Troisième dimanche de l’Avent de l’année C

Posté par diaconos le 10 décembre 2018

Références bibliques : cliquez ici pour lire les textes de ce dimanche → AELF — Messe — 16 décembre 2018

audete. En effet, dans le Missel romain, l’introït de la messe de ce dimanche commence par la phrase latine suivante : « Gaudete in Domino semper : iterum dico, gaudete » (« Réjouissez-vous toujours dans le Seigneur ; je le répète, réjouissez-vous ! »). Cette phrase rappelle la joie de l’Église dans l’attente de l’avènement du Christ. C’est pourquoi les vêtements liturgiques, violets pendant tout le temps de l’Avent, peuvent exceptionnellement être roses ce jour-là. Pour la même raison la même possibilité existe le

Ce dimanche se caractérise par sa note joyeuse, il s »agit d’une anticipation de la fête de Noël. Dans le Missel romain, l’introït de la messe de ce dimanche commence par la phrase latine suivante :  » Gaudete in Domino semper : iterum dico, gaudete «  ( Réjouissez-vous toujours dans le Seigneur ; je le répète, réjouissez-vous ! ). Cette phrase rappelle la joie de l’Église dans l’attente de l’avènement du Christ. C’est pourquoi les vêtements liturgiques, violets pendant tout le temps de l’Avent, peuvent exceptionnellement être roses ce jour-là. Pour la même raison la même possibilité existe le quatrième dimanche du Carême.

Pour ce dimanche où les communautés chrétiennes sont invitées à exprimer concrètement leur solidarité avec 89 projets de lutte contre la pauvreté soutenus par Action Vivre Ensemble, une célébration complète vous est proposée par l’abbé André Boribon. Vous pouvez la télécharger sur notre site www.vivre-ensemble.be

«  Ne laisse pas tes mains défaillir  » : répondre, c’est aussi agir pour apporter la justice ; répondre aux appels de ce Monde, aux appels de nos proches, à nos appels intérieurs. Ces appels prennent de multiples formes et sont différents pour chacun de nous. Nous avons chacun nos moyens, nos charismes pour y répondre.

Tout le monde peut agir, où qu’il se situe. Tout le monde à une réponse à fournir, selon des modalités propres. Les recommandations émises par Jean Baptiste dans l’Évangile selon saint Luc semblent relever du simple bon sens, il ne demande pas l’impossible.

Pourtant, dans des situations où le profit et l’exploitation écrasent la dignité humaine, ces conseils sont loin d’être faciles à appliquer. Face à l’avarice, à la corruption et à la violence des maux qui n’ont pas disparu, de nos jours.

Jean prône le partage, l’honnêteté, la droiture. Tout le monde ne doit pas tout faire, mais trouver les réponses qui lui sont propres, dans la situation qui est la sienne. À l’aune des droits humains, il en va de même : n’attendons pas que les autres agissent, faisons ce que nous pouvons, là où nous le pouvons.

Que devons-nous faire ? Cette question posée à Jean-Baptiste, nous nous la posons aussi. Que faire, pour que notre quartier, notre ville, notre région, favorisent le bien-être, l’épanouissement et la joie de vivre ? Cet épanouissement n’est pas un luxe, pas plus que l’accès aux loisirs, à la culture, qui sont autant de droits fondamentaux.

INTENTIONS DE PRIÈRE

  • Pour ceux qui répondent à Ton Amour en s’engageant à Ta suite… Afin qu’ils vivent leur mission à la manière de Jésus : en serviteurs accueillants, mais aussi avec une fidélité sans concessions…  Père, nous te prions.
  • Pour les chrétiens qui rencontrent des difficultés dans l’annonce de l’Évangile… Pour ceux qui sont persécutés, comme en Chine, en République démocratique du Congo, en Orient… Pour que le Seigneur les illumine de Sa joie et de Sa tendresse… Père, nous te prions.
  • Pour les personnes qui font le choix de laisser Ton appel sans réponse… Pour qu’il leur soit donné d’être touchées par Ton Amour et de s’y abandonner, avec la confiance de l’enfant qui s’endort dans les bras de son père… Père, nous te prions

Collecte Cette semaine a lieu la collecte au profit des projets soutenus par Action Vivre Ensemble. En nous invitant depuis plus de 45 ans à poser ce geste de solidarité en Église, les Évêques nous rappellent que l’Église n’est pas réellement fidèle à Jésus-Christ si elle ne met en son centre le pauvre, l’exclu, le sans droit. Dans les maisons de quartier, les écoles de devoirs, les maisons d’accueil, les services d’aide urgente et d’accompagnement social, des hommes, des femmes, des enfants comptent sur nous pour les accompagner sur le chemin d’une vie digne. Comme nous tous, ils aspirent à prendre une part active à la construction du bien-être commun. Ne les décevons pas.

«  Je continuerai à croire, même si tout le monde perd espoir. Je continuerai à aimer, même si les autres distillent la haine. Je continuerai à construire, même si les autres détruisent. Je continuerai à parler de paix, même au milieu d’une guerre. Je continuerai à illuminer, même au milieu de l’obscurité. Je continuerai à semer, même si les autres piétinent la récolte. Et je continuerai à crier, même si les autres se taisent. Et je dessinerai des sourires sur des visages en larmes. Et j’apporterai le soulagement, quand on verra la douleur. Et j’offrirai des motifs de joie là où il n’y a que tristesse. J’inviterai à marcher celui qui a décidé de s’arrêter… Et je tendrai les bras à ceux qui se sentent épuisés.  »
Abbé Pierre

Compléments

◊  Concrètement, que pouvons-nous faire ? : cliquez ici pour lire l’article → Pour vivre ensemble, agissons !

◊ Psaume 1 : cliquez ici pour lire → Ne suit pas le chemin des pécheurs, il te perdra 

◊ Sortons de l’inquiétude :  cliquez ici pour lire → Soyez dans la joie (Ph 4, 4)

◊ Homélie :   cliquez ici pour lire ou télécharger →  Soyez dans la joie (Ph 4, 4)

◊ Du site « Jardinier de Dieu » : cliquez ici pour lire l’article →  Ph 4, 4-7 Dans la joie du Seigneur

◊ Catéchèse : Préparons dès aujourd’hui la fête de Noël →  Avec les bergers (Évangile de Luc)

Soyez dans la joie du Seigneur

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Catéchèse, comportements, Enseignement, Homélies, La messe du dimanche, Liturgie, Messages, Religion, Temps de l'Avent | Pas de Commentaire »

Rencontre avec la Parole de vie

Posté par diaconos le 5 décembre 2018

Rencontre avec la Parole de vie : année C

Auteur : Michel Houyoux, diacre permanent

Professeur de sciences du secondaire à Mons chez Collège saint Stanislas à Mons

La Parole de Dieu nous alerte, nous réveille, nous invite à nous tenir sur nos gardes. Priez avec persévérance Dieu qui nous aime et veut nous combler. Priez avec ferveur et laissez vous envahir par la Parole de Vie. Écoutez la Parole de Jésus, la seule capable de dire clairement et fidèlement le projet de Dieu pour tous. Au seuil de cette nouvelle année liturgique, il est important de prendre un bon départ. Nous commençons celle-ci par le temps fort de l’Avent. Ce temps propice à prendre de bonnes résolutions nous prépare à célébrer Noël. À Noël, Jésus est venu dans notre histoire pour inaugurer des temps nouveaux. À Noël la Parole de Dieu s’est faite homme et nous a découvert l’amour gratuit et la vérité du Père. Dieu est venu à notre rencontre. Marie est déclarée heureuse parce qu’elle a eu la foi. Elle a cru. Plus tard, quand on parlera à Jésus de sa mère, il dira : « Heureux ceux qui écoutent la parole de Dieu et la mettent en pratique. » Vivre le carême, c’est entrer dans la Pâque du Seigneur. Pendant ce temps, nous sommes invités à être plus attentif à la prière, au partage et au pardon. La maladie la plus grave que nous puissions avoir, c’est celle qui nous éloigne de Dieu.

Rencontre avec la Parole de vie dans Accueil sur mon blog

Rencontre avec la Parole de Vie

Année C : Parole de Dieu

Éditions Croix du Salut ( 17.07.2012 ) € 29,00

Où l’acheter ? → Lien à suivre : cliquez ici → Rencontre avec la Parole de Vie  – Année C : Parole de Dieu  par Michel Houyoux (17 Jul 2012)

→ Autres fournisseurs : Liens à suivre : cliquez ici → Rencontre avec la Parole de Vie – Blog du Diacre Michel …

Détails du livre:

ISBN-13: 978-3-8416-9800-1

ISBN-10 : 384169800X

EAN: 9783841698001

Langue du Livre:

Français

de (auteur) :

Michel Houyoux

Nombre de pages:

160

Publié le:

17.07.2012

Catégorie:

Christianisme

Publié dans Accueil sur mon blog, Catéchèse, Enseignement, évangiles, Foi, Homélies, Messages, Religion, Rencontrer Dieu | Pas de Commentaire »

Préparez le chemin du Seigneur !

Posté par diaconos le 1 décembre 2018

Préparez le chemin du Seigneur, aplanissez ses sentiers. Aide-moi à aplanir la route pour Toi, A combler les ravins de mes peurs De mes échecs et de mes ruptures.

Textes de références     :   Ba  5, 1-9 ; Ps 125 ; Ph  1,4-6, 8-11 ; Lc 3, 1-6

2ième dimanche de l’Avent  ( Année C)

 Préparez le chemin du Seigneur !

Jean- Baptiste se tenait à Betharaba, un gué, sur le Jourdain à quelques kilomètres de son embouchure  dans  la Mer Morte. Là se faisaient tous les passages de troupeaux, de marchands et  de voyageurs qui désiraient se rendre d’une rive à l’autre. C’est là qu’il prêchait et ce qu’il avait à dire, il le disait d’une manière rude et forte, en termes parfois violents.  Cette voix qui criait dans le désert a converti beaucoup de  gens. Écoutons-la aujourd’hui !

« Préparez le chemin du Seigneur, rendez droits ses sentiers. Tous les ravins seront comblés, toutes les montagnes et collines seront abaissés ; les passages sinueux seront redressés, les routes déformées seront aplaties ; et tout homme verra le Salut de Dieu. » (Lc 3, 1-6). Nous savons combien d’énergie dépensée  et d’efforts humains sont nécessaires pour mener à bien la construction d’une route. Nous savons aussi que pour notre sécurité, les routes doivent être régulièrement entretenues, réparées ou rénovées.

Préparer le chemin du Seigneur et aplanir sa route est une opération bien plus importante encore car elle nous concerne directement.

« Préparez le chemin du Seigneur » : ce cri a retenti trois fois dans l’histoire du Salut.

* La première fois, c’était avec Isaïe pour la libération du peuple d’Israël qui a été   déporté   à Babylone.

*  La deuxième fois, avec Jean- Baptiste qui annonçait la venue du Seigneur dans l’histoire de l’homme.

 La troisième fois, c’est aujourd’hui, c’est à nous que l’Église adresse cette invitation

« Préparez le chemin du Seigneur » pour qu’il vienne dans nos cœurs et dans le cœur des hommes.

Pendant ce temps de l’Avent ouvrons bien grandes nos oreilles et surtout notre cœur pour accueillir la Parole de Dieu car son message s’adresse à tous les hommes, toutes les femmes, pour les sauver tous !

Aujourd’hui encore, bien des obstacles s’opposent dans notre vie à l’accueil de l’Évangile : les rugosités de notre caractère, les déviations de notre foi, les fossés d’incompréhension entre nous, nos préjugés, notre indifférence aux autres, notre manque de générosité, la faiblesse de notre charité,  notre façon de vivre trop axée sur les biens matériels et l’argent.

« Préparez le chemin du Seigneur » : cette parole est pour nous une exhortation à un véritable renouvellement de vie.

Frères et sœurs, en cette 2ième semaine de l’Avent,  laissons-nous toucher par cet appel de Jean pour nous remettre en question, redresser nos mauvais penchants et pour changer de cap. Que de trous, de ravins ou même d’abîmes à combler en nous ! Le rôle de l’Avent est de tracer bien droit le chemin par lequel le Seigneur viendra dans notre âme. Si nous n’avons encore rien entrepris de tout cela, depuis le début de cet Avent,  il serait urgent de nous demander : « Voulons-nous vraiment que le Christ vienne en nous ? Le désirons-nous de tout notre cœur ?

Pendant ces quelques jours qui nous séparent de Noël,  mettons de l’ordre dans notre cœur !  Débarrassons-le de tout ce qui l’encombre, plus nous le viderons et plus le Seigneur pourra le combler. Invitons- le,  à venir chez nous, redisons-lui ce cri de l’Avent : « Viens, Seigneur Jésus, viens, ne tarde plus…

À Noël il nous dira alors ces paroles de l’Apocalypse : « Voici que je me tiens à la porte et je frappe. Si tu entends ma voix et ouvres ta porte, j’entrerai chez toi pour souper comme avec un ami, moi près de toi et toi près de moi. » (Ap 3, 20)   Lui ouvrirons-nous alors la porte ?                                                                                      

croix diaconaleMichel Houyoux, diacre permanent

Publié dans Homélies, Temps de l'Avent | Pas de Commentaire »

Redressez-vous et relevez la tête (Lc 21,28)

Posté par diaconos le 27 novembre 2018

Redressez-vous et relevez la tête (Lc 21,28) dans Liturgie arton4550-5fd11Jésus parlait à ses es disciples de sa venue : « Il y aura des signes dans le soleil, la lune et les étoiles. Sur terre, les nations seront affolées par le fracas de la mer et de la tempête. Les hommes mourront de peur dans la crainte des malheurs arrivant sur le monde, car les puissances des cieux seront ébranlées. Alors, on verra le Fils de l’homme venir dans la nuée, avec grande puissance et grande gloire. Quand ces événements commenceront, redressez-vous et relevez la tête, car votre rédemption approche.Tenez-vous sur vos gardes, de crainte que votre cœur ne s’alourdisse dans la débauche, l’ivrognerie et les soucis de la vie, et que ce jour-là ne tombe sur vous à l’improviste. Comme un filet, il s’abattra sur tous les hommes de la terre. Restez éveillés et priez en tout temps : ainsi vous serez jugés dignes d’échapper à tout ce qui doit arriver, et de paraître debout devant le Fils de l’homme. »

« Copyright AELF – Paris – 1980 – Tous droits réservés ».

Restez éveillés et priez en tout temps » (Luc 21, 36)

 L’Évangile de dimanche nous parle de temps durs, de nations affolées et désemparées, du fracas de la mer et des flots. Et c’est vrai que ce n’est pas tous les jours facile de faire face aux mauvaises nouvelles qui déferlent dans nos journaux. Le mois de novembre avec ses jours qui s’assombrissent et ses nuits qui s’allongent souvent nous laisse un goût amer et une certaine démotivation.
Le Christ lui, nous annonce avec espoir son arrivée. Cet Évangile contient en lui une puissance dans son encouragement à rester debout, à se mettre en prière afin de permettre à Sa lumière de remplir nos craintes.

Cette semaine, allumons la première bougie de l’Avent. Sur la couronne certes, mais surtout aussi dans nos cœurs ! Soyons remplis et brillons par l’Esprit de Dieu d’une lueur d’espoir et portons dans nos prières, en tout temps, les personnes qui nous entourent. Soyez bénis en ce début d’un temps à part !

Homélie : Redressez-vous et relevez la tête

Aujourd’hui, ce texte de l’évangile nous invite à nous redresser et à entrer dans le combat pour préparer la venue du Seigneur. Cet aujourd’hui ne reçoit sa signification profonde qu’en fonction du futur, de l’avenir, de l’attente de la venue de Jésus Christ, le  Fils de Dieu : n’est-ce pas là l’essentiel ?

Ce combat que nous avons à mener c’est celui de la justice et de l’amour : « Que le Seigneur vous donne, entre vous et à l’égard de tous les hommes, un amour de plus en plus intense et débordant, comme celui que nous avons pour vous. Et qu’ainsi il vous établisse fermement dans une sainteté sans reproche devant Dieu notre Père, pour le jour où notre Seigneur Jésus viendra avec tous les saints » (extrait de la première lettre de l’apôtre Paul aux Thessaloniciens)

Dans ce combat, Jésus est un éclaireur et il nous invite à agir. Regardez en haut, levez vos têtes. Ne restez pas sous le joug de l’affliction car votre délivrance est proche (Lc 21,28 )

Progressez dans un amour mutuel,  progressez dans un amour communautaire qui se prolongera en amour universel  qui soit au même niveau que celui que l’apôtre Paul a porté à tous (deuxième lecture) : telle est l’attitude que nous devrions avoir si nous voulons efficacement préparer la venue du Seigneur.

La vigilance et la prière sont les deux grands moyens d’échapper aux dangers de la dernière épreuve et de subsister en présence de Jésus  : « Restez éveillés et priez en tout temps » (Lc 21,36) Cet appel nous fait  penser au reproche qu’il fit à ses apôtres au Jardin des oliviers, la veille de sa passion : « Vous n’avez pas pu veiller une heure avec moi. »

« Rester éveillés » nous fait entrer  dans le mystère du Fils de Dieu qui vient vers nous et nous attachera à sa personne. L’espérance chrétienne s’appuie sur une relation avec une personne, celle de Jésus et met, comme Lui, une confiance totale en Dieu.

Toute personne qui ne connaît pas Dieu, tout en pouvant avoir de multiples espérances, est dans le fond sans espérance, sans la grande espérance qui soutient toute l’existence ( Ep 2, 12). Notre espérance, qui résiste malgré toutes les désillusions, c’est  seulement Dieu qui nous a aimés et qui nous aime toujours  jusqu’à ce que tout soit accompli : « Et baissant la tête, il rendit l’esprit. » (Jn 19, 30b).

Quiconque  est touché par l’Amour commence à comprendre ce qui sera précisément la vie dans toute sa plénitude : la vie dans le sens véritable est une relation. Et la vie dans sa totalité est relation avec Dieu qui est la source de la vie. Si nous sommes en relation avec Dieu qui ne meurt pas, qui est Lui-même la Vie et l’Amour, alors nous vivons pleinement.

En résumé, le message profond des textes retenus  pour cette messe du premier dimanche de l’Avent est un appel pressant à demeurer en relation avec Dieu qui ne meurt pas, qui est Lui-Même la Vie et l’Amour. C’est cela « rester éveillés et prier en tout temps ». Ainsi nous sommes pour toujours dans la « Vie ». Chaque Eucharistie nous y plonge totalement en nous associant par les signes du Pain et du Vin à  Jésus-Christ, le Fils bien-Aimé du Père, vivant éternellement avec le Père et l’Esprit Saint.

Amen.

croix-diaconale4 Homélie dans Prières

 Michel Houyoux, diacre permanent

Lien externe

Tous les jours, nous devons être dans l’attente du Christ

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Homélies | Pas de Commentaire »

12345...71
 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS