Jeudi Saint : le grand commandement de la charité

Posté par diaconos le 28 mars 2010

Le Jeudi Saint est la grande fête de la communauté chrétienne rassemblée pour célébrer l’institution de l’Eucharistie, pour rappeler le commandement de la charité et aussi le jour où Jésus à institué ses premiers prêtres.

Quelques heures avant sa mort, le Christ a résumé son Évangile dans le grand commandement de la Charité, et il a donné l’exemple du service en lavant les pieds de ses apôtres.

Le prêtre répète ce soir là, lors de la messe, exactement devant les fidèles , ce geste du Christ pour nous rappeler que la charité est le signe de la présence de Dieu au milieu des hommes et que nous devons aimer nos frères, non pas en paroles, mais dans la réalité de nos actes.

Le soir du Jeudi Saint, Dieu nous invite à célébrer la sainte Cène où son Fils Jésus, avant de se livrer lui-même à la mort, a voulu remettre à son Église le sacrifice nouveau de l’Alliance éternelle.

Alors, n’hésite pas à participer, dans ta paroisse ou dans une autre église,  à cette fête et viens y recevoir de ce repas qui est le sacrement de l’amour du Seigneur, la charité et la vie.

Le Nouveau Testament nous montre comment le Christ est serviteur, comment il exerce une triple diaconie  en étant prophète, roi et prêtre. 

1. Prophète

Jésus est au service de la Parole de Dieu, il parle devant le peuple en son nom, il prêche son Royaume d’amour, il dénonce le mal : il est la Parole même de Dieu.

Saint Jean, dans le prologue de son Évangile, le dit en ces mots :  » Et la Parole est devenue chair, et elle a habité parmi nous (et nous avons contemplé sa gloire, une gloire telle qu’est celle du Fils unique, venu du Père) pleine de grâce et de vérité. » (Jn 1,14)

La Parole est devenue chair signifie donc que la Parole éternelle est devenue pleinement homme en Jésus ; que le Fils de Dieu, comme tous les enfants des hommes, a « participé à la chair et au sang (He 2,14)  ; »que lui, « qui était en forme de Dieu, se dépouilla lui-même, prenant une forme de serviteur, fait à la ressemblance des hommes. » (Ph 2,6-8  ;  1Th  3,16)

2. Roi

Jésus est roi, mais pas comme les autres. Il a refusé le pouvoir temporel. Sa royauté est au service de tous : il guérit, chasse les démons, mange avec les exclus et fait trembler le pouvoir. Il regarde chaque personne avec amour, mais il subvertit l’ordre social.

3. Prêtre

Jésus est Prêtre. Cependant, jamais il ne s’est déclaré ainsi ! La première communauté chrétienne a vu en lui l’unique grand prêtre : il n’y a plus qu’un unique « Grand prêtre selon l’ordre de Melchisédech » (He 5, 10; 6, 20), « saint, innocent, immaculé » (He 7, 26), qui, « par une oblation unique a  » rendu parfaits  » pour toujours ceux qu’il sanctifie » (He 10, 14), c’est-à-dire par l’unique sacrifice de sa Croix.

♥ Le service des hommes va jusqu’au don de la vie

lwf0003web.gif

Archive à consulter

◊ Cliquez ici →   Veillée de Carême : Dieu te fait prophète

◊ Cliquez ici →  Veillée de Carême : “Christ-Prêtre”

◊  La fête de l’institution de l’Eucharistie : cliquez ici → Jeudi-Saint

lwf0003web.gif

Liens externes

◊ Les évènements et traditions du Jeudi Saint : cliquez ici →  Jeudi saint (Cybercuré)

♦  Je partage volontiers ce que je reçois. 

Voici une création du Père Paul Belboom, salésien de Don Bosco , spécialiste en montage de diaporamas !

Méditation : cliquez ici pour ouvrir le diaporama → Jeudi Saint – Année C .pps

Merci au diacre Paul Laurent (diocèse de Tournai – Belgique) pour cet envoi

Avec mes salutations amicales et fraternelles en Christ

 lwf0004.gif Michel Houyoux, diacre permanent

Publié dans Carême, Catéchèse, Dieu, fêtes religieuses, Histoire du Salut, L'Église, Liturgie, Méditation, Messages, Paroisses, Semaine Sainte, Temps pascal | Pas de Commentaire »

Jeudi Saint : « Jésus nous a donné l’exemple du service. » (Jn 13,1-15)

Posté par diaconos le 14 mars 2009

Introduction

Du livre de l’Exode 12, 1-8.11-14

01  Dans le pays d’Égypte, le Seigneur dit à Moïse et à son frère Aaron :
02  « Ce mois-ci sera pour vous le premier des mois, il marquera pour vous le commencement de l’année.
03  Parlez ainsi à toute la communauté d’Israël : le dix de ce mois, que l’on prenne un agneau par famille, un agneau par maison.
04  Si la maisonnée est trop peu nombreuse pour un agneau, elle le prendra avec son voisin le plus proche, selon le nombre des personnes. Vous choisirez l’agneau d’après ce que chacun peut manger.
05  Ce sera un agneau sans défaut, un mâle, âgé d’un an. Vous prendrez un agneau ou un chevreau.
06  Vous le garderez jusqu’au quatorzième jour du mois. Dans toute l’assemblée de la communauté d’Israël, on l’immolera au coucher du soleil.
07  On prendra du sang, que l’on mettra sur les deux montants et sur le linteau des maisons où on le mangera.
08  On mangera sa chair cette nuit-là, on la mangera rôtie au feu, avec des pains sans levain et des herbes amères.
09  Vous n’en mangerez aucun morceau qui soit à moitié cuit ou qui soit bouilli ; tout sera rôti au feu, y compris la tête, les jarrets et les entrailles.
10  Vous n’en garderez rien pour le lendemain ; ce qui resterait pour le lendemain, vous le détruirez en le brûlant.
11  Vous mangerez ainsi : la ceinture aux reins, les sandales aux pieds, le bâton à la main. Vous mangerez en toute hâte : c’est la Pâque du Seigneur.
12  Cette nuit-là, je traverserai le pays d’Égypte, je frapperai tout premier-né au pays d’Égypte, depuis les hommes jusqu’au bétail. Contre tous les dieux de l’Égypte j’exercerai mes jugements : je suis le Seigneur.
13  Le sang sera pour vous un signe, sur les maisons où vous serez. Je verrai le sang, et je passerai : vous ne serez pas atteints par le fléau dont je frapperai le pays d’Égypte.
14  Ce jour-là sera pour vous un mémorial. Vous en ferez pour le Seigneur une fête de pèlerinage. C’est une loi perpétuelle : d’âge en âge vous la fêterez. »  

-  Copyright AELF – 1980 – 2006 – Tous droits réservés

◊  ◊ ◊  ◊ ◊  ◊ ◊  ◊

Dans ces versets, Dieu fixe au peuple qu’il s’est choisi, un jour sacré, le jour du Seigneur, un jour mémorial qui devra être fêté, par tous les juifs, par leurs fils, d’âge en âge. Mais en tout premier, par ceux-là mêmes qui s’apprêtaient à fuir l’Égypte de Pharaon, et qui, sans le savoir, partaient pour une très longue errance de quarante années dans le désert.

Ce récit est central dans la célébration du Jeudi Saint qui est la grande fête des chrétiens : ils se rassemblent  ce soir là pour célébrer l’institution de l’Eucharistie et pour se rappeler le commandement de la charité. Ce jour là, c’est aussi l’anniversaire du jour où Jésus a institué ses premiers prêtres.

Méditons en cette semaine sainte  ces préparatifs de la sortie d’Égypte : le peuple célèbre d’avance, dans la foi, ce que Dieu promet de faire pour lui et donc avec lui. Le Peuple est appelé à se préparer en hâte, en famille, en suivant tous les mêmes prescriptions pour se tenir présents, prêts, ensemble et disponibles pour l’œuvre de Dieu.

À travers cet Agneau sans défaut, ce mâle âgé d’un an, rôti au feu, mangé avec du pain sans levain et des herbes amères, à travers cette marque de sang mise sur les deux montants et sur le linteau des maisons, à travers la marche en hâte pour fuir l’Égypte, le Peuple est appelé à une expérience de foi, véritable obéissance à la Parole de Dieu reçue par la médiation de Moïse.

Entrons en ces jours, nous aussi dans cette obéissance à la Parole qui sauve ! Tenons-nous prêts à suivre la Parole, prêts à nous mettre en marche en hâte vers notre libération !

Que sera pour nous d’avoir la ceinture au reins, les sandales aux pieds, le bâton à la main, si ce n’est peut-être que d’avoir les reins, la vie toute entière tenue par la foi, les sandales, l’amour qui guide nos pas, et le bâton, l’espérance en l’avenir qui trace le chemin ?

 ♣

Bien comprendre le message du Jeudi Saint 

De l’Évangile de Jean au chapitre 13

01  Avant la fête de la Pâque, sachant que l’heure était venue pour lui de passer de ce monde à son Père, Jésus, ayant aimé les siens qui étaient dans le monde, les aima jusqu’au bout.
02  Au cours du repas, alors que le démon a déjà inspiré à Judas Iscariote, fils de Simon, l’intention de le livrer,
03  Jésus, sachant que le Père a tout remis entre ses mains, qu’il est venu de Dieu et qu’il retourne à Dieu,
04  se lève de table, quitte son vêtement, et prend un linge qu’il se noue à la ceinture ;
05  puis il verse de l’eau dans un bassin, il se met à laver les pieds des disciples et à les essuyer avec le linge qu’il avait à la ceinture.
06  Il arrive ainsi devant Simon-Pierre. Et Pierre lui dit : « Toi, Seigneur, tu veux me laver les pieds ! »
07  Jésus lui déclara : « Ce que je veux faire, tu ne le sais pas maintenant ; plus tard tu comprendras. »
08  Pierre lui dit : « Tu ne me laveras pas les pieds ; non, jamais ! » Jésus lui répondit : « Si je ne te lave pas, tu n’auras point de part avec moi. »
09  Simon-Pierre lui dit : « Alors, Seigneur, pas seulement les pieds, mais aussi les mains et la tête ! »
10  Jésus lui dit : « Quand on vient de prendre un bain, on n’a pas besoin de se laver : on est pur tout entier. Vous-mêmes, vous êtes purs, … mais non pas tous. »
11  Il savait bien qui allait le livrer ; et c’est pourquoi il disait : « Vous n’êtes pas tous purs. »
12  Après leur avoir lavé les pieds, il reprit son vêtement et se remit à table. Il leur dit alors : « Comprenez-vous ce que je viens de faire ?
13  Vous m’appelez ‘Maître’ et ‘Seigneur’, et vous avez raison, car vraiment je le suis.
14  Si donc moi, le Seigneur et le Maître, je vous ai lavé les pieds, vous aussi vous devez vous laver les pieds les uns aux autres.
15  C’est un exemple que je vous ai donné afin que vous fassiez, vous aussi, comme j’ai fait pour vous.

.Copyright AELF – 1980 – 2006 – Tous droits réservés

 

◊  ◊ ◊  ◊ ◊  ◊ ◊  ◊

Quelques heures avant sa mort, le  Jeudi Saint au soir, Jésus voulut faire la Pâque avec ses disciples et au cours de ce repas, il a résumé son Évangile dans le grand commandement de la Charité ; il a donné l’exemple du service en lavant lui-même les pieds de ses apôtres.

Le texte fondateur de l’Église (avec et en même temps que l’institution de l’Eucharistie) c’est le lavement des pieds. C’est l’ultime message que Jésus nous a donné à quelques heures de sa mort. Si tu veux devenir disciple de Jésus, il faut que tu fasses comme lui  » laver les pieds de tes frères ¨ » . Ce qui se traduit concrètement par le service : « Par la charité, faites-vous serviteurs les uns des autres  » (Ga 5, 13)

Deux séries de paroles de Jésus – les Béatitudes (Mc 5, 3-12 ; Lc 6, 20-23) et « Le Jugement dernier (Mt 25, 31-46) – disent très clairement que servir Dieu, servir le Christ, c’est servir les pauvres. Le pauvre a le visage même de Jésus. Ainsi donc si tu donnes à manger à l’affamé, à boire à l’assoiffé, un vêtement à un pauvre, une visite amicale à un malade, une personne handicapée ou isolée…, chaque fois que tu agis ainsi tu aimes à la manière du Christ.

 » C’est un exemple que je vous ai donné afin que vous fassiez, vous aussi, comme j’ai fait pour vous. » (Jn 13,15) – Mettre fin à toute forme de domination sur l’autre, accepter de ne pas toujours avoir raison, savoir écouter l’autre voilà quelques propositions à mettre en valeur en cette semaine sainte.

lwf0003web.gif

Publié dans Carême, Enseignement, Semaine Sainte | Pas de Commentaire »

* Vendredi Saint : Méditons et prions… « Femme voici ton fils » (Jn 19,26b) « J’ai soif ! » (Jn 19,28)

Posté par diaconos le 13 mars 2008

« Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime » (Jn 15, 30) Le vendredi Saint, les chrétiens commémorent la passion de Jésus. Ce jour-là, la liturgie célèbre le mystère de la Passion, de la mort sur la croix et de la mise au tombeau de Jésus. Cette année, c’est le récit de Jean (Jn 18, 1-19, 42) qui sera lu dans les églises au cours de l’office du soir. Dans ce récit assez long (83 versets), nous découvrirons Dieu Sauveur. Ce vendredi là, la croix s’est dressée sur le monde. Le Vendredi Saint n’est pas seulement l’anniversaire d’un évènement passé. L’Église nous demande surtout de croire que par sa mort, Jésus nous apporte la certitude de notre résurrection.

lwf0003web.gif

De mère Thérésa : « Ne cherchez pas Jésus très loin, il n’est pas là-bas, il est en vous. Entretenez la lampe et vous le verrez. » Prier, c’est entretenir cette lampe. Prier seul, en couple, en famille, en groupe, en communauté, en Église… c’est se ressourcer, vivre la présence de Dieu au quotidien.

Arrêtons-nous et faisons silence… Préparons-nous à la prière.

« Près de la croix de Jésus se tenait sa mère, avec la soeur de sa mère, Marie femme de Cléophas et Marie-Madeleine. Jésus voyant sa mère, et près d’elle le disciple qu’il aimait (il s’agit de l’auteur de cet Évangile, donc Jean), dit à sa mère  » Femme, voici ton fils. » Puis il dit au disciple (Jean) : « Voici ta mère » Et à partir de ce moment le disciple la reçut chez lui. » (Jn 19, 25-27)

Jean témoigne ici qu’il a entendu ces deux phrases. Remarquez qu’il écrit « Femme » et non « Maman ». C’est un geste symbolique de Jésus : Marie sera la mère de tous les croyants. Dans ce geste, l’Église a découvert que ceux et celles qui croient en Dieu font partie d’une famille spirituelle. Accueillons Marie chez nous comme le fit Jean. Il existe une forme de joie et de paix intérieure, une forme de piété simple chez les personnes qui ont su accueillir Marie sans pour autant rejeter Jésus.

Cliquez sur la bannière bleue ci-dessous pour voir le document.

* Vendredi Saint : Méditons et prions... Marie, la maman de Jésus est aussi la mère de tous les croyants

« J’ai soif ! » (Jn 19,28)

Jésus est torturé par la soif ; mais il a soif aussi de l’amour désintéressé de ceux et de celles qui essayeront de partager ses sentiments et son angoisse. Oui, Jésus a soif de toi. Voir Jésus assoiffé, l’entendre dire : »J’ai soif », c’est voir et entendre son Père nous dire sa soif. À travers Jésus en croix, c’est le Père lui-même qui nous dit la soif qui le tenaille de recevoir notre amour. Vraiment, la soif de Jésus nous révèle le désir du Père de nous combler de son amour infini. Contemplons l’amour de Dieu pour tous et laissons-le nous transformer, laissons-le faire couler son amour dans notre coeur. Puisse son amour infini, transformer nos coeurs de pierre en coeur de chair. Nous trouvons aussi dans ce cri de Jésus, l’un des sens de l’eau qui coule de sa blessure : « Voyant qu’il était déjà mort, il ne lui brisèrent pas les jambes, mais un des soldats avec sa lance lui perça le côté ; il en sorti du sang et de l’eau » (Jn 19, 34) Cette blessure ne se refermera jamais. Plus rien ne pourra empêcher la source d’eau vive de jaillir, elle coulera jusqu’à la fin des temps. Le coeur ouvert de Jésus nous incite à découvrir tout l’amour qui a inspiré sa vie à travers ses paroles, ses gestes et ses silences. Ce coeur ouvert est à l’origine de notre dévotion au Sacré-Coeur de Jésus

Prière pour le Vendredi Saint

Auteur : Marie Henrioud

J’ai tout remis entre Tes mains : ce qui m’accable et qui me peine, ce qui m’angoisse et qui me gêne, et le souci du lendemain.
J’ai tout remis entre Tes mains. J’ai tout remis entre Tes mains : le lourd fardeau traîné naguère, ce que je pleure, ce que j’espère, et le pourquoi de mon destin.
J’ai tout remis entre Tes mains. J’ai tout remis entre Tes mains : que ce soit la joie, la tristesse, la pauvreté, la richesse, et tout ce qu’à ce jour j’ai craint.
J’ai tout remis entre Tes mains. J’ai tout remis entre Tes mains : que ce soit la mort ou la vie, la santé ou la maladie, le commencement ou la fin. J’ai tout remis entre Tes mains.
Source http://www.eglise.eglisejura.com/?p=145

Documentation Le vendredi saint : la passion de Jésus Christ. Office du vendredi saint. Le Chemin de croix du vendredi saint et les traditions du vendredi saint…

… à découvrir absolument en cliquant sur ce lien → Vendredi saint (cybercuré)

C‘est une présentation richement documentée du site « Le CyberCuré »,oecuménique et interreligieux (Diocèse de Nanterre)

Avec mes salutations amicales et fraternelles Michel Houyoux, diacre poermanent

Avec mes salutations amicales et fraternelles
Michel Houyoux, diacre permanent

Publié dans Carême, DESSINS ET BIBLE, évangiles, fêtes religieuses, Liturgie, Rencontrer Dieu, Semaine Sainte | Commentaires fermés

1...45678
 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS