• Accueil
  • > Recherche : aimez uns autres

Résultats de votre recherche

Cinquième dimanche de Pâques dans l’année C

Posté par diaconos le 9 mai 2022

Afficher l’image source

Accomplis-tu pleinement ton ministère ?

Évangile de Jésus Christ selon Jean

Au cours du dernier repas que Jésus prenait avec ses disciples,  quand Judas fut sorti du cénacle, Jésus déclara : « Maintenant le Fils de l’homme est glorifié, et Dieu est glorifié en lui.     Si Dieu est glorifié en lui, Dieu aussi le glorifiera ; et il le glorifiera bientôt. Petits enfants, c’est pour peu de temps encore que je suis avec vous. Je vous donne un commandement nouveau : c’est de vous aimer les uns les autres., comme je vous ai aimés, vous aussi aimez-vous les uns les autres. À ceci, tous reconnaîtront que vous êtes mes disciples : si vous avez de l’amour les uns pour les autres.  » (Jn 13, 31-33a.34à)

Entretien de Jésus avec ses disciples

 Judas sortit pour accomplir son œuvre de ténèbres, causa à Jésus un immense soulagement. Maintenant le Fils de l’homme a été glorifié,  cette vie de renoncement, de souffrances, d’obéissance, de dévouement efficace, d’activité puissante, par laquelle Jésus fut glorifié dans le cœur des personnes qui le reconnurent comme l’envoyé de Dieu. (Jn 11, 4 ; Jn 12, 28).

Cette gloire qu’il a ainsi acquise par l’humilité et la charité resplendira encore de l’éclat le plus pur dans ses humiliations et ses souffrances, en Gethsémané et sur la croix, où il pourra s’écrier de sa voix mourante :  « out est accompli ! »  Son œuvre achevée, il sauva un monde perdu.

 Mais par une telle vie Dieu a été glorifié en lui. La gloire de Dieu, ce sont ses perfections, sa Justice et sa sainteté, sa miséricorde et son amour ; jamais elles n’ont été manifestées d’une manière plus lumineuse qu’en Jésus-Christ, qui nous les révèle dans leur pleine harmonie.

Le sentiment profond d’avoir ainsi glorifié Dieu par sa parfaite obéissance , mais qui, malgré ces témoignages, fuent maintenus par Tischendorf, MM. Weiss et Godet donna à Jésus la victorieuse assurance que Dieu aussi l’admit dans la gloire qui est son essence divine.

Ce fut ainsi que bientôt Jésus dit dans sa dernière prière : « « Je t’ai glorifié sur la terre, j’ai achevé l’œuvre que tu m’as donnée à faire et maintenant glorifie-moi, toi, Père, auprès de toi, de la gloire que j’avais auprès de toi avant que le monde fût » (Jean 17.4-5). Paul indiqua de même l’abaissement et l’obéissance de Jésus comme le chemin qui le conduisit à la gloire divine (Ph 2, 5-11 ; comparez Ép 1.20-23). Et il le glorifia, ajouta Jésus, faisant allusion à sa résurrection, qui fut le premier degré de sa glorification.

Enfin, Jésus ne dit pas : le Fils de Dieu, mais le Fils de l’homme est glorifié  ; car c’est comme Fils de l’homme, membre et chef de notre humanité qu’il  embrassa dans les étreintes de son amour pour la sauver, ce fut comme Fils de l’homme qu’il eut accompli son œuvre et qu’il monta dans sa gloire.  Ainsi, il  rouvrit à notre humanité sauvée le chemin de cette gloire.

De ces hauteurs de sa gloire, Jésus revint à ses pauvres disciples qu’il  quitta bientôt : « Je suis peu de temps encore avec vous » et sympathisant à leur tristesse, c’est avec une effusion de tendresse qu’il leur parla : « petits enfants !  »(C’est le seul passage dans les évangiles où Jésus employa ce terme.

Il sentit le vide immense et douloureux qu’il laissa dans leur cœur et dans leur vie : « Vous me chercherez, avec un ardent désir de retrouver nos relations actuelles (Jean 20.15.) Mais le moment de la réunion éternelle n fut pas’ venu ; il leur resta à accomplir une tâche importante.

 Dans cette tristesse de la séparation, Jésus fit à ses disciples, comme première compensation de son absence, un don infiniment précieux : l’amour fraternel. Il s’agissait  d’un commandement ; mais ce commandement Jésus se chargea lui-même d’accomplir dans leur cœur et dans leur vie.

Il est nouveau parce qu’il renferme tous les autres commandements de la loi (Luther), parce que Jésus l’a renouvelé (Calvin), parce qu’il renouvelle l’homme (Augustin), parce qu’il est toujours nouveau (Olshausen), parce qu’il est le principe d’une vie nouvelle (de Wette), parce qu’il établit la différence qu’il y a entre l’amour fraternel (les uns les autres) et la charité pour le prochain (Grotius et d’autres).

Diacre Michel Houyoux

Liens avec d’autres sites web chrétiens

◊  Grand séminaire de  Toulon : cliquez ici pour lire l’article  → Cinquième dimanche de Pâques Année C

◊  : cliquez ici pour lire l’article  →  Cinquième dimanche de Pâques – Année C

♥ Jésus et ses enseignements secrets

 Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Catéchèse, La messe du dimanche, Page jeunesse, Religion, Temps pascal | Pas de Commentaires »

L’étoile de mer

Posté par diaconos le 1 mai 2022

Afficher l’image source

Un matin, un petit garçon se promenait sur la plage déserte avec son grand-père. Ils entretenaient tous deux une conversation très enrichissante. Le petit garçon était particulièrement curieux de nature et posait plein de questions à son grand-père, doté d’une très grande sagesse. À toute les deux minutes, le grand-père se penchait, ramassait quelque chose par terre qu’il rejetait aussitôt dans l’océan. Intrigué, après la dixième fois, le petit garçon s’est arrêté de marcher et a demandé à son grand-père : « Que fais-tu, grand-papa ? » ; le grand père répondit ; «  Je rejette les étoiles de mer dans l’océan. »  Le petit garçon répondit : « Pourquoi fais-tu cela, grand-papa ? »  Le grand père lui dit alors  : «  Vois-tu, mon petit fils, c’est la marée basse, et toutes ces étoiles de mer ont échoué sur la plage. Si je ne les rejette pas à la mer, elles vont mourir parce que dans quelques heures elles sécheront sous les rayons chauds du soleil »»

- Je comprends, a répliqua le petit garçon,  « mais grand-papa, il doit y avoir des milliers d’étoiles de mer sur cette plage, tu ne peux pas toutes les sauver. Il y en a tout simplement trop. Et de plus, grand-papa, le même phénomène se produit probablement à l’instant même partout sur des milliers de plages à travers le monde. Ne vois-tu pas, grand-papa, que tu ne peux rien y changer ? « 

 Le grand-père a souri et s’est penché, il a ramassé une autre étoile de mer. En la jetant à la mer, il a répondu ceci à son petit fils :  « Tu as peut-être raison, mon garçon, mais ça change tout pour celle-là  ! «  À l’instar du grand-père de cette histoire, vous pourrez peut-être pas changer le monde à vous seul, mais vous pouvez très certainement faire une différence dans la vie des gens autour de vous, une personne à la fois..  Dans cent ans, l’argent que vous aurez laissé dans votre compte en banque n’aura probablement aucune importance, ni le genre de maison que vous habitiez ou encore moins la marque de votre voiture que vous conduisiez… Mais ce qui pourrait toutefois faire la différence dans notre monde, c’est à quel point vous avez été important dans la vie d’une personne.

Il est important de se concentrer sur ce qui compte vraiment dans la vie. Car ce sont les piliers sur lesquels repose notre bonheur global.   La santé est notre plus grande richesse. Faites attention à votre santé physique et mentale, mangez sainement et faites de l’exercice tous les jours pour minimiser les risques associés aux maladies graves et au stress. Gardez à l’esprit que le temps est une ressource limitée et qu’il ne se rattrape pas. Bien sur, il n’est pas possible de le récupérer le temps perdu. Mais il est toujours possible d’être plus sélectif avec le temps dont nous disposons.. Par conséquent, prenez le contrôle du temps et dites “oui” à moins de choses. Ainsi, vous utiliserez ces minutes de façon plus productive. Il est possible de consacrer des heures libres à des activités ou à des personnes qui donnent à votre vie un sens et une joie plus profonde. Même si nous sommes parents ou chefs d’équipe, nous devons toujours essayer de prendre soin de nous, sans négliger nos responsabilités.

Recevoir et donner de l’amour est l’une des expériences les plus agréables de la vie. Ce sentiment inclut les personnes qui font aimer la vie : les amis, la famille et les êtres chers. Cela inclut aussi tout ce que nous aimons et toutes nos rencontres les uns avec les autres. Il s’agit aussi des choses que vous aimez faire, des histoires avec lesquelles vous avez grandi et les interactions avec les autres qui vous rappellent que l’amour existe toujours dans ce monde. Vivre l’amour peut donner un sens et un but à votre vie et nos relations en sont le fondement. C’est pourquoi nous devons les nourrir avec l’amour et l’attention qu’ils méritent vraiment. Consacrez le temps et l’énergie nécessaires pour entretenir ces précieuses relations. C’est bien d’être occupé, mais c’est encore mieux d’être avec les gens qui comptent le plus pour vous.

L’une des choses les plus importantes dans la vie est de découvrir la signification et le but véritable de votre vie. Pour vivre une vie bien remplie, vous devez avoir un but et un objectif précis. Savoir ce que vous voulez faire dans la vie et suivre votre passion avec force. Votre objectif est la raison pour laquelle vous vous réveillez tous les jours. Et aussi pourquoi vous continuez votre voyage, malgré tous les moments difficiles. Le but d’une personne prend plusieurs formes. L’une des choses les plus importantes dans la vie est de découvrir la signification et le but véritable de votre vie. Pour vivre une vie bien remplie, vous devez avoir un but et un objectif précis. Savoir ce que vous voulez faire dans la vie et suivre votre passion avec force.  Votre objectif est la raison pour laquelle vous vous réveillez tous les jours. Et aussi pourquoi vous continuez votre voyage, malgré tous les moments difficiles. Le but d’une personne prend plusieurs formes.

Diacre Michel Houyoux

Liens avec d’autres sites web chrétiens

◊ Réussir sa vie  : cliquez ici pour lire l’article → Donner un sens à sa vie… la clé pour vivre pleinement◊https://www.reussir

◊   Fil santé  : cliquez ici pour lire l’article →  L’amour, élément essentiel de la vie 

Pape François :

Image de prévisualisation YouTube 

Publié dans Enseignement, Page jeunesse, Religion, Temps pascal | Pas de Commentaires »

Là où est ton trésor et là aussi sera ton cœur

Posté par diaconos le 27 avril 2022

Matthieu 6:21 - Verset de la Bible - DailyVerses.net

De l’évangile selon Matthieu

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : «   Ne vous faites pas de trésors sur la terre, là où les mites et les vers les dévorent, où les voleurs percent les murs pour voler. Mais faites-vous des trésors dans le ciel, là où il n’y a pas de mites ni de vers qui dévorent, pas de voleurs qui  percent les murs pour voler.

Car là où est ton trésor, là aussi sera ton cœur. La lampe du corps, c’est l’œil. Donc, si ton œil est limpide, ton corps tout entier sera dans la lumière ; mais si ton œil est mauvais, ton corps tout entier sera dans les ténèbres. Si donc la lumière qui est en toi est ténèbres, comme elles seront grandes, les ténèbres !  » (Mt 6, 19-23)

Là où est ton trésor et là aussi sera ton cœur

 Jésus voulut dire que ce trésor ne vient pas de nous, qu’il nous est donné, qu’il nous faut l’accueillir et en faire justement le souci de notre cœur. Quel est ce trésor qui nous est offert et que nous avons à accueillir ? fondamentalement, c’est une capacité à aimer comme Dieu aime. Ainsi mon trésor serait de pouvoir aimer à la manière de Dieu et dont Jésus a été la manifestation la plus juste et la plus parfaite. C’est bien ce que Jésus a dit : «  Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés » (Jn 15, 12). Ce n’est pas sans raison si Jésus fit le lien entre le trésor et le cœur, ce dernier étant traditionnellement l’expression de la personne dans sa réalité la plus profonde.

 L’accueil de ce trésor qu’est l’amour de Dieu, source de notre propre amour et source de vie éternelle, nous demander un vrai combat spirituel; car notre nature doit sans cesse réagir pour surmonter les pulsions et les instincts qui nous habitent tous : égoïsme, volonté de pouvoir, soif de l’argent. Le combat spirituel  exige  de notre part un effort de vérité. Nous avons vite fait de nous rassurer sur nos motivations les plus ambiguës et,  c’est l’image que prit Jésus de l’œil clair ou obscur. L’œil clair correspond à l’effort de vérité sur nous-mêmes,  l’œil obscur correspond à tous les mensonges qui nous cachent la réalité de notre vie.

L’œil clair ou obscur dépend donc surtout de notre propre effort de vérité sur nous-mêmes. Il n’est pas facile de se voir tels que nous sommes sauf si nous nous jetons dans les bras de Dieu qui a toujours pour nous une immense espérance. «Tu peux» est cette parole d’espérance que nous souffle sans cesse l’Esprit de Dieu.  Jésus a dit: « Moi, je suis la lumière du monde. Celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, il aura la lumière de la vie. » Jn 8, 12. Alors essayons de suivre le Christ Jésus afin que notre vie soit un peu lumineuse et nous permette ainsi d’accueillir le trésor de l’amour de Dieu.

Compléments

◊  là où est ton trésor, là aussi sera ton cœur  : cliquez ici →  Celui qui fait la volonté de Dieu demeure pour toujours (1 Jn 2, 12-17)

◊ Quel est le critère de ma générosité ?  : cliquez ici  pour lire l’article → Les deux piécettes de la veuve. (Mc 12, 41-44)

Liens avec d’autres sites web chrétiens

◊ Aumônerie catholique à l’UCL (Bruxelles)  : cliquez ici  pour lire l’article →  Là où est ton trésor, là sera ton cœur

Là où est ton trésor, là sera to n cœur

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Page jeunesse, Religion, Temps pascal | Pas de Commentaires »

Tu seras un peuple consacré au Seigneur ton Dieu

Posté par diaconos le 2 avril 2022

Afficher l’image source

 

Si nous avons péché, nous avons un avocat auprès du Père Moïse disait au peuple d’Israël :« Aujourd’hui le Seigneur ton Dieu te commande de mettre en pratique ces décrets et ces ordonnances. Tu veilleras à les pratiquer de tout ton cœur et de toute ton âme. Aujourd’hui tu as obtenu du Seigneur cette déclaration : lui sera ton Dieu ; toi, tu suivras ses chemins, tu garderas ses décrets, ses commandements et ses ordonnances , tu écouteras sa voix..

Aujourd’hui le Seigneur a obtenu de toi cette déclaration : tu seras son peuple, son domaine particulier, comme il te l’a dit, tu devras garder tous ses commandements. Il te fera dépasser en prestige, renommée et gloire toutes les nations qu’il a faites, et tu seras un peuple consacré au Seigneur ton Dieu, comme il l’a dit. »

Dans la péricope d’Évangile en rapport avec ce texte du Deutéronome, Jésus nous dit d’aimer nos ennemis. Si nous n’aimons que les personnes proches de notre famille, que faisons-nous d’extraordinaire ? Soyons bons et aimons jusqu’à nos adversaires. Moïse avait interdit de tuer. Mais cela resta très élémentaire. Jésus alla jusqu’au centre du problème : il intériorisa la loi.

« Si donc tu présentes ton offrande à l’autel, et que là tu te souviennes que ton frère a quelque chose contre toi, laisse là ton offrande devant l’autel, et va d’abord te réconcilier avec ton frère; puis, viens présenter ton offrande.… » (Mt 5, 23-24) Dieu n’accepte pas le geste d’amour qu’on pr »tend faire envers lui, lorsque l’on n’aime pas, aussi, son prochain.

Avant d’avoir une relation correcte envers Dieu, ayons d’abord un comportement correct entre nous. La charité fraternelle passe avant le culte. Le peuple Juif, en se présentant à Dieu le contraignit à s’engager envers lui, tout en se liant lui-même par la promesse d’une fidèle obéissance.

Et Dieu à son tour, en venant au-devant de son peuple le contraignit à s’engager envers lui, tout en se liant lui-même par la promesse de sa bénédiction et de son secours. Israël en ce moment fit de Dieu son Dieu, comme Dieu fit du peuple son peuple.

Par cette relation d’intime réciprocité, ce passage eut un caractère unique. Il convint admirablement à la situation. Comme à Sinaï l’alliance fut conclue entre Dieu et le vieux peuple sorti d’Égypte, ainsi elle fut en ce temps renouvelée entre Dieu et son peuple rajeuni, prêt à entrer dans Canaan. Et toi, quelle est ta relation avec Dieu ? Peux-tu affirmer que tu l’as choisi ? quelles sont les occasions qui viennent dans ta vie et qui ‘acculent à choisir Dieu ?

Pour marcher dans toutes ses voies, pour garder ses lois… Voilà les occasions : ce sont une multitude de petits choix concrets à faire. Marche avec Jésus. Fais ce qu’il ferait s’il était à, ta place :« Si vous m’aimez, vous garderez mes commandements » (Jn 14-15) Oui, quand on aime, on essaye de de faire ce qui plaît à l’autre.

Le Seigneur t’a choisi pour que tu fasses partie de son peuple particulier. Il t’a choisi car il t’aime. Changez vos cœurs, croyez en la bonne nouvelle ! Changez de vie, croyez que Dieu vous aime !

Compléments

◊  Aimez vos ennemis, et priez pour ceux qui vous persécutent. » (Mt 5,44)

◊ Se faire proche de ceux qui souffrent

Liens avec d’autres sites web chrétiens

◊ Top chrétien → Va d’abord te réconcilier avec ton frère…

◊ La Croix → Comment parler de Dieu avec des non-croyants ?

◊ Catéchèse →  Celui qui pratique la miséricorde, qu’il ait le sourire

Vous pouvez laisser un commentaire. Éditer cet article.  Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href= »" title= »"> <abbr title= »"> <acronym title= »"> <b> <blockquote cite= »"> <cite> <code> <del datetime= »"> <em> <i> <q cite= »"> <strike> <strong>

♥ Obéir aux commandements de Dieu

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Carême, Catéchèse, comportements, Page jeunesse, Religion | Pas de Commentaires »

12345...15
 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS