Vous êtes le sel de la terre (Mt 5, 13-16)

Posté par diaconos le 11 juin 2019

La Parole vivante : vous êyes le sel d terre, la lumière du monde.

La Parole vivante : vous êyes le sel d terre, la lumière du monde.

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples :  » Vous êtes le sel de la terre. Mais si le sel devient fade, comment lui rendre de la saveur ? Il ne vaut plus rien : on le jette dehors et il est piétiné par les gens. Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une montagne ne peut être cachée. Et l’on n’allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau ; on la met sur le lampadaire, et elle brille pour tous ceux qui sont dans la maison. De même, que votre lumière brille devant les hommes : alors, voyant ce que vous faites de bien, ils rendront gloire à votre Père qui est aux cieux. » (Mt 5, 13-16)

◊  ◊  ◊

Homélie

La vocation des disciples du Seigneur est d’être le sel de la terre, qui ne doit jamais perdre sa saveur, la lumière du monde, qui ne doit jamais être cachée. Relevez le défi de ces athéismes qui ne cessent de proclamer que la vie est absurde et n’a pas de sens.

Avec Jésus tout peut prendre du sens. Ici, Jésus nous demande d’être authentiques, de ne pas nous affadir. Ne soyons pas des chrétiens qui adoptent toutes les modes et toutes les mentalités. Jésus nous demande d’être assaisonnement et porteur de sens là où nous vivons.

Ce sel que nous avons a apporté au monde, c’est ce que Dieu a fait pour nous : être témoin ! Pour que nous soyons, selon Jésus, le  sel de la terre, nous devons entretenir une âme de pauvre, être humble, rester transparent à la lumière du Christ, avoir faim et soif de la justice, être miséricordieux envers les autres, pardonner et persévérer dans la fidélité au Christ.

Le vrai bonheur pour toutes les personnes, les couples, les familles et les sociétés est condensé dans les Béatitudes. Le sermon sur la montagne s’adresse à la foule immense des gens en recherche d’un sens à leur vie. Non pas seulement à ceux et à celles qui vont dans les églises mais à tous .

Compléments

◊ Catéchèse : cliquez ici pour lire l’article → Vous êtes le sel de la terre et la lumière du monde (Mt 5, 13-16)

◊  la source du bonheur : cliquez ici pour lire l’article →→  Si vous voulez vraiment être heureux, voilà comment il faut faire…

Liens externes

◊ Idées Caté : cliquez ici pour lire l’article →  LE SEL DE LA TERRE ET LA LUMIERE DU MONDE.

◊ EMCI TV  : cliquez ici pour lire l’article →  Vous êtes le sel de la terre

Vous êtes le sel de la terre et la lumière du monde: Qu’est-ce Jésus a voulu dire ?

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Catéchèse, homélies particulières, Méditation, Religion, Temps ordinaire | Pas de Commentaire »

Mary visits Elizabeth

Posté par diaconos le 1 juin 2019

Mary Visits Elizabeth

39 At that time Mary got ready and hurried to a town in the hill country of Judea, 40 where she entered Zechariah’s home and greeted Elizabeth. 41 When Elizabeth heard Mary’s greeting, the baby leaped in her womb, and Elizabeth was filled with the Holy Spirit. 42 In a loud voice she exclaimed: “Blessed are you among women, and blessed is the child you will bear! 43 But why am I so favored, that the mother of my Lord should come to me? 44 As soon as the sound of your greeting reached my ears, the baby in my womb leaped for joy. 45 Blessed is she who has believed that the Lord would fulfill his promises to her!”

Mary quickly set off for a town in the Judean mountains (Ain Karem) where her cousin Elizabeth, who was about to give birth, lived. To prepare for Christmas, let’s walk with her on this road. Let’s go with her on her visit. (Lk 1, 39-45)

In those days, Mary, who had been pregnant for six months, quickly set off for a town in the Judean mountains to visit her cousin Elizabeth.

012eweb.gif

Mary’s greeting to her cousin was: « Shalom!  » (Hebrew word used to say hello) In this story there is the extraordinary gratitude of the two children still in their mother’s womb. These two women are so present to each other that what they carry participates in the meeting (Lk 1:41-42).

The evangelist Luke tells us that this depth of reciprocal welcome is a gift of the Holy Spirit (Lk 1:41b). Elizabeth, filled with the Holy Spirit, perceives the whole mystery that dwells in Mary: the presence of the Messiah and the faith of Mary (Lk 1:45).

Mary is declared happy because she had faith. She believed.  Later, when Jesus was told about his mother, he would say: « Blessed are those who listen to the word of God and put it into practice.  » (Lk 11:28)

Mary visit Eluisabeth

Mary entered the house of Zacharias and greeted Elizabeth, and when Elizabeth heard Mary’s greeting, her child moved in her womb.

Then Elizabeth was filled with the Holy Spirit and cried out with a loud voice: « Mary, you are blessed among all women, and the fruit of your womb is blessed. »

 Let us listen and receive this visit for ourselves. These two women teach us that our openness to others comes from within. Just because we meet many people doesn’t mean we are open to others.

The episode of the Visitation is a typical example of this mystery of communion in which God comes to transfigure all our human relationships : Mary is first of all « the Filled with Grace » (Lk 1,28), the one whom God, in His Mercy, has totally « filled » with His grace from the very first moments of His Conception. She is thus the « Immaculate Conception ». In her, there is no trace of sin or darkness: she is perfectly in the image and likeness of this God who is only Light (1 Jn 1,5) ; she is fully united to Him in the communion of the Holy Spirit.

Moreover, it carries within it Jesus, the Only and Eternal Son of God, the One who « in whom dwells bodily the fullness of the Divinity » (Co 2,9), the One who is of divine condition (Ph 2,6), true man but also true God (Jn 1, 1; 20-28). He and the Father, face to face in Love, are ONE in the communion of this Love (Jn 10,30), for both fully possess the unfathomable richness of this one Spirit who is Love (Ep 3,8 ; 4,4; Jon 16,15 ; Rm 5, 5).

The Son is thus fully united to his Father in the communion of the Holy Spirit. For her part, Elizabeth carries John the Baptist within her. Now, the Angel Gabriel had declared about him : « He will be filled with the Holy Spirit from the womb of his mother » (Lk 1,15). God has therefore already given this child to be particularly united to him in the communion of the same Spirit.

 Finally, as Mary entered and greeted her, Elizabeth was filled with the Holy Spirit (Lk 1,41). For free, out of love, God has also filled her with all the riches of his Spirit. At this moment, Elizabeth is participating in the Being of the One who is called « I Am » (Ex 3,14). Now God is at the same time Spirit (Jn 4, 24), Light (1Jn 1, 5), Love (1 Jn 4, 8.16) and Peace (2Th 3, 16).

United with God in the Love and communion of the Holy Spirit (2Co 13,13), Elizabeth becomes capable, in the Light of this Spirit, of recognizing the presence of this same Spirit in those around her. « By your light, we see the Light, » said the Psalmist (Psalm 36:10). We need the inner Light of God’s Spirit to know God (Ep 1,17-19 ; 1Co 2,10-11) and to recognize His Presence and action in our hearts, in our lives (1Co 2,12) and in the lives of those around us… This is what Elizabeth discovers here, amazed.

Then, through the Spirit of Truth, Elizabeth is introduced into the whole Truth (John 16:13); in the light of the Spirit, God’s Presence is offered in the light of his faith. She understands that : Mary is truly « the Filled with Grace », the one who is « blessed, among all women », the one in whom God is already « everything » by his Spirit (1Co 15, 28).

Jesus has just been conceived in Mary by the action of the Holy Spirit. Nothing is yet visible to the naked eye, and yet Elizabeth understands that « the fruit of her womb is blessed ». Mary carries in her the One who is the Plenitude of Blessing, the Source of all blessings: Jesus, the Only Son, in whom God the Father has placed all the blessings he has destined for us (Ga 3,13-14) the grace and truth » with which Jesus is filled are also for us.

External links

◊ Jesus Walk : Luke’s Gospel →  Mary Visits Elizabeth (Luke 1, 39-56)

Mary visits Elizabeth

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Catéchèse, Enseignement, Méditation, Religion, Rencontrer Dieu, Temps pascal, Vierge Marie | Pas de Commentaire »

D’où m’est-il donné que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ?

Posté par diaconos le 31 mai 2019

Le MagnificatNote 1 désigne le cantique chanté par la Vierge Marie après l'Annonciation, lors de la visite qu'elle rend à sa cousine Élisabeth, plus âgée qu'elle et enceinte. Cet épisode est couramment appelé la Visitation. Également intitulé Cantique de Marie, ainsi que Cantique de la Vierge, le Magnificat est tiré de l'Évangile de Luc, 1, 46-56

Le Magnificat désigne le cantique chanté par la Vierge Marie après l’Annonciation, lors de la visite qu’elle rendit à sa cousine Élisabeth, plus âgée qu’elle et enceinte. Cet épisode est couramment appelé la Visitation. Également intitulé Cantique de Marie, ainsi que Cantique de la Vierge, le Magnificat est tiré de l’Évangile de Luc, chapitre 1, 46-56

 Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ces jours-là, Marie se mit en route et se rendit avec empressement vers la région montagneuse, dans une ville de Judée.    Elle entra dans la maison de Zacharie et salua Élisabeth.     Or, quand Élisabeth entendit la salutation de Marie, l’enfant tressaillit en elle.

Alors, Élisabeth fut remplie d’Esprit Saint,     et s’écria d’une voix forte :  » Tu es bénie entre toutes les femmes, et le fruit de tes entrailles est béni.     D’où m’est-il donné   que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ?     Car, lorsque tes paroles de salutation sont parvenues à mes oreilles, l’enfant a tressailli d’allégresse en moi.

Heureuse celle qui a cru à l’accomplissement des paroles qui lui furent dites de la part du Seigneur.  »     Marie dit alors :  » Mon âme exalte le Seigneur, exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur ! Il s’est penché sur son humble servante ; désormais tous les âges me diront bienheureuse.

Le Puissant fit pour moi des merveilles ; Saint est son nom ! Sa miséricorde s’étend d’âge en âge sur ceux qui le craignent. déployant la force de son bras, il disperse les superbes. Il renverse les puissants de leurs trônes, il élève les humbles. Il comble de biens les affamés, renvoie les riches les mains vides.

Il relève Israël son serviteur, il se souvient de son amour de la promesse faite à nos pères, en faveur d’Abraham et sa descendance à jamais.  » Marie resta avec Élisabeth environ trois mois, puis elle s’en retourna chez elle. (Lc 1, 39-56)

 Compléments

◊ Marie rend visite à sa cousine Élisabeth → Tu es bénie entre toutes les femmes, et le fruit de tes entrailles est béni. (Lc 1, 42)

◊  Marie et Élisabeth, nous conduits à croire en Dieu : cliquez ici  → Marie rend visite à sa cousine Élisabeth (Lc 1, 39-45)

◊ Catéchèse : cliquez ici  →  Je te salue, pleine de grâce ; le Seigneur est avec toi (Lc 1, 28)

Liens externes

◊  Jeunes Cathos  : cliquez ici  → Une rencontre cœur à cœur : la Visitation 

 Magnificat – Claire Daudin

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Catéchèse, Enseignement, fêtes religieuses, Histoire, Méditation, Page jeunesse, Religion, Temps pascal, Vierge Marie | Pas de Commentaire »

L’Esprit Saint vous fera souvenir de tout ce que je vous ai dit (Jn 14, 23-29)

Posté par diaconos le 26 mai 2019

L'Esprit Saint, celui qui vous enseignera tout.png 170En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples :     « Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole ; mon Père l’aimera, nous viendrons vers lui et,  chez lui, nous nous ferons une demeure.     Celui qui ne m’aime pas ne garde pas mes paroles. Or, la parole que vous entendez n’est pas de moi : elle est du Père, qui m’a envoyé. Je vous parle ainsi, tant que je demeure avec vous ; mais le Défenseur, l’Esprit Saint que le Père enverra en mon nom, lui, vous enseignera tout, et il vous fera souvenir de tout ce que je vous ai dit.

    Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix ; ce n’est pas à la manière du monde que je vous la donne. Que votre cœur ne soit pas bouleversé ni effrayé.     Vous avez entendu ce que je vous ai dit : Je m’en vais, et je reviens vers vous. Si vous m’aimiez, vous seriez dans la joie
puisque je pars vers le Père, car le Père est plus grand que moi. Je vous ai dit ces choses maintenant, avant qu’elles n’arrivent ; ainsi, lorsqu’elles arriveront, vous croirez. » (Jn 14, 23-29)

Si quelqu’un m’aime, il restera fidèle à ma parole

« Si quelqu’un m’aime, il restera fidèle à ma parole ; mon Père l’aimera, nous viendrons chez lui, nous irons demeurer auprès de lui. » (Jn 14,23) – Jésus nous promet que Dieu viendra habiter au coeur des personnes qui l’accueillent et croient en lui. Autrement dit, il ne sera reconnu comme présent que par les gens  qui l’aiment vraiment.

Dans notre monde actuel, on admire Jésus comme modèle, on a rien contre lui mais on le laisse de côté en professant : « Je suis croyant non pratiquant » C’est tout aussi absurde que de dire: « J’ai faim mais je ne mange pas. »

Jésus est bien vivant et il agit toujours dans le monde. Son message devrait nous faire réfléchir. Le Christ affirme être présent par les vrais croyants en qui il demeure.

« Si quelqu’un m’aime, il restera fidèle à ma parole » – Entre les personnes qui s’aiment, il y a écoute, dialogue, parole, communication. Rien de pire dans un couple, que de ne pas écouter, de ne pas parler…

La communication permet l’adaptation. Elle est indispensable pour vivre ensemble ! Si on parle à l’autre, on peut s’ajuster, connaître ses nouveaux désirs et y répondre.

Les paroles de Jésus sont Paroles d’Amour - Les gestes ne suffisent pas : un sacrement n’est valide que s’il y a eu un geste (eau du baptême) et une parole (je te baptise). En amour c’est pareil ! À chacun de trouver ces paroles heureuses qui jaillissent du cœur.

Jésus nous parle d’une Parole à laquelle on est fidèle, d’une parole mise en pratique : « Aimez- vous les uns les autres comme je vous ai aimés. »

Jésus nous parle d’une Parole qui, étant vécue, le rend réellement présent :  » Quiconque accueille un de ces petits m’accueille » (Mt 18,5). La présence du Christ ressuscité et vivant cela peut se voir concrètement dans la vie des vrais disciples.

Pour ce faire, conduisons-nous en amis de Jésus, le Christ, par le témoignage de notre vie obéissante aux appels du Père. Conduisons- nous en amis de Dieu par un véritable amour fraternel les uns pour les autres, par une prière qui manifeste notre joie de passer du temps avec notre ami.

Amen

Michel Houyoux, diacre permanent

Compléments

◊ Catéchèse : cliquez ici pour lire → Si quelqu’un m’aime, il restera fidèle à ma parole. (Jn 14, 23)

◊ . Cette parole divine entra dans le monde : cliquez ici pour lire → Ma parole fait ce qui me plaît (Is 55, 10-11)

Liens externes

◊ Commentaire de l’évangile par Alberto Maggi OSM → L’ESPRIT SAINT VOUS FERA SOUVENIR DE TOUT CE QUE JE VOUs AI DIT.

L’Esprit Saint, celui qui vous enseignera tout

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Catéchèse, Homélies, La messe du dimanche, Méditation, Page jeunesse, Religion, Temps pascal | Pas de Commentaire »

12345...33
 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS