Les outils des ministères donnés par Dieu

Posté par diaconos le 19 avril 2019

Les outils des ministères donnés par Dieu

Résultat de recherche d'images pour "Derek Prince : Les outils des ministères donnés par Dieu"Nous sommes au dernier jour du parcours ‘15 jours pour découvrir le plan de Dieu pour votre vie’ de Derek Prince. Nous prions que cela fut une bénédiction pour vous ! Si vous le souhaitez vous pouvez obtenir le livre en cliquant ici.

Saviez-vous que Derek Prince Ministries est une œuvre missionnaire qui diffuse les enseignements de Derek Prince en 150 langues dans le monde ? Que ces enseignements sont distribués gratuitement, autant que possible, aux frères et sœurs dans le besoin ? Et que la grosse majorité de cette œuvre n’est possible que grâce aux dons ? Alors si cet enseignement gratuit que vous venez de terminer a été une bénédiction pour vous, peut-être pourriez-vous considérer de faire un don à DPM. Pour ce faire, cliquez ici, et merci de bien choisir à quelle région vous souhaitez attribuer votre don. D’avance un grand merci !

René de groot
Directeur de Derek prince Ministries France

Nous continuons à regarder comment Dieu nous a équipé pour prendre notre place dans le Corps de Christ. Nous avons déjà vu que, cet équipement provient de la puissance surnaturelle du Saint-Esprit.

Il est dit la même chose dans Actes 1, 8 juste avant que Jésus ne soit enlevé au ciel et que les disciples ne le voient plus de leurs yeux naturels sur le mont des Oliviers. Voici ses dernières paroles pour eux :

« Mais vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre. »

Bien qu’ils aient des nouvelles à annoncer, ils ne devaient pas sortir, ils ne devaient pas partir pour le faire avant d’avoir reçu l’équipement nécessaire à leur ministère. Dans Hébreux 2, 3-4, l’auteur de l’épître insiste à nouveau sur l’équipement que Dieu a prévu pour son peuple :

« … comment échapperons-nous en négligeant un si grand salut, qui, annoncé d’abord par le Seigneur, nous a été confirmé par ceux qui l’ont entendu, Dieu appuyant leur témoignage par des signes, des prodiges, et divers miracles, et par les dons du Saint-Esprit distribués selon sa volonté. »

C’est la volonté de Dieu que le témoignage de Jésus et le message de l’Évangile soient accompagnés par les dons du Saint-Esprit. C’est la volonté de Dieu. Nous ne devons pas considérer les dons spirituels comme des gadgets mais comme des outils ; et sans les outils, nous ne pouvons pas faire notre travail, remplir notre fonction.

Un autre point, et ce sera le dernier : pour nous équiper nous avons besoin de l’aide des ministères que Dieu a donné. Paul l’établit clairement dans Ephésiens 4, 11-12

« Et il a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs, pour le perfectionnement des saints en vue de l’œuvre du ministère … »

La volonté de Dieu est donc que ses enfants soient équipés pour le travail qu’ils ont à faire, mais il placé dans le corps certains ministères principaux dont la responsabilité est d’équiper le peuple de Dieu. C’est une raison supplémentaire qui montre combien il est important de faire partie du corps parce que c’est dans le corps seulement que vous bénéficiez de ces ministères qui ont pour but de vous équiper pour le service. Nous avons donc besoin de l’équipement complet.

Pour clore mon message, je vais simplement récapituler les cinq étapes qu’il vous faut franchir pour trouver le plan de Dieu pour votre vie.

Premièrement, vous devez devenir une nouvelle création en Jésus-Christ.

Deuxièmement, vous devez présenter votre corps comme un sacrifice vivant sur l’autel de Dieu.

Troisièmement, vous devez être renouvelé dans votre intelligence, penser différemment (avoir des valeurs différentes, des critères, des buts et des objectifs nouveaux) La vieille intelligence non renouvelée est en guerre contre Dieu et ne pourra jamais trouver la volonté de Dieu.

Quatrièmement, votre intelligence renouvelée vous conduira à votre place dans le corps, comme un radar guide l’avion sur la piste.

Et cinquièmement, quand vous aurez trouvé votre place dans le corps, il faut que vous soyez correctement équipé de l’équipement surnaturel fourni par le Saint-Esprit. Cet équipement nous est aussi donné par les ministères que Dieu a établis dans son corps.

Cher Père, merci pour les ministères que tu as donnés au Corps de Christ. Aide-moi à discerner et à respecter ces ministères. Donne-moi un cœur humble et ouvert pour bénéficier pleinement de ces ministères. Je veux prendre ma place dans le Corps et je te remercie d’avoir prévu une place spécifique pour moi! Au Nom de Jésus, amen !
Derek Prince
Retrouvez les livres de Derek Prince sur Derek Prince Ministries France
Retrouvez le livre ‘Comment trouver le plan de Dieu pour votre vie’ en cliquant sur ce lien.

Compléments

◊  Vendredi Saint : cliquez ici pour lire l’article → Vendredi Saint

◊  Lectures bibliques  : cliquez ici pour lire l’article → Vendredi Saint

Liens externes

Témoignage de Natalie Saracco – Pour ses beaux yeux

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Accueil sur mon blog, Carême, fêtes religieuses, Liturgie, Méditation, Religion, Semaine Sainte | Pas de Commentaire »

Credere è aderire a Gesù Luce!

Posté par diaconos le 3 avril 2019

  Giovanni 9, 1-41

Credere è aderire a Gesù Luce !

Giudichiamo sulle apparenze: i record dell’atleta, la bellezza o il gioco di un attore, il successo accademico o sociale…. … … Dio, invece, vede il cuore. È attraverso il nostro cuore che entriamo in relazione con gli altri e con Dio; è il nostro cuore buono o cattivo che determinerà il nostro comportamento in tutto ciò che compone la nostra esistenza. Questo è ciò che Dio guarda, che ci sfugge così spesso, ed è per questo che le scelte di Dio ci confondono spesso. La prima lettura, tratta dal libro di Samuele, ne è una buona illustrazione: come leader del suo popolo, Dio scelse David, il figlio più piccolo di Jesse, l’ottavo, il ragazzo biondo con gli occhi belli, quello che dava da mangiare al piccolo bestiame. Il Signore disse a Samuel: « È lui! Dagli l’unzione. « Samuele, il profeta lo ha unto tra i suoi fratelli. Così lo Spirito del Signore afferrò il giovane adolescente e da quel giorno in poi rimase su di lui, tanto che divenne una luce per il suo popolo. Davide, il più grande dei re d’Israele, è stato il più giovane. Egli è per noi, figura di Gesù, Messia degli umili, luce dei ciechi.

Come il salmista ha fatto di Dio il suo Pastore, come anche il giovane Davide ha potuto benedirlo, cantiamo di Cristo, il nostro pastore: che ci conduca all’acqua viva della sua Pasqua! (ps. 22)

Siamo abbastanza lucidi da riconoscere ciò che è capace di piacere a Dio e lasciamoci illuminare dalla vera luce per diventare luce per i nostri fratelli e sorelle testimoniando una vita di bontà, giustizia e verità (seconda lettura). È così che intendiamo l’esigenza missionaria del nostro battesimo? Non siamo forse ricaduti nelle nostre tenebre attraverso la nostra routine, la nostra tiepidezza, le nostre negazioni?

La base di questo Vangelo dedicato alla guarigione miracolosa di un cieco è la conoscenza, sia scientifica che religiosa, e in questo brano troviamo dieci volte l’espressione « conoscere », « non conoscere » o « ignorare », sempre abbinata al presente.

Attraverso questo miracolo, Gesù dà la vista ad un uomo che non l’aveva mai avuto prima, poiché era cieco fin dalla nascita. Facendo questo miracolo, Gesù vuole farci capire che solo lui, in quanto Luce del mondo, può dare all’uomo la vera visione dell’uomo, la vera visione che è la visione della fede!  Perché la fede è veramente una visione, una visione anticipata della futura Gloria del Cielo, una visione ridotta a un punto luminoso perso nel buio di questo mondo di transizione……..

In tutto questo vangelo della nascita del cieco, nessuno sa chi è Gesù se non i suoi discepoli.  Il cieco, una volta guarito, pensa che Gesù è un profeta, un profeta che parla in nome di Dio, e osa persino dirlo.  Alcuni farisei hanno delle domande, ma nessuno sembra convinto.  Infatti, tutti hanno paura, paura di essere buttati fuori dalla sinagoga, soprattutto di questi soprannaturali, che, essendo al di sopra della natura, ci è sconosciuto….. C’è veramente solo l’ex cieco che non ha paura: non oserà nemmeno invitare i farisei a diventare discepoli di Gesù?

Chi ha riacquistato la vista non ha paura perché, nel suo corpo, ha appena sperimentato questa visione di Dio che la fede gli darà. Come vede, l’ex cieco sente già in lui la dolce fiducia che viene dalla fede amorevole che lo lega al Signore onnipotente.  Anche se non sa e non crede ancora che è Dio che lo ha guarito, sperimenta in se stesso questa presenza della sua onnipotenza nel semplice fatto di vedere ed esercitare il suo senso della visione: questo semplice fatto bandisce da lui ogni paura!

Il cieco ha visto e ha creduto.  L’apostolo Tommaso vide e credette.  E Gesù ora ci dice: « Beati coloro che credono senza aver visto! « (Gv 20,29) È la fede che dà la visione, non la visione che dà la fede. Credere è aderire a Gesù Luce !

Michel Houyoux, diacono permanente

Publié dans articles en Italien, Méditation, Quaresima | Pas de Commentaire »

COMPRENDRE LE CARÊME POUR MIEUX LE VIVRE

Posté par diaconos le 22 mars 2019

Auteur   Kevin Aka

L’image contient peut-être : une personne ou plus et nourriture

LA SYMBOLIQUE DES CENDRES

La cérémonie de prise des cendres, ouvre le temps de carême.

Ce mercredi donc, dit  » MERCREDI DES CENDRES « , les chrétiens catholiques du monde entier, se sont font signer au front avec de la cendre.

Cet acte institué par l’Eglise, revêt pour le fidèle chrétien catholique, un aspect particulier parce que exprimant une symbolique forte tirée des Ecritures.

Dans l’ancien testament, l’on peut voir le peuple juif, en plusieurs occasions, utiliser la cendre de façon expressive:

(1) ils s’en recouvrent la tête
(2) ils s’y asseyent ou s’y couchent (à même le sol)…

D’autres attitudes tout aussi expressives, accompagnent cette utilisation particulière de la cendre:
(1) ils ajoutent de la poussière
(2) ils se déchirent les vêtements
(3) ils se revêtent de sac

C’est dans ces dispositions, qu’ils s’engagent à des pratiques ascétiques ( jeûne, privation), et de piété ( prière, confession publique…).

De nombreux passages des écritures, nous font comprendre la symbolique de la cendre, et partant, son utilisation de façon particulière par Israël :

(1) LA CENDRE, C’EST CE QUI N’EST RIEN DEVANT DIEU; CE QUI EST INSIGNIFIANT…LE NÉANT DEVANT SA GRANDEUR:

Ce néant est bien attesté par le Seigneur, quand pour montrer qu’il a détruit le diable il dit: « j’ai fait sortir de toi un feu pour te dévorer ; JE T’AI REDUIT EN CENDRES SUR LA TERRE » (Ezéchiel 28,18).

Abraham en fait de même, quand intercèdant pour Sodome et Gomorrhe, il déclare au Seigneur : « j’ai osé parler au Seigneur, MOI QUI SUIS POUSSIERE ET CENDRE » ( Genèse 18,27 ); marquant ici son néant devant le Seigneur ; il n’est rien devant son Dieu.

(2) LA CENDRE, C’EST LE DEUIL, LA TRISTESSE, LE SIGNE DE L’HOMME DÉCHIRÉ PAR LA DOULEUR, comme en témoigne ce passage:
« fille de mon peuple, revêts le sac, ROULE-TOI DANS LA CENDRE, prends le deuil comme pour un fils unique, verse des larmes… » (Jérémie 6,26).

Se plonger, s’asseoir dans la cendre, ou s’en recouvrir devant le Seigneur, montre bien qu’on s’assimile devant son Dieu à tout le symbolisme ci-dessus évoqué ( NOUS NE SOMMES RIEN DEVANT LE SEIGNEUR ).

C’est dans ce dénuement, dans cet anéantissement de notre être, qu’on lui crie notre douleur et notre misère.

Quand donc, Israël utilise la cendre dans ces actes de pénitence, il montre que c’est le pauvre homme, qui recherche ainsi la faveur de Dieu, son Dieu devant lequel il n’est rien, et devant lequel il montre que la situation qu’il vit lui est si pesante.

Cette symbolique d’anéantissement et de deuil a tout son poids et toute son importance dans l’acte de pénitence devant le Seigneur, puisque lui-même l’évoque dans l’évangile :

« …si les miracles qui ont eu lieu chez vous, avaient eu lieu à Tyr et à Sidon, il y a longtemps que SOUS LE SAC ET DANS LA CENDRE, ELLES SE SERAIENT REPENTIES » (Matthieu 11,21).

Cependant, Le Seigneur lui-même, ne manque pas d’ interroger :

« EST-CE LA, LE JEÛNE QUI ME PLAÎT, le jour où l’homme se mortifie? Courber la tête comme un jonc, SE FAIRE UNE COUCHE DE SAC ET DE CENDRE… » (Isaïe 58,5).

Le Seigneur qui sonde les cœurs et les reins avait remarqué, que toute cette attitude expressive qui accompagnait leurs actes de pénitences, n’était pas souvent le résultat d’une disposition de cœur. Et n’était que simple religiosité pour parler comme certains.

L’interpellation faite par la voix du prophète, indique bien que la symbolique attachée à la cendre doit donc être l’expression du cœur.
Et nous savons combien le Seigneur est sensible à l’expression qui vient du cœur.

L’utilisation de la cendre de façon si expressive ne vaudrait donc, que si elle traduit véritablement une disposition intérieure forte, une disposition de cœur.

L’Eglise a conservé ce symbolisme de la cendre, non plus dans sa dimension expressive extérieur, mais dans une dimension plus sobre, plus forte; comme l’expression d’une attitude de cœur.

C’est à cela que l’Église s’attache et qu’elle appelle le fidèle chrétien catholique, par la cérémonie de prise de cendre.

La prise de la cendre est donc un acte symboliquement fort.

Plus que le corps, c’est au cœur que cette pratique touche.

Elle marque expressément, la démarche claire à laquelle le fidèle chrétien s’engage : faire pénitence, en marquant son néant, sa pauvreté de cœur devant le Seigneur, de qui il attend pardon et miséricorde.

C’est pourquoi lors de la signature, il lui est rappelé: « tu es poussière et tu retourneras poussière » (Genèse 3,19).
En acquiesçant (Amen) et en recevant ainsi la cendre, le fidèle, par cette attitude extérieur, manifeste sobrement, humblement et sans honte sa nature de pauvre pécheur, devant son Dieu de qui il a crainte, et vers qui il regarde.

Au-delà donc de cette attitude extérieur d’abaissement, c’est à la conversion véritable qu’est appelé le peuple de Dieu.

D’où, la 2ème parole du célébrant : « repentez-vous, car le Royaume des cieux est proche » (Matthieu 3,2 / Marc 1,15).

Toute cette symbolique exprimée par la prise de cendre, doit rejaillir sur nous tout ce temps de carême et bien après :
(1) abaissement et humilité devant Dieu et devant les hommes
(2) douleur et misère de notre situation de pécheur vis-à-vis de Dieu.…

Cela devra accompagner toute la pénitence à laquelle on s’est engagée dans ce temps carême.

Amen, amen,amen…que Dieu nous bénisse et nous fortifie davantage durant ce temps de carême.

( Salomon Marie, fils de la Vierge Marie, et serviteur Inutile de Jésus-Christ de Nazareth )

Contact → Kevin Aka

Compléments

◊ Homélie pour le troisième dimanche du Carême de l’année C → Le Seigneur est tendresse et pitié, lent à la colère et plein d’amour (Ps 102)

◊ Liturgie : cliquez ici pour lire ou télécharger → A.D.A.L. pour le 3ième dimanche du carême, année C

◊ Comment trouver rapidement ce que vous cherchez  : cliquez ici pour lire →  Mode d’emploi, c’est ici

Liens externes

◊ Fête relieuse ce jour :cliquez ici pour lire ou télécharger →  Sainte Léa – Dame romaine, disciple de saint Jérôme ( 384)

Le sacrement de réconciliation

Image de prévisualisation YouTube

 

Publié dans Accueil sur mon blog, Carême, comportements, Homélies, La messe du dimanche, Méditation, Religion | Pas de Commentaire »

Nous sommes les ambassadeurs de Dieu

Posté par diaconos le 21 mars 2019

Auteur Derek Prince

Nous sommes les ambassadeurs de Dieu

Nous faisons donc les fonctions d'ambassadeurs pour Christ, comme si Dieu exhortait par nous; nous vous en supplions au nom de Christ: Soyez réconciliés avec Dieu! 2

Nous faisons donc les fonctions d’ambassadeurs pour Christ, comme si Dieu exhortait par nous; nous vous en supplions au nom de Christ : Soyez réconciliés avec Dieu ! (2 Co, 5)

Examinons un peu plus attentivement le processus de la nouvelle création : l’action créatrice de Dieu. Dieu nous recrée de l’intérieur. Salomon, le plus sage de tous les hommes a dit : « Garde ton cœur plus que tout autre chose car de lui viennent les sources de la vie. » Autrement dit, tout ce qui vous arrive dans la vie, vient de votre cœur. Et c’est par là que Dieu commence la nouvelle création – dans le cœur. Il le recréé.

La lumière de Christ brille dans votre cœur, toutes les ombres du passé sont chassées; la culpabilité, la peur, la solitude et la rancune sont dissipées par cette glorieuse lumière. Puis Dieu travaille à partir de votre cœur vers toutes les zones de votre vie. Et vous réalisez alors que vous changez dans de si nombreux domaines que les autres commencent à s’en apercevoir. C’est l’œuvre créatrice de Dieu mais elle débute de l’intérieur. Puis, cette œuvre créatrice avançant, Dieu nous confie le ministère de la réconciliation, qui est la troisième phase. Je l’exprime ainsi : nous sommes des réconciliateurs réconciliés.

Paul dit que nous sommes les ambassadeurs de Christ. C’est une affirmation merveilleuse. Avez-vous déjà réfléchi à ce qu’est un ambassadeur ? C’est le représentant officiel d’un gouvernement sur le territoire d’un autre gouvernement. Ce n’est pas simplement un individu privé, mais une personne très importante de par sa position. Tant qu’il agit selon les instructions reçues de son gouvernement, il possède une grande autorité. En fait, insulter un ambassadeur revient à insulter le pays qu’il représente.

Et quand il parle, il ne parle pas simplement en tant qu’individu, mais il parle avec l’autorité de son gouvernement derrière lui. C’est ce que Dieu veut que nous soyons dans ce monde : les ambassadeurs de Christ. Nous sommes les représentants officiels du gouvernement du ciel sur la terre tant que nous agissons selon les instructions que nous recevons de notre gouvernement céleste. Ainsi, toute l’autorité du ciel est derrière nous; et toute insulte ou mauvais traitement que nous subissons est considéré par le ciel comme une insulte ou un mauvais traitement envers tout le gouvernement céleste.

Vous vous souvenez de ce que Jésus a dit à Saul de Tarse lorsqu’il l’a rencontré sur le chemin de Damas ? « Saul, Saul pourquoi me persécutes-tu ? » Saul n’avait pas réalisé qu’en s’attaquant à des chrétiens, il attaquait Jésus lui-même. Ce que Saul avait fait subir aux chrétiens était considéré comme étant dirigé contre Jésus puisque les chrétiens étaient les ambassadeurs de Dieu. Vous et moi aujourd’hui sommes les ambassadeurs de Dieu dans ce monde corrompu et mauvais; nous représentons le gouvernement du ciel.

Quand Jésus a appelé les disciples il leur a dit : « Suivez-moi et je vous ferai pêcheurs d’hommes » (Mt 4, 19) C’est ce qui se passe après la nouvelle création. Tout d’abord nous remettons nos vies à Dieu à travers Christ. Nous nous abandonnons à lui. Puis Jésus dit, « Maintenant, suivez-moi, j’ai un autre plan pour vous. J’ai quelque chose pour vous que vous n’auriez jamais imaginé. » Il a promis à ces humbles pécheurs de la mer de Galilée : « Je ferai de vous des gens différents. Pas des pécheurs ordinaires, mais des pécheurs d’hommes. » C’est une autre façon de parler du ministère de la réconciliation ; amener des hommes à Dieu par Jésus-Christ.

Voilà ce que je veux vous dire : « Ce n’est pas ce que nous sommes qui est important, mais ce que Jésus fera de nous ». Merci Père pour le merveilleux plan que tu as pour moi. Je réalise que ce n’est pas ce que je suis, ni ce que j’étais qui est important, mais ce que tu feras de moi en Jésus, par le Saint-Esprit. Merci de faire de moi ton ambassadeur, ton représentant sur la terre. Merci pour l’autorité qui accompagne cette position et aide-moi à l’utiliser selon ta volonté et tes desseins, au Nom de Jésus, amen !

Contact →Derek Prince

Compléments

◊ Rencontre avec le roi Salomon : cliquez ici pour lire l’article   → La reine de Saba vit toute la sagesse de Salomon (1 R10, 1-10)

◊ Lumière du Christ : cliquez ici pour lire l’article   → Celui qui aime son frère demeure dans la lumière (1 Jn 2, 3-11)

◊ Conversion de Paul de Tarse : cliquez ici pour lire l’article   →     Paul de Tharse raconte sa conversion

◊ Cliquez ici pour lire l’article   →   Venez derrière moi, et je vous ferai pêcheurs d’hommes. (Mt 4, 18-22)

◊  Méditation sur l’évangile du jour → Le pauvre Lazare et l’homme riche

Liens externes

◊ Joyce Meyer : cliquez ici pour lire l’article   →   Nous sommes les ambassadeurs de Dieu .

Ambassadeurs du Christ

Image de prévisualisation YouTube

 

Publié dans Accueil sur mon blog, Carême, comportements, Méditation, Religion | Pas de Commentaire »

12345...32
 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS