John Newman

Posté par diaconos le 18 mai 2022

Afficher l’image source

Une synthèse remarquable de la foi et de la raison, telle fut, selon Jean-Paul II (1920-2005), la réponse du cardinal John Henry Newman (1801-1890) aux défis de son époque, aux tentations du fidéisme et du rationalisme.

Grande figure de la tradition de l’Église au Royaume-Uni, John-Henry Newman, naquit à Londres le 21 février 1801 et mourut à Edgbaston le 11 août 1890, fut un ecclésiastique, théologien et écrivain britannique converti au catholicisme en 1845.

Quand il eut quinze ans (en automne 1816), un grand changement se fit dans ses pensées. Il subit les influences d’une croyance définie, son esprit ressentit l’impression de ce qu’était le dogme, et cette impression, grâce à Dieu, ne s’effaça  jamais. Il crut que la conversion intérieure dont il fut conscient, il en fut plus certain que d’avoir des pieds et des mains continuerait dans la vie éternelle.

Cette croyance concentra toute sa pensée sur les deux êtres dont l’évidence était absolue et lumineuse : lui-même et Dieu. Lors de sa conversion, il n’eut pas conscience qu’un changement intellectuel ou moral s’opérât dans son esprit. Il ne se sentit ni une foi plus ferme dans les vérités fondamentales de la Révélation, ni plus d’empire sur lui-même ; il n’eut pas plus de ferveur.

Étudiant à l’Université d’Oxford, il fut ordonné prêtre anglican. Ses travaux sur les Pères de l’Église le conduisirent à analyser les racines chrétiennes de l’anglicanisme et à défendre l’indépendance de sa religion face à l’État britannique, sous la forme de  tracts. 

Il fit de brillantes études à Oxford. Entré en 1814, il en sortit en 1821 pour devenir professeur à « Oriel College ». Pasteur anglican, il devint curé de St Mary, la paroisse universitaire d’Oxford. C’est là qu’il prononça, entre 1829 et 1843, ses fameux sermons paroissiaux « Parochial and Plain Sermons ». Leur austérité s’explique par la gravité religieuse de Newman qui gardait toujours actuel le sentiment de la présence de Dieu et du monde invisible, le plus réel pour lui.

Newman fut l’animateur du mouvement d’Oxford. Ses études patristiques lui firent prendre conscience du développement de la doctrine chrétienne et ses recherches l’amenèrent à en reconnaître la continuité organique dans l’a seule Église romaine. Ainsi naquit le Mouvement d’Oxford, dont John Newman fut l’un des principaux acteurs.

Ses recherches sur les Pères de l’Église et sa conception de l’Église l’amenèrent à se convertir au catholicisme, qu’il vit désormais comme la confession la plus fidèle aux racines du christianisme. C’est au cours de cette période qu’il écrivit le célèbre poème Lead, kindly Light.Il part pour l’Irlande afin de fonder une université catholique à Dublin, à la demande des évêques de ce pays.

Pour mieux faire comprendre sa conception de l’éducation et de la science il donna un cycle de conférences : L’Idée d’université, avant de démissionner en 1857 à cause du manque de confiance de la part des évêques irlandais face à son entreprise. Sa conversion au catholicisme fut incomprise et critiquée par ses anciens amis anglicans.

Il fut considéré avec méfiance par une partie du clergé catholique anglais du fait de ses positions considérées comme très libérales. En réaction à des calomnies, John Newman décrivit sa conversion au catholicisme dans Apologia Pro Vita Sua. Cet ouvrage changea la perception des anglicans à son égard et accrut sa notoriété.

L’incompréhension suscitée par la proclamation du dogme de l’infaillibilité pontificale conduisit Newman à défendre l’Église et la place primordiale de la conscience dans sa Lettre au duc de Norfolk. Sa conception de la conscience fut en partie développée lors du Concile Vatican II. Il écrivit par la suite la Grammaire de l’assentiment, qui fut une défense de la foi face au développement du positivisme.

Le pape Léon XIII, élu en 1878, décida de le créer cardinal en 1879. John Newman mourut onze années plus tard à l’âge de 89 ans. Théologien et christologue reconnu. Il fut l’une des figures majeures du catholicisme britannique, avec Thomas More, Henry Edward Manning et Ronald Knox. Il  exerça une influence considérable sur les intellectuels catholiques.

Diacre Michel Houyoux

♥ Vidéo Le Cardinal John Newman

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Catéchèse, comportements, Histoire, Page jeunesse, Religion, Temps pascal, Vie des saints | Pas de Commentaire »

Corps de saints miraculeusement conservés après la mort

Posté par diaconos le 1 mai 2022

Les corps de ces saints ont été miraculeusement conservés après leur mort. La décomposition naturelle qui survient après la mort peut être plus rapide ou plus lente, dépend des circonstances, mais inévitablement, comme le dit le prêtre le mercredi des cendres (citant la Genèse), « vous êtes la poussière et la poussière reviendra. »

Cependant, l’église catholique a reconnu que, en de rares occasions, certains corps de Saints n’ont pas subi le processus de décomposition. C’est considéré comme un événement miraculeux et dans les cas les plus dramatiques le Saint a transporté des décennies ou des siècles enterrés et ses restes sont restés intacts. Le corps d’un Saint est toujours étudié avant d’être canonisé et, même si la décision finale de canonisation ne dépend pas de l’incorruptibilité de ses restes, il aide sans aucun doute la cause.

Selon le Père William Saunders, cette incorruptibilité est un signe du caractère sacré de la vie d’un individu» et «il est révélateur que les dépouilles mortelles de la personne soient préparées à la résurrection glorieuse du corps. Ici, vous avez cinq Saints qui semblent être morts hier, mais qui ont été dans l’étreinte céleste de Dieu pendant de nombreuses années.

Le prêtre catholique Herbert Thurston fit, à la fin du XIXe siècle, la première étude des cas d’incorruptibilité physique après la mort. Ce jésuite avança le chiffre de 42 saints  non corrompus, morts entre les années 1400 et 1900. Il associa à l’incorruptibilité six phénomènes caractéristiques, mais pas obligatoirement simultanés : la présence d’un parfum suave émanant du corps, l’absence de rigidité cadavérique, la persistance d’une certaine tiédeur du cadavre, l’absence de putréfaction, des écoulements anormaux (huile qui sort du tombeau, saignements tels que la poursuite des stigmates), des mouvements post mortem.

48370254_285321928790372_6870507382087090176_n.jpg akossoun 20

Sainte Catherine Labouré

Sainte Catherine Labouré (1806-1876), visible à chapelle de la Médaille miraculeuse -140, rue du Bac à Paris8.

48366284_285321898790375_8522700997854756864_n.jpg akossoun n20.png 100Corps de saint Padre PIO, incorrompu depuis sa mort en 1968 -visible de tous au sanctuaire Sainte Marie des Grâces (Italie)

440px-Saint_Vincent_de_Paul_2.JPGVincent de Paul.jpg 140 Corps de saint Vincent de Paul (1581-1660), visible à 95 rue de Sèvres dans le 6e arrondissement de Paris.

web3-st-terese-of-lisieux-catholicrelics-co-uk.jpg w=1200.jpgThérèse de Lisieux

 Corps incorruptible de sainte Thérèse de Lisieux (1873-1897), visible à basilique Sainte-Thérèse de Lisieux à Lisieux, dans une chapelle latérale

Le corps du pape Jean XXIII a été embaumé  : il ne peut donc être classé dans la liste de ciorps incorruptibles d »couverts à c jour.  ; on peut le vénéré dans la basilique Saint-Pierre à Rome, dans un cercueil de cristal blindé. Les traits du pape, décédé le 3juin 1963, sont à peine jaunis par une fine pellicule de cire, bien visibles. Son visage avait été découvert intact lors de l’ouverture du cercueil en janvier, conséquence des soins apportés lors de l’embaumement du corps, puis de sa conservation à l’abri de trois cercueils. Lundi, Son cercueil a été inséré sous l’autel de la chapelle Saint-Jérôme.

Aujourd’hui encore, le corps de Bernadette Soubirous demeuré intact est exposé dans la chapelle principale du Sanctuaire. L’Église nous la propose comme témoin et nous invite à venir la rencontrer. Alors que des démarches pour sa béatification et sa canonisation sont engagées dès 1907, trois reconnaissances du corps ont lieu en 1909, en 1919 et en 1925. A chaque fois, le corps est découvert incorrompu.

En 1925, Bernadette est déclarée bienheureuse. Son corps est déposé dans une châsse placée dans la Chapelle où elle se trouve toujours. Elle est déclarée sainte en 1933. Venez rencontrer Bernadette à Nevers. Elle est là comme une présence, un appel à regarder Jésus son seul  maître. Comme des milliers de gens du monde entier, de tous âges, de toutes cultures, venez prier Bernadette, venez lui parler de vos joies, de vos peines, de vos attentes ! Venez marcher sur ses pas dans les lieux de la maison où elle a vécu, aujourd’hui Sanctuaire, à l’Espace Bernadette.

[Mon Nevers secret] Soeur Marie Véronique raconte l'exhumation du corps de Sainte Bernadette
Diacre Michel Houyoux

Vie de sainte Bernadette de Nervers

 Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Catéchèse, Histoire, Page jeunesse, Religion, Temps pascal, Vie des saints | Pas de Commentaire »

Thimothée et Tite, compagnons de voyage de Paul

Posté par diaconos le 19 février 2022

Thimothée et Tite, compagnons de voyage de Paul dans Catéchèse

Timothée naquit à LYSTRES en Lycaonie , contrée antique de l’intérieur de l’Asie Mineure.

Saint Paul visita cette région. lors de ses deux premiers voyages missionnaires entre 45 et 49, entre 50 et 52. C’est au cours de son second voyage qu’il rencontra Timothée à Lystres. Timothée, converti au catholicisme, a été baptisé par Paul. À partir de ce jour, il le suivit dans ses voyages missionnaires : « Paul  arriva ensuite à Derbé, puis à Lystres. Il y avait là un disciple nommé Timothée ; sa mère était une juive devenue croyante, et son père était païen. À Lystres et à Iconium, il était estimé des frères.  Paul désirait l’emmener, et il le prit avec lui. « (Ac 16, 1-3)

Plus tard, Paul confia à Timothée la gouvernance de l’église d’Éphèse. D’itinérant, Timothée apparaît maintenant comme ministre résident. Il assuma fidèlement dans la durée la responsabilité de la communauté. Pour l’aider dans cette tâche délicate, Paul lui envoya deux lettres dont les instructions devraient lui permettre de faire face aux difficultés même si lui, Paul prolongerait son absence.

La première de ces lettres (première épitre à Timothée) met en garde l’Église contre de fausses doctrines, mélanges d’idées juives et païennes, que certains s’efforçaient de propager et donnèrent des instructions concernant le culte, l’organisation de l’Église et la conduite des principaux responsables de celle-ci.  Enfin elle donna des conseils à Timothée sur la façon d’exercer son ministère et de s’occuper des fidèles, afin qu’il fut un bon serviteur de Jésus-Christ :  Si tu donnes ces instructions aux frères, tu seras un bon serviteur de Jésus-Christ, tu montreras que tu es nourri des paroles de la foi et du véritable enseignement que tu as suivi.

Mais rejeta les légendes stupides et contraires à la foi. Exerce-toi à vivre dans l’attachement à Dieu. Les exercices physiques sont utiles, mais à peu de chose; l’attachement à Dieu, au contraire, est utile à tout, car il nous assure la vie présente et nous promet la vie future. C’est là une parole certaine, digne d’être accueillie par tous. En effet, si nous peinons et luttons, c’est parce que nous avons mis notre espérance dans le Dieu vivant qui est le Sauveur de tous les humains, et surtout de ceux qui croient.

Recommande et enseigne tout cela. Que personne ne te méprise parce que tu es jeune; mais sois un exemple pour les croyants, dans tes paroles, ta conduite, ton amour, ta foi et ta pureté. En attendant que je vienne, applique-toi à lire publiquement l’Écriture, à exhorter et à enseigner. Ne néglige pas le don spirituel que tu possèdes, celui qui t’a été accordé lorsque les prophètes ont parlé et que les anciens ont posé les mains sur toi. Applique-toi à tout cela, donne-toi entièrement à ta tâche. Alors 4, 6-16).tous verront tes progrès. Prends garde à toi-même et à ton enseignement. Demeure ferme à cet égard. En effet, si tu agis ainsi, tu sauveras aussi bien toi-même que ceux qui t’écoutent  (1 Th 4, 6-16) 

Dans sa seconde lettre à Timothée (Deuxième lettre de Paul à Timothée), Paul lui demanda de rester ferme dans l’épreuve et et de combattre avec vaillance comme un fidèle soldat de Jésus-Christ. Quant à Tite, d’origine grecque, il se convertit au christianisme sans devoir se laisser circoncire : « De Tite lui-même, mon compagnon qui était grec, on n’exigea pas qu’il se fît circoncire.  » (Ga 2, 3).

Paul se l’adjoignit dès le début de son apostolat à Antioche. Il lui confia ensuite l’évangélisation de la Crète. Tite était spécialiste des missions difficiles, ferme et clair dans sa parole. Il eut pour tâche de ramener la paix dans l’Église de Corinthe et d’organiser l’Église crétoise : « Si je t’ai laissé en Crète, c’est pour que tu finisses de tout organiser et que, dans chaque ville, tu institues des Anciens comme je te l’ai commandé » Tt 1, 5)

Dans sa lettre à Tite (épitre à Tite), Paul donna des instructions et la liste des qualités et des compétences exigées pour les évêques (presbytres) ; mais aussi des enseignements généraux et des messages personnels concernant la façon de traiter divers groupes de l’Église de Crète. Il y encouragea les chrétiens sincères à surmonter la perversité, à être sobres et fidèles, à se soumettre à l’autorité, y compris la femme à son mari et l’esclave à son maître, et à exceller dans les bonnes œuvres. La tradition affirma qu’il mourut évêque de Cnossos en Crète.

En cliquant sur les mots en bleu, vous aurez accès à d’autres informations (liens externes)

Diacre Michel Houyoux

Liens avec d’autres sites chrétiens

◊ Jardinier de Dieu : cliquez ici pour lire → Fête des Saints Timothée et Tite – Jardinier de Dieu

Vous pouvez suivre les réponses à cet article par le fil Flux des commentaires. Vous pouvez laisser un commentaire. Les trackbacks sont fermés. Éditer cet article.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href= »" title= »"> <abbr title= »"> <acronym title= »"> <b> <blockquote cite= »"> <cite> <code> <del datetime= »"> <em> <i> <q cite= »"> <strike> <strong>

Image de prévisualisation YouTube

 

Publié dans Catéchèse, Histoire, L'Église, Page jeunesse, Religion, Temps ordinaire, Vie des saints | Pas de Commentaire »

Saint Jérôme (340-420)

Posté par diaconos le 19 février 2022

Afficher l’image source

 

Jérôme naquit en 340 à Stridon. À l’âge de vingt -cinq ans, il se convertit au christianisme. En 373, il partit en Syrie 0ù il séjourna dans les environs de Chalcis et là, il mena une vie ascétique. En 383, le pape Damase Ier le choisit comme secrétaire et lui demanda de traduire la Bible en latin. Saint Jérôme traduisit le texte original de l’évangile des hébreux (écrit en langue araméenne) en grec et en latin. Ce texte antérieur à l’an 150 était employé dans la liturgie chez les Judéo-chrétiens de Palestine et de Syrie qui parlaient l’araméen.

Il passa les trente cinq dernières années de sa vie à Bethléem, près de l’endroit où Jésus naquit. C’est en ce lieu qu’il étudia avec assiduité la Bible et la commenta. Ses commentaires bibliques sont le fruit d’un travail énorme. Il y travaillait avec rapidité et son principal souci était d’accumuler les interprétations de ses prédécesseurs, plutôt que de porter un jugement sur eux. Sa traduction de la Bible constitue la pièce maîtresse de la Vulgate, traduction de la Bible officiellement reconnue par l’Église catholique.

Saint Jérôme, un Père de l’Église qui a placé la Bible au centre de sa vie : il l’a traduite en langue latine, il l’a commentée dans ses œuvres, et il s’est surtout engagé à la vivre concrètement au cours de sa longue vie.(Citation de Benoît XVI – audience générale du 7 novembre 2007)  Il mourut à Bethléem le 30 septembre 420. Pour des informations complémentaires, cliquez sur les mots  écrits en bleu  dans cet article. Dieu qui a donné à saint Jérôme de g0ûter la sainte écriture et d’en vivre intensément, fais que ton peuple soit davantage nourri de ta parole et trouve en elle une source de vie.

Diacre Michel Houyoux

KTO  La foi prise au mot : « Saint Jérôme »

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Foi, Histoire, Page jeunesse, Religion, Temps ordinaire, Vie des saints | Pas de Commentaire »

1234
 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS