• Accueil
  • > Recherche : blog diacre michel houyoux

Résultats de votre recherche

Pour vous, le Soleil de justice se lèvera

Posté par diaconos le 12 novembre 2022

Jésus et le Temple 36.jpg

Du livre du prophète Malachie

Voici que vient le jour du Seigneur, brûlant comme la fournaise. Tous les arrogants, tous ceux qui commettent l’impiété, seront de la paille. Le jour qui vient les consumera, dit le Seigneur de l’univers , il ne leur laissera ni racine ni branche. Mais pour vous qui craignez mon nom, le Soleil de justice se lèvera : il apportera la guérison dans son rayonnement. (Ml 3, 19-20a)

Certains passages de la Parole de Dieu ont une tonalité redoutable : « Voici que vient le jour du Seigneur, brûlant comme une fournaise », affirma Malachie. Tous les arrogants, tous ceux qui commettent l’impiété, seront de la paille. Le jour qui vient les consumera  Jésus, quant à lui, parlant de l’impressionnant temple de Jérusalem prévint ses disciples : « Ce que vous contemplez, des jours viendront où il n’en restera pas pierre sur pierre : tout sera détruit »  Un jour viendra, brûlant comme la fournaise et que restera-t-il de tout cela ? On dit avec raison qu’il ne faut pas  se laisser effrayer par les prophètes de malheur qui profitent des chaos de l’histoire pour annoncer régulièrement la fin des temps.  Faut-il pour autant taire ce  jour du Seigneur  par peur de heurter, pour ne prodiguer que des paroles suaves et doucettes agréables à écouter ?

N’y a-t-il pas un devoir d’avertissement ?  Il faut nous y préparer dans le sérieux d’une vie aimante, dans une foi fervente, dans une espérance réconfortante.  Un jour, un  jeune  s’endormit un soir sans faire sa prière. Cette nuit-la, voici ce qu’il cauchemarda : alors qu’il était entrain d’étudier à la Fac, il y eut un attentat à la bombe. Il se retrouva amnésique à l’hôpital. On fit de multiples tentatives pour réveiller sa mémoire, déclencher un souvenir. On fit défiler devant lui sa famille, ses meilleurs amis. On lui fit humer les parfums des personnes qu’il aimait.

En vain … Pourtant, remonta alors à son esprit et sur ses lèvres ces mots si simples et si profondément enracinés en son cœur, son seul souvenir : « Notre Père, qui es aux cieux, que ton nom soit sanctifié, que ton règne vienne « . Ce grand jeune se réveilla alors en pleine nuit et fit cette prière qu’il avait oublié de dire avant de s’endormir.  Notre monde ne prie guère et se retrouve à cauchemarder. S’il pouvait se rappeler de Dieu, vivre dans l’aujourd’hui avec Lui et pour Lui. S’il pouvait ne jamais oublier qu’il y a un jour réservé à Dieu.

Diacre Michel Houyoux

Liens avec d’autres sites web chrétiens

◊  Parole vivante  : cliquez ici pour lire l’article →   Jésus notre soleil de justice 

◊   Connaître la vérité    : cliquez ici pour lire l’article →   Le soleil de justice

♥ Vidéo Le soleil de Justice

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Catéchèse, Page jeunesse, Temps ordinaire | Pas de Commentaires »

Samedi de la trente-deuxième semaine du Temps Ordinaire – Année paire

Posté par diaconos le 12 novembre 2022

Dieu ne ferait pas justice à ses élus, qui crient vers lui jour et nuit ?

# Le Jour du jugement dernier ou encore Jour de la Rétribution est, selon les religions abrahamiques, le jour où se manifestera aux humains le jugement de Dieu sur leurs actes, leurs paroles et leurs intentions. Le devenir des damnés et des justes n’est pas le même selon tous les textes. Selon la Bible et le Coran, la résurrection des morts est un préalable au jugement par Dieu, qui aura lieu le même Jour pour tous. Dans le judaïsme, le jugement dernier dont parle le Livre de Daniel :  » Puis viendra le jugement, et on lui ôtera sa domination, qui sera détruite et anéantie pour jamais..Dans la Torah il est écrit à propos du Jour du Seigneur (de YHWH : יוֹם-יְהוָה, Éaïe 13.6, 13.9, Joël 1.15, 2.1, 2.11, 3.4, 4.14, Amos 5.18, 5.20, Abdias 1.15, Sophonie 1.7, 1.14, Malachie 3.23) , par exemple en Ésaïe 13.9 : « Oui, il arrive implacable, le jour du Seigneur, jour d’emportement et de violente colère, qui réduira la terre en solitude et en exterminera les criminels. » Certains midrachim (récits allégoriques) parlent de Yom HaDin, décrivant Dieu siégeant sur Son trône, tandis que les livres contenant les actes de toute l’humanité sont ouverts pour « révision », et que chacun passe devant Lui pour évaluation de ses actes.

De l’Évangile de Jésus Christ selon Luc

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples une parabole sur la nécessité pour eux de toujours prier sans se décourager : « Il y avait dans une ville un juge qui ne craignait pas Dieu et ne respectait pas les hommes. Dans cette même ville, il y avait une veuve qui venait lui demander : “Rends-moi justice contre mon adversaire.” Longtemps il refusa ; puis il se dit : « Même si je ne crains pas Dieu et ne respecte personne, comme cette veuve commence à m’ennuyer, je vais lui rendre justice pour qu’elle ne vienne plus sans cesse m’assommer.”   Le Seigneur ajouta : «  Écoutez bien ce que dit ce juge dépourvu de justice ! Et Dieu ne ferait pas justice à ses élus, qui crient vers lui jour et nuit ? Les fait-il attendre ?     Je vous le déclare : bien vite, il leur fera justice. Cependant, le Fils de l’homme, quand il viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre ? » (Lc 18, 1-8)

La parabole du juge inique

Pour encourager ses disciples à prier avec persévérance, Jésus leur proposa l’exemple d’une pauvre veuve qui, à force d’insistance, obtint justice d’un juge qui, ne craignant ni Dieu ni homme, lui fit droit par égoïsme et pour être délivré de son importunité. Jésus leur fit remarquer les mobiles de ce juge, et en conclut que Dieu, à plus forte raison, écoutera ses élus et leur fera promptement justice. Mais le fils de l’homme à son avènement trouvera-t-il la foi ?

Cette parabole se trouve dans un rapport intime avec le discours prophétique qui précède. Luc l’indiqua par l’expression qui lui fut familière : « Il leur disait aussi. » La nécessité de la prière, de la prière persévérante et sans découragement, résulte des dangers qui environneront l’Église et chaque âme individuelle dans le dernier combat qui précédera l’avènement du Christ. La position des chrétiens dans le monde leur fait du reste éprouver en tout temps ce pressant besoin de la prière ; sans elle chacun d’eux serait semblable à cette pauvre veuve, opprimée et destituée de toute protection.

Ainsi, d’une part, un juge qui n’eut aucune crainte de Dieu et aucun égard pour aucun homme, qui, par conséquent, fut sans conscience et sans cœur dans ses procédés ; d’autre part, une pauvre veuve affligée dans ses affections les plus intimes, et, en outre, opprimée par sa partie adverse, tels furent les personnes en présence. Ce que la veuve demanda, ayant le droit de l’attendre d’un juge, ce ne fut pas une vengeance,  mais  sa délivrance par la justice . Et Luc indiqua qu’elle réitéra souvent et longtemps sa prière. Ce fut là le moyen de sa délivrance. Le motif égoïste invoqué par le juge fut bien en harmonie avec son cynisme : il avoua n’avoir ni crainte de Dieu, ni égard pour personne. Écoutez ! faites attention : ce juge injuste dans son égoïsme, enfin, par son insistance, accorda à la veuve ce qu’elle demanda. Et Dieu juste et miséricordieux, fera-t-il moins pour ses élus, ses enfants bien-aimés, qui, du sein de l’oppression, crient à lui jour et nuit ! Tel est le point de comparaison qu’il faut bien saisir pour comprendre la parabole.

Ici, comme dans d’autres similitudes, Jésus enseigna, non par analogie, mais par contraste. Le texte du Codex Sinaiticus, A, B, D  porte : « Use-t-il de patience à leur égard ? » La plupart des commentateurs modernes firent de cette phrase une question indépendante de la précédente et donnent au verbe le sens d’agir avec lenteur : tarde-t-il à leur égard ?

Le verbe au présent ne convient guère dans cette explication et la signification tarder n’est pas suffisamment établie. Il est plus naturel de rattacher étroitement cette proposition à la précédente et de la faire dépendre de la négation de celle-ci : et n’use-t-il pas de longanimité, n’est-il pas rempli de bonté à leur égard ? (J. Weiss)

 

Publié dans Catéchèse, Page jeunesse, Religion, Temps ordinaire | Pas de Commentaires »

Vendredi de la trente-deuxième semaine du Temps Ordinaire -Année paire

Posté par diaconos le 11 novembre 2022

Afficher l’image source

De l’Évangile de Jésus Christ selon  Luc

En ce temps-là, « Jésus disait à ses disciples : «  Comme cela s’est passé dans les jours de Noé, ainsi en sera-t-il dans les jours du Fils de l’homme. On mangeait, on buvait, on prenait femme, on prenait mari, jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche et où survint le déluge qui les fit tous périr. Il en était de même dans les jours de Loth : on mangeait, on buvait, on achetait, on vendait, on plantait, on bâtissait ; mais le jour où Loth sortit de Sodome, du ciel tomba une pluie de feu et de soufre qui les fit tous périr ; cela se passera de la même manière le jour où le Fils de l’homme se révélera.

En ce jour-là, celui qui sera sur sa terrasse, et aura ses affaires dans sa maison, qu’il ne descende pas pour les emporter ; et de même celui qui sera dans son champ, qu’il ne retourne pas en arrière. Rappelez-vous la femme de Loth. Qui cherchera à conserver sa vie la perdra. Et qui la perdra la sauvegardera. Je vous le dis : Cette nuit-là, deux personnes seront dans le même lit : l’une sera prise, l’autre laissée.  Deux femmes seront ensemble en train de moudre du grain : l’une sera prise, l’autre laissée.’ Prenant alors la parole, les disciples lui demandèrent : Où donc, Seigneur ? «  Il leur répondit : « Là où sera le corps, là aussi se rassembleront les vautours. »  (Lc 17, 26-37)

L’avènement du fils de l’homme

 » Le jour où Lot sortit de Sodome, il tomba du ciel une pluie de feu et de soufre, qui les fit tous périr ; il en sera de même au jour où le fils de l’homme sera révélé. » (Lc 17, 29-30)  Ce second exemple des jugements de Dieu, fondant à l’improviste sur un monde profane, fut donné par Luc seul. Jésus en tira encore un sérieux avertissement. Ill croyait à la réalité de l’histoire biblique et l’envisageait avec une grande hauteur de vues. Sa venue sera sa révélation aux yeux du monde entier.

  « En ce jour-là que celui qui sera sur le toit, et qui aura ses effets dans la maison ne descende pas pour les emporter ; et que celui qui sera aux champs de même, ne retourne point en arrière. » (Lc 17, 31)  Dans l’évangile selon Matthieu, ces conseils se rapportent à la ruine de Jérusalem et à la précipitation avec laquelle les disciples  fuirent devant ces calamités. Luc, qui parla de l’avènement du Seigneur, les entendit  dans un sens différent, mais également vrai : alors les disciples durent être détachés de tout, tout abandonner pour s’en aller au-devant de Jésus.

« Souvenez-vous de la femme de Lot ! » (Lc 16, 32) Par ce souvenir historique, Jésus confirme l’exhortation qui précéda. La femme de Lot, en fuyant Sodome, regarda en arrière,  parce qu’elle n’avait pas renoncé de tout son cœur aux biens qu’elle laissait dans cette ville et elle en porta la peine.  « Quiconque cherchera à sauver sa vie, la perdra ; et quiconque la perdra, la conservera. «   (Lc 16, 33)  Jésus fit souvent entendre cette parole ; mais nulle part elle n’eut une signification plus pénétrante que dans cette prophétie de son apparition. Cette nuit-là, la nuit, à l’heure des ténèbres et de la plus grande sécurité .

Ce moment solennel de la décision fut celui de la séparation, selon les dispositions intérieures de l’âme à l’égard de Jésus. Alors les rapports les plus intimes de la vie terrestre seront brisés.  « Deux femmes moudront ensemble, l’une sera prise et l’autre laissée. » (Lc 17, 35) Ce second exemple se retrouve dans Matthieu 24.41.

Diacre Michel Houyoux

Compléments

◊ Diacre Michel Houyoux : cliquez ici pour lire l’article → Saint Josaphat (Jean Kuncewycz) (1584-1623)- Mémoire

◊ Diacre Michel Houyoux : cliquez ici pour lire l’article →  Le jour où le Fils de l’homme se révélera

◊ Diacre Michel Houyoux : cliquez ici pour lire l’article → Au jour du Jugement, Tyr et Sidon et le pays de Sodome seront traités moins sévèrement que vous

Liens avec d’autres sites web chrétiens

◊ Père Gilbert Adam  : cliquez ici pour lire l’article → Vendredi de la 32e semaine, année paire

◊  Islam : La destruction de Sodome   : cliquez ici pour lire l’article → L’histoire de Lot (partie 2 de 2)

♥ Vidéo Abbé Desroches : « L’avènement du Fils de l’homme »

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Catéchèse, Page jeunesse, Religion, Temps ordinaire | Pas de Commentaires »

J’ai vu l’eau qui jaillissait du Temple : tous ceux que cette eau atteignait étaient sauvés

Posté par diaconos le 9 novembre 2022

J’ai vu l’eau qui jaillissait du Temple : tous ceux que cette eau atteignait étaient sauvés dans Catéchèse ein-gedi

Du livre du prophète Ézékiel

En ces jours-là,  au cours d’une vision reçue du Seigneur, l’homme me fit revenir à l’entrée de la Maison, et voici : sous le seuil de la Maison, de l’eau jaillissait vers l’orient, puisque la façade de la Maison était du côté de l’orient. L’eau descendait de dessous le côté droit de la Maison, au sud de l’autel.  L’homme me fit sortir par la porte du nord et me fit faire l tour par l’extérieur, jusqu’à la porte qui fait face à l’orient, et là encore l’eau coulait du côté droit. Il  dit à Ézéchiel : « Cette eau coule vers la région de l’orient, elle descend dans la vallée du Jourdain, et se déverse dans la mer  Morte, dont elle assainit les eaux. »  En tout lieu où parvint   au torrent, tous les animaux purent vivre et foisonner. Le poisson fut très abondant, car cette eau assainit tout ce qu’elle pénétra, et la vie apparut en tout lieu où arrivait le torrent. Au bord du torrent, sur les deux rives, toutes sortes d’arbres fruitiers poussèrent ; leur feuillage ne se flétrira pas et leurs fruits ne manquèrent pas. Chaque mois ils portèrent des fruits nouveaux, car cette eau vint du sanctuaire. Les fruits furent une nourriture, et les feuilles un remède. »  (Ez 47, 1-2.8-9.12)

Le torrent du temple

Publié dans Catéchèse, Page jeunesse, Religion, Temps ordinaire | Pas de Commentaires »

12345...165
 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS