• Accueil
  • > Recherche : ascension dessin

Résultats de votre recherche

A.d.a.l. pour le 2ème dimanche du Carême, année C

Posté par diaconos le 15 février 2016

Liturgie de la Parole animée par des laïcs

Références bibliques : Gn 15, 5-18 ; Psaume 26 ; Ph 3, 17-4,1 ; Lc 9, 28-36

C’est la prière vraie, la prière régulière, la prière quotidienne, l’esprit de prière, qui permettent l’ascension vers Dieu, réalisant ainsi notre transformation progressive  " Soyez assidus à la prière "  (Rm 12, 12)C’est la prière vraie, la prière régulière, la prière quotidienne, l’esprit de prière, qui permettent l’ascension vers Dieu, réalisant ainsi notre transformation progressive  » Soyez assidus à la prière  » (Rm 12, 12)

Rappel : Il ne peut y avoir d’assemblée sans prêtre dans l’église où est célébrée la messe le même dimanche ( y compris le samedi soir) !  L’assemblée dominicale est  animée par une équipe de laïcs en lien avec le prêtre chargé de la paroisse.

CHANT D’OUVERTURE   par exemple : Lumière des hommes (G 128-2) ; Gloire à toi, Jésus soleil (F10-65) ; Aujourd’hui montons sur la montagne (T 119). Seigneur avec Toi, nous irons au désert ou selon votre répertoire.

SALUTATION INITIALE par la personne qui préside la prière : Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit

Abraham communément reconnu comme étant le père des croyants est notre modèle. Il est notre guide en ce Carême parce que, tout simplement, il eut foi dans le Seigneur.  Aujourd’hui, l’Écriture, nous invite à nous tourner vers le Christ. La liturgie et la prière sont des moments privilégiés où nous regardons le Christ, pour reconnaître en lui notre Sauveur. Puisse Dieu nous faire la grâce, à nous qui croyons le connaître, de le découvrir mieux. Que Dieu notre Père, qui nous appelle à entrer dans son alliance,  et Jésus Christ, Notre Seigneur, venu faire route avec nous,  nous donnent la grâce et la paix.

Chant : Seigneur avec toi nous irons au désert…

  • Seigneur avec toi, nous irons au désert, poussés, comme toi, par l’Esprit.

Et nous mangerons la Parole de Dieu, et nous choisirons notre Dieu.

Et nous fêterons notre Pâque au désert. Nous vivrons le désert avec toi !

  •   Seigneur nous irons au désert pour guérir, poussés comme toi par l’Esprit.

Et tu ôteras de nos cœurs le péché, et tu guériras notre mal.

Et nous fêterons notre Pâque au désert ; Ô Seigneur qui nous donne la vie !

  • Seigneur, nous irons au désert pour prier, poussés comme toi par l’Esprit.

Et nous goûterons le silence de Dieu, et nous renaîtrons dans la joie.

Et nous fêterons notre Pâque au désert : nous vivrons la folie de la croix.

PRÉPARATION PÉNITENTIELLE  par : …………………………………………………………..

Tournons-nous de tout notre cœur vers le Fils bien-aimé du Père. Sa parole est lumière pour nos pas, si rude et obscure que puisse être notre route…

  • Seigneur Jésus, conduit au désert par l’Esprit pour nous donner l’exemple du combat avec Satan. Béni sois-tu et prends pitié de nous !
  • Ô Christ, homme parmi les hommes rayonnant de la gloire de Dieu sur la montagne.  Béni sois-tu et prends pitié de nous !
  • Seigneur, Fils bien-aimé qu’il faut écouter pour avoir la vie. Béni sois-tu et prends pitié de nous !

 Par la personne qui préside la prière : Que Dieu tout-puissant nous donne d’aller jusqu’au bout de notre démarche de conversion, qu’il nous pardonne nos péchés et nous conduise à la vie éternelle. Tous : Amen.

Pas de GLOIRE A DIEU pendant le carême.

PRIÈRE D’OUVERTURE par ……………………………………………………………………………………………………………

Dieu notre Père, sur notre route de Carême, tu as placé comme un signe la rencontre avec ton fils, Jésus, transfiguré devant ses disciples sur la montagne. Que sa lumière vienne illuminer nos vies ; que sa parole nous rende capables de revenir à toi de tout notre cœur, toi qui nous aimes en ton Fils bien aimé, dans l’esprit Saint,  maintenant et pour les siècles des siècles.

Tous : Amen !

LITURGIE DE LA PAROLE

◊ Dans une célébration animée par des laïcs, le siège de la présidence ne sera pas occupé !

Par un membre de l’équipe liturgique

Dieu n’est pas resté dans un lointain inaccessible, mais il s’est fait notre prochain  et pour y parvenir, il s’est fait connaître personnellement en procédant par étapes. Cette progression commença par la rencontre avec un certain Abraham, qui n’était au début qu’un immigré vagabond. À  l’époque d’Abraham, lorsque deux chefs de tribus faisaient alliance, ils accomplissaient un cérémonial semblable à celui qui est relaté dans cette première lecture : des animaux adultes étaient sacrifiés ; les animaux « partagés en deux », écartelés, étaient le signe de ce qui attendait celui des contractants qui ne respecterait pas ses engagements. « Abraham eut foi dans le Seigneur » (v6a) : Croire c’est « TENIR », faire confiance jusqu’au bout, même dans le doute, le découragement, ou l’angoisse. Telle est l’attitude d’Abram (Abraham). Voici cet témoignage…

1ère lecture par………………………………… ……………Gn 1 5-18)

Par la personne qui préside la prière : le psaume 26 fait partie d’un ensemble de prières dans lesquelles le croyant exprime tout ce qu’il ressent vis-à-vis de Dieu ou des autres. Dans ce psaume, David se place devant Dieu et crie à la fois sa confiance et sa détresse. Ce psaume comprend deux parties (v1 à v6) et (v7 à v 13). Il commence par une profession de foi donnant trois définitions de Dieu : Il est lumière (principe de vie), il est salut et en troisième lieu, il est rempart. La première partie exprime la confiance triomphante et la seconde partie exprime la  confiance suppliante..

Chemin de vie : depuis des siècles, Dieu a tout entendu de la part de l’homme. Ce qui est important, ce n’est pas la formulation de notre prière mais notre attitude de cœur face à Dieu, la sincérité avec laquelle nous nous adressons à Lui. Les psalmistes laissent éclater tous leurs sentiments et leurs questions dans la prière. Ils sont prêts aussi à être transformés dans leur manière de voir les choses. On peut tout dire et tout partager avec le Seigneur, même nos doutes.

Psaume 26   Chanté ou lu par………………………………………………………………………………..

 psaume 26

Par un membre de l’équipe liturgique  

Dans la lettre aux Philippiens  qui aurait  été écrite à Rome, en 60-64 après J.-C., l’apôtre Paul énumère plusieurs éléments de l’identité chrétienne : être citoyens des cieux, orienter son existence vers Jésus notre sauveur et attendre de Dieu la plénitude de la résurrection. Le Christ nous promet par sa parole et par son exemple, une transfiguration, à l’image de son corps glorieux, bien au-delà de notre déchéance physique, inévitable car notre corps vieillit et succombe à divers maux.

2ème lecture  par………………………………………………………            (Ph 3, 17-4, 1))

Acclamation : Gloire au Christ, Parole éternelle du Dieu vivant. Gloire à toi, Seigneur. Du sein de la nuée resplendissante, la voix du père a retenti : « Voici mon Fils, mon bien-aimé, écoutez-le ». Gloire au Christ, Parole éternelle du Dieu vivant. Gloire à toi, Seigneur.

Reprise de l’acclamation par tous

L’animateur de la célébration dit alors : « De l’Évangile de Jésus Christ selon saint Luc au chapitre neuf

Cette personne lit ensuite l’Évangile du jour  à Lc 9, 28-36

♦ Si c’est une personne laïque qui proclame l’Évangile, elle omet la salutation initiale et aussi l’acclamation finale.

Homélie : cliquez ici Confiance et fidélité

Par la personne qui préside la prière : Proclamons tous ensemble notre foi, qui est celle de toute l’Église

(Credo récité par tous ou  chanté)  : Je crois en Dieu…

PRIÈRE UNIVERSELLE

Par la personne qui préside la prière : Dieu notre Père nous a dévoilé le vrai visage de son Fils. La transfiguration de Jésus nous révèle toute sa puissance d’amour et de salut. Tournons-nous vers lui, maintenant, et confions-lui tous les hommes

Par un membre de l’équipe liturgique  

  • Seigneur, soutiens la foi de ton Église : donne à tous les baptisés la force d’annoncer au monde la bonne nouvelle de ton alliance, nous t’en prions. (Refrain)

deuxième dimanche de carême, année C

  •  Seigneur, regarde toutes les personnes qui souffrent dans le silence, la solitude et l’obscurité : mets sur leur chemin des visages rayonnants d’espérance, .nous t’en prions. (Refrain)
  •  Seigneur, regarde tous les jeunes qui cherchent un sens à leur vie, ou qui sont inquiets pour leur avenir : donne-leur de découvrir la lumière de ton Évangile, nous t’en prions. (Refrain)
  •  Seigneur, regarde les membres de notre communauté : transfigure nos vies et fais que ce carême soit pour tous un vrai temps de renouveau, nous t’en prions. (Refrain)

Par la personne qui préside la prière

Prions : Dieu notre Père, en Jésus transfiguré tu révèles la vie à laquelle tu nous appelles. Écoute notre prière et exauce-la. Nous te le demandons par Jésus, le Christ, notre Seigneur et notre Dieu qui vit et règne avec toi et le saint Esprit maintenant et pour les siècles des siècles.

Tous : Amen

Action de grâce et le Notre Père

Par la personne qui préside la prière : Frères et sœurs, la Parole de Dieu a touché notre cœur et elle a fait de nous,  le peuple qui écoute son Dieu. Rendons-lui maintenant grâce pour grâce, en son nom et en union avec toute l’Église.

Chant  Suggestion : « Changez vos cœurs »  ou « Ta nuit  sera lumière de midi (G 212) » ou « Prenons la main  T 42-2 » ou encore  un chant de votre répertoire ayant un rapport avec ce temps du Carême.

PRIÈRE DE LOUANGE ET NOTRE PÈRE 

Par la personne qui préside la prière : voici que le dimanche, jour mémorial de la résurrection de Jésus, vient comme une lumière au milieu de nos jours, Comme les apôtres Pierre, Paul et Jean, nous sommes entraînés par Jésus à prendre de la hauteur, à contempler sa lumière, à écouter la voix du Père qui le désigne comme le Fils qu’il a choisi. Que cette célébration soit pour nous comme une halte sur la montagne et laissons-nous transfigurer par la lumière du Christ.

Dieu très haut qui fait merveille, béni soit ton nom !

Un jeune lecteur ou lectrice ……

  • Notre Dieu et Père, il est heureux que nous soyons ici,  près de ton Fils Jésus qui nous a rassemblés.  Nous avons écouté sa parole, comme tu nous l’as demandé, et nous pouvons maintenant te bénir et le louer de l’avoir envoyé parmi nous.  (Refrain)
  • Grâce à lui, voici que tu prends un visage, voici que l’invisible nous apparaît,  voici qu’en le transfigurant,  le visage d’un homme nous révèle ta lumineuse présence. (Refrain)
  • Grâce à lui, notre nuit s’éclaire, notre avenir se dessine et nous reprenons force pour marcher jusqu’à toi. (Refrain)

Par la personne qui préside la prière

C’est pourquoi, comme nous l’avons appris du Sauveur et selon son commandement, nous te disons avec confiance : Notre Père…..

L’animateur de la célébration introduit le signe de paix : Soyons unis les uns aux autres dans le Christ et partageons la paix qui vient de lui !

La liturgie de la Parole animée par des laïcs s’achève ainsi. On passe ensuite à la prière de conclusion (voir plus loin), à moins que l’on ait prévu une liturgie de communion.

Liturgie de Communion (éventuellement)

La personne qui a été désignée va après  le geste de paix au tabernacle chercher le pain consacré et il l’apporte sur l’autel. Elle s’incline ensuite profondément ou fait une génuflexion. Il est bon de prévoir à ce moment un temps de recueillement qu’on introduira ainsi : 

Un membre de l’équipe liturgique

  • Recueillons-nous dans le silence. Préparons-nous à accueillir le corps du Christ ; qu’il nous rassemble aussi en un seul corps !
  • Le Christ Jésus nous a livré son corps et chaque messe en fait mémoire. Aujourd’hui, en attente d’une célébration eucharistique, recevons dans la foi le corps du Christ, l’Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde.  La communion eucharistique représente toujours un acte d’adhésion au corps du Christ, c’est à dire à la fois à son corps livré en croix et à son corps qui est l’Église. Communier est un acte de foi et, en même temps, un acte de solidarité dans la foi.
  • Heureux les invités au repas du Seigneur ! Voici l’Agneau de Dieu qui enlève le péché du Monde.

Tous : Seigneur, je ne suis pas digne de te recevoir ; mais dis seulement une parole et je serai guéri.

  •  Que le corps du Christ nous garde pour la vie éternelle

Distribution de la communion en disant : « Le corps du Christ »

Chant pour la communion :  Pain de Dieu, pain rompu (D 284) ; Pain des merveilles ( D 203) ; ou selon votre répertoire.

Communion des fidèles et chant par la chorale…

Prière après la communion par un membre de l’équipe liturgique

Seigneur notre Dieu, ta Parole, Pain de vie, a renouvelé nos cœurs,  elle nourrit notre foi foi, fait grandir notre espérance et nous donne la force d’aimer.
Apprends-nous à toujours avoir faim du Christ, seul pain vivant et vrai, et à vivre de toute parole qui sort de ta bouche.  Par Jésus, le Christ, ton Fils, notre Seigneur et notre Dieu, qui règne avec toi et le saint Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles.  

Tous : Amen !

PRIÈRE DE CONCLUSION

par la personne qui préside la prière : N’attendons pas la mi–carême ou la semaine sainte pour vivre loyalement ce temps de réflexion, de pénitence et de prière. Si l’Église a supprimé certaines de ses exigences, c’est qu’elle nous traite en adultes et nous laisse la responsabilité de choisir les points sur lesquels faire porter nos efforts.

Un chant final  ici : selon votre choix

ENVOI

Après la prière de conclusion ou après le chant final s’il y en a un, l’animateur de la célébration conclut cette liturgie en disant : La joie d’avoir ensemble rencontré le Christ doit nous pousser vers nos frères pour partager leur vie avec plus de courage. et que Dieu tout-puissant nous bénisse  (Pas de bénédiction à donner ici !) : le Père, le Fils, et le Saint Esprit.

Tous : Amen !

Animateur de la célébration :  Allons, dans la paix du Christ !

Tous :  Nous rendons grâce à Dieu.

Ce texte tient compte des  directives  des évêques des diocèses francophones de notre pays pour les liturgies de la Parole animées par des laïcs (guide liturgique pour les assemblées dominicales   animées par des laïcs aux éditions C.I.P.L. 40, rue  des Prémontrés B 4000 Liège). 

croix diaconaleMichel Houyoux, diacre permanent

Archives à revisiter

◊ Une  confiance sans faille dans le Seigneur     → Une confiance sans bornes

◊ Célébration communautaire en Carême   → Veillée de Carême : « Appelés à régner avec le Christ. »

Publié dans A.D.A.L., Carême | Pas de Commentaires »

Catéchèse : LA TRANSFIGURATION DU SEIGNEUR

Posté par diaconos le 14 février 2009

LA TRANSFIGURATION DU SEIGNEUR

De l’Évangile de Marc au chapitre 9

068bweb.gif

02i  Jésus prend avec lui Pierre, Jacques et Jean, et les emmène, eux seuls, à l’écart sur une haute montagne. Et il fut transfiguré devant eux.
03  Ses vêtements devinrent resplendissants, d’une blancheur telle que personne sur terre ne peut obtenir une blancheur pareille.
04  Élie leur apparut avec Moïse, et ils s’entretenaient avec Jésus.
05  Pierre alors prend la parole et dit à Jésus : « Rabbi, il est heureux que nous soyons ici ! Dressons donc trois tentes : une pour toi, une pour Moïse et une pour Élie. »

06  De fait, il ne savait que dire, tant était grande leur frayeur.
07  Survint une nuée qui les couvrit de son ombre, et de la nuée une voix se fit entendre : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé. Écoutez-le. »
08  Soudain, regardant tout autour, ils ne virent plus que Jésus seul avec eux.
09  En descendant de la montagne, Jésus leur défendit de raconter à personne ce qu’ils avaient vu, avant que le Fils de l’homme soit ressuscité d’entre les morts.

10  Et ils restèrent fermement attachés à cette consigne, tout en se demandant entre eux ce que voulait dire : « ressusciter d’entre les morts ».
Copyright AELF – 1980 – 2006 – Tous droits réservés

lwf0003web.gif

Catéchèse

Trois évangélistes rapportent cet évènement : Matthieu 17, 1-13 ; Luc 9, 28-36 et Marc 9, 2-10.

Ce qui s’est passé exactement ce jour là, personne ne le saura jamais sauf l’essentiel. La mystérieuse mise en présence du Père, du Fils et de l’Esprit Saint.  Ce sentiment d’être si proche de Dieu, l’Évangile le dit par une expression toute simple : « Ils furent saisis de crainte » (Mc 9, 6 ; Mt 17, 7 ; Lc 9, 34).

Le vêtement de blancheur éclatante évoque la lumière de Dieu (Mc 9, 3). La présence d’Élie et de Moïse (Mc 9, 4) parlant avec Jésus signifie que Jésus continuera leur oeuvre.

Comme lors du baptême de Jésus (Mt 3, 16 ; Mc 1, 9-11 ; Lc 3, 21-22), une voix se fait entendre qui confirme la vision :  » Celui-ci est mon Fils bien-aimé. Écoutez-le. » (Mc 9, 7)

Ce Jésus qu’ils croient connaître, Dieu l’appelle « Mon fils bien-aimé » Ce fils, ils auront à l’écouter, dit la voix.

Comment entendre ce que Dieu a à nous dire alors que nos vies ne sont que tempêtes et sollicitations en tout genre ? Comment développer une écoute plus régulière et intime de Dieu ? 

  • L’apprentissage de l’écoute commence quand on choisit d’écouter.
  • Savoir écouter sous-entend  que l’on apprenne à se taire. C’est sans doute cela le vrai secret de l’écoute.
  • Pour écouter, il faut avoir une oreille attentive.
  • Pour écouter, il faut être persuadé que Dieu cherche à nous parler, personnellement.
    • La solution, pour apprendre à écouter, est dapprivoiser le silence

La montagne, où Jésus conduit Pierre, Jacques et Jean, était à l’écart, enveloppée de silence, en une atmosphère favorable à la contemplation, à la prière ardente. C’est la prière vraie, la prière régulière, la prière quotidienne, l’esprit de prière, qui permettent l’ascension vers Dieu, qui réalisent notre transformation progressive : « Soyez assidus à la prière «  (Rm 12, 12)

 

068eweb.gif

 

 

Jésus précise plusieurs choses importantes concernant la prière : Qui prier ? Comment prier ? Il nous donne des indications précieuses dans  le « Notre Père ».

Dites : Notre Père qui est dans les cieux … (Mt 6,9) → Nous prions notre père céleste.

  • Nous pouvons prier assis, debout, à genoux, prosternés le visage contre terre, au lit ou encore les  yeux tournés vers le ciel, les yeux fermés et recueillis en soi-même… En fait tout dépend si notre approche de notre Père céleste consiste en  une demande, une supplication, une intercession, une action de grâces, une louange, une adoration (elle peut contenir à la fois toutes ces choses)

  • Notre manière de prier dépend de notre connaissance de notre Père céleste : mieux nous le connaîtrons, mieux nous prierons.

  • Pastorale de la vie spirituelle, cliquez ici →   Comment prier ?  * Sourcehttp://cybercure.cef.fr

 Liens externes

lwf0003web.gif

Aimes-tu dessiner ?

  • Clique sur le dessin pour le voir plus grand, l’imprimer et le colorier.

  • Souhaites-tu montrer ton dessin dans la rubrique “Page jeunesse”, et y faire figurer ta photo, signaler ton âge et ta localité ? Il te suffit de me les faire parvenir par courrier à l’adresse suivante : Diacre Michel Houyoux, 67 rue de la Station  B 5621  Morialmé (Belgique) ou par e mail en “document attaché” à l’adresse : “michel.houyoux@outlook.fr” . Fais-toi aider par un membre de ta famille si tu n’en sors pas. Tu peux y mentionner ton prénom, ton âge, ta localité (pays ?) et aussi un petit commentaire en rapport avec le thème proposé. Avec un peu d’imagination, tu peux réaliser de jolis dessins. Pour voir les dessins en plus grand, clique deux fois dessus.

  • Aimerais-tu colorier d’autres dessins bibliques ? Dans la colonne de droite, sous le titre “Catégories”, clique sur le titre “Dessins et Bible” et choisis ceux que tu aimes colorier.

 lwf0004.gif Michel Houyoux, diacre permanent

Publié dans Carême, Catéchèse, DESSINS ET BIBLE, Rencontrer Dieu | Pas de Commentaires »

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS