Il ne criera pas, il ne fera pas entendre sa voix au-dehors (Is 42, 1-7)

Posté par diaconos le 23 mars 2018

Extrait du livre du prophète Isaïe au chapitre quarante-deux

La scène, décrite dans l'évangile de Jean au chapitre douze, se passa le lundi de la dernière semaine de Jésus. Ce fut la grande semaine pascale de Jésus qui commença.

La scène, décrite dans l’évangile de Jean au chapitre douze, se passa le lundi de la dernière semaine de Jésus. Ce fut la grande semaine pascale de Jésus qui commença.

Ainsi parle le Seigneur : « Voici mon serviteur que je soutiens, mon élu qui a toute ma faveur. J’ai fait reposer sur lui mon esprit ; aux nations, il proclamera le droit. Il ne criera pas, il ne haussera pas le ton, il ne fera pas entendre sa voix au-dehors. Il ne brisera pas le roseau qui fléchit, il n’éteindra pas la mèche qui faiblit, il proclamera le droit en vérité. Il ne faiblira pas, il ne fléchira pas, jusqu’à ce qu’il établisse le droit sur la terre, et que les îles lointaines aspirent à recevoir ses lois. »

Ainsi parle Dieu, le Seigneur, qui crée les cieux et les déploie, qui affermit la terre et ce qu’elle produit ; il donne le souffle au peuple qui l’habite, et l’esprit à ceux qui la parcourent : « Moi, le Seigneur, je t’ai appelé selon la justice ; je te saisis par la main, je te façonne, je fais de toi l’alliance du peuple, la lumière des nations : tu ouvriras les yeux des aveugles, tu feras sortir les captifs de leur prison, et, de leur cachot, ceux qui habitent les ténèbres. »

lwf0003web.gif

Le titre de serviteur du Seigneur fut donné dans l’Ancien Testament à toute personne à laquelle Dieu confia une tâche à accomplir pour lui :  » Israël vit la prouesse accomplie par Yahvé contre les Égyptiens. Le peuple craignit Yahvé, il crut en Yahvé et en Moïse son serviteur. » (Ex 14,31)  Ils crurent au Seigneur et à Moïse, son serviteur ; parole remarquable, où Moïse fut identifié avec Yahvé. Et tous les membres du  peuple juif furent appelés serviteurs du Seigneur, et ce nom constitua pour eux une dignité particulière, en vertu de laquelle ils ne devraient jamais être vendus comme esclaves : » Car ce sont mes serviteurs, que j’ai fait sortir du pays d’Égypte ; ils ne seront point vendus comme on vend des esclaves. » (Lv 25,42)

Ce serviteur mystérieux, annoncé ici, c’est Jésus,  confiant dans la puissance de la vérité : il accomplira son œuvre sans ostentation et sans violence, par la douceur et la persuasion seules ; il établira le droit, sans user de la force comme les rois de ce monde, et on viendra à lui attiré par sa douceur et sa bienveillance ; celui qui est de la vérité entendra sa voix sans qu’il ait besoin de la hausser. Le roseau froissé et la bougie qui achève de brûler représentent les personnes abattues par la souffrance et qui sentent leurs forces défaillir.

Il ne faiblira ni ne sera abattu : sa douceur ne sera pas de la faiblesse. Il aura la persévérance, la patience, cette force des faibles, et il poursuivra son œuvre sans défaillance jusqu’à ce qu’il l’ait achevée. Il sera le fondateur d’une nouvelle alliance, qui remplacera celle du Sinaï : « Des peuples s’y rendront en foule, et diront: Venez, et montons à la montagne de l’Éternel, A la maison du Dieu de Jacob, Afin qu’il nous enseigne ses voies, Et que nous marchions dans ses sentiers. Car de Sion sortira la loi, et de Jérusalem la parole de l’Éternel. » (Is 2,3)

Jésus ne vint pas parmi les hommes pour être servi, mais il vint pour servir (Mt 20, 28) Et il prit la condition du serviteur mentionné dans cet extrait tiré du livre d’Isaïe, lorsqu’il lava les pieds de ses disciples, et surtout quand il mourut pour nous. Prions le Seigneur de nous aidé à être au service de Dieu et de nos frères.

Marthe est la figure la plus marquante du  récit évangélique choisi pour la messe de ce lundi saint Jésus est son hôte ; c’est elle qui le reçoit dans sa maison. Marie se trouve là, mais elle aussi est une invitée de Marthe. Jésus n’est pas un hôte ordinaire. Même pour ses amis les plus chers, il demeure un étranger ; mais quand il vient, il apporte la Parole de Dieu à ceux qui le reçoivent, et c’est cette Parole qui compte plus que tout.

Copyright 2012 by the author and Südwestdeutscher Verlag für Hochschulschriften. All rights rerseved – Saarbrücken 2012 

  Auteur : Michel Houyoux, diacre   – Parole de Dieu ( 160 pages) →     Rencontre avec la Parole de Vie / 978-3-8416-9800-1

Complément

◊ Homélie du diacre Michel Houyoux →  Dieu s’invite… Prends le temps de l’écouter !

Archives

◊  Psaume 14 (15) →   L’hôte du Seigneur

◊ Catéchèse →  Laissons-nous enseigner par l’attitude de Jésus. (Lc 10, 38-42)

Liens externes

Catéchèse du site « Idées-Caté » → Les amies de Jésus: Marthe et Marie

Catéchèse en famille (parents et enfants) → Jésus nous instruit sur la conduite à tenir dans les relations avec lui.

♥ Catéchèse avec Kt42 → Mieux comprendre le récit de Marthe et Marie.

Publié dans Carême, Diacres, Religion, Semaine Sainte | Pas de Commentaire »

Dimanche des Rameaux et de la Passion, année B

Posté par diaconos le 22 mars 2018

Ce dimanche est le premier jour de la semaine sainte. Cette semaine est un raccourci de tout le drame de l’humanité. Cette semaine Jésus se laisse enfermer dans la mort et dimanche prochain, il sortira, transfiguré du tombeau. Avant la  messe, dans un autre lieu que l’église se déroulera la bénédiction des rameaux, suivie de la procession. Après l’acclamation, on procèdera à la lecture de la Passion selon l’évangile de Marc.

Depuis 1985, à l’initiative du pape Jean Paul II, ce dimanche est aussi devenu la fête des jeunes dans chaque diocèse du monde.

dimanchedesrameaux3b3961jpgweb.gif

Non pas ce que je veux, mais ce que Tu veux !

Jésus passa sa vie à écouter et à aider les démunis qui se présentaient à lui. Mais l’heure implacable fut celle d’une destinée librement acceptée. Ce qui frappe dans la narration de Marc, c’est d’abord la solitude de plus en plus épaisse dans laquelle s’enfonça Jésus. Dans son agonie, ses trois amis, invités à veiller, se réfugièrent dans le sommeil. Lors de l’arrestation, les onze prirent la fuite sous les oliviers. Pierre le renia. Solitude atroce de la croix enfin : « Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? »

À cette solitude s’ajouta le silence de Jésus : pas un mot à Judas, silence devant Caïphe, mutisme face à Pilate. Cette solitude et ce silence nous révèlent que Jésus ne fit qu’un avec son Père dans l’amour : « Non pas ce que je veux, mais ce que tu veux », dit-il à Gethsémani.

 Deux signes inattendus en témoignent… . Le premier fut le rideau d’entrée du Temple se déchirant de haut en bas, signe de la fin prochaine du culte dans ce sanctuaire et du libre accès auprès de Dieu. Le second fut la profession de foi du centurion de garde : « Voyant qu’il avait ainsi expiré, il dit : Vraiment cet homme était le Fils de Dieu. » Si scandaleuse que fut sa crucifixion, elle révéla qu’il était vraiment le Fils de Dieu.

 Les souffrances morales et physiques, puis la mort que Jésus dû assumer nous révèlent à la fois jusqu’où le mal peut aller en nous et jusqu’où Dieu va dans l’amour. Le mal et l’amour se conjuguent au présent : les tentations subies par les proches de Jésus, leur aveuglement ou leur paresse, leurs infidélités ou leurs lâchetés sont aussi les nôtres et celles de nos communautés chrétiennes. C’est trop souvent l’indifférence ou une série d’excuses incontournables qui répondent aux appels de Jésus à la prière.

 En sa Passion, Jésus ne cessa de prier. Ses deux prières, celle de Gethsémani et celle du Golgotha, Jésus les fit en araméen, sa langue maternelle, sa langue de petit enfant quand Marie lui apprenait à prier. Aide-moi, Seigneur, à oser prier quand je souffre, pour dire comme toi : « Éloigne de moi… cette souffrance ! » …  « Pas ce que je veux… mais ce que Tu veux ! » L’appât du gain, l’utilisation d’une main d’œuvre mal payée, le gaspillage des richesses peuvent nous conduire à de vraies trahisons de l’Évangile, sans que nous ressentions le moindre remords! Pierre lui-même se désolidarisa de Jésus jusqu’à le renier trois fois, en jurant ne pas le connaître! Les disciples l’abandonnèrent et s’enfuirent tous. Serions-nous peut-être, et en toutes circonstances, plus fidèles que ces infidèles ? Plus audacieux et plus résolus que ces fuyards ? Manifestement, le Christ ne cesse d’être crucifié!

La passion et la résurrection du Christ constituent le centre de notre foi et notre soutien dans les inévitables épreuves de la vie quotidienne Aurons-nous le courage de marcher avec Jésus ?

Bonne Semaine Sainte !

croix diaconaleMichel Houyoux, diacre Permanent

Complément

◊ Dimanche des rameaux→ Hosanna au Fils de David ! (Mt 21, 9)

Liens externes

◊ Le dimanche des rameaux ouvre la semaine sainte → Les Rameaux – Définition et origine

L’entrée triomphale de Jésus à Jérusalem

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Carême, fêtes religieuses, Religion, Semaine Sainte | Pas de Commentaire »

Venerdi Santo : PASSIONE DEL SIGNORE

Posté par diaconos le 2 avril 2015

Benvenuti a voi, condividere la nostra fede in Dio.

Commemorazione dell'Ingresso di Gesù in Gerusalemme (Mc 11, 1-10) dans Carême croix-diaconale7    Michel Houyoux, diacono pernamente

Il Signore Gesù è stato ucciso con il supplizio della croce. Questa, per noi, non è più uno strumento di tortura inventato dalla cattiveria umana, ma simbolo del sacrificio d’amore per il quale Dio ci offre la salvezza. Ringraziamolo per questo dono, adoriamo il Dio crocifisso e veneriamo il segno del suo dolore. Possiamo formare un corteo ordinato per venire a toccare o baciare l’immagine (o icona) che richiama la serietà tragica dell’amore con cui siamo amati.

 La Croce, vertice luminoso dell’amore di Dio che ci custodisce. Chiamati ad essere anche noi custodi per amore.


La Croce, vertice luminoso dell’amore di Dio che ci custodisce. Chiamati ad essere anche noi custodi per amore.

Complementi

Catechesi del Diacono permanente Michel Houyoux  (Testo originale  in francese)  → * Vendredi Saint : Méditons et prions… « Femme voici ton fils » (Jn 19,26b) « J’ai soif ! » (Jn 19,28)

◊ Venerdi Santo : liturgia del giorno (Testo originale  in francese)  → Vendredi Saint

Collegamenti esterni

Bibbia per Bambini (video) : Gesu condannato a morte

Image de prévisualisation YouTube

◊   La Chiesa Italia  (Venerdi Santo) →    Liturgia del Giorno .

◊ Qumrâm.net → Via Crucis Colosseo 2015 – Meditazioni

◊  Cathopedia (enciclopedia cattolica online) Venerdì santo.

♥  En communion de cœur avec ces familles    →  Chemin de Croix médité par des familles syriennes …

La Passione del Signore

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans articles en Italien, Carême, fêtes religieuses, Liturgie, Méditation, Quaresima, Semaine Sainte | Pas de Commentaire »

Giovedì Santo : Cena del Signore

Posté par diaconos le 31 mars 2015

Benvenuti a voi, condividere la nostra fede in Dio.

Commemorazione dell'Ingresso di Gesù in Gerusalemme (Mc 11, 1-10) dans Carême croix-diaconale7    Michel Houyoux, diacono pernamente

Il Vangelo di Nostro Signore Gesù Cristo, secondo san Giovanni (Gv 1, 1-15)

La lavanda dei piedi

Jeudi Saint : fête de l'institution de l'Eucharistie dans fêtes religieuses le-lavement-des-pieds1

 

1 Prima della festa di Pasqua Gesù, sapendo che era venuta la sua ora di passare da questo mondo al Padre, avendo amato i suoi che erano nel mondo, li amò fino alla fine. 2 Durante la cena, quando il diavolo aveva già messo in cuore a Giuda, figlio di Simone Iscariota, di tradirlo, 3 Gesù, sapendo che il Padre gli aveva dato tutto nelle mani e che era venuto da Dio e a Dio ritornava, 4 si alzò da tavola, depose le vesti, prese un asciugamano e se lo cinse attorno alla vita. 5 Poi versò dell’acqua nel catino e cominciò a lavare i piedi dei discepoli e ad asciugarli con l’asciugamano di cui si era cinto. 6 Venne dunque da Simon Pietro e questi gli disse: «Signore, tu lavi i piedi a me ?». 7 Rispose Gesù: «Quello che io faccio, tu ora non lo capisci; lo capirai dopo». 8 Gli disse Pietro: «Tu non mi laverai i piedi in eterno!». Gli rispose Gesù: «Se non ti laverò, non avrai parte con me».  9 Gli disse Simon Pietro: «Signore, non solo i miei piedi, ma anche le mani e il capo!» 10 Soggiunse Gesù: «Chi ha fatto il bagno, non ha bisogno di lavarsi se non i piedi ed è tutto puro; e voi siete puri, ma non tutti». 11 Sapeva infatti chi lo tradiva; per questo disse: «Non tutti siete puri». 12 Quando ebbe lavato loro i piedi, riprese le sue vesti, sedette di nuovo e disse loro: «Capite quello che ho fatto per voi?  13 Voi mi chiamate il Maestro e il Signore, e dite bene, perché lo sono.   14 Se dunque io, il Signore e il Maestro, ho lavato i piedi a voi, anche voi dovete lavare i piedi gli uni agli altri. 15Vi ho dato un esempio, infatti, perché anche voi facciate come io ho fatto a voi».

Complementi

Catechesi del Diacono permanente Michel Houyoux  (Testo originale  in francese)  → Jésus nous a donné l’exemple du service.  (Jn 13,1-15)

Collegamenti esterni

◊  Commenti al Vangelo Gv 13, 1-15 padre Gian Franco Scarpitta )→  Offrire e riprendere
◊   Movimento apostolico  (rito romano)→  E voi siete puri, ma non tutti
◊  La Chiesa Italia  (Giovedì Santo)Giovedì 2 Aprile 2015 – Liturgia del giorno.
◊   Domenica delle Palme → Comunità Papa Giovanni
lwf0003web.gif
 ♥ La CENA DEL SIGNORE (Bibia dei piccoli)

Image de prévisualisation YouTube 

Publié dans articles en Italien, fêtes religieuses, Quaresima, Religion, Semaine Sainte | Pas de Commentaire »

123456...8
 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS