felsen festgehalten. (Flavius Josephus, Jüdische Antiquitäten, Buch 18, Abschnitt 5, Absatz 2). Die Umstände seiner Gefangenschaft werden im Matthäusevangelium in Kapitel vierzehn (Mt 14,3-5) offenbart.

Predigt

Johannes der Täufer war dort seit fast einem Jahr. Unterworfen einem sehr harten Gefängnisregime, war Johannes verzweifelt und begann zu zweifeln und entmutigt zu werden : Auf der einen Seite sah er nicht die Herrschaft, die Jesus angekündigt hatte, sich mit Macht durchzusetzen, und auf der anderen Seite tat Jesus nichts, um ihn zu erlösen.

Es gab dann einen Moment für ihn, in dem er, vielleicht in der Vorahnung seines tragischen Endes, Zweifel an seinem Glauben an Gott hatte. Eines Tages wurde Johannes von Jüngern, die ihn besuchen konnten, über die Aktivitäten Jesu informiert. Aber da er nicht in der Lage war, ihm zu folgen, noch ihn vom Leben nach Gott sprechen hörte, hatte er nur teilweise Informationen über das Wirken Jesu, was ihn weiter entmutigte.

Obwohl Johannes der Täufer die Größe Jesu sah (Mt 3,16-17). Aus seinem engen Verlies verstand er nicht, wie derjenige, der nach Ansicht seiner Jünger so viele große Dinge tat, ihm erlaubte, im Gefängnis zu verrotten. Der Tag, an dem Gott die Welt retten wird, ist noch lange nicht gekommen. Wie ist die Situation ?

Deshalb sandte er seine Jünger, um Jesus zu fragen, ob er tatsächlich der Messias  sei, auf den Israel wartete.  In seiner Antwort rief Jesus zum Zeugnis seiner Werke auf und beschrieb sie im Sinne der Prophezeiung, deren Erfüllung sie sind.  Als sich die Boten des Johannes zurückzogen, begann Jesus, in der Menge über ihn zu sprechen.

Er erinnerte sich zuerst an das Urteil, das das Volk über Johannes gefällt hatte, und bestätigte dieses Urteil, indem er erklärte, dass Johannes mehr als ein Prophet ist, da er selbst Gegenstand der Prophezeiung ist, die ihn als Vorläufer des Messias ankündigte .

Es gibt den größten der Menschen und doch sind kleinere als er überlegen, wenn sie zum Himmelreich gehören. Seit der Zeit Johannes des Täufers bis heute ist das Königreich des Himmels der Gewalt ausgesetzt, und gewalttätige Menschen haben versucht, es zu ergreifen : Das Königreich Gottes hat mit Gewalt einen Weg eröffnet (Römer 1,16). Das Reich Gottes ist die treibende Kraft.

Die Erlösung der Welt schreitet jedes Mal voran, wenn das Böse zurücktritt. Körperliches Übel, moralisches Übel oder Unwissenheit über das Evangelium, die Gute Nachricht. Für diese Arbeit braucht man Leute wie Jean. Baptist. Männer und Frauen, die ihre Zweifel und Misserfolge überwinden, ohne ein ständig geworfenes Schilf zu sein.

Wir brauchen Männer und Frauen, die sich wie Jean-Baptiste vom Wettlauf um Trost, Lügen und Feigheit gelöst haben. Nur unter diesen Bedingungen werden die Botschafter Christi gebildet werden. Was ist mit deinem Leben ? Glaubst du an das geduldige Werk Gottes, der die Welt durch den geringsten Akt der Liebe rettet ?

Wer Ohren hat, der soll hören ! Jesus lädt uns ein, dieser wichtigen Unterweisung über Johannes den Täufer große Aufmerksamkeit zu schenken. Amen

Diakon Michel Houyoux

Externe Links

◊ Gottesdienst : klicken Sie hier, um den rtikel zu lesen → Dritter Adventssonntag – Gaudete

◊ Bilder der Sehnsucht: klicken Sie hier, um den rtikel zu lesen → DRITTER ADVENTSSONNTAG

Predigt zum 3. Adventssonntag A,

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans La messe du dimanche, Liturgie, Religion, Temps de l'Avent | Pas de Commentaire »

Third Sunday of Advent in year A

Posté par diaconos le 11 décembre 2019

Gaudete Sunday is upon us! Here are 11 things to know and share . . .

Are you the one who is to come, or should we expect another ?

From the Gospel of Jesus Christ according to Matthew

At that time, John the Baptist heard about the works of Christ in his prison. He sent his disciples to him and, through them, asked him : « Are you the one who is to come, or should we expect another ? »  Jesus answered them : « Go and tell John what you hear and see : The blind regain their sight, and the lame walk, the lepers are purified, and the deaf hear, the dead rise, and the poor receive the Good News. Blessed is he for whom I am not an opportunity for a fall ! »

As John’s envoys were leaving, Jesus began to tell the crowds about John : « What did you go to look at in the desert ? a reed shaken by the wind ? So, what did you go to see ? A man dressed in a refined way ? But those who wear such clothes live in the palaces of kings. So, what did you go to see ? A prophet ?

Yes, I tell you, and much more than a prophet. It is from him that it is written: Behold, I send my messenger before you, to prepare the way before you. Amen, I tell you : Among those born of a woman, no one has risen greater than John the Baptist; and yet the least in the kingdom of Heaven is greater than he is. » (Mt 11, 2-11)

Introducing this Gospel page

John the Baptist, who is imprisoned by King Herod in a desert fortress, sent his friends to ask Jesus the question of trust. Jesus answered with evidence and praised John.

Commentary

John the Baptist was then held by King Herod in a dungeon in the fortress of Machaerus, his summer residence, located on the eastern shore of the Dead Sea, atop high rocks. (Flavius Josephus, Jewish Antiquities, Book 18, Section 5, paragraph 2). The circumstances of his imprisonment are revealed in Matthew’s gospel in chapter fourteen (Mt 14, 3-5)

Homily

John the Baptist had been there for almost a year. Subjected to a very harsh prison regime, John was distraught and began to doubt and become discouraged : on the one hand, he did not see the reign that Jesus had announced established itself with power and on the other hand, Jesus did nothing to deliver him. There was then a moment for him when, perhaps in the foreboding of his tragic end, he felt doubtful about his faith in God.

One day, John was informed by disciples who could visit him of Jesus’ activity. But not having been able to follow him, nor having heard him speak of life according to God, he had only partial information about Jesus’ activity and this further discouraged him.

Although John the Baptist saw the greatness of Jesus (Mt 3, 16-17). From his cramped dungeon, he did not understand how the one who did so many great things, according to his disciples, allowed him to rot in prison. The day, when God will save the world, is long in coming. What is the situation ?

He therefore sent his disciples to ask Jesus if he was indeed the Messiah that Israel was waiting for.  In his answer, Jesus called for the testimony of his works and described them in the very terms of the prophecy of which they are the fulfillment.

When John’s messengers withdrew, Jesus began to speak about him to the crowd. He first recalled the judgment that the people made on John and confirmed this judgment by declaring that John is more than a prophet  since he himself is the object of the prophecy that announced him as the precursor of the Messiah .

There is the greatest of men and yet smaller than him are superior if they belong to the kingdom of heaven. Since the time of John the Baptist until now, the Kingdom of heaven has been subjected to violence, and violent people have sought to seize it: the Kingdom of God has opened a path by force (Romans 1, 16). The Kingdom of God is the driving force.

The salvation of the world advances every time evil recedes  Physical evil, moral evil or ignorance of the Gospel, the Good News. For this work, you need people like Jean. Baptist. Men and women who overcome their doubts and failures, without being a continuously thrown reed.

We need men and women who have broken away, like Jean-Baptiste, from the race for comfort, lies and cowardice. Only under these conditions will the messengers of Christ be formed. What about your life ? Do you believe in the patient work of God saving the world by the slightest act of love ?

He who has ears, let him hear ! → Jesus invites us to pay serious attention to this important instruction about John the Baptist. Amen

External links

◊ Learn Religions : click here to read the post → What Is Gaudete Sunday and How Is It Observed ?

◊  Bible study series : click here to read the post → Are You the One Who Is to Come ?

Cathedral of Our Lady of the Angels

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Catéchèse, La messe du dimanche, Religion, Temps de l'Avent | Pas de Commentaire »

12345...198
 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS